DÉCOUVERTES GRANDES

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

L'heure des Espagnols

C'est le hasard, peut-être aussi un roi de Portugal comblé et blasé, qui donne à l'Espagne le chemin de l'Amérique, tandis que les Portugais s'installent aux Indes.

Christophe Colomb

A-t-il eu l'idée de chercher la route de l'Inde par l'ouest en lisant la lettre que l'astronome florentin Toscanelli aurait écrite, en 1474, à un chanoine portugais ? C'est peu probable, car il ne semble s'intéresser aux grands problèmes maritimes qu'après son mariage avec la fille d'un marin réputé (1480). Certains même ont mis en doute son intention d'atteindre l'Inde par l'ouest : Colomb serait parti à l'aventure à la recherche d'îles fabuleuses. En réalité, il connaît l'Imago mundi, de Pierre d'Ailly, imprimée à Louvain en 1483 et où il trouve l'idée, vraie, de la sphéricité de la Terre jointe à l'idée fausse que la dimension du continent eurasiatique est de 225 degrés et que le Cathay est par conséquent très proche de l'Europe dans la direction de l'ouest. Rejoindre les Indes par l'ouest, tel est le projet que Christophe Colomb soumet, dès 1483, au roi de Portugal. Mais ses exigences paraissent démesurées, il est éconduit.

Colomb s'adresse alors aux souverains espagnols. Mais ceux-ci, sur le conseil de l'université de Salamanque, rejettent d'abord ses propositions, parce que trop vagues. Ce n'est qu'en 1491, pendant le siège de Grenade, au moment où il commence à désespérer, que le Génois obtient d'Isabelle l'autorisation d'organiser avec les frères Pinzon, armateurs à Palos, une petite escadre de trois navires. Parti le 3 août 1492, il fait escale aux Canaries et, dans la nuit du 11 au 12 octobre, aperçoit la terre.

Ce sont les îles Lucayes, à l'entrée du détroit de Floride. Colomb se croit sur les rivages de l'Asie. Il explore les Antilles, cherchant les souverains de Cipangu et de Cathay, à qui il doit remettre ses lettres de créance. Il découvre Cuba le 27 octobre et, peu après, la future Saint-Domingue, qu'il baptise « Hispaniola ». Mais il a perdu l'un de ses navires, ses hommes sont fatigués et, le 15 mars 1493, sept mois après son départ, il rentre triomphalement à Palos. Il est toujours persuadé d'avoir atteint l'Asie.

Colomb ne sera jamais détrompé, malgré trois autres voyages (1493, 1498, 1502), où il explore les Antilles, reconnaît l'embouchure de l'Orénoque et l'isthme de Panamá. Surtout, son aventure a déçu les Espagnols qui lui reprochent de ne pas avoir découvert la bonne route des épices ni rapporté d'or. L'essai de colonisation tenté à Saint-Domingue ne réussit pas. Pendant son troisième voyage, Ferdinand et Isabelle décident de lui enlever la vice-royauté. Son remplaçant, Bobadilla, ayant outrepassé les ordres reçus, les souverains réparent, dans la mesure du possible, l'affront fait au navigateur.

Mais ils ne lui rendent pas ses anciens pouvoirs et, s'ils lui permettent un quatrième voyage, celui-ci présente un objectif strictement géographique : découvrir des terres nouvelles. C'est ainsi qu'il explore la côte de l'Amérique centrale, du Honduras actuel à l'isthme de Darien. Il essaie vainement de trouver de l'or en Costa Rica, revient échouer à la Jamaïque après que sa flotte eut été dispersée par les tempêtes. En septembre 1504, il s'embarque pour l'Espagne, où il arrive malade, et meurt en 1506.

L'Amérique

Cependant, on commence à soupçonner que ces terres nouvelles ne sont pas l'Asie. En 1504 et 1505, le Florentin Amerigo Vespucci, qui a participé à plusieurs des expéditions vers l'ouest, publie des lettres où il prétend que l'on se trouve en présence d'un « nouveau monde ». Et en 1507, un typographe de Saint-Dié, Martin Waldseemüller, imagine, dans la préface d'une Cosmographie, de donner au nouveau continent le nom d'America.

Amerigo Vespucci

Photographie : Amerigo Vespucci

Navigateur florentin considéré comme un des successeurs de Christophe Colomb, Amerigo Vespucci fit quatre expéditions dans le Nouveau Monde, découvrant le Venezuela en 1497, et donnant son prénom au continent américain. 

Crédits : Hulton Archive/ Getty Images

Afficher

Aucun doute n'est plus possible après le voyage de Balboa (1513), qui, du haut des montagnes de Panamá, découvre un vaste océan, et après celui du Portugais Magellan, qui, longeant la côte d'Amérique du Sud, franchit ce détroit de six cents kilomètres, auquel il donne son nom, et s'aventure dans l'océan, qu'il appelle Pacifique, jusqu'aux Philippines, qu'il aborde après un trajet de quatre mois et où il périt dans un combat contre les indigènes. Son pilote, El Cano, regagne l [...]

Magellan (vers 1480-1521)

Photographie : Magellan (vers 1480-1521)

Portrait de Fernand de Magellan, navigateur portugais, découvreur en 1520 du détroit auquel on donnera son nom. 

Crédits : G. Dagli Orti/ De Agostini/ Getty Images

Afficher

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 13 pages

La suite de cet article est accessible aux abonnés

  • Des contenus variés, complets et fiables
  • Accessible sur tous les écrans
  • Pas de publicité

Découvrez nos offres

Déjà abonné ? Se connecter

Médias

1400 - 1500. Poussée ottomane et grandes découvertes

1400 - 1500. Poussée ottomane et grandes découvertes
Crédits : Encyclopædia Universalis France

chronologie

Grandes découvertes, XVe-XVIIe siècle

Grandes découvertes, XVe-XVIIe siècle
Crédits : Encyclopædia Universalis France

carte

Premier voyage des frères Polo

Premier voyage des frères Polo
Crédits : AKG-images

photographie

Livre des merveilles du monde, M. Polo

Livre des merveilles du monde, M. Polo
Crédits : AKG-images

photographie

Afficher les 14 médias de l'article

Écrit par :

  • : professeur d'histoire à l'université de Nanterre et à l'Institut des hautes études de l'Amérique latine

Classification

Autres références

«  DÉCOUVERTES GRANDES  » est également traité dans :

AFRIQUE (Histoire) - De l'entrée dans l'histoire à la période contemporaine

  • Écrit par 
  • Hubert DESCHAMPS, 
  • Jean DEVISSE, 
  • Henri MÉDARD
  •  • 9 666 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre «  Traite des esclaves et conquêtes européennes (1450-1850) »  : […] L'arrivée des Européens sur les côtes transforme profondément les conditions de vie du continent, jusque dans l'intérieur, même si les Européens se sont presque toujours bornés à installer des comptoirs sur une étroite bande côtière, leurs exigences commerciales, par le relais de souverains ou de commerçants africains, vont peu à peu ébranler presque toutes les sociétés anciennes . […] Lire la suite

AMÉRINDIENS - Amérique du Nord

  • Écrit par 
  • Marie-Pierre BOUSQUET, 
  • Roger RENAUD
  • , Universalis
  •  • 10 331 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre «  Le choc colonial »  : […] Les étrangers à la peau claire, au visage velu, qui débarquèrent au xvi e  siècle, furent reçus sans hostilité ni peur. Les Indiens allèrent vers eux, chargés de présents, les invitant dans leurs villages, dans l'esprit de partage et d'échanges culturels qui existaient entre les tribus. Ils ne les prirent pas pour des dieux, n'ayant jamais divinisé quoi que ce soit, et ne durent juger que de l'inf […] Lire la suite

AMÉRIQUE (Histoire) - Découverte

  • Écrit par 
  • Marianne MAHN-LOT
  •  • 4 816 mots
  •  • 6 médias

Étymologiquement le mot « Amérique » vient d'Amerigo, prénom de Vespucci . Il a été inventé par Martin Waldseemüller qui, dans sa Cosmographie (1507), proposa d'appeler Amérique la « quatrième partie du monde », prétendument découverte par le Florentin. La « découverte de l'Amérique » a été une œuvre collective. Qui peut savoir quel pêcheur anonyme est parvenu le premier sur les bancs de Terre-Neu […] Lire la suite

ANGO JEAN (1480-1551)

  • Écrit par 
  • Jean-Marcel CHAMPION
  •  • 392 mots

Armateur dieppois. Issu d'une famille d'origine rouennaise, fils d'armateur — son père arme le premier navire français connu qui ait atteint Terre-Neuve (voyage de La Pensée , 1508) —, Jean Ango transforme l'entreprise paternelle, déjà importante, en une grande affaire capitaliste de dimension nationale. Émule de Jacques Cœur par l'ampleur et la multiplicité de ses activités maritimes, bancaires e […] Lire la suite

NOUVEAU MONDE CHRONIQUES DU

  • Écrit par 
  • Jacques LAFAYE, 
  • Itamar OLIVARES
  •  • 3 665 mots
  •  • 8 médias

Dans le chapitre « Les découvreurs »  : […] Nous prenons le terme chronique dans un sens large qui comprend, outre les chroniques proprement dites, les lettres de relation, les mémoires, les récits et l'historiographie telle qu'elle a été conçue à l'époque. Le contenu de ces écrits reflète la réalité américaine décrite – et quelquefois interprétée – par des hommes venus d'horizons très divers. La plupart d'entre eux étaient des soldats, de […] Lire la suite

ANTILLES FRANÇAISES

  • Écrit par 
  • Christian GIRAULT
  •  • 1 270 mots
  •  • 1 média

Situées dans la mer des Caraïbes – dans l’est de l’arc caraïbe –, les Antilles françaises comprennent quatre collectivités  : la Guadeloupe , la Martinique, Saint-Barthélemy et Saint-Martin. L’ensemble couvre une superficie de 2 832 kilomètres carrés et représente une population de 800 000 habitants environ (estimation de 2018). L’histoire moderne de ces territoires insulaires tropicaux, situés , […] Lire la suite

ARAWAKS & KARIBS

  • Écrit par 
  • Oruno D. LARA
  •  • 3 308 mots
  •  • 1 média

Arawaks et Karibs n'ont cessé d'alimenter en stéréotypes, depuis le xvi e  siècle, une vision occidentale, extérieure, ethnologique et anthropologique de l'espace des Caraïbes. Ces aborigènes signalés par Christophe Colomb dès son premier voyage ont fourni à la littérature, au cinéma, à la presse et à l'historiographie coloniale le thème obsédant du cannibalisme. Au service du roi de France, le c […] Lire la suite

ARGENTINE

  • Écrit par 
  • Jacques BRASSEUL, 
  • Romain GAIGNARD, 
  • Roland LABARRE, 
  • Luis MIOTTI, 
  • Carlos QUENAN, 
  • Jérémy RUBENSTEIN, 
  • Sébastien VELUT
  •  • 36 989 mots
  •  • 18 médias

Dans le chapitre « Construction de la nation »  : […] Les côtes de l'Argentine actuelle furent découvertes par des marins à la recherche de la mer du Sud. Ainsi, Diaz de Solis en 1515 reconnaît le Río de la Plata, et Magellan en 1520 la côte de Patagonie, avant de franchir le détroit qui porte son nom. En 1617, Philippe III divise les terres de l'extrémité américaine en deux « gouvernements » ( gobernación ) du Paraguay et du Río de la Plata. Les d […] Lire la suite

ASIE (Géographie humaine et régionale) - Espaces et sociétés

  • Écrit par 
  • Philippe PELLETIER
  •  • 23 140 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Un découpage occidental du monde »  : […] La conception habituelle et normative de l'Asie relève d'un découpage du monde, d'origine occidentale, en six continents. Élaborée au xvi e  siècle en fonction de critères topographiques mais aussi socioculturels et politiques, elle est légitimée au cours du xix e  siècle par une approche scientifique qui recourt à la géologie, les continents étant considérés comme d'énormes masses terrestres di […] Lire la suite

ATLANTIQUE HISTOIRE DE L'OCÉAN

  • Écrit par 
  • Jacques GODECHOT, 
  • Clément THIBAUD
  •  • 13 638 mots
  •  • 12 médias

Dans le chapitre « Les voyages des Portugais »  : […] Or bateaux et techniques nautiques font de grands progrès entre le xiii e et le xv e  siècle. Pendant ce temps, les relations maritimes par cabotage relient ces deux grands centres du commerce que sont la Méditerranée et la Baltique. Sur le plan technique, on passe de la barque viking, longue et étroite, au lourd et massif kogge puis au galion et à la caravelle, très larges par rapport à leur lo […] Lire la suite

Voir aussi

Les derniers événements

1er-30 avril 2022 Ukraine – Russie. Mise au jour de massacres de civils dans la région de Kiev évacuée par les troupes russes.

Ces découvertes suscitent une indignation internationale. En visite à Boutcha le 4, le président Volodymyr Zelensky dénonce un « génocide ». Le 4, Berlin annonce le placement temporaire sous la tutelle de l’État de la filiale allemande du géant gazier russe Gazprom, dont tous les actifs ont été rapatriés le 1er. Le 4 également, Paris annonce l’expulsion de trente-cinq diplomates russes considérés comme des espions. […] Lire la suite

11-20 février 2019 France. Regain de l'antisémitisme.

Le 19, quatre-vingt-douze tombes juives du cimetière de Quatzenheim (Bas-Rhin) sont découvertes profanées. Le président Emmanuel Macron se rend sur place et se recueille ensuite au mémorial de la Shoah, à Paris. Le 19 également, plusieurs dizaines de milliers de personnes se rassemblent dans les grandes villes, sur l’initiative du Parti socialiste, pour dénoncer l’antisémitisme. […] Lire la suite

Pour citer l’article

Frédéric MAURO, « DÉCOUVERTES GRANDES », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 29 septembre 2022. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/grandes-decouvertes/