INDO-EUROPÉENS (archéologie)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Les Indo-Germains

Les données archéologiques restant embryonnaires, les chercheurs porteront aussi, durant toute la seconde moitié du xixe siècle, une attention particulière à une nouvelle discipline, l'anthropologie physique, dont le propos est, selon les statuts de la Société d'anthropologie de Paris, « l'étude scientifique des races humaines », principalement par la mesure des crânes. On oppose ainsi classiquement, à la suite du Suédois Anders Retzius, crânes allongés (ou dolichocéphales) et crânes trapus (ou brachycéphales). L'hypothèse d'une race indo-européenne se précise, mais avec des avis divergents, où les enjeux nationalistes, surtout après la guerre franco-allemande de 1870, deviennent bientôt transparents. Certains chercheurs allemands (mais pas Schrader) commencent à plaider pour une race originelle dolichocéphale, grande et blonde. Cette hypothèse est refusée en France, où l'on en tient au contraire pour une race originelle brachycéphale et brune, tandis que d'autres, comme Paul Broca fondateur de l'anthropologie physique, partisan d'une autochtonie française, arguent que seules les langues indo-européennes, et non leurs porteurs, se seraient diffusées de l'Asie vers l'Europe.

À la fin du xixe siècle, plusieurs chercheurs allemands proposent une nouvelle hypothèse, ultime aboutissement du rapatriement du berceau orginel : l'Allemagne du Nord et la Scandinavie. Ainsi, les Indo-Européens, qui ont toujours été appelés « Indo-Germains » (Indo-Germanen) en allemand, sont identifiés aux Germains. L'argumentation linguistique est due à Hermann Hirt (pour celui-ci le hêtre, le saule, le bouleau, le sel, la mer, le saumon, etc., sont typiques à la fois du « vocabulaire commun » et des rives de la Baltique) ; l'argumentation anthropologique (la race originelle est la « race nordique ») et ar [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 9 pages


Écrit par :

  • : professeur émérite à l'université Paris-I-Panthéon-Sorbonne et à l'Institut universitaire de France

Classification

Voir aussi

Pour citer l’article

Jean-Paul DEMOULE, « INDO-EUROPÉENS (archéologie) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 23 novembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/indo-europeens/