DIPLOMATIQUE

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

La diplomatique est la science qui étudie la tradition, la forme et la genèse des actes écrits en vue de faire leur critique, de juger de leur sincérité, de déterminer la qualité de leur texte, d'apprécier leur valeur exacte en les replaçant dans la filière dont ils sont issus, de dégager de la gangue des formules tous les éléments susceptibles d'être exploités par l'historien, de les dater s'ils ne le sont pas et enfin de les éditer. Science autonome, elle est aussi et avant tout une des sciences auxiliaires de l'histoire.

Elle se relie étroitement à l'histoire administrative ou histoire des institutions, car l'acte en soi ne peut être compris sans une connaissance précise de l'institution qui l'a conçu, établi et expédié ; à l'histoire du droit, car elle traite de la forme de l'acte dont le juriste étudie le fond ; à l'archivistique, car elle porte sur les documents d'archives dont l'archiviste voit l'organisation dans les fonds en s'intéressant à leur conservation, à leur classement, à leur inventaire ; au xviiie siècle l'archivistique était la « diplomatique pratique ». En relation avec la paléographie qui s'est progressivement détachée d'elle, la diplomatique est liée également à la chronologie technique ou connaissance des moyens employés pour placer un acte ou un fait à un certain point de la mesure du temps, et à la sigillographie, qui étudie les sceaux utilisés pour valider des actes.

On distingue une diplomatique générale, qui se propose l'étude des notions qui ne sont propres ni à une époque, ni à une région, ni à une chancellerie, mais qui sont nécessaires pour aborder de façon utile les actes d'une chancellerie donnée, et la diplomatique spéciale qui étudie soit les conditions particulières des actes de chacune des chancelleries pontificale, impériale, royale française, anglaise, etc., ou encore de telle chancellerie seigneuriale ou ecclésiastique, soit l'acte notarié, judiciaire, administratif.

Pendant longtemps, on a vu d [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 9 pages




Écrit par :

Classification


Autres références

«  DIPLOMATIQUE  » est également traité dans :

DIPLÔME, chancellerie

  • Écrit par 
  • Jean FAVIER
  •  • 251 mots

Forme d'acte authentique, caractéristique des chancelleries souveraines du haut Moyen Âge. Les diplômes étaient revêtus du seing manuel autographe du roi à l'époque barbare, puis d'une simple croix, et enfin d'un monogramme non autographe à partir du règne de Charlemagne. Ils tiraient leur authenticité de la souscription de l'archichancelier ou d'u […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/diplome-chancellerie/#i_17220

HISTOIRE (Histoire et historiens) - Sources et méthodes de l'histoire

  • Écrit par 
  • Olivier LÉVY-DUMOULIN
  •  • 6 217 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « La naissance d'une critique érudite (XVIe-XVIIIe siècles) »  : […] L'acte de naissance d'une critique des sources écrites, qui amorce l'ère des progrès, est indissociable de la critique de la Donation attribuée à Constantin ( De falso credita et ementita Constantini donatione ) que l'humaniste italien Lorenzo Valla rédige depuis la cour du roi de Sicile, Alphonse d'Aragon. Publié autour de 1440, ce texte analyse […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/histoire-histoire-et-historiens-sources-et-methodes-de-l-histoire/#i_17220

MABILLON JEAN (1632-1707)

  • Écrit par 
  • Anne BEN KHEMIS
  •  • 252 mots

Moine bénédictin de l'abbaye de Saint-Germain-des-Prés, où il aide dom Luc d'Achery à la bibliothèque, Jean Mabillon voyage beaucoup pour prendre copie d'actes conservés dans les abbayes d'Europe. Il est amené à tirer les conclusions de ce travail en publiant le De re diplomatica , qui fonde la diplomatique ou étude des actes officiels. Au cours de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jean-mabillon/#i_17220

MINUTE

  • Écrit par 
  • Jean FAVIER
  •  • 233 mots

Forme initiale et essentielle de l'acte notarié rédigé pour instrumenter un acte juridique dont le notaire a été constitué témoin privilégié et auquel il apporte la sanction de l'autorité qui l'a investi. Malgré son caractère matériel de brouillon, souvent abrégé dans l'énoncé des innombrables clauses (un dicton rappelle : « Méfiez-vous de l'etc. d […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/minute/#i_17220

TASSIN RENÉ PROSPER (1697-1777)

  • Écrit par 
  • Louis TRENARD
  •  • 236 mots

Bénédictin de la congrégation de Saint-Maur, René Tassin fait sa profession, en 1718, à l'abbaye de Jumièges. Il collabore avec dom Toustain à l'édition des œuvres de Théodore le Studite. Appelés à l'abbaye Saint-Ouen de Rouen, les deux bénédictins doivent prouver l'authenticité des droits de leur abbaye et sont ainsi amenés à approfondir et à reno […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/rene-prosper-tassin/#i_17220

Voir aussi

Pour citer l’article

Robert-Henri BAUTIER, « DIPLOMATIQUE », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 18 février 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/diplomatique/