Graveurs


ALDEGREVER HEINRICH (1502-apr. 1555)

  • Écrit par 
  • Pierre VAISSE
  •  • 180 mots

Peintre et graveur allemand, de son vrai nom Heinrich Trippenmecker. Son activité de peintre est très mal connue. Il doit sa célébrité à ses gravures sur cuivre, environ trois cents, exécutées de 1527 à 1541 et de 1549 à 1555 et signées du monogramme AG, imité de celui de Dürer, dont il fut le disciple. On y sent, dans le style et dans les sujets, l'influence de celui-ci et des « petits maîtres de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/heinrich-aldegrever/#i_0

ALTDORFER ALBRECHT (1480 env.-1538)

  • Écrit par 
  • Pierre VAISSE
  •  • 2 750 mots
  •  • 6 médias

Dessinateur, peintre, graveur et architecte allemand, Albrecht Altdorfer est né vers 1480 ; il est mort à Ratisbonne en 1538. Sa plaque tombale le désigne comme architecte (Baumeister), mais son activité dans ce domaine ne nous est connue que par des mentions d'archives concernant des travaux utilitaires qu'il aurait dirigés à la fin de sa vie. Il acquit le droit de bourgeoisie […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/albrecht-altdorfer/#i_0

ANDROUET DU CERCEAU JACQUES (1520-1586)

  • Écrit par 
  • Jean GUILLAUME
  •  • 971 mots

Jacques Androuet du Cerceau (appelé le plus souvent « Du Cerceau », dû au motif de l'enseigne de la boutique de son père qui était marchand de vin) fut à la fois un graveur, un dessinateur, un créateur d'ornements, un inventeur d'architectures réelles ou imaginaires et l'auteur du premier ouvrage consacré aux « plus excellents bâtiments » de la France. Son œuvre immense (1 700 gravures, 1 200 dess […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/androuet-du-cerceau-jacques-1520-1586/#i_0

ASHEVAK KENOJUAK (1927-2013)

  • Écrit par 
  • Patricia BAUER
  •  • 341 mots

Considérée comme une figure majeure de l’art inuit, Kenojuak Ashevak fut une des premières artistes à s’essayer à la gravure. Son œuvre se caractérise par des lignes puissantes, des couleurs vives ainsi qu’une composition simple et sans perspective. Kenojuak Ashevak naît en 1927 dans le camp d’Ikerrasak, sur l’île de Baffin, dans les Territoires du Nord-Oues […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/kenojuak-ashevak/#i_0

AUDRAN LES

  • Écrit par 
  • Colombe SAMOYAULT-VERLET
  •  • 566 mots

Famille de graveurs, d'ornemanistes et de peintres français du xviie siècle et du début du xviiie siècle. Les personnages les plus célèbres de cette dynastie sont le graveur Gérard et le peintre ornemaniste Claude III.Gérard Audran (1640-1703) commença par étud […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/les-audran/#i_0

BALDUNG GRIEN HANS (1484 env.-1545)

  • Écrit par 
  • Thomas Wolfgang GAEHTGENS
  •  • 1 313 mots
  •  • 7 médias

En peinture, la figure centrale de la Renaissance allemande est Albrecht Dürer. Son élève le plus important fut Hans Baldung Grien dont l'art appartient à la fois à la Renaissance et au maniérisme. Son œuvre, qui groupe un catalogue abondant de tableaux, de gravures et de dessins, est l'expression d'une pers […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/hans-baldung-grien/#i_0

BARLACH ERNST (1870-1938)

  • Écrit par 
  • Pierre VAISSE
  •  • 797 mots

Sculpteur, graveur et dramaturge allemand, Ernst Barlach est un des plus célèbres représentants de ce que l'on a appelé l'expressionnisme allemand. Originaire du Holstein, il étudia à l'École des arts décoratifs de Hambourg et à l'Académie de Dresde. À Paris, où il séjourne à deux reprises entre 1895 et 1897 et où il fréquente l'académie Julian, il a […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ernst-barlach/#i_0

BEHAM SEBALD (1500-1550) & BARTHEL (1502-1540)

  • Écrit par 
  • Pierre VAISSE
  •  • 480 mots
  •  • 1 média

Peintres et graveurs allemands, nés à Nuremberg et formés dans l'entourage immédiat, sinon dans l'atelier de Dürer. En janvier 1525, les deux frères sont, avec le peintre Georg Pencz, bannis de la ville (passée à la Réforme luthérienne) en raison de leur attitude religieuse, hostile à Rome mais aussi à Luther. Le procès-verbal de leur audition les qualif […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/beham-sebald-et-barthel/#i_0

BELLANGE JACQUES (1575 env.-1616)

  • Écrit par 
  • Georges BRUNEL
  •  • 361 mots

Alors qu'au début du xviie siècle la peinture parisienne traverse une phase de relative éclipse, Nancy et la Lorraine connaissent au contraire une période faste. Jacques Bellange (ou de Bellange) est avec Callot et Deruet l'un des artisans de cet heureux temps.On ne sait pas grand-chose de la personnalité ni de la carrière de Bellange, sinon qu'il exe […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jacques-bellange/#i_0

BELLUCCI ANTONIO (1654-1726)

  • Écrit par 
  • Marie-Geneviève de LA COSTE-MESSELIÈRE
  •  • 165 mots

Formé à Venise près des peintres d'orientation naturaliste initiés par Luca Giordano aux effets de lumière contrastés — l'Allemand C. Loth, le Padouan Zanchi — Bellucci peint notamment, à San Pietro di Castello, un Saint Laurent priant pour la fin de la peste, intéressant par l'animation de la […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/antonio-bellucci/#i_0

BERAIN LES

  • Écrit par 
  • Colombe SAMOYAULT-VERLET
  •  • 427 mots
  •  • 1 média

Famille de décorateurs et de graveurs français de la fin du xviie siècle et du début du xviiie connue grâce aux travaux de R. A. Weigert (Jean Ier Berain... 1640-1711, Paris, 1937).La renommée de cette famille est surtout due à […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/les-berain/#i_0

BEWICK THOMAS (1753-1828)

  • Écrit par 
  • Ségolène LE MEN
  •  • 664 mots

Graveur à Newcastle, Bewick est l'un des « pères » du livre illustré romantique. Il a mis en valeur et fait reconnaître la validité de la technique du bois de bout : la plaque faite d'aubier de buis est coupée perpendiculairement au sens des fibres, et non parallèlement, comme dans le bois de fil. L'utilisation d'un bois dur et la coupe de la plaque autorisent […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/thomas-bewick/#i_0

BLAKE WILLIAM (1757-1827)

  • Écrit par 
  • Claude DOUBINSKY, 
  • Régine LUSSAN
  •  • 5 483 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Des livres qui sont autant de tableaux »  : […] L'artiste était en Blake indissolublement lié au poète. Il refusa toujours d'abandonner ses œuvres à l'anonymat de l'impression, préférant les graver et les illustrer une à une, plaque par plaque. On ne saurait donc vraiment lire Blake comme il voulait être lu sans regarder ses livres comme autant de tableaux, sans embrasser du regard l'entrelacs de branches, de nuages et de lettres que dessinent […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/blake-william-1757-1827/4-des-livres-qui-sont-autant-de-tableaux/

BLANCHARD GÉRARD (1927-1998)

  • Écrit par 
  • Pascal FULACHER
  •  • 644 mots

Gérard Blanchard a consacré une grande partie de sa vie à la typographie, au graphisme, à l'histoire de la lettre et à l'enseignement de ces disciplines. Né en 1927 dans le Forez, typographe de formation, graphiste, graveur, écrivain, illustrateur (il obtint à ce titre le prix Blumenthal en 1954), il a également […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/gerard-blanchard/#i_0

BOSSE ABRAHAM (1602-1676)

  • Écrit par 
  • Nathalie HEINICH
  •  • 969 mots

Appartenant à une famille calviniste de Tours, Abraham Bosse vient s'établir à Paris très jeune et, sans ses démêlés avec l'Académie, nous ne saurions que très peu de choses sur la vie de cet artisan laborieux, père de dix enfants qu'il dut élever selon ses principes de protestant doctrinaire. À vingt-sept ans, Bosse se fait connaître par la suite de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/abraham-bosse/#i_0

BOUCHER FRANÇOIS (1703-1770)

  • Écrit par 
  • Marianne ROLAND MICHEL
  •  • 3 753 mots
  •  • 1 média

« Phare » de la peinture du xviiie siècle, artisan talentueux, incarnation de l'art rocaille, « peintre des Grâces », ces qualificatifs et d'autres qui évoquent la mièvrerie et la répétition, ont été appliqués à Boucher, à plus ou moins juste titre, sans réussir à définir l'artiste. L'exposition qui lui avait […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/francois-boucher/#i_0

BOULANGER LOUIS (1806-1867)

  • Écrit par 
  • Bruno FOUCART
  •  • 391 mots

Avec Célestin Nanteuil, Eugène et Achille Devéria, Louis Boulanger appartient à cette pléiade de peintres-graveurs étroitement liés au mouvement romantique, dont ils sont les fidèles illustrateurs et compagnons de combat, tandis que Delacroix mène, avec la liberté du génie, une carrière beaucoup plus […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/louis-boulanger/#i_0

BRACELLI GIOVANNI BATTISTA (1re moitié XVIIe s.)

  • Écrit par 
  • Michel MELOT
  •  • 527 mots

On ignore tout de la vie de cet artiste florentin qui est devenu subitement célèbre vers 1930, quand nombre d'artistes de l'avant-garde découvrirent en lui un étonnant précurseur. Les quelques gravures que l'on connaît de lui situent son activité entre 1624 et 1649, principalement à Rome, semble-t-il. Mais seul son très curieux recueil qu'il intitula Bizarrie di varie figure mé […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/bracelli-giovanni-battista/#i_0

BRACQUEMOND FÉLIX JOSEPH AUGUSTE (1833-1914)

  • Écrit par 
  • Jean-Paul BOUILLON
  •  • 415 mots

Issu d'un milieu modeste, Félix Bracquemond (né le 28 mai 1833 à Paris) a été formé très jeune dans l'atelier du peintre Joseph Guichard (1806-1880), qui avait lui-même concilié les enseignements d'Ingres et de Delacroix. De cette formation très particulière, il gardera toute sa vie le goût de l'indépendance, la haine des compromis et de l'académisme.Malgré quelques très beaux pastels, sa carrière […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/felix-joseph-auguste-bracquemond/#i_0

BRÉBIETTE ou BRÉBIELLE PIERRE (1598-env. 1650)

  • Écrit par 
  • Michel MELOT
  •  • 438 mots

Graveur français de l'époque de Louis XIII, que Léon Rosenthal (Gazette des beaux-arts, 1911) a, le premier, revalorisé. Le caractère moderne, extrêmement séduisant, de l'œuvre de Pierre Brébiette résulte de la grande liberté de style et de composition avec laquelle il a traité les thèmes mythologiques, placés généralement dans de petites frises de quelques centimètres de côté. […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/brebiette-brebielle/#i_0

BRESDIN RODOLPHE (1822-1885)

  • Écrit par 
  • Maxime PRÉAUD
  •  • 1 038 mots

Fils d'un ouvrier tanneur, Rodolphe Bresdin naît au Fresne (Loire-Atlantique) le 12 août 1822. Après 1830, les Bresdin partent pour Nogent-le-Rotrou, puis pour Paris. Rodolphe aurait quitté très jeune la maison paternelle pour se livrer à l'exercice du dessin et de l'eau-forte. Sa première estampe datée que l'on connaisse, de 1838, figurant un buste de perso […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/rodolphe-bresdin/#i_0

BREU L'ANCIEN JÖRG (1475 env.-1537)

  • Écrit par 
  • Pierre VAISSE
  •  • 248 mots

Peintre, dessinateur et graveur d'Augsbourg, Breu reçut probablement sa première formation dans l'atelier d'Ulrich Apt. En Autriche de 1500 à 1502, il peint le Retable de saint Bernard pour le couvent des cisterciens de Zwettl (1500, conservé dans une chapelle de l'église), un […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/breu-l-ancien-jorg/#i_0

BRY THÉODORE DE (1528-1598)

  • Écrit par 
  • Michel MELOT
  •  • 162 mots
  •  • 4 médias

Graveur très productif, Théodore de Bry installa ses ateliers dans diverses villes marchandes (Liège où il est né ; Strasbourg, 1568 ; Londres ; Francfort où il est mort). Comme lui, ses deux fils et associés, Johan Israel et Johan Theodor, naquirent à Liège et moururent à Francfort. La production de ces ateliers est immense et s'inscrit dans l'épanouissement que connaît alors la […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/theodore-de-bry/#i_0

BURGKMAIR HANS (1473-1531)

  • Écrit par 
  • Pierre VAISSE
  •  • 354 mots
  •  • 1 média

Peintre et graveur d'Augsbourg, qui apprend le métier de peintre auprès de son père Thomas, puis auprès de Martin Schongauer (vers 1490), Hans Burgkmair devient membre de la corporation des peintres d'Augsbourg en 1498. La ville jouissait alors d'une grande prospérité (c'est l'époque où la famille des Fugge […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/hans-burgkmair/#i_0

CALLOT JACQUES (1592-1635)

  • Écrit par 
  • Paulette CHONÉ
  •  • 1 942 mots
  •  • 1 média

Comblé de la faveur des princes, très tôt célébré dans la littérature artistique et largement admiré des amateurs, Jacques Callot est l'un des graveurs dont la fortune critique fut la plus immédiate et la plus durable, au point que le succès de ses compositions s'étendit aux arts décoratifs et à l'imagerie scolaire ; la céramique tira souvent parti des Gobbi et des […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jacques-callot/#i_0

CASTELLI HORACE (1825-1889)

  • Écrit par 
  • Laura NOESSER
  •  • 519 mots

Horace Castelli appartient à l'école de graveurs sur bois de bout qui, dans le sillage étincelant de Gustave Doré, poursuit la tradition du livre illustré romantique entre 1860 et 1880. Travaillant principalement pour la Bibliothèque rose illustrée dont il est un des plus vivants imagiers, il réussit à dominer la co […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/horace-castelli/#i_0

CHARLET NICOLAS TOUSSAINT (1792-1845)

  • Écrit par 
  • Ségolène LE MEN
  •  • 773 mots

Étroitement mêlé à celui de la lithographie romantique, le nom de Charlet est aussi, comme ceux de Bellangé, Raffet ou Vernet, associé au mythe de Napoléon, dont la gloire rejaillit sur lui. Très populaire auprès de ses contemporains, il s'est spécialisé dans la scène de genre à sujet militaire ou enfantin. Gros admire son […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/nicolas-toussaint-charlet/#i_0

COCHIN CHARLES NICOLAS, dit COCHIN LE FILS (1715-1790)

  • Écrit par 
  • Georges BRUNEL
  •  • 402 mots

Formé dès son plus jeune âge dans l'atelier familial — la famille Cochin constitue comme les Mariette une dynastie de graveurs et de marchands d'estampes parisiens —, Charles Nicolas Cochin le Fils (ainsi appelé pour le distinguer de son père, lui-même graveur réputé, et qui portait le même prénom) a douze ans à peine quand il donne ses premières gravures.Comme graveur, Charles Nicolas Cochin se f […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/charles-nicolas-cochin/#i_0

COECKE VAN AALST PIETER (1502-1550)

  • Écrit par 
  • Françoise HEILBRUN
  •  • 1 217 mots

Né à Alost, petite ville de Flandre, où son père était échevin, mort à Bruxelles, Pieter Coecke est, avec les Flamands Lambert Lombard, Michel Coxie, Lancelot Blondeel et le Hollandais Jan van Scorel, un des hérauts de la pré-Renaissance aux Pays-Bas ; comme ces derniers, Coecke est un artiste universe […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/pieter-coecke-van-aalst/#i_0

CRANACH L'ANCIEN LUCAS (1472-1553)

  • Écrit par 
  • Pierre VAISSE
  •  • 1 900 mots
  •  • 5 médias

Grâce à ses relations avec les milieux humanistes, Cranach a été comblé d'éloges par quelques écrivains qui ont sauvé son nom de l'oubli à l'époque classique (la première monographie qui lui a été consacrée date de 1726). Aussi a-t-il été longtemps tenu pour le plus grand peintre allemand de la Renaissance après Dürer. On apprécie mieux aujourd'hui la di […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/lucas-cranach-l-ancien/#i_0

CROMMELYNCK ALDO (1931-2008)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 322 mots

Maître graveur et imprimeur français. Fils de l'auteur dramatique belge Fernand Crommelynck, qui écrivit le Cocu magnifique illustré en 1966 par Picasso, Aldo Crommelynck est né à Monaco en 1931. De 1948 à 1955, il fait son apprentissage de la gravure dans l'atelier de Roger Lacourière, à Paris. Avec ses frères Piero et Milan, il ouvre en […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/aldo-crommelynck/#i_0

CROMMELYNCK PIERO (1934-2001)

  • Écrit par 
  • Dominique DUPUIS-LABBÉ
  •  • 852 mots

Fils du dramaturge belge Fernand Crommelynck, auteur du Cocu magnifique que Picasso illustra en 1966, Piero Crommelynck est né à Rapallo en Italie en 1934 où il fut élevé jusqu'à la fin de sa scolarité.Son père, dessinateur amateur passionné, le poussa, ainsi que ses frères aînés Milan et Aldo, à pratiquer dès l'enfance le dessin, et c'est peut-être la raison pour laquelle, en […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/piero-crommelynck/#i_0

DAUBIGNY CHARLES FRANÇOIS (1817-1878)

  • Écrit par 
  • Ségolène LE MEN
  •  • 755 mots
  •  • 1 média

Issu d'une lignée d'artistes qui compte plusieurs peintres en miniatures, Charles François Daubigny est initié à la peinture par son père, Edme François, qui est un élève de Victor Bertin. Très jeune, il doit travailler :« Il eut à naître artiste, dans une famille d'artistes, trouver dans son berceau d'enfant deux puissances irréconciliées encore, le génie et la pauvreté ; entrer dans la vie sous […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/charles-francois-daubigny/#i_0

DECARIS ALBERT (1901-1988)

  • Écrit par 
  • Jacques HANOUNE
  •  • 615 mots

Qu'un très grand graveur, récemment disparu, ait été davantage connu du grand public par les timbres-poste qu'il a gravés que par ses autres œuvres, voilà qui témoigne bien de la diffusion des arts, et de l'évolution de leurs supports économiques.Né le 6 mai 1901, Albert Decaris entre à quatorze ans à l'école Estienne où il apprend la gravure, puis en 1918 à […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/albert-decaris/#i_0

DE COSTER GERMAINE (1895-1992)

  • Écrit par 
  • Pascal FULACHER
  •  • 1 183 mots

Grande figure de l'art du livre, Germaine De Coster laisse derrière elle l'œuvre impressionnant d'une artiste qui exerça ses talents à la fois dans les domaines de la gravure, de l'illustration de livres et de la décoration de reliures. Née le 1er septem […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/germaine-de-coster/#i_0

DELAUNE ÉTIENNE (1519 env.-env. 1583)

  • Écrit par 
  • Michel MELOT
  •  • 297 mots

Auteur de plus de quatre cents petites gravures, extrêmement fines, qui offrent un panorama assez complet du style décoratif de l'école de Fontainebleau qu'il contribuera à diffuser sous le règne de Henri II, Étienne Delaune est-il né à Paris (où il serait mort), à Orléans ou à Genève ? en 1518 ou en 1519 ? On l'ignore. Mais on sait qu'il étai […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/etienne-delaune/#i_0

DELLA BELLA STEFANO (1610-1664)

  • Écrit par 
  • Michel MELOT
  •  • 145 mots

Graveur florentin. Della Bella est célèbre en France parce qu'il séjourna à Paris de 1639 à 1650, où il fut connu sous le nom francisé d'Étienne de la Belle (il mourut à Florence), mais aussi parce qu'il est le meilleur aquafortiste à avoir exploité le genre innové par le Lorrain Jacques Callot. Il pratique une eau-forte assez libre, choisissant des s […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/stefano-della-bella/#i_0

DENON DOMINIQUE VIVANT baron (1747-1825)

  • Écrit par 
  • Denise BRAHIMI
  •  • 828 mots

La carrière de Denon se déroule avec le même succès sous l'Ancien Régime, la Révolution et l'Empire. Cet homme est remarquable pour l'habileté et la grâce avec laquelle il sut se faire des amis et des protecteurs à toutes les époques et en tous lieux. On le voit successivement s'assurer l'appui de Louis XV, de M. de Vergennes, du cardinal de Bernis, de David, de Robespierre, de M […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/dominique-vivant-denon/#i_0

DEVÉRIA ACHILLE (1800-1857) & EUGÈNE (1805-1865)

  • Écrit par 
  • Bernard PUIG CASTAING
  •  • 1 115 mots

Dans la préface d'Hernani, Victor Hugo définit le romantisme comme « la liberté dans l'art ». Le peintre Achille Devéria ne manqua pas de prendre part à la bataille du romantisme. Dès 1824, l'artiste fréquente le salon de l'Arsenal tenu par Charles Nodier ; il y retrouve le dimanche soir, par […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/deveria-achille-et-eugene/#i_0

DORÉ GUSTAVE (1832-1883)

  • Écrit par 
  • Bernard PUIG CASTAING
  •  • 846 mots
  •  • 5 médias

L'art du noir et blanc connut au xixe siècle, avec le sentiment romantique du fantastique et la renaissance de la gravure, un épanouissement remarquable. L'un des plus grands maîtres du genre est le dessinateur et graveur français Gustave Doré. Popularisé par le livre, son s […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/gustave-dore/#i_0

DRIAN ADRIEN DÉSIRÉ ÉTIENNE dit (1885-1961)

  • Écrit par 
  • Guillaume GARNIER
  •  • 770 mots

Dessinateur, graveur et décorateur, Drian est l'interprète talentueux de la mode Art déco dans ce qu'elle a de nerveux, d'éphémère. Venu à Paris vers 1898, Drian s'oriente bientôt vers l'illustration ; ses compositions, publiées dans L'Art et la mode, sont d'un style élaboré mais encore bien conventionnel. La description des robes et de leurs falbalas gomme la présence anatomiq […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/drian/#i_0

DUNOYER DE SEGONZAC ANDRÉ (1884-1974)

  • Écrit par 
  • Cariss BEAUNE
  •  • 431 mots

Peintre, graveur et illustrateur français. Artiste réaliste, il est l'héritier des Le Nain, Courbet et Millet. Peintre indépendant, lié d'amitié avec Apollinaire, Max Jacob, Raoul Dufy, Vlaminck, Dunoyer de Segonzac n'adhéra jamais à aucun des grand mouvements esthétiques du début du siècle. Son style témoigne de l'exigence d'une nouvelle sobriété chromat […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/andre-dunoyer-de-segonzac/#i_0

DUPÉRAC ÉTIENNE (1530 env.-1604)

  • Écrit par 
  • Claude MIGNOT
  •  • 870 mots

Né à Paris, ou à Bordeaux, Étienne Dupérac part sans doute très jeune en Italie, où il va réaliser un œuvre gravé dont le catalogue comprend plus de cent vingt-deux numéros.Il débute à Venise, à une date mal déterminée, gravant une série de paysages proches de ceux des aquafortistes véronais (Battista d'Angolo del Moro, Battista Fontana). Vers 1559 et 1560, il […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/etienne-duperac/#i_0

DURAND ASHER BROWN (1796-1886)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 378 mots

Peintre, graveur et illustrateur américain, né le 21 août 1796 à Jefferson Village (New Jersey), mort le 17 septembre 1886 à Jefferson Village.En 1812, Asher Brown Durand commence sa formation auprès d'un graveur. En 1823, sa réputation est assurée grâce à l'une de ses gravures reproduisant la célèbre toile de John Trumbull, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/asher-brown-durand/#i_0

DÜRER ALBRECHT (1471-1528)

  • Écrit par 
  • Pierre VAISSE
  •  • 4 518 mots
  •  • 5 médias

Dessinateur, graveur sur cuivre et sur bois, peintre et théoricien, Dürer est sans conteste le plus illustre des artistes allemands.Il a joui de son vivant d'une réputation immense, surtout comme graveur : ses estampes furent copiées dans toute l'Europe. La gravure sur cuivre et la gravure sur bois n'étaient encore que des techniques récentes ; il a porté la […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/albrecht-durer/#i_0

DUVET JEAN (1485-1570)

  • Écrit par 
  • Sylvie BÉGUIN
  •  • 204 mots

Fils d'un orfèvre bourguignon assez connu, Jean Duvet est né à Dijon. Il devient d'abord orfèvre (Buste-reliquaire de saint Mammès, 1524, cathédrale de Langres). Il travaille également comme décorateur et ordonnateur de fêtes fastueuses lors des entrées royales (1521 et 1533) ; ses premières gravures (Le Jugement de Salomon, env. 1519) sont influencées par l […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jean-duvet/#i_0

ENSOR JAMES (1860-1949)

  • Écrit par 
  • Francine-Claire LEGRAND
  •  • 1 481 mots

Artiste d'exception, Ensor, peintre et graveur belge, atteint la pleine maîtrise de ses moyens dès l'âge de vingt ans, mais sa prodigieuse imagination créatrice semble se tarir avant le tournant du xxe siècle. On a comparé sa carrière à un film montrant à l'accéléré près d'un demi-siècle de peinture, allant du na […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/james-ensor/#i_0

ESCHER MAURICE CORNELIS (1898-1972)

  • Écrit par 
  • Marc THIVOLET
  •  • 637 mots

Le Néerlandais Maurits Cornelis Escher apprend la gravure à Haarlem, chez un maître réputé. Mais très tôt, il est attiré par l'Italie, où il séjourne longuement : il habitera Rome de 1925 à 1935. Sa première exposition a d'ailleurs lieu à Sienne, en 1923. Il devient rapidement un bon technicien de la gravure sur bois — procédé alors très en vogue, en particu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/maurice-cornelis-escher/#i_0

FANTUZZI ANTONIO, dit FANTOSE (mort en 1550)

  • Écrit par 
  • Sylvie BÉGUIN
  •  • 228 mots

Parfois confondu avec le graveur italien Antonio da Trento, Antonio Fantuzzi est mentionné à Fontainebleau dans les comptes, entre 1537 et 1550. Il a travaillé surtout dans l'équipe de Primatice et à des ensembles aujourd'hui perdus qui rendent impossible l'identification de sa personnalité de peintre. Il a exécuté des patrons de grotesque au plafond de la galerie d'Ulysse, également détruite. À c […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/antonio-fantuzzi/#i_0

FINIGUERRA MASO (1426-1464)

  • Écrit par 
  • Marguerite KRASSILNIKOFF
  •  • 239 mots

Orfèvre, nielleur et dessinateur florentin. Maso Finiguerra travaille dans l'atelier de son père, puis à Santa Maria del Fiore à Florence. On lui attribue la découverte de l'art de la niellure. Il fit une Paix (plaque de métal que le célébrant donne à baiser aux membres du clergé pendant les messes solennelles) que Vasari a considérée comme étant à l'origine de la […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/maso-finiguerra/#i_0

FLAXMAN JOHN (1755-1826)

  • Écrit par 
  • Jacques de CASO
  •  • 482 mots

L'Anglais John Flaxman fut à la fois un sculpteur et un dessinateur de grand talent. Son œuvre gravé, plus que sa sculpture, eut une action déterminante sur la formation et le rayonnement européen de l'esthétique néo-classique.Né dans le Yorkshire, John Flaxman a eu la carrière internationale typique des artistes à la fin du xviiie siècle. Après des é […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/john-flaxman/#i_0

FLOCON ALBERT (1909-1994)

  • Écrit par 
  • Joseph ABRAM
  •  • 1 056 mots

Graveur, peintre, géomètre et écrivain, Albert Flocon est l'un des grands intellectuels humanistes du xxe siècle. Né le 24 mai 1909 à Köpenick, près de Berlin, sous le nom d'Albert Menzel, il se passionne très tôt pour le dessin, le théâtre et la littérature. Son père, qui dirigeait une usine de compteurs à gaz à Döbeln, l'envoie faire ses études seco […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/albert-flocon/#i_0

FOURNIER PIERRE SIMON, dit FOURNIER LE JEUNE (1712-1768)

  • Écrit par 
  • Michel MARION
  •  • 391 mots

Célèbre graveur et fondeur de caractères, Pierre Simon Fournier naquit à Paris dans une famille qui touchait de près à l'art typographique, puisque son père Jean-Claude fut le dernier directeur de la fonderie de Guillaume Le Bé que son frère aîné racheta. C'est d'ailleurs chez ce dernier que Fournier le Jeune commença sa carrière. Il apprit le dessin chez le peintre Colson et s'orienta bientôt ver […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/pierre-simon-fournier/#i_0

FRANÇAIS FRANÇOIS LOUIS (1814-1897)

  • Écrit par 
  • Ségolène LE MEN
  •  • 374 mots

Né à Plombières-les-Bains, François Louis Français arriva en 1825 à Paris, où il travailla chez un libraire. Au bout de cinq ans, il put vivre de ses dessins, exécuta des vignettes sur bois pour des éditions de luxe et se fit un nom dans la lithographie. Élève de Corot, il exposa au Salon de 1857 son premier paysage, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/francois-louis-francais/#i_0

FRASCONI ANTONIO (1919-2013)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 320 mots

L’artiste et illustrateur américano-uruguayen Antonio Frasconi s’est fait connaître aux États-Unis par son travail dans le domaine de la gravure sur bois. Il a réalisé la conception graphique et les illustrations de plus d’une centaine d’ouvrages. Son œuvre est exposée dans de nombreux musées, notamment à la National Gallery of Art et à la National Portrait […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/antonio-frasconi/#i_0

GID RAYMOND (1905-2000)

  • Écrit par 
  • Pascal FULACHER
  •  • 984 mots

L'affichiste Raymond Gid est né à Paris en 1905. Fils d'un ingénieur de l'École centrale, il suit d'abord une formation d'architecte à l'école des Beaux-Arts, mais il n'exercera jamais ce métier. Il préfère le dessin : croquis humoristiques et caricatures sont ses genres de prédilection. En 1930, Raymond Gid fait la connaissance de Guy Lévis-Mano (GLM), l'éditeur et le typographe de nombre de poèt […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/raymond-gid/#i_0

GIGOUX JEAN-FRANÇOIS (1806-1894)

  • Écrit par 
  • Ségolène LE MEN
  •  • 367 mots

Élève de Gros, le peintre Jean-François Gigoux fut aussi un lithographe célèbre et le pionnier de l'illustration romantique ; dans son atelier, il forma de nombreux disciples, qui comprirent la leçon d'une double carrière : de peintre au Salon, d'illustrateur dans la presse et le livre.Gigoux est en effet l'un des p […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jean-francois-gigoux/#i_0

GILLRAY JAMES (1757-1815)

  • Écrit par 
  • Bernard PUIG CASTAING
  •  • 662 mots

« Lorsqu'apparaît à la devanture un nouveau dessin, l'enthousiasme est indescriptible. C'est absolument fou. Il faut se frayer un chemin dans la foule avec les poings », ainsi s'exprimait, dans une lettre datée de 1802, un émigré français à Londres à propos du dessinateur satirique anglais James Gillray. On doit, sans doute, tenir compte de l'hyperbole ; mais cette restriction faite, le témoignage […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/james-gillray/#i_0

GOETZ HENRI (1909-1989)

  • Écrit par 
  • Philippe PIGUET
  •  • 564 mots

Inventeur infatigable, Henri Goetz n'a cessé de mettre au point toutes sortes de techniques dont l'art de la gravure a bénéficié. La plus célèbre, dite au Carborundum – une sorte de peinture réalisée à l'aide de poudres qui donnaient une plaque en relief –, a révolutionné les pratiques conventionnelles en supprimant le travail en creux. Ce sont encore d'autr […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/henri-goetz/#i_0

GOLTZIUS HENDRICK (1558-1616)

  • Écrit par 
  • Françoise HEILBRUN
  •  • 761 mots
  •  • 2 médias

Né à Mühlbrecht dans une famille d'artistes graveurs, mort à Haarlem où il s'était fixé en 1576, Goltzius, qui n'aborda la peinture que vers 1600, est surtout célèbre pour son œuvre gravé et dessiné (330 gravures et autant de dessins, presque toujours signés et datés). Ce sont d'ailleurs trois graveurs, Dirk Volckerts, Coornehrt et Philippe Galle qui furent ses premiers maîtres, à Duisburg, avant […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/hendrick-goltzius/#i_0

GRAF URS (1485 env.-env. 1527)

  • Écrit par 
  • Michel MELOT
  •  • 245 mots

Orfèvre, peintre, graveur et verrier suisse, né à Soleure et mort à Bâle, Urs Graf est l'un des plus remarquables artistes parmi ceux qui empruntèrent les voies tracées par Dürer. À ses rares tableaux (musées de Bâle et de Zurich) et à ses travaux d'orfèvre, il ajouta de nombreuses gravures sur bois et quelques-unes sur métal, dans lesquelles il copia Dürer et Schongauer. Mais il fit aussi d'intér […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/urs-graf/#i_0

GRAVEURS SUR BOIS ROMANTIQUES

  • Écrit par 
  • Ségolène LE MEN
  •  • 966 mots
  •  • 1 média

La gravure sur bois de bout a été importée en France par un graveur anglais, Charles Thompson. Appelé par Ambroise Firmin Didot en 1817, il forma un atelier avec des compatriotes et, peu à peu, des disciples français, et suscita rapidement une émulation sur place avec des graveurs concurrents, comme Brevière à Rouen ou Durouchail à Paris. Tout au long de la […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/graveurs-sur-bois-romantiques/#i_0

HAYTER STANLEY WILLIAM (1901-1988)

  • Écrit par 
  • Michel MELOT
  •  • 243 mots

Après des études de chimie et de géologie au King's College de Londres, Hayter a une activité d'ingénieur des pétroles en Iran. Il arrive à Paris en 1926 et fait une rencontre décisive pour lui, celle du graveur Joseph Hecht, qui lui apprend la technique du burin. Il installa en 1927, rue du Moulin-Vert, un atelier de gravure qui devint la pépinière des pein […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/stanley-william-hayter/#i_0

HECKEL ERICH (1883-1970)

  • Écrit par 
  • Gérard LEGRAND
  •  • 197 mots

L'un des fondateurs du mouvement Die Brücke en 1905, ce jeune architecte passionné de Nietzsche s'avère d'emblée moins violent, plus mélancolique que Kirchner et Schmitt-Rottluf. Si dans ses premiers paysages (Chevaux dans un pré, 1908, Landsmuseum, Münster) Heckel n'emploie que trois ou quatre couleurs franches, sa palette s'assombrit […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/erich-heckel/#i_0

HOGARTH WILLIAM (1697-1764)

  • Écrit par 
  • Barthélémy JOBERT
  •  • 2 521 mots
  •  • 5 médias

Graveur de formation, William Hogarth se voulut avant tout un peintre dont l'ambition était d'égaler, voire de surpasser les modèles italiens et français, qui paraissaient inaccessibles, dans sa jeunesse, aux yeux de la plupart des artistes britanniques, une opinion partagée par un large public. Sa célébrité, depuis deux siècles, s'est pourtant essentiellement fondée sur ses estampes, dont la forc […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/william-hogarth/#i_0

HOMER WINSLOW (1836-1910)

  • Écrit par 
  • Pierre GEORGEL
  •  • 438 mots
  •  • 3 médias

Peintre et graveur américain. Winslow Homer débute comme lithographe à Boston, puis se rend en 1859 à New York où il étudie la peinture. Il exécute à cette époque un grand nombre de gravures sur bois pour des journaux illustrés. Les motifs, les compositions sont ceux de l'illustration populaire du temps en Europe et en Amérique ; le dessin est sommaire, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/winslow-homer/#i_0

JACQUEMIN ANDRÉ (1904-1992)

  • Écrit par 
  • Gisèle LAMBERT
  •  • 784 mots

À quatre-vingt-huit ans, le graveur André Jacquemin reclassait ses gravures (plus d'un millier) et ses illustrations ; la rédaction du catalogue raisonné de son œuvre était entreprise... Dans la gravure, il représente la grande tradition de la taille-douce d'après nature, l'expression toujours renouvelée du blanc […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/andre-jacquemin/#i_0

JOHANNOT ALFRED (1800-1837) & TONY (1803-1852)

  • Écrit par 
  • Michel MELOT
  •  • 380 mots
  •  • 1 média

Les plus célèbres et les plus prolifiques des illustrateurs romantiques furent les frères Johannot d'origine française. Le plus connu des trois frères est Tony, le plus jeune, qui naquit en Allemagne à Offenbach-sur-le-Main ; le père, François Johannot, avait été un pionnier de la lithographie. Alfred fut le collaborateur de Tony après avoir essayé, avec un succès certain mais fort éphémère, de fa […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/johannot-alfred-et-tony/#i_0

JOHNS JASPER (1930- )

  • Écrit par 
  • Bertrand ROUGÉ
  • , Universalis
  •  • 1 337 mots
  •  • 1 média

Peintre, sculpteur, dessinateur et graveur américain omniprésent dans les histoires de l'art contemporain et dans les plus grands musées, Jasper Johns est un des principaux précurseurs de l'explosion artistique des années 1960-1970 aux États-Unis. Dès 1958, lors de sa première exposition personnelle à la galerie Leo Castelli de New York, ses œuvres s'im […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jasper-johns/#i_0

JONES DAVID (1895-1974)

  • Écrit par 
  • Louis BONNEROT
  •  • 1 004 mots

Gallois par ses ancêtres paternels, mais anglais par sa mère, David Jones compte également des ancêtres italiens. Dès son jeune âge, en dehors de toute éducation scolaire, il se consacra au dessin : il exposa ses premiers essais en 1903-1904. Sa formation artistique fut interrompue par sa participation à la guerre, mais reprise dans un esprit nouveau, mûrie par cette grande expérience et approfond […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/david-jones/#i_0

KLINGER MAX (1857-1920)

  • Écrit par 
  • Michel MELOT
  •  • 198 mots

Graveur allemand qui s'adonna aussi à la peinture et à la sculpture. L'art graphique de Klinger, après avoir été extrêmement goûté du vivant de l'artiste, connaît aujourd'hui un regain d'intérêt. Cet œuvre graphique est monumental, il comprend essentiellement une quinzaine de séries qui comportent de dix à quarante-six planches chacune. Un style majestueux, un goût de grandiose qui s'apparente au […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/max-klinger/#i_0

KOLLWITZ KÄTHE SCHMIDT (1867-1945)

  • Écrit par 
  • Michel MELOT
  •  • 513 mots

Une des artistes les plus représentatives de l'expressionnisme allemand par la violence dramatique des thèmes qu'elle traite dans un style puissant, avec une sincérité passionnée. Née à Königsberg dans un milieu profondément socialiste, Käthe Schmidt épousa en 1891 le docteur Kollwitz. Très tôt passionnée de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/kathe-kollwitz/#i_0

KUBIN ALFRED (1877-1959)

  • Écrit par 
  • Gérard LEGRAND
  •  • 262 mots

Il a été la preuve vivante de l'impossibilité de réduire l'expressionnisme à un courant pictural. Après une tentative de suicide sur la tombe de sa mère, Alfred Kubin s'engage dans l'armée austro-hongroise. Une nouvelle crise d'aliénation le frappe lors des obsèques de son général, substitut évident de son père. C'est donc un homme absolument et terr […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/alfred-kubin/#i_0

LALLEMANT ou LALLEMAND GEORGES (1575 env.-env. 1635)

  • Écrit par 
  • Claude LAURIOL
  •  • 311 mots
  •  • 1 média

Peintre français dont l'œuvre ne nous est parvenue qu'à l'état fragmentaire, Georges Lallemant aurait probablement sombré dans l'oubli si son atelier, ouvert à Paris dès 1601, n'avait été fréquenté par des artistes de plus grande envergure : Poussin, Philippe de Champaigne, La Hyre et Claude Vignon […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/lallemant-lallemand/#i_0

LANGLOIS EUSTACHE HYACINTHE (1777-1837)

  • Écrit par 
  • Ségolène LE MEN
  •  • 584 mots

« Je désirais mettre à la suite de saint Julien le vitrail de la cathédrale de Rouen ; il s'agissait de colorier la planche qui se trouve dans le livre de Langlois, rien de plus. Et cette illustration me plaisait précisément parce que ce n'était pas une illustration, mais un d […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/eustache-hyacinthe-langlois/#i_0

LASANSKY MAURICIO (1914-2012)

  • Écrit par 
  • John M. CUNNINGHAM
  •  • 280 mots

Artiste américain d'origine argentine, Mauricio Lasansky produisit des gravures de grandes dimensions empreintes d'une forte expressivité et d'une maîtrise technique remarquable – certaines mêlaient gravure au burin, eau-forte, pointe sèche et aquatinte. Il était aussi connu pour la série The Nazi Drawings (achevée en 1966), dont les trai […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mauricio-lasansky/#i_0

LECLERC SÉBASTIEN (1637-1714)

  • Écrit par 
  • Maxime PRÉAUD
  •  • 713 mots

Sébastien Leclerc est certainement le graveur le plus représentatif du règne de Louis XIV dont il est le contemporain presque exact et dont il transcrit avec rigueur et élégance les manifestations essentielles. Sa carrière, longue et laborieuse, est cependant exempte des noirceurs du siècle, et son art échappe à toute brutalité.Fils d'un orfèvre de Metz, Sébastien Leclerc est baptisé le 26 septemb […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/sebastien-leclerc/#i_0

LEPAUTRE LES

  • Écrit par 
  • Colombe SAMOYAULT-VERLET
  •  • 732 mots

Famille d'artistes français. Formé dans l'atelier d'Adam Philippon, « menuisier et ingénieur du roi », qui avait été envoyé à Rome pour étudier sur place les monuments antiques, Jean Lepautre (1618-1682) suivit sans doute son maître en Italie ; il fut le principal graveur du recueil que Philippon publia en 1645 […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/les-lepautre/#i_0

LUCAS DE LEYDE (1489 ou 1494-1533)

  • Écrit par 
  • Jacques FOUCART
  •  • 1 072 mots
  •  • 1 média

Salué par Van Mander, en 1604, comme une merveille de la nature et déjà célébré dès le xvie siècle par Vasari, Lucas de Leyde (Lucas van Leyden) est un enfant précoce et prodige : il aurait gravé dès l'âge de quatorze ans (sa première gravure connue, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/lucas-de-leyde/#i_0

MAHN BERTHOLD (1881-1975)

  • Écrit par 
  • Madeleine BARBIN
  •  • 726 mots

Le peintre, dessinateur et graveur français, Charles Berthold Mahn est né à Paris. Fils d'un artisan silésien, il travaille en usine tout en suivant le soir les cours de dessin d'Edmond Valton à l'école Germain-Pilon. À vingt ans, il décide de se consacrer à l'art et travaille pour la décoration de théâtre avec Jean-Marie Valton, fils de son professeur.Pendan […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/berthold-mahn/#i_0

MARCOUSSIS LOUIS CASIMIR LADISLAS MARKOUS dit (1878-1941)

  • Écrit par 
  • Jean-Marie MARQUIS
  •  • 415 mots

Né dans une riche famille bourgeoise cultivée de Varsovie, Louis Markous préfère le dessin aux études de droit : il part en 1901 étudier la peinture à l'Académie des beaux-arts de Cracovie, où la vie artistique est très ouverte à la culture française. Puis il vient s'installer à Paris en 1903, où il fréquente quelques mois l'académie Julian.D'abord attiré par l'impressionnisme et intéressé par les […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/marcoussis/#i_0

MARIESCHI MICHELE (1710 env.-1743)

  • Écrit par 
  • Marie-Geneviève de LA COSTE-MESSELIÈRE
  •  • 156 mots

Émule de Canaletto, Michele Marieschi commença par peindre des décors de théâtre, comme beaucoup de védutistes de son temps, puis des ports et des paysages dans le goût de Marco Ricci. On sait peu de choses de sa brève existence : après un séjour en Allemagne dont il revient en 1731, il se consacre aux vues de < […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/michele-marieschi/#i_0

MASEREEL FRANZ (1889-1972)

  • Écrit par 
  • Robert L. DELEVOY
  •  • 537 mots

Flamand de naissance et de tempérament (né à Blankenberghe, il fait ses études à l'Académie de Gand) mais Européen par vocation (ce qui explique ses séjours en Angleterre, en Allemagne, en Suisse, en Russie, son attachement à la France — il travaille surtout à Paris avant de se fixer à Nice, où il est mort), collaborateur et ami de Romain Rolland, de Verhaeren, de Stefan Zweig, de Barbusse, illust […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/franz-masereel/#i_0

MELLAN CLAUDE (1598-1688)

  • Écrit par 
  • Maxime PRÉAUD
  •  • 1 051 mots

Originaire d'Abbeville (Somme), patrie de nombreux graveurs de talent, Claude Mellan vit le jour en mai 1598. Son père et homonyme et un de ses frères, Philippe, étaient chaudronniers et planeurs de cuivre. Ce milieu professionnel fut probablement à l'origine de sa vocation. On ignore toutefois quels furent ses maîtres dans l'art de la taille-douce fort […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/claude-mellan/#i_0

MENZEL ADOLPH VON (1815-1905)

  • Écrit par 
  • Pierre VAISSE
  •  • 367 mots
  •  • 2 médias

Peintre et graveur allemand. Menzel est le plus célèbre peintre berlinois de la seconde moitié du xixe siècle. Fils d'un imprimeur lithographe venu s'établir à Berlin en 1790, il travailla d'abord avec lui ; ses premiers essais de peinture à l'huile datent de 1836 et il n'eut guère dans ce métier qu'une formation d'autodidacte. Le succès lui vint avec […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/adolf-von-menzel/#i_0

MERIAN L'ANCIEN MATTHÄUS (1593-1650)

  • Écrit par 
  • Michel MELOT
  •  • 293 mots

Graveur suisse, spécialisé dans les paysages et les vues topographiques, Matthäus Merian l'Ancien est né à Bâle le 22 septembre 1593, d'une famille d'orfèvres. Il travailla dans plusieurs villes : Francfort, Nancy, Paris, puis à nouveau Bâle, Augsbourg et Stuttgart (1616), Francfort (1617). Lors de son séjour à Paris, vers 1613-1615, il grava des Feux d'artifice sur la Seine et […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/les-merian/#i_0

MERYON CHARLES (1821-1868)

  • Écrit par 
  • Bruno FOUCART
  •  • 527 mots

« L'énigme et la solitude de Meryon demeurent intactes », a pu dire Henri Focillon. En effet, avec son court recueil des Eaux-Fortes sur Paris, Meryon s'est installé d'un seul coup parmi « les maîtres de l'estampe », aux côtés de Dürer, de Rembrandt, de Goya, sans que l'on puisse percevoir […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/charles-meryon/#i_0

MOREAU LOUIS GABRIEL, dit L'AÎNÉ (1740-1806) & JEAN-MICHEL, dit LE JEUNE (1741-1814)

  • Écrit par 
  • Georges BRUNEL
  •  • 770 mots
  •  • 1 média

Les deux frères Louis Gabriel et Jean-Michel Moreau, dits respectivement l'Aîné et le Jeune, fils d'un perruquier de la rue de Bussy, à Paris, ont eu deux carrières bien différentes et nous intéressent aujourd'hui à des titres très divers. L'un, le Jeune, est en quelque sorte le Cochin du règne de Louis XVI : dessinateur et graveur de fêtes, d'illustrations (telles les remarquables vignettes dont […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/moreau-louis-gabriel-dit-l-aine-et-jean-michel-dit-le-jeune/#i_0

MORIN JEAN (1610 env.-1650)

  • Écrit par 
  • Maxime PRÉAUD
  •  • 525 mots

Parmi les artistes qui illustrèrent la gravure française au xviie siècle, il en est peu qui soient autant appréciés des amateurs d'estampes que Jean Morin et dont l'existence soit aussi obscure. On ne connaît avec certitude que la date de son décès, à Paris, au mois de juin 1650. On suppose qu'il serait né dans […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jean-morin/#i_0

MUNCH EDVARD (1863-1944)

  • Écrit par 
  • Hans BISANZ, 
  • Frank CLAUSTRAT
  •  • 1 795 mots

Parallèlement aux grandes œuvres des écrivains scandinaves, Henrik Ibsen, August Strindberg, la production d'Edvard Munch représente la contribution inattendue de la Norvège à l'épanouissement de la peinture et de la gravure au xxe siècle. La période décisive de l'évolution de Munch fut placée sous le signe du d […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/edvard-munch/#i_0

NANTEUIL CÉLESTIN (1813-1873)

  • Écrit par 
  • Bruno FOUCART
  •  • 395 mots

À dix-neuf ans, Célestin Nanteuil atteint en même temps la célébrité et sans doute le sommet de son talent. Ce « jeune homme moyen âge », selon l'expression de Théophile Gautier, s'impose dans ses eaux-fortes et ses lithographies comme l'interprète idéal des romantiques, de Victor Hugo à Alexandre Dumas, de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/celestin-nanteuil/#i_0

NANTEUIL ROBERT (1623-1678)

  • Écrit par 
  • Gérard ROUSSET-CHARNY
  •  • 861 mots

On peut dire de Robert Nanteuil qu'il est le Saint-Simon de la gravure. Il occupe dans la seconde moitié du xviie siècle la place que Jacques Callot tient dans la première moitié du siècle. Il n'a gravé qu'au burin, presque uniquement des portraits (221 sur un total […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/robert-nanteuil/#i_0

NASSARO ou NAZZARO MATTEO DEL (mort en 1548 env.)

  • Écrit par 
  • Marguerite KRASSILNIKOFF
  •  • 522 mots

Peintre, dessinateur, orfèvre, graveur sur gemmes et médailleur italien, Matteo del Nassaro est pour Vasari le maître de la glyptique. Fils de Jacopo del Nassaro, bottier à Vérone, il apprend dans sa jeunesse le dessin et la musique. Deux artistes de Vérone lui enseignent la gravure : Galeazzo Mondella et Nicolò Avanz […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/nassaro-nazzaro/#i_0

NINI JEAN-BAPTISTE (1717-1786)

  • Écrit par 
  • Marie-Cécile FOREST, 
  • Barbara SIBILLE-PUCCINI
  •  • 2 071 mots

On redécouvre aujourd'hui la personnalité et l'art de Jean-Baptiste Nini, sculpteur italien du xviiie siècle, Français d'adoption, qui se résumait jusqu'alors aux seuls portraits en médaillon de terre cuite, exceptionnels par leur finesse d'exécution, conservés dans de nombreuses collections publiques et privé […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jean-baptiste-nini/#i_0

PENCZ GEORG (1500 env.-1550)

  • Écrit par 
  • Pierre VAISSE
  •  • 310 mots
  •  • 1 média

Peintre et graveur allemand, Georg Pencz devait se trouver depuis plusieurs années dans la ville de Nuremberg (où il n'est probablement pas né) lorsqu'il en devint bourgeois. Il aurait collaboré en 1521 avec Dürer à un projet de décoration peinte dans l'hôtel de ville. Banni en janvier 1525 avec Barthel et Sebald Beham en raison de ses convictions relig […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/georg-pencz/#i_0

PIRANÈSE (1720-1778)

  • Écrit par 
  • Sylvia PRESSOUYRE
  •  • 2 198 mots
  •  • 1 média

La série des Prisons (Invenzioni di carceri) de Piranèse, publiée en 1745, puis rééditée en 1760, a valu à son auteur une célébrité durable. Les premiers, les Anglais, néo-classiques et néo-gothiques, se sont enthousiasmés pour ces œuvres ; après Walpole et De Quincey, Hugo, Nodier, Gautier se sont approprié l'univers imaginaire du graveur, attachant son nom […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/piranese/#i_0

POLLAIUOLO ANTONIO BENCI dit (1432-1498)

  • Écrit par 
  • Marie-Geneviève de LA COSTE-MESSELIÈRE
  •  • 441 mots
  •  • 2 médias

Peintre, sculpteur, orfèvre et graveur, Antonio Pollaiuolo dirige à Florence, avec la collaboration de son frère Piero, un atelier très achalandé. Il exécute des portraits, des médailles, des statues pour les Médicis et l'aristocratie florentine, des fresques et des broderies pour les églises, des tombeaux pour les papes : Laurent de Médicis écrivait en 1489 que Pollaiuolo était « le principal maî […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/antonio-benci-dit-pollaiuolo/#i_0

RABEL LES

  • Écrit par 
  • Michel MELOT
  •  • 272 mots

Jean Rabel, le père, né à Beauvais, fut de ces artistes qui s'installèrent à Paris avant 1575 pour y exploiter le succès de la gravure commerciale. Il choisit donc de faire surtout des portraits et employa, pour reproduire au burin ses propres dessins, des artistes qui lui devront leur célébrité : Thomas de Leu et Charles Mallery, puis, dans une seconde géné […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/les-rabel/#i_0

RAFFET DENIS AUGUSTE MARIE (1804-1860)

  • Écrit par 
  • Bruno FOUCART
  •  • 477 mots

« Raffet ! le plus grand nom de l'estampe originale du siècle. Ce n'est pas encore assez dire : l'un des plus grands noms de l'art français. » Ce jugement hyperbolique et catégorique d'un amateur aussi averti qu'Henri Béraldi, qui a dressé le catalogue de l'œuvre gravé, doit faire réfléchir. Raffet n'est pas seulement l'épigone de Charlet dont il reçut techn […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/denis-auguste-marie-raffet/#i_0

RAIMONDI MARCANTONIO, dit MARC-ANTOINE (1480 env.-entre 1527 et 1534)

  • Écrit par 
  • Sylvie BÉGUIN
  •  • 291 mots

Né à Bologne, Marc-Antoine Raimondi est l'élève de Francia, qui lui apprend l'art du nielle et de la gravure. Ses premières œuvres personnelles ou ses gravures de reproduction (il grave trente-trois pièces d'après Francia) sont marquées par son premier maître mais aussi par l'art de Florence et de Padoue. Sous l'influence de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/marcantonio-raimondi/#i_0

REMBRANDT (1606-1669)

  • Écrit par 
  • Martine VASSELIN
  •  • 6 456 mots
  •  • 5 médias

Trois questions suscitées par l'œuvre de Rembrandt n'ont cessé de hanter les auteurs et ont donné lieu à des réponses très divergentes. La première concerne les rapports entre la personnalité de l'artiste et le contenu affectif de ses œuvres. Elle s'est posée inévitablement à propos d'un peintre qui a su donner une telle impression d'authenticité humaine à ses portraits comme à ses scènes religieu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/rembrandt/#i_0

RICHTER LUDWIG (1803-1884)

  • Écrit par 
  • Laura NOESSER
  •  • 695 mots

Peintre, graveur et dessinateur allemand. Né et mort à Dresde où il enseigne à l'Académie des beaux-arts, Ludwig Richter porte à sa perfection l'art de la gravure sur bois. Il profite de l'invention de l'Anglais Thomas Bewick qui, à la fin du xviii […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ludwig-richter/#i_0

ROPS FÉLICIEN (1833-1898)

  • Écrit par 
  • Charles SALA
  •  • 462 mots

Peintre et graveur belge. Rops, qui avait suivi les cours de l'académie de Namur et ceux de l'atelier de Saint-Luc à Bruxelles, a manifesté très tôt des talents de dessinateur et d'illustrateur (il donne des caricatures à l'hebdomadaire satirique Uylenspigel qu'il a fondé). Après 1850, l'artiste réside tantôt à Paris, tantôt à Bruxelles ; il est nommé, en 1868, vice-président d […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/felicien-rops/#i_0

ROSA SALVATOR (1615-1673)

  • Écrit par 
  • Marie-Geneviève de LA COSTE-MESSELIÈRE
  •  • 346 mots
  •  • 1 média

Peintre napolitain, qui fut aussi graveur, musicien et poète. Salvator Rosa fit l'essentiel de sa carrière à Rome. Personnalité originale, instable et tourmentée, il connut un grand succès en peignant « des petites figures et des toiles pas très grandes, merveilleusement brossées » représentant « des fripons, des galériens, des matelots » (Passeri), mais c'est […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/salvator-rosa/#i_0

SAINT-NON JEAN-BAPTISTE CLAUDE RICHARD abbé de (1727-1791)

  • Écrit par 
  • Georges BRUNEL
  •  • 334 mots

Aimable et spirituel, goûtant les arts et les pratiquant à l'occasion, sans toutefois en faire un métier, l'abbé de Saint-Non est l'une de ces figures où l'on se plaît à voir incarnées les meilleures qualités du xviiie siècle. Il coulera à Paris une existence heureuse marquée seulement par quelques voyages.Jean-Baptiste Claude Richard de Saint-Non, is […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jean-baptiste-claude-richard-saint-non/#i_0

SCHÄUFFELEIN HANS LEONHARDT (1480 env.-env. 1539)

  • Écrit par 
  • Pierre VAISSE
  •  • 220 mots

Peintre, graveur et dessinateur d'Allemagne du Sud. De 1503 à 1507 environ, Schäuffelein travaille dans l'atelier de Dürer à Nuremberg qui, à son départ pour l'Italie, lui confie l'exécution du retable d'Ober Saint-Veit, fondation du prince-électeur de Saxe Frédéric le Sage (Musée diocésain, Vienne). Il participe aussi à l' […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/hans-leonhardt-schauffelein/#i_0

SCHONGAUER MARTIN (1435 env.-1491)

  • Écrit par 
  • Pierre VAISSE
  •  • 589 mots
  •  • 2 médias

Peintre et graveur allemand de la seconde moitié du xve siècle. La date de naissance de Schongauer est inconnue et a donné lieu à de longues discussions ; on s'accorde aujourd'hui assez généralement à penser qu'elle doit se situer avant 1450. Il était fils d'un orfèvre d'Augsbourg venu s'établir à Colmar. Nous […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/martin-schongauer/#i_0

SEGHERS HERCULES (1590 env.-env. 1638)

  • Écrit par 
  • Jean-Marie MARQUIS
  •  • 454 mots

Dans l'art hollandais du xviie siècle, la place d'Hercules Seghers, paysagiste visionnaire, est désormais aux côtés de Vermeer ou de Rembrandt. Son œuvre, une quinzaine de tableaux identifiés et de rares et singulières gravures, est empreint de mystère, tout comme sa vie aventureuse. On présume qu'Hercules Seg […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/hercules-seghers/#i_0

SHIBA KŌKAN (1747-1818)

  • Écrit par 
  • Madeleine PAUL-DAVID
  •  • 261 mots

Né à Edo, formé dans un atelier Kanō, Kōkan fréquenta aussi Sō Shiseki, disciple du peintre chinois Shen Nanping établi à Nagasaki où il avait fait connaître les peintures de fleurs et d'oiseaux de l'époque Qing. La curiosité de Kōkan ne se limita pas aux techniques de l'art chinois. Dès 1763, il apprend de Hiraga Gennai, qui avait puisé sa science dans les livres hollandais, les principes de la p […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/shiba/#i_0

UTAMARO KITAGAWA (1753-1806)

  • Écrit par 
  • Daisy LION-GOLDSCHMIDT
  •  • 1 229 mots
  •  • 4 médias

Utamoro a longtemps été en Occident le plus réputé parmi les peintres d'estampes japonaises, en raison du retentissement de sa « découverte » par les Goncourt à la fin du xixe siècle. Aujourd'hui encore, il s'affirme comme un des plus grands maîtres de cet art. Élevé dans un milieu littéraire, cultivé, il s'est initié à l'art de l' […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/utamaro/#i_0

VALLOTTON FÉLIX (1865-1925)

  • Écrit par 
  • Marina DUCREY
  •  • 1 080 mots
  •  • 5 médias

L’artiste d’origine suisse Félix Vallotton, né en 1865 à Lausanne, est naturalisé français en 1900. Célèbre comme graveur sur bois et illustrateur, il fut aussi un peintre en vue sur la scène artistique parisienne, même si l’indépendance qu’il affichait n’a pas toujours été comprise de la critique. Son œuvre compte plus de 1 700 peintures, près de 200 gravures, des centaines de dessins, croquis et […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/felix-vallotton/#i_0

VAN MECKENEM ISRAËL (av. 1450-apr. 1517)

  • Écrit par 
  • Jacques FOUCART
  •  • 553 mots

Graveur né dans une famille originaire de Meckenheim près de Bonn, et non de Malines dans le Brabant comme on l'a longtemps cru à cause d'une mauvaise lecture des armoiries des Meckenem. Le père, Israël van Meckenem le Vieux, paraît avoir été surtout orfèvre. En 1464, il vend son bien situé près de Rheinbach et va très probablement s'établir à Clèves où il exécute en 1470 la grande monstrance dest […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/israel-van-meckenem/#i_0

VAN OSTADE LES

  • Écrit par 
  • Jacques FOUCART
  •  • 767 mots

Peintres néerlandais. Adriaen van Ostade (1610-1685) est né à Haarlem. Il a passé toute son existence dans cette ville ; il est membre de la gilde en 1634 et doyen en 1647 et en 1661. Il a laissé une œuvre considérable : plus de huit cents peintures, des dessins innombrables, une cinquantaine de gravures. Élève de Frans Hals, il s'est lié avec de nombreux […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/les-van-ostade/#i_0

VAN VEEN OTTO dit VENIUS (1556-1629)

  • Écrit par 
  • Jacques FOUCART
  •  • 734 mots

Travaillant d'abord chez le Leydois Isaac Claesz van Swanenburgh, puis à Liège, en 1574, chez Dominicus Lampsonius, Otto van Veen visita ensuite longuement l'Italie (de 1577 à 1582) pour rester à jamais un « romaniste » et un humaniste aussi fervent que cultivé, admirateur de Corrège à Parme, et directement marqué par les Zuccari à Rome.Après un court arrêt […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/otto-van-veen/#i_0

VAN VELDE BRAM (1895-1981)

  • Écrit par 
  • Maxime PRODROMIDÈS
  •  • 1 060 mots

Le 19 octobre 1895 naissait à Zoeterwoude (Pays-Bas), le plus fragile et le plus secret des peintres non figuratifs, celui dont l'éthique de vie, l'esthétique indomptable, marqua de son empreinte la seconde génération des abstraits après 1945 (De Kooning, Alechinsky, Messagier). Le chemin fut pourtant long jusqu'à cette consécration. Bram Van Velde a pour ainsi dire toujours connu la misère. Aband […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/bram-van-velde/#i_0

VIEILLARD ROGER (1907-1989)

  • Écrit par 
  • Françoise WOIMANT
  •  • 1 111 mots

Avec Hayter et Courtin, Roger Vieillard est l'un des rares burinistes du xxe siècle à avoir innové et à s'être pleinement engagé dans la modernité. Il est né le 9 février 1907 au Mans où son père était en garnison. Son grand-père paternel avait, à Bordeaux, une fabrique de faïence fort réputée, et l'un de ses arrière-grands-pères, le peintre Albert Ma […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/roger-vieillard/#i_0

VILLON JACQUES (1875-1963)

  • Écrit par 
  • Michel MELOT
  •  • 1 264 mots

L'importance de l'œuvre de Villon n'a guère été reconnue que depuis 1950, alors que l'artiste avait déjà, au cours d'une carrière de plus de cinquante ans, exécuté sept à huit cents toiles et près de cinq cents gravures, dans différentes manières qui toutes, dès 1910, furent riches de nouveautés. La raison de cette reconnaissance tardive réside en partie dans la discrétion de l'artiste qui poursui […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jacques-villon/#i_0

WILLIAM BLAKE (exposition)

  • Écrit par 
  • Jean-François POIRIER
  •  • 1 040 mots

On a pu dire que le xviiie siècle avait autant été le siècle des Lumières que de l'illuminisme. Nul doute que William Blake (1757-1827) se situa du côté des illuminés, comme on le voit tout au long de l'exposition présentée au Petit Palais, en partenariat avec le […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/william-blake/#i_0

WOLGEMUT MICHAEL (1434-1519)

  • Écrit par 
  • Albert LABARRE
  •  • 237 mots
  •  • 2 médias

Peintre et graveur allemand né et mort à Nuremberg. Fils du peintre Valentin Wolgemut (ou Wohlgemuth) qui lui apprend son métier, Michael Wolgemut devient l'élève et le compagnon du peintre Hans Pleydenwurff (1420-1477) dont il épouse la veuve et reprend l'atelier. De cet atelier, où son principal collaborateur est son beau-fils Wilhelm Pleydenwurff (mort en 1494), sont sortis plusieurs tableaux à […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/michael-wolgemut/#i_0


haut de page

Encyclopædia Universalis - Contact - Mentions légales - Consentement RGPD

Consulter le dictionnaire de l'Encyclopædia Universalis

©2019 Encyclopædia Universalis France. Tous droits de propriété industrielle et intellectuelle réservés.