GRANDS SINGES

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Des grands singes menacés

Les menaces qui pèsent sur les grands singes sont communes à la biodiversité (notamment aux grands mammifères) vivant en forêts équatoriales et tropicales : la déforestation et la fragmentation des zones boisées, le braconnage (chasse illégale), les risques de maladies infectieuses et le changement climatique.

La déforestation entraîne inévitablement une perte d'habitat. Or les grands singes ont besoin d'une diversité importante de plantes pour se nourrir ainsi que d’une surface de forêt suffisante (de quelques km2 à une centaine de km2) pour vivre. Cette déforestation a des origines variées : coupe rase (dite coupe à blanc) pour mettre en place des monocultures (par exemple palmiers à huile en Asie du Sud-Est), de l'élevage ou des infrastructures pour exploiter le sous-sol (pétrole, minerais…) ; coupe sélective pour le bois d'œuvre et, dans une moindre mesure, pour l'agriculture de subsistance. Dans les zones à très forte densité humaine ou avec des déplacements importants de populations (souvent engendrés par des conflits armés), l’agriculture de subsistance pose un réel problème, devenant une des causes principales de la déforestation.

La fragmentation forestière est une conséquence directe de la déforestation provoquée par ces activités commerciales. Elle résulte du morcellement de grands massifs forestiers en un ensemble de petites parcelles plus ou moins connectées entre elles. Or les migrations des individus sont essentielles pour éviter, au sein des populations animales, la consanguinité entraînant de réelles menaces à moyen terme. Dans des habitats fragmentés, des sous-populations peuvent être isolées des autres et dégénérer au sens génétique du terme.

Les activités commerciales favorisent aussi la mise en place d'une logistique spécifique et souvent la création de nouveaux axes de communication et de circulation humaine. Ainsi, elles facilitent les pratiques de braconnage commercial avec l'accès, par ces nouvelles routes, à des zones reculées en forêt, mais aussi à un marché urbain, plus accessible grâce à la logistique dédiée à l'exploitation du bois, du minerai, de l'élevage, etc. Il est aussi primordial de distinguer un braconnage commercial, qui vise à alimenter des filières régionales, nationales – voire internationales –, d'un braconnage de subsistance qui lui est dédié à la consommation familiale, locale.

La dernière grande menace sur les grands singes concerne le risque de maladies infectieuses, que ce soit des maladies émergentes, comme celle à virus Ebola (elle a déjà causé la mort de plusieurs milliers de gorilles et chimpanzés au Gabon et en République du Congo au début des années 2000) ou encore des maladies transmises par les humains, notamment dans les zones où ces espèces se côtoient. C’est le cas des sites écotouristiques pour l’observation des grands singes en milieu naturel (écotourisme de vision) et des sites de recherche scientifique permettant un suivi quotidien de ces animaux. Des guides de bonnes pratiques ont été publiés par l’Union internationale pour la conservation de la nature (UICN) mais, malgré les précautions importantes prises, ces sites de recherche et d'écotourisme peuvent favoriser les transmissions aux grands singes de maladies humaines. Or, en raison de leur proximité phylogénétique, les grands singes sont sensibles à la plupart des maladies humaines sans être immunisés. Des virus respiratoires bénins pour l’homme ont déjà entraîné le décès de dizaines d'individus chez les gorilles, les chimpanzés et les bonobos. Ce risque de transmission de maladies pourrait aussi être accru par la déforestation et le braconnage qui entraînent des contacts plus importants entre humains et grands singes.

Bien que ces menaces soient globalement communes à tous les grands singes, il est primordial de comprendre que celles-ci n'auront pas les mêmes conséquences selon les espèces et le contexte local.

L'organisation sociale de l'espèce peut directement influencer le risque de propagation d'une maladie au sein de la population. Les orangs-outans ayant peu de contacts sociaux (sauf en période de reproduction) seront beaucoup [...]

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 10 pages

Médias de l’article

Femelle bonobo et son petit

Femelle bonobo et son petit
Crédits : Victor Narat

photographie

Caractéristiques des grands singes

Caractéristiques des grands singes
Crédits : Encyclopædia Universalis France

tableau

Répartition des grands singes

Répartition des grands singes
Crédits : Encyclopædia Universalis France

carte

Orang-outan

Orang-outan
Crédits : Anup Shah/ Stone/ Getty Images

photographie

Afficher les 11 médias de l'article


Écrit par :

  • : vétérinaire, docteur ès sciences, chargé de recherche CNRS

Classification

Autres références

«  GRANDS SINGES  » est également traité dans :

ANIMALIER DROIT

  • Écrit par 
  • Olivier LE BOT
  •  • 4 675 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « Les droits fondamentaux »  : […] L'une des propositions les plus controversées des promoteurs du droit animalier consiste à étendre aux animaux le bénéfice de certains droits fondamentaux : droit à la vie, droit à l'intégrité, droit à la sûreté. Deux propositions peuvent être identifiées. La première émane de Peter Singer et Paola Cavalieri. Dans le cadre d'un Great Ape Project (Projet grands singes) lancé par ces auteurs, elle […] Lire la suite

CHIMPANZÉ

  • Écrit par 
  • Marie-Claude BOMSEL
  •  • 637 mots
  •  • 1 média

Grand singe au pelage noir, moins lourd que le gorille, vivant dans les forêts denses et les savanes boisées de l'ouest et du centre de l'Afrique (du Sénégal au côté ouest de la Tanzanie). Classe : Mammifères ; ordre : Primates ; famille : Hominidés. Effectifs : 320 000. Les chimpanzés sont représentés par deux espèces : le chimpanzé commun ( Pan troglodytes ) et le bonobo ( Pan paniscus ). Dépour […] Lire la suite

COMPORTEMENT ANIMAL - Comportement social

  • Écrit par 
  • Dalila BOVET
  •  • 3 595 mots
  •  • 8 médias

Dans le chapitre « Partage de nourriture »  : […] Le partage existe fréquemment entre les parents et leurs descendants ou entre les membres d'un couple (chez les oiseaux, le mâle nourrit souvent la femelle en période de reproduction). Cette notion peut s'expliquer par le fait que les animaux qui s'occupent de leurs petits (ou aident leur conjoint à s'en occuper) transmettront mieux leurs gènes puisqu'ils auront plus de petits qui survivront et qu […] Lire la suite

EAST SIDE STORY

  • Écrit par 
  • Brigitte SENUT
  •  • 600 mots

Proposée par le paléo-anthropologue Yves Coppens dès 1980, l' East Side Story est un scénario original qui explique l'origine de l'homme en se fondant non seulement sur des fossiles d'hominidés mais aussi sur des données chronologiques, environnementales et géographiques d'une région, la vallée du Rift. Et, pourtant, seul l'aspect géographique de cette théorie a été retenu et résumé ainsi : l'ho […] Lire la suite

EBOLA FIÈVRE ET VIRUS

  • Écrit par 
  • Gabriel GACHELIN
  •  • 1 596 mots
  •  • 1 média

La fièvre Ebola tire son nom d’une rivière de la République démocratique du Congo (RDC) qui baigne le village de Yambuku, où cette maladie a été identifiée pour la première fois en septembre 1976 chez l’homme. Les autorités de santé avaient été informées d’une maladie foudroyante par les membres de l’hôpital catholique local. Mandatés par le président Mobutu, un médecin belge, François Ruppol, e […] Lire la suite

GORILLE

  • Écrit par 
  • Marie-Claude BOMSEL, 
  • Universalis
  •  • 537 mots
  •  • 3 médias

Le plus grand des Primates vivant sur notre planète, possédant un pelage brun noir et fréquentant les forêts denses de l'ouest et du centre de l'Afrique. Classe : Mammifères ; ordre : Primates ; famille : Hominidés ; effectifs : 320 000. Les gorilles (genre Gorilla ) , représentés par deux espèces (gorille de l'Ouest ou Gorilla gorilla  ; gorille de l'Est ou Gorilla beringei ), sont caractéris […] Lire la suite

HOMINIDÉS

  • Écrit par 
  • Brigitte SENUT
  •  • 9 529 mots
  •  • 8 médias

La connaissance de notre histoire, conditionnée par la découverte de fossiles, est forcément biaisée par le fait que les données sont fragmentaires, et ce pour toutes les périodes. Les scénarios évoluent donc continuellement en fonction de nouvelles découvertes et de la réinterprétation des fossiles qui est liée à l'amélioration des techniques et de nos connaissances. C'est pour cela que l'histoir […] Lire la suite

LANGUES ET LANGAGE ORIGINE DES

  • Écrit par 
  • Bernard VICTORRI
  •  • 6 746 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Le protolangage »  : […] C'est le linguiste Dereck Bickerton qui, en 1990, a proposé le premier d'appeler protolangage le système de communication qui aurait précédé le langage humain, dans le cadre de l'hypothèse d'une évolution du langage en deux étapes . Il faut souligner que ce protolangage n'a rien à voir avec les protolangues dont nous avons parlé ci-dessus : contrairement à celles-ci, qui sont de véritables lang […] Lire la suite

ORANG-OUTAN

  • Écrit par 
  • Marie-Claude BOMSEL
  •  • 432 mots
  •  • 1 média

Grand singe anthropomorphe, au pelage roux, peuplant les forêts tropicales denses des îles indo-malaises (Bornéo et Sumatra). Classe : Mammifères ; ordre : Primates ; famille : Pongidés. Effectifs : 10 000 à Sumatra, 50 000 à Bornéo. Les orangs-outans (genre Pongo ), représentés par trois espèces (orang-outan de Bornéo ou Pongo pygmaeus  ; orang-outan de Sumatra ou Pongo abelii   ; orang-outan de […] Lire la suite

PRIMATES FOSSILES

  • Écrit par 
  • Denis GERAADS
  •  • 6 330 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Hominidae »  : […] Naguère, on pensait que les Grands Singes, Orang-outan, Gorille et Chimpanzé, formaient un ensemble naturel, appelé Pongidés (d'après Pongo , l'Orang-outan), séparé de la lignée humaine depuis une époque variant suivant les auteurs entre le Miocène supérieur (10 Ma) et l'Éocène (50 Ma). Les données de la biologie moléculaire sont venues bouleverser cette conception. Aussi bien l'analyse des chrom […] Lire la suite

PSYCHOLOGIE ANIMALE ou ZOOPSYCHOLOGIE

  • Écrit par 
  • Jacques VAUCLAIR
  •  • 4 739 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Langage et attribution de savoirs »  : […] Il faut mettre au crédit de la psychologie comparée le projet ambitieux qui consiste à explorer les capacités des animaux à comprendre et/ou à produire des éléments du langage humain. Dans la mesure où l'appareil phonatoire des animaux est très mal adapté à la production des sons de la parole, l’idée a été de recourir, dans les années 1970, aux gestes du langage des sourds et de l'enseigner à des […] Lire la suite

Voir aussi

Pour citer l’article

Victor NARAT, « GRANDS SINGES », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 19 juin 2022. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/grands-singes/