CONGO RÉPUBLIQUE DU

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Médias de l’article

Congo (République du) : carte physique

Congo (République du) : carte physique
Crédits : Encyclopædia Universalis France

carte

Congo (République du) : drapeau

Congo (République du) : drapeau
Crédits : Encyclopædia Universalis France

drapeau

Éléphants dans le Parc national d'Odzala, République du Congo

Éléphants dans le Parc national d'Odzala, République du Congo
Crédits : M. Nichols/ National Geographic/ Getty

photographie

Congo : milieux et ressources

Congo : milieux et ressources
Crédits : Encyclopædia Universalis France

carte

Tous les médias


Nom officielRépublique du Congo (CG)
Chef de l'ÉtatDenis Sassou-Nguesso (depuis le 25 octobre 1997)
Chef du gouvernementClément Mouamba (depuis le 23 avril 2016)
CapitaleBrazzaville
Langue officiellefrançais 2
Note : Les langues d'usage sont le lingala et le monokutuba
Unité monétairefranc CFA
Population4 479 000 (estim. 2018)
Superficie (km2)342 000

La république du Congo, en tant qu'État, est un produit de la colonisation. C'est du fleuve qu'elle tire son nom, et ce n'est qu'à travers ce dernier que s'établit la filiation qui mène au royaume du Kongo découvert au xve siècle par les Portugais. Ce royaume était contenu, dans sa quasi-totalité, même au temps de sa plus grande extension, dans les limites actuelles de la république du Congo et de l'Angola septentrional. Une première esquisse du Congo actuel prit forme en 1886, quand Brazzaville et les territoires qui en dépendaient furent administrativement séparés de la colonie mère du Gabon, et confiés en propre à Savorgnan de Brazza. Parmi les innombrables changements qui affectèrent, durant toute la période coloniale, aussi bien le statut du Congo que son assiette géographique, deux étapes sont capitales : 1910, création de l'Afrique-Équatoriale française ; 1960, accession à l'indépendance, au terme d'une courte phase d'autonomie par rapport à l'ancienne métropole. Dans l'intervalle, les périodes de centralisme alternèrent avec les phases de déconcentration ; des unités administratives furent longtemps disputées par les États voisins. Amputée de la Lobaye et de la Haute-Sangha au bénéfice de la République centrafricaine (R.C.A.), du Haut-Ogooué resté aux mains du Gabon, mais dotée en revanche (depuis 1918) d'une façade maritime longtemps monopolisée par Libreville, la république du Congo s'est trouvée cristallisée dans ses limites de 1960.

Congo (République du) : carte physique

Congo (République du) : carte physique

Carte

Carte physique de la République du Congo. 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher l'atlas

Congo (République du) : drapeau

Congo (République du) : drapeau

Dessin

Congo (1991). C'est en août 1991 que le Congo, abandonnant le drapeau rouge marqué des symboles du communisme, retrouve le drapeau en usage de septembre 1959 à décembre 1969 : une barre jaune taillant le champ en deux triangles vert et rouge. 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher l'atlas

Au moment de l'indépendance, le Congo est un pays peu peuplé, doté de ressources limitées. En quelques années, avec la chute de Youlou (1963), le pouvoir échappe aux milieux directement liés à l'ancienne métropole et le pays s'engage dans une série d'expériences révolutionnaires qui infléchissent la construction de [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 19 pages


Écrit par :

  • : chef de la rubrique Afrique noire au journal Le Monde, rédacteur en chef de La Revue française d'études politiques africaines
  • : directeur de recherche à la Fondation nationale des sciences politiques, Centre d'étude d'Afrique noire, Bordeaux
  • : professeur à l'université de Paris-I-Panthéon-Sorbonne
  • : maître de conférences à la faculté des lettres et sciences humaines de Paris, directeur d'études à l'École pratique des hautes études

Classification


Autres références

«  CONGO RÉPUBLIQUE DU  » est également traité dans :

CONGO RÉPUBLIQUE DU, chronologie contemporaine

  • Écrit par 
  • Universalis

Tous les événements politiques (élections, conflits, accords, …) et les faits économiques et sociaux qui ont marqué l’histoire contemporaine du pays jusqu’à aujourd’hui. […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/chronologie/republique-du-congo/#i_23460

AFRIQUE-ÉQUATORIALE FRANÇAISE (A.-É.F.)

  • Écrit par 
  • Alfred FIERRO
  •  • 496 mots

Jusqu'en 1883, les possessions françaises d'Afrique équatoriale ont été administrées par un officier de marine portant le titre de commandant supérieur des Établissements français du golfe de Guinée. Le 16 décembre 1883, l'administration du Gabon est détachée de celle de la Guinée. Par un arrêté du 11 décembre 1888, le Gabon est réuni au Moyen-Congo. Deux lieutenants-gouverneurs administrent, l'un […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/afrique-equatoriale-francaise/#i_23460

BAKOTA ou KOTA

  • Écrit par 
  • Roger MEUNIER
  •  • 407 mots

Population bantoue, du groupe nord-ouest, les Bakota (ou Kota, singulier Mukota) constituent une des populations forestières du Gabon, comme les Fang, leurs voisins, avec lesquels ils partagent de nombreux traits. Au nombre d'environ 44 000, ils sont dispersés dans l'est du Gabon et au Congo, de l'Ogooué-Ivindo au Niari. Venus du Nord, ils ont migré par les interfluves il y a quelques siècles. On […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/bakota-kota/#i_23460

BRAZZA PIERRE SAVORGNAN DE (1852-1905)

  • Écrit par 
  • Jean-Marcel CHAMPION
  •  • 437 mots
  •  • 1 média

Explorateur et colonisateur français, d'origine italienne. Élève de l'École navale à titre étranger (1868), Pierre Savorgnan de Brazza prend part à la guerre de 1870-1871 dans la marine française et demande sa naturalisation qu'il obtiendra en 1874. À l'issue d'une croisière au large des côtes du Gabon (1873-1874), il sollicite et obtient l'autorisation d'explorer l'Ogooué. Au cours d'une première […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/brazza-pierre-savorgnan-de/#i_23460

BRAZZAVILLE

  • Écrit par 
  • Roland POURTIER
  •  • 680 mots
  •  • 1 média

Capitale de la république du Congo, Brazzaville est située en bordure du Pool Malebo (ex-Stanley Pool), à l'amont des rapides de Kintambo, premiers d'une série de chutes et de rapides qui interdisent la navigation sur le cours inférieur du Congo. Elle partage avec Kinshasa une position stratégique de première importance au point de rupture de charge entre le réseau navigable du Congo et de ses a […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/brazzaville/#i_23460

CONGO, fleuve et bassin

  • Écrit par 
  • Roland POURTIER, 
  • Gilles SAUTTER
  •  • 4 581 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Un fleuve utile »  : […] De tout temps, le Congo et ses principaux affluents ont été le lieu d'une pêche active. Les barrages et les nasses mis en place en plein courant, dans les rapides, par les Wagenia des chutes Tshungu, ou les Manyanga installés à une centaine de kilomètres en aval du Pool Malébo, apparaissent spectaculaires. Mais seuls les biefs calmes, où les eaux s'étalent, permettant aux poissons de se nourrir d […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/congo-fleuve-et-bassin/#i_23460

MASSAMBA-DEBAT ALPHONSE (1921-1977)

  • Écrit par 
  • Christian COULON
  •  • 530 mots

Président de la République du Congo de 1963 à 1968, Alphonse Massamba-Debat est né à Nkolo, dans la région de Boko. Formé d'abord dans une école protestante, il poursuit ses études à l'école primaire supérieure de Brazzaville puis à l'école des cadres de l'Afrique-Équatoriale française. Il sert comme instituteur puis comme directeur d'école au Moyen-Congo avant de partir pour le Tchad, où il résid […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/alphonse-massamba-debat/#i_23460

M'BOCHI

  • Écrit par 
  • Roger MEUNIER
  •  • 266 mots

Population bantoue, localisée le long du cours inférieur et moyen de l'Alima, au nord de la république du Congo. Au nombre de 480 000 dans les années 2000, les M'Bochi (ou M'Boschi) sont répartis en une douzaine de fractions. Originaires de l'Est, ils ont migré vers leur habitat actuel il y a huit ou neuf générations, et la prise de conscience de leur unité ne remonte qu'au début du […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/m-bochi/#i_23460

NGOUABI MARIEN (1938-1977)

  • Écrit par 
  • Brigitte NOUAILLE-DEGORCE
  •  • 632 mots

Marien Ngouabi, président de la République populaire du Congo, assassiné le 18 mars 1977, apparaissait comme un homme sincère, intègre et même austère. Idéologue rejetant la notion d'un socialisme typiquement africain, le commandant Ngouabi prônait un socialisme scientifique marxiste-léniniste. Reconnaissant le principe de la lutte des classes, il entendait, par une première étape révolutionnaire […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/marien-ngouabi/#i_23460

POINTE-NOIRE

  • Écrit par 
  • Pierre VENNETIER
  •  • 235 mots
  •  • 1 média

Deuxième ville de la république du Congo, Pointe-Noire a été fondée en 1921, en raison des qualités maritimes de la baie, lorsqu'il fallut fixer un terminus maritime à la voie ferrée Congo-Océan entre Brazzaville et l'océan Atlantique. La construction de la ligne, celle de la ville, puis les activités portuaires attirèrent des milliers de ruraux en quête d'un emploi. Si Pointe- Noire ne comptait e […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/pointe-noire/#i_23460

SASSOU-NGUESSO DENIS (1943- )

  • Écrit par 
  • Patrick QUANTIN
  •  • 1 131 mots
  •  • 2 médias

Homme politique congolais, président de la République du Congo de 1979 à 1992, puis à partir de 1997. Denis Sassou-Nguesso est né le 23 novembre 1943, à Edou, dans le nord du pays. Il reçoit une formation d'instituteur avant de rejoindre l'armée. Il participe, au côté du capitaine Ngouabi, au coup d'État de 1968 qui infléchit le régime révolutionnaire de Brazzaville vers une forme militaro-marxist […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/denis-sassou-nguesso/#i_23460

TEKE ROYAUME

  • Écrit par 
  • Michel-Marie DUFEIL
  •  • 795 mots

Au cœur oublié de l'Afrique, le seul royaume équatorial de plaine, celui de l'U :Nko et de son peuple, sans être ignoré, reste peu connu, alors qu'il illustre un type de structure et d'histoire. Il n'y a, semble-t-il, qu'une seule grande savane en basse altitude, sous un climat équatorial (600 m) : celle des plateaux teke en grès éocènes, de 0 à 4 0 de latitude Sud entre […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/royaume-teke/#i_23460

VILI

  • Écrit par 
  • Roger MEUNIER
  •  • 296 mots

Fondateurs du royaume de Loango, les Vili (appelés aussi Bavili) sont une population bantou du groupe centre-occidental ; leur langue appartient à la même famille que le kikongo. Ils occupent la plaine côtière, au nord et au sud de Pointe-Noire, du cap Sainte-Catherine à la rivière Chiloango, partagée entre le Gabon, le Congo et Cabinda. Venus du Sud, les Vili étaient à l'origine des dépendants du […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/vili/#i_23460

Voir aussi

Pour citer l’article

Philippe DECRAENE, Patrick QUANTIN, Roland POURTIER, Gilles SAUTTER, « CONGO RÉPUBLIQUE DU », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 16 octobre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/republique-du-congo/