BOUCHER FRANÇOIS (1703-1770)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Les arts décoratifs au service d'un genre

Mais cette diffusion passe aussi par d'autres voies, et Boucher est sans doute, au xviiie siècle, le premier artiste, sinon le seul, à avoir connu de son vivant, et depuis ses débuts, une aussi prodigieuse diffusion de ses modèles et de ses inventions par la gravure de reproduction. Dès 1733, Gérard Jean Baptiste Scotin grave la Naissance et la Mort d'Adonis, l'année suivante Bernard Lépicié présente à l'Académie deux des Jeux d'amours de la collection Derbais ; puis presque chaque année, la publication d'estampes d'après les peintures de Boucher est annoncée, tableaux mythologiques ou scènes de genre, les dernières en date concernant des Pastorales gravées par Jacques Firmin Beauvarlet en 1769. Encore ne parle-t-on ni des illustrations, ni des dessins, qui représentent une part importante des quelque 1 500 gravures d'après Boucher exécutées par environ 150 graveurs, parmi les meilleurs du temps, comme François Antoine Aveline, Laurent Cars, Charles Nicolas Cochin, Nicolas de Larmessin, Jacques Philippe Le Bas, mais aussi par des amateurs comme Mme de Pompadour. L'exemple de Gabriel Huquier, qui grave et publie quatre-vingt-dix inventions de Boucher, est particulièrement éclairant, dans la mesure où cet artiste est le grand diffuseur du goût rocaille. On ne sera donc pas surpris de le voir entourer d'une arabesque des Pastorales de Boucher, graver et publier des Livres de fontaines, ou de cartouches, des Scènes de la vie chinoise, ou encore des Livres de sujets et pastorales, qui contiennent aussi des chinoiseries, et des couples de bergers destinés à servir de modèles aux décorateurs et aux artisans. Il grave également avec son neveu six Chinoiseries, d'après les modèles donnés par Boucher à la manufacture de Beauvais en vue d'une suite chinoise. On touche là un autre moyen de diffusion des inventions de Boucher. En effet, on lui commande en 1736 les premiers cartons des Fêtes italiennes, dont la suite sera tissée une trentaine de fois. Elle sera suivie, à partir de 1741, des cinq pièces de la suite de Psyché, produite en [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 6 pages




Écrit par :

Classification


Autres références

«  BOUCHER FRANÇOIS (1703-1770)  » est également traité dans :

AMOUR

  • Écrit par 
  • Georges BRUNEL, 
  • Baldine SAINT GIRONS
  •  • 10 164 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « L'amour sacré »  : […] L'Amour, n'ayant comme personnage qu'un caractère faiblement marqué, a été très tôt sujet à des dédoublements. Sur ce terrain, les artistes de la Renaissance et de l'époque classique n'avaient qu'à suivre les modèles et les traditions de l'Antiquité. En 1518-1519, Titien peignit pour Alphonse d'Este un tableau, La Fête de Vénus , aujourd'hui au Prado : une effigie de la dées […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/amour/#i_8102

ROCOCO

  • Écrit par 
  • Georges BRUNEL, 
  • François H. DOWLEY, 
  • Pierre-Paul LACAS
  •  • 21 053 mots
  •  • 14 médias

Dans le chapitre « Théories et problèmes »  : […] Le rococo n'a pas eu ses théoriciens propres. L'enseignement artistique au xviii e  siècle repose apparemment sur les mêmes principes qu'au siècle précédent, et les institutions ne changent pas. En France, l'Académie de peinture et de sculpture et celle d'architecture continuent à fonctionner dans la forme que leur ont donnée Louis XIV et Colbert […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/rococo/#i_8102

TAPISSERIE

  • Écrit par 
  • Pascal-François BERTRAND
  •  • 7 989 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « Le xviiie siècle »  : […] La précellence des manufactures françaises établie au cours du xvii e  siècle allait se prolonger au siècle suivant, période pendant laquelle l'art français allait rayonner dans toute l'Europe. L'organisation des ateliers français était le modèle incontesté. Des liciers français exercèrent leur art dans plusieurs pays d'Europe. Nous avons déjà me […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/tapisserie/#i_8102

VÉNUS, iconographie

  • Écrit par 
  • Georges BRUNEL
  •  • 867 mots
  •  • 4 médias

Déesse de la beauté et de l'amour, Vénus, l'Aphrodite grecque , apparaît dans un grand nombre d'épisodes mythologiques. Elle est aussi l'un des personnages les plus aimés des artistes de toutes les époques. Selon les scènes évoquées, on la voit seule ou mêlée à d'autres figures, mais les scènes où on la rencontre sont presque toujours relatives à la séduction, au plaisir et à la jeunesse, idées li […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/venus-iconographie/#i_8102

Voir aussi

Pour citer l’article

Marianne ROLAND MICHEL, « BOUCHER FRANÇOIS - (1703-1770) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 23 juillet 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/francois-boucher/