GERMAINS

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Le concept même de Germains, tel qu'on l'utilise à présent, est essentiellement de nature linguistique. Confusément ressenti pendant très longtemps, il n'a en effet pris forme rigoureuse qu'au xixe siècle, quand la nouvelle science linguistique parvint, principalement en Allemagne, à élaborer une classification méthodique des langues indo-européennes. Caractérisés notamment par un certain nombre de traits phonétiques communs, tels ceux qui dérivent de la « première mutation consonantique », les parlers germaniques forment un ensemble bien délimité et cohérent qui couvre une grande partie de l'Europe centrale et septentrionale et qui, depuis le Moyen Âge, a largement essaimé outre-mer. Sans se dissimuler les discordances qui existent souvent entre faits linguistiques et faits sociaux ou politiques, les historiens emploient couramment ce concept pour l'Antiquité et le haut Moyen Âge. Ils traitent même volontiers comme des entités historiques les vastes ensembles que les linguistes discernent à l'intérieur du monde germanique : peuples de parlers nordiques (ou scandinaves), peuples ostiques, peuples westiques.

À condition de bien garder en mémoire sa portée exacte – classificatoire et non généalogique, descriptive et non explicative –, cet usage consacré reste commode. Mais il faut absolument éviter de glisser du domaine linguistique au domaine anthropologique, de parler de « race germanique », et il ne faut même évoquer qu'avec une extrême prudence l'idée d'une « civilisation germanique commune » ou « primitive ». Des langues apparentées se sont diffusées à toutes les époques de l'histoire parmi des populations d'une grande diversité.

Aux époques anciennes, la conscience d'une communauté germanique n'a le plus souvent été que confuse et partielle. Elle a surtout été ressentie par qui ne lui appartenait pas : le nom même de Germains lui a presque certainement été imposé de l'extérieur. Le terme semble être d'abord apparu sur des lèvres gauloises pour caractériser les populations qui, à l'approche du Rhin inférieur, commençaient à se différencier nettement des [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 8 pages




Écrit par :

Classification


Autres références

«  GERMAINS  » est également traité dans :

ALLEMANDES (LANGUE ET LITTÉRATURES) - Langue

  • Écrit par 
  • Paul VALENTIN
  •  • 4 381 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Indo-européen et germanique »  : […] Des hommes établis vers 1200 avant J.-C. à la base du Jutland semblent être les ancêtres des Germains. Deux peuples, au moins, s'étaient mêlés : les occupants antérieurs, de qui nous ne savons rien, sinon qu'ils étaient agriculteurs, et des conquérants venus, peut-être, du sud-est de l'Europe. Ces derniers avaient imposé leur langue, issue de l'aire dialectale indo-européenne, c'est-à-dire ressem […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/allemandes-langue-et-litteratures-langue/#i_9289

ANGLO-SAXON ART

  • Écrit par 
  • Patrick PÉRIN
  •  • 5 158 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Une situation historique complexe »  : […] On ne peut comprendre la genèse et l'évolution de l'art anglo-saxon du haut Moyen Âge ( v e - ix e  s.) sans un rapide survol de l'histoire de l'Angleterre romaine, puis barbare. Peuplée de Celtes, la Bretagne (dénomination de l'Angleterre par les Romains, alors qu'ils connaissaient la Bretagne a […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/art-anglo-saxon/#i_9289

ARCHÉOLOGIE (Archéologie et société) - Archéologie et enjeux de société

  • Écrit par 
  • Jean-Paul DEMOULE
  •  • 4 667 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « L'âme du peuple »  : […] Même sans base raciale définie, l'idéologie de l'État-nation repose sur la conception d'une « âme nationale » (en allemand, Volksgeist ), transmise depuis la plus haute antiquité au sein d'un même groupe humain identifiable par ses productions matérielles, techniques et artistiques. C'est l'archéologue allemand Gustav Kossinna, titulaire, dans le premier quart du […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/archeologie-archeologie-et-societe-archeologie-et-enjeux-de-societe/#i_9289

BAPTÊME DE MIESZKO Ier (duc de Pologne)

  • Écrit par 
  • Vincent GOURDON
  •  • 192 mots

Premier prince de la dynastie des Piast attesté dans les textes, Mieszko I er est, vers 960, à la tête d'une confédération de peuples slaves, entre Oder et Vistule, et désire élargir son autorité à la Poméranie, au nord-ouest. Il entre ainsi en concurrence avec la poussée des Occidentaux, et surtout des Germains, qui cherchent à étendre au-delà de l'Elbe leur influence po […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/bapteme-de-mieszko-ier/#i_9289

BURGONDES

  • Écrit par 
  • Patrick PÉRIN
  •  • 3 322 mots
  •  • 5 médias

Sans doute originaires de Scandinavie, si l'on en croit les données linguistiques et toponymiques, les Burgondes (du latin Burgundiones ) apparaissent dans l'histoire au i er  siècle de notre ère. Ils sont alors établis sur les rives polonaises de la mer Baltique où ils séjourneront jusqu'au iii […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/burgondes/#i_9289

CELTES

  • Écrit par 
  • Christian-Joseph GUYONVARC'H, 
  • Pierre-Yves LAMBERT, 
  • Stéphane VERGER
  •  • 15 892 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « La fin de l'indépendance et l'héritage celtique »  : […] Dans la première moitié du i er  siècle, les Celtes subissent de nombreux assauts de la part de leurs voisins immédiats : après l'épisode sans lendemain de la migration des Cimbres et des Teutons, à la fin du ii e  siècle, ce sont les Daces du roi Burebistas qui marchent contre les Boïens et les T […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/celtes/#i_9289

CÉSAR (101-44 av. J.-C.)

  • Écrit par 
  • Claude NICOLET, 
  • Michel RAMBAUD
  •  • 7 689 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « La conquête des Gaules »  : […] Jusqu'au début de 58, César hésitait entre deux actions militaires : le roi dace Burebistas, depuis plus de vingt ans, avait organisé ses tribus et, bousculant Boïens et Illyriens, faisait peser une lourde menace sur les marches nord-est de l'Italie. Le libellé de la rogatio Vatinia montre que César avait songé à une guerre dans cette direction. Mais Burebistas, vers la fin d […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cesar/#i_9289

CONSULATS DE MARIUS

  • Écrit par 
  • Xavier LAPRAY
  •  • 298 mots

Marius est un général populaire qui domine la vie politique romaine de la fin du II e  siècle avant J.-C. « Homme nouveau », puisque aucun de ses ancêtres n'a géré de magistrature, il doit son ascension tant à ses compétences militaires qu'à l'appui du puissant clan des Metelli. Il rompt cependant avec celui-ci et, s'appuyant sur le ressentiment de la plèbe contre le gouve […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/consulats-de-marius/#i_9289

DÉBUT DES GRANDES MIGRATIONS

  • Écrit par 
  • Patrick PÉRIN
  •  • 203 mots

Dès le iii e  siècle avant notre ère, il y eut de multiples mouvements de peuples germaniques à partir de l'Europe du Nord, mais qui ne menacèrent pas directement le monde romain, sinon par des raids sans lendemain, notamment au milieu du iii e  siècle de notre ère. L'année 375 marque cependant la […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/debut-des-grandes-migrations/#i_9289

DES FRANCS AUX MÉROVINGIENS (expositions)

  • Écrit par 
  • Claude SEILLIER
  •  • 1 301 mots

Après les querelles souvent dépassées qui ont marqué, en 1996, l'« année Clovis », deux expositions fondées sur les acquis de l'archéologie ont fait très opportunément le point des connaissances : Les Francs . Précurseurs de l'Europe , au musée du Petit Palais à Paris, pour le demi-millénaire qui s'écoule de l'apparition des Francs à la fin du royaume m […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/des-francs-aux-merovingiens/#i_9289

FRANCS

  • Écrit par 
  • Lucien MUSSET
  •  • 2 629 mots
  •  • 1 média

Les Francs, qui étaient destinés à assumer durant tout le haut Moyen Âge un rôle dirigeant parmi les peuples germaniques, apparaissent aux historiens dans des conditions obscures, vers le milieu du iii e  siècle après J.-C. Leur nom est cité pour la première fois à propos d'événements de 241 et, à partir des années 275-280, ils sont régulièrement […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/francs/#i_9289

GAULE

  • Écrit par 
  • Jean-Paul DEMOULE, 
  • Jean-Jacques HATT
  •  • 26 409 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « L'invasion des Cimbres et des Teutons »  : […] Interrompant l'œuvre de pacification et d'organisation des Romains en Narbonnaise, un épisode dramatique concrétisa aux yeux du colonisateur, pour la première fois dans l'histoire, le danger germanique. Depuis 120 avant J.-C., les Cimbres et les Teutons, originaires des rives de la mer du Nord et de la Baltique, avaient commencé leurs migrations vers le sud, se portant successivement vers le Noriq […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/gaule/#i_9289

GERMAINS ORIENTAUX, archéologie et art

  • Écrit par 
  • Michel KAZANSKI
  •  • 4 230 mots
  •  • 12 médias

L'expression «  Germains orientaux » a été adoptée par les linguistes pour désigner les peuples germaniques de l'Antiquité dont la langue se différenciait, d'une part, de celle des Germains occidentaux de la Rhénanie, de l'Elbe et de la mer du Nord et, d'autre part, de celle des Germains septentrionaux de Scandinavie. Les reconstitutions linguistiques permettent de compter notamment au nombre des […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/germains-orientaux-archeologie-et-art/#i_9289

GERMANIE

  • Écrit par 
  • Raymond CHEVALLIER
  •  • 2 733 mots
  •  • 2 médias

La Germanie antique, qui s'étendait entre la mer du Nord, la Baltique, la Vistule, les Carpates, le Danube et le Rhin, était boisée et marécageuse ; mais depuis l'âge du bronze, la plaine ouverte du nord attirait les migrations. Elle parut aux Romains froide, humide, sauvage et déserte. L'océan surtout frappa leur imagination, avec ses marées. Il leur semblait impie de s'y aventurer. L'extrême fra […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/germanie/#i_9289

HERMANN ou ARMINIUS (18 av. J.-C. - 19 apr. J.-C.)

  • Écrit par 
  • Joël SCHMIDT
  •  • 363 mots

Vénéré encore aujourd'hui par certains historiens allemands, Arminius (forme latinisée du mot germanique Hermann qui signifie chef, capitaine) dirige, sous Auguste et sous Tibère, le peuple des Chérusques (au sud du Hanovre et du Brunswick). Il apparaît comme le symbole du patriote allemand qui refuse de ployer devant l'ennemi. Il ne succombe pas aux délices de la civilisation romaine au sein de l […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/hermann-arminius/#i_9289

HÉRULES

  • Écrit par 
  • Joël SCHMIDT
  •  • 226 mots

Puissant peuple germain venu de Scandinavie, les Hérules contribuent avec d'autres Barbares à l'invasion de l'Empire romain et à sa lente destruction. Au iii e  siècle, ils s'installent sur les bords de la mer Noire et s'allient aux Goths pour attaquer les Romains. En 263 ils pillent Éphèse, en 267 ils assiègent Thessalonique. Les empereurs romain […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/herules/#i_9289

INDO-EUROPÉENS (archéologie)

  • Écrit par 
  • Jean-Paul DEMOULE
  •  • 5 144 mots

Dans le chapitre « Les Indo-Germains »  : […] Les données archéologiques restant embryonnaires, les chercheurs porteront aussi, durant toute la seconde moitié du xix e  siècle, une attention particulière à une nouvelle discipline, l'anthropologie physique, dont le propos est, selon les statuts de la Société d'anthropologie de Paris, « l'étude scientifique des races humaines », principalement […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/indo-europeens/#i_9289

INVASIONS GRANDES

  • Écrit par 
  • Lucien MUSSET
  •  • 16 125 mots
  •  • 8 médias

La dénomination de « Grandes Invasions » est traditionnellement appliquée par les historiens de langue française aux invasions et migrations qui ont affecté le territoire de l'Empire romain et de ses États successeurs, en Europe et en Afrique du Nord, entre la fin du iv e et la fin du vii e  sièc […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/grandes-invasions/#i_9289

LOMBARDS

  • Écrit par 
  • Lucien MUSSET, 
  • Patrick PÉRIN
  •  • 6 919 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « La « phase pannonienne » »  : […] À la différence des Alamans, des Burgondes ou des Francs, Germains occidentaux dont les origines échappent presque totalement à l'enquête archéologique, les Lombards nous sont connus par une culture matérielle dès leur apparition dans l'histoire, au début de notre ère. Ils sont alors établis dans les régions de l'Elbe inférieure. De vastes cimetières à incinérations, bien souvent d'ailleurs antér […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/lombards/#i_9289

MOYEN ÂGE - Le monde médiéval

  • Écrit par 
  • Léopold GÉNICOT
  •  • 12 274 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Éléments »  : […] Au seuil du Moyen Âge, le christianisme était en face d'une société germanique et d'une culture classique. Il avait à se situer par rapport à elles. Maîtres de l'Occident, les Germains devaient normalement lui imposer leurs conceptions et leurs structures politiques et sociales. Elles étaient d'ailleurs bien moins éloignées de celles de la Rome du iv e […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/moyen-age-le-monde-medieval/#i_9289

MYTHOLOGIES - Dieux des peuples "barbares"

  • Écrit par 
  • Régis BOYER, 
  • Pierre-Yves LAMBERT
  • , Universalis
  •  • 8 018 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Mythologie germano-nordique »  : […] Malgré les nombreuses études qu'elle a suscitées, la mythologie germano-nordique reste très mal connue, en raison, avant tout, de l'indigence des documents dont nous disposons. Nos sources principales, les Eddas ( Edda poétique , xii e  siècle, Edda de Snorri Sturluson , env. 1220) sont trop récentes et […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mythologies-dieux-des-peuples-barbares/#i_9289

NOBLESSE

  • Écrit par 
  • Jean MEYER
  •  • 4 944 mots

Dans le chapitre « L'origine : un débat d'historiens (XVIIIe-XXe s.) »  : […] Origines et justification de l'existence de la noblesse sont deux aspects d'une même question âprement débattue, entre autres au cours du grand débat idéologique du xviii e  siècle. Conflits sociaux du xix e siècle, antagonismes nationaux (franco-allemand surtout) en ont avivé la virulence. Naiss […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/noblesse/#i_9289

SCANDINAVIE

  • Écrit par 
  • Martin Edvard BLINDHEIM, 
  • Régis BOYER, 
  • Georges CHABOT, 
  • Lucien MUSSET, 
  • Nicole PÉRIN, 
  • Jean-Michel QUENARDEL
  •  • 22 094 mots
  •  • 11 médias

Dans le chapitre « Le style animalier des Germains du Nord »  : […] L'art scandinave de la période des migrations nous apparaît, pour l'essentiel, comme un art décoratif qui utilise de préférence des éléments de décor empruntés au règne animal, largement transformés, mais aussi des masques humains et des motifs rythmés (frises, entrelacs) d'origine méditerranéenne. Ce style, dit « animalier », se rencontre chez la plupart des peuples germaniques de cette époque, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/scandinavie/#i_9289

SLAVES

  • Écrit par 
  • Denise EECKAUTE, 
  • Paul GARDE, 
  • Michel KAZANSKI
  •  • 22 527 mots
  •  • 24 médias

Dans le chapitre « Les conséquences des Grandes Invasions »  : […] Procope de Césarée, Jordanès et Maurice le Stratège distinguaient parmi les Slaves les Venètes, Venèdes ou Wendes, les Slovènes et les Antes ; ils plaçaient ces derniers toujours à part comme plus combatifs et offrant le plus de cohésion, et comme les premiers à se constituer en État ou tout au moins à former une puissante confédération ; aussi, bien que soumis aux Goths dès les […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/slaves/#i_9289

THURINGIENS, ALAMANS ET BAVAROIS

  • Écrit par 
  • Patrick PÉRIN
  •  • 4 350 mots
  •  • 3 médias

Trois peuples germaniques, en grande partie établis sur le territoire de l'Allemagne et de l'Autriche actuelles, ont eu des histoires et des cultures intimement mêlées . Le nom des Alamans (de Allmänner , Allmannen = tous les hommes) n'apparaît dans les sources historiques qu'au début du iii e  siècle a […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/thuringiens-alamans-et-bavarois/#i_9289

Voir aussi

ALAINS    AMBRONS    ARIOVISTE    BASTARNES    CHATTES    CHAUQUES    CHÉRUSQUES    CIMBRES    FRISONS    GOTHS ou GOTS    MARCOMANS    ROME des origines à la République    ROME l'Empire romain    SAXONS    TEUTONS

Pour citer l’article

Lucien MUSSET, « GERMAINS », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 11 septembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/germains/