GALION

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Apparu au xve siècle, le galion tient de la nef et de la galère. Si le rapport entre la largeur et la longueur d'un vaisseau rond est de 1 à 3, il devient, sur le galion, de 1 à 4 ou 5 ; il est aussi long que la galère dont il conserve, par ailleurs, l'éperon à l'étrave. François Ier fait ainsi construire des « nefs-galères » ou « galliaces ». Et de nombreux galions figurent dans l'Invincible Armada (1588), embarquant jusqu'à 300 soldats, 180 mariniers et 50 bouches à feu. Les rames sont évidemment supprimées sur ces très grands galions (250 à 1 000 tonneaux) à trois ou quatre mâts, avec double voilure, latine et carrée.

L'Invincible Armada

L'Invincible Armada

photographie

Une représentation de l'Invincible Armada de Philippe II d'Espagne, qui fut mise en échec par les Anglais devant Calais, en 1588. 

Crédits : Henry Guttmann/ Getty Images

Afficher

Douze galions espagnols, la Flota, assurent le trafic exclusif des métaux précieux entre la métropole et ses colonies du Nouveau Monde. Escortés par des navires de guerre, ils se rendent à La Plata, au Pérou, à Veracruz d'où ils rapportent l'or et l'argent extraits des mines jusqu'à Séville ou, plus tard, Cadix, siège de la casa de Contratación.

—  Jacques MÉRAND

Écrit par :

Classification


Autres références

«  GALION  » est également traité dans :

AMÉRIQUE (Histoire) - Amérique espagnole

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre BERTHE
  •  • 21 932 mots
  •  • 13 médias

Dans le chapitre « L'empire des mers et le commerce »  : […] C'est dire que l'économie coloniale américaine vit au rythme des flottes et des convois de galions. C'est une gigantesque entreprise que la Carrera de las Indias del mar Océano , et qui met en cause une multitude d'intérê […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/amerique-histoire-amerique-espagnole/#i_32785

ATLANTIQUE HISTOIRE DE L'OCÉAN

  • Écrit par 
  • Jacques GODECHOT, 
  • Clément THIBAUD
  •  • 13 632 mots
  •  • 12 médias

Dans le chapitre « Les voyages des Portugais »  : […] Or bateaux et techniques nautiques font de grands progrès entre le xiii e et le xv e  siècle. Pendant ce temps, les relations maritimes par cabotage relient ces deux grands centres du commerce que sont la Méditerranée et la Baltique. Sur le plan technique, on passe de la barque viking, longue et […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/histoire-de-l-atlantique/#i_32785

COLONISATION

  • Écrit par 
  • Jean BRUHAT
  •  • 7 679 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « Caractéristiques de ces empires »  : […] Ces deux empires ont d'ailleurs des structures différentes. L'empire portugais, qui se constitue dans le premier tiers du xvi e  siècle, est formé par des comptoirs dispersés autour de l'océan Indien et sur les rives occidentales de l'Afrique, le Brésil ne jouant alors qu'un rôle très secondaire. Cet empire est une entreprise commerciale visant à […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/colonisation/#i_32785

NAVIGATION MARITIME

  • Écrit par 
  • Michel MOLLAT DU JOURDIN
  •  • 7 608 mots
  •  • 11 médias

Dans le chapitre « Navires de la Renaissance et navigation hauturière »  : […] Le besoin de tourner la puissance ottomane qui, depuis le milieu du xv e  siècle, détenait en Orient le monopole du commerce vers les Indes imposait aux peuples d'Occident la découverte de nouvelles routes maritimes. Deux possibilités s'offraient : contourner l'Afrique ou faire route à l'ouest en supposant que la Terre fût ronde. Les Portugais, s […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/navigation-maritime/#i_32785

PHILIPPINES

  • Écrit par 
  • Philippe DEVILLERS, 
  • Manuelle FRANCK, 
  • William GUÉRAICHE, 
  • Lucila V. HOSILLOS, 
  • Jean-Louis VESLOT
  • , Universalis
  •  • 21 391 mots
  •  • 19 médias

Dans le chapitre « Le galion de Manille et l'économie »  : […] Les Philippines produisaient peu d'épices. Les Espagnols, déçus, négligèrent la mise en valeur du pays pour se consacrer au commerce. Depuis plusieurs siècles, des bateaux chinois abordaient régulièrement les côtes de Luçon et de Panay avec des cargaisons de soieries, de cotonnades et de bijoux. L'administration espagnole organisa le commerce et fit de Manille le centre de distribution des produi […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/philippines/#i_32785

TECHNIQUES HISTOIRE DES

  • Écrit par 
  • Bruno JACOMY
  •  • 7 215 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre «  Le Moyen Âge et la Renaissance »  : […] Le dynamisme du x e  siècle occidental a eu pour conséquence à long terme l'émergence d'une unité européenne. Entre le xii e et le xv e  siècle, l'Europe occidentale va renaître sous l'influence de facteurs fort variés : l'avènement du moulin à e […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/histoire-des-techniques/#i_32785

Pour citer l’article

Jacques MÉRAND, « GALION », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 18 juin 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/galion/