EAST SIDE STORY

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Proposée par le paléo-anthropologue Yves Coppens dès 1980, l'East Side Story est un scénario original qui explique l'origine de l'homme en se fondant non seulement sur des fossiles d'hominidés mais aussi sur des données chronologiques, environnementales et géographiques d'une région, la vallée du Rift. Et, pourtant, seul l'aspect géographique de cette théorie a été retenu et résumé ainsi : l'homme serait né à l'est du Rift, en Afrique orientale.

Coppens avait constaté que les hominidés les plus anciens étaient tous situés en Afrique orientale, dans la vallée du Grand Rift africain, et que les restes de grands singes n'étaient jamais observés sur les sites renfermant des hominidés. Aujourd'hui, tous les grands singes actuels vivent à l'ouest du Rift ou sur sa marge occidentale. Pour Coppens, le Rift avait peut-être fonctionné comme une barrière écologique et géographique. Au Miocène, les grands singes auraient été largement répandus en Afrique orientale et centrale. Avec l'ouverture du Rift, cette population primitive aurait été divisée : celle qui se déplaça vers l'est s'adapta à des conditions plus sèches et devint bipède, alors que celle qui demeura à l'ouest resta inféodée à la forêt et donna naissance aux grands singes actuels. Lors de la publication de sa théorie, en 1983, Coppens datait la divergence grands singes-hominidés de 7 à 8 millions d'années (âge qu'il vieillira, l'année suivante, à 10 millions d'années). Pour lui, c'est bien la formation de la vallée du Rift qui a engendré les changements climatiques responsables de la barrière écologique. L'apparition des hominidés aurait donc été liée aux variations du climat.

Cette théorie comporte trois volets : géographique, chronologique et écologique. Le premier (le lieu d'origine de l'homme) est probablement le plus discutable, en raison de la difficulté à isoler un berceau précis d'origine pour une lignée fossile dont la répartition est plus ou moins grande à cause de la marge d'err [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages




Écrit par :

  • : professeur de première classe au Muséum national d'histoire naturelle, Paris

Classification


Autres références

«  EAST SIDE STORY  » est également traité dans :

HOMINIDÉS

  • Écrit par 
  • Brigitte SENUT
  •  • 9 525 mots
  •  • 8 médias

Dans le chapitre «  Une question de climat ? »  : […] Depuis toujours, l'évolution des êtres vivants a été conditionnée par la position des continents, par les changements de climat et de milieu et par d'autres phénomènes liés à l'évolution de la biosphère. Les Hominidés n'ont probablement pas fait exception à la règle. Il reste clair aujourd'hui que les plus anciens Hominidés sont africains et peut-être localisés en Afrique orientale. Il faut, cepe […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/hominides/#i_51149

Pour citer l’article

Brigitte SENUT, « EAST SIDE STORY », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 11 septembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/east-side-story/