HISTOIRE (Histoire et historiens)Sources et méthodes de l'histoire

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Pour comprendre les pratiques des historiens, deux notions clés s'avèrent indispensables. La première, les sources, appartient en propre aux professionnels de l'histoire ; la seconde, la méthode, est la clé de toutes les démarches de l'esprit.

Si faire de l'histoire consiste avant tout à rechercher et à critiquer les traces du passé que l'historien constitue en documents, il existe un lien indissociable entre les sources et la méthode. Une part essentielle du métier d'historien consiste à mettre en œuvre la bonne méthode de recherche, de critique et d'interprétation des sources. Ce travail correspond aux deux premiers des trois temps de l'entreprise historienne établis par Paul Ricœur, à savoir la transformation des documents en témoignage, la tentative d'explication et de compréhension et, enfin, la représentation historienne par le jeu de l'écriture. De l'Antiquité à nos jours, il ne s'agit pas seulement d'un développement chronologique mais aussi d'un itinéraire qui conduit des sources uniques aux sources quantifiables et du primat du témoignage oculaire à celui des documents écrits avant un retour aux sources orales avec l'histoire du temps présent. Sources et méthodes ne témoignent pas seulement de la technicité du métier d'historien, elles retracent, au niveau de la pratique, l'évolution des objectifs et de l'épistémologie de « l'opération historiographique » (Michel de Certeau).

Les sources de l'histoire dans l'Antiquité

En remontant à Hérodote (484 env.-env. 425 av. J.-C.), aux origines de la tradition occidentale, on est saisi par la variété des sources envisagées par le « père de l'histoire ». Pour écrire ses Histoires, ou l'Enquête, Hérodote recourt d'abord au regard. L'autopsie est, étymologiquement, ce qu'il a vu lui-même, son propre témoignage oculaire. Le regard prévaut sur tout, écrira Aristote et, lorsqu'il fait défaut, Hérodote fait appel à l'« akoè » (ouïe), ce qu'il recueille de la bouche de ses témoins. Ainsi, les sources d'information d'Hérodote rejoignent les interrogations contemporaines des historiens sur les sources orales et l'histoire du temps présent, territoires qui avaient été bannis tout au long des xixe et xxe siècles, avec la professionnalisation progressive de l'histoire.

Hérodote - Halicarnasse (Asie Mineure)

Photographie : Hérodote - Halicarnasse (Asie Mineure)

Né à Halicarnasse, en Asie mineure, en 484 avant J.-C., Hérodote s’est exilé à Athènes pour fuir le tyran de sa cité. Cicéron le considère comme le premier historien grec, pour son récit des guerres médiques (490-479 av. J.-C.) et de leurs causes. L'Enquête fait également une large... 

Crédits : G. Nimatallah/ De Agostini/ Getty Images

Afficher

Évidemment, aujourd'hui tout lecteur relève l'excès de confiance, voire la crédulité d'Hérodote vis-à-vis des récits qui entremêlent la vie des hommes et les interventions divines. Mais l'embryon d'une méthode critique apparaît dans ses travaux lorsqu'il compare les versions phéniciennes, perses et grecques sur les origines des guerres médiques.

Cependant, la dimension critique s'avère beaucoup plus élaborée parmi les auteurs qui marquent l'évolution historiographique ultérieure. Quand Thucydide (460 env.-env. 400 av. J.-C.) se lance dans le récit de La Guerre du Péloponnèse, il se remémore son émerveillement d'enfant à l'écoute d'Hérodote afin de mieux critiquer l'absence de méthode dans l'établissement de la vérité. « Mythologue » selon Thucydide, Hérodote est un propagateur de mensonges, de faits incontrôlables. Par opposition, Thucydide, qui ne croit qu'à ce qu'il a vu ou critiqué au plus près, se condamne à une histoire du présent. Toutefois, son rapport aux sources se distingue des travaux ultérieurs, dans la mesure où les célèbres discours qui émaillent son récit, tel celui de Périclès en l'honneur des Athéniens tombés au cours de la première année du conflit, en 430 avant J.-C., sont autant de sources apocryphes sorties de sa plume pour mieux atteindre la vérité. En revanche, en établissant une chronologie adaptée à l'ensemble des cités grecques, le contemporain d'Hérodote et de Thucydide, Hellanicos de Mytilène (479 env.-env. 395 av. J.-C.) fait figure d'ancêtre de l'érudition critique.

Thucydide - Athènes

Photographie : Thucydide - Athènes

Thucydide a connu une double carrière. Aristocrate athénien né vers 460 avant J.-C., il accède au rang de stratège pendant la guerre du Péloponnèse. Chargé de la défense de la ville d’Amphipolis, il échoue et doit s’exiler. De  retour à Athènes en 404, il rédige son Histoire de... 

Crédits : Erich Lessing/ AKG

Afficher

Puis, à partir du iiie siècle avant notre ère, la tradition historiographique antique commence à recourir aux sources écrites, qu'il s'agisse de Polybe (210 env.-env. 126 av. J.-C.) avec ses Histoires ou de Tacite (55-120) trois siècles plus tard, avec les actes du Sénat romain.

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 10 pages

Médias de l’article

Hérodote - Halicarnasse (Asie Mineure)

Hérodote - Halicarnasse (Asie Mineure)
Crédits : G. Nimatallah/ De Agostini/ Getty Images

photographie

Thucydide - Athènes

Thucydide - Athènes
Crédits : Erich Lessing/ AKG

photographie

Hugues Capet

Hugues Capet
Crédits : VISIOARS/ AKG

photographie

Chroniques de Froissart

Chroniques de Froissart
Crédits : Rischgitz/ Hulton Archive/ Getty Images

photographie

Afficher les 6 médias de l'article


Écrit par :

  • : professeur des Universités en histoire contemporaine, Institut d'études politiques, université de Lille-II

Classification

Autres références

«  HISTOIRE  » est également traité dans :

HISTOIRE (Histoire et historiens) - Vue d'ensemble

  • Écrit par 
  • Olivier LÉVY-DUMOULIN
  •  • 1 097 mots

L'histoire comme justification de la politique, comme caution de la mémoire des groupes, l'histoire redécouverte par les autres sciences humaines et sociales sont autant de signes qui témoignent de l'actualité du travail des héritiers d'Hérodote. Les articles qui suive […] Lire la suite

HISTOIRE (Histoire et historiens) - Courants et écoles historiques

  • Écrit par 
  • Bertrand MÜLLER
  •  • 6 859 mots

L'histoire est un champ d'étude très ancien, que certaines traditions historiographiques font remonter aux Grecs Hérodote ou Thucydide. Pourtant, si l'on veut parler de courants, d'écoles ou de traditions, en donnant à ces notions une certaine consistance historique et sociologique, une […] Lire la suite

HISTOIRE (Histoire et historiens) - L'écriture de l'histoire

  • Écrit par 
  • Christian DELACROIX
  •  • 4 391 mots

Les historiens n'ont pas toujours pris au sérieux l'histoire comme écriture (entendue comme phase scripturaire du « faire de l'histoire »), considérant souvent celle-ci, selon les mots de Paul Ricœur, comme une « opération secondaire relevant de la seule rhétorique de la communication, et qu'on pourrait négliger comme étant d'ordre simplement rédactionnel ». En outre, les problématisations histori […] Lire la suite

HISTOIRE (Histoire et historiens) - Les usages sociaux de l'histoire

  • Écrit par 
  • Olivier LÉVY-DUMOULIN
  •  • 3 822 mots
  •  • 4 médias

Pour Marc Bloch, dans Apologie pour l'histoire (1940), l'histoire ne se justifie pas comme une « science du passé » dont la seule vertu serait l'art pour l'art. Il fustige, dans L'Étrange Défaite (1949), le repli des savants dans leur laboratoire hors de la cité et de ses combats. Il fait ainsi écho aux comptes rend […] Lire la suite

HISTOIRE (Domaines et champs) - Vue d'ensemble

  • Écrit par 
  • Serge BERSTEIN
  •  • 1 112 mots

L'histoire scientifique, fondée sur des sources documentaires soumises à une étude critique, confrontées entre elles et exploitées selon des règles rigoureuses qui supposent une connaissance solide du contexte, a pour objet l'étude des sociétés humaines et de leur évolution au cours des diverses époques. Cette définition marque une distinction nette autant avec des œuvres littéraires dont l'histoi […] Lire la suite

HISTOIRE (Domaines et champs) - Histoire politique

  • Écrit par 
  • Serge BERSTEIN
  •  • 4 646 mots
  •  • 2 médias

Analyser l'évolution de l'histoire politique qui, durant des siècles, s'est confondue avec l'histoire elle-même, revient à décrire la résurrection et la mutation d'un domaine historique qui, au sortir d'une longue crise durant la première moitié du xxe siècle, s'affirme de nouveau comme un des secteurs les plus dynamiques et les plus porteurs de la re […] Lire la suite

HISTOIRE (Domaines et champs) - Histoire économique

  • Écrit par 
  • Michel MARGAIRAZ
  •  • 4 548 mots
  •  • 1 média

L'histoire économique s'est construite dans la longue durée et ne s'est véritablement institutionnalisée, sous l'effet de facteurs multiples et diversement actifs selon les lieux, qu'à partir de la fin du xixe siècle. Elle a connu un apogée dans le deuxième tiers du xxe siècle – entre la crise des années […] Lire la suite

HISTOIRE (Domaines et champs) - Histoire sociale

  • Écrit par 
  • Vincent VIET
  •  • 3 566 mots

Retracer en quelques lignes l'évolution récente de l'histoire sociale n'est pas chose aisée compte tenu de la complexité d'un domaine dont la définition et les approches évoluent en permanence. Comment tenir compte à la fois de la production hexagonale et des innombrables travaux étrangers sur la société française ? Quels périmètre et cadre chronologique donner à l'histoire sociale quand les histo […] Lire la suite

HISTOIRE (Domaines et champs) - Histoire culturelle

  • Écrit par 
  • Pascal ORY
  •  • 2 905 mots

À l'orée du xxie siècle, l'histoire culturelle apparaît comme particulièrement en vogue. La formule est d'usage fréquent pour qualifier un champ de recherche : « histoire culturelle » en France, cultural history ou culture history dans les pays anglo-saxons, Kulturgeschichte en Allemagne... O […] Lire la suite

HISTOIRE (Domaines et champs) - Histoire des relations internationales

  • Écrit par 
  • Robert FRANK
  •  • 4 386 mots

L'histoire des relations internationales occupe une place relativement importante dans l'historiographie et la recherche. Certes, dans chaque pays, l'histoire nationale implique davantage de chercheurs, produit plus de publications et attire plus de lecteurs. Pourtant, les questions internationales font irruption dans l'espace public, notam […] Lire la suite

Voir aussi

Pour citer l’article

Olivier LÉVY-DUMOULIN, « HISTOIRE (Histoire et historiens) - Sources et méthodes de l'histoire », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 20 janvier 2022. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/histoire-histoire-et-historiens-sources-et-methodes-de-l-histoire/