FRANCEL'année politique 2000

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

L'année politique 2000 en France, comme toutes les années sans élections, ne connut pas de bouleversements. Pour autant, elle fut riche en événements annonciateurs de changements. Chaque camp connut des ruptures et vit s'accentuer ses divisions, éloignant encore plus les perspectives d'une évolution vers un système bi-partisan, alors même que l'affaiblissement de l'extrême droite se confirmait. Le référendum sur le quinquennat conduisit à des interrogations sur les institutions de la Ve République et sur le système politique. Le débat sur la Corse portait en germe des questions sur la République elle-même. Année de transition donc, l'année 2000 campait déjà le paysage des confrontations politiques futures.


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 5 pages





Écrit par :

  • : président du Centre d'étude et de réflexion pour l'action politique

Classification

Voir aussi

Les derniers événements

3-16 mars 2000 • France • Annonce de baisses d'impôts supplémentaires.

surplus fiscal prévisible de 50 milliards de francs pour 2000, dont 40 doivent être affectés à des baisses d'impôts applicables dès l'année en cours – en plus des 40 milliards de réduction figurant déjà dans la loi de finances 2000. Le montant de la taxe d'habitation doit ainsi être diminué de 11 [...] Lire la suite

Pour citer l’article

Nicolas TENZER, « FRANCE - L'année politique 2000 », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 18 février 2020. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/france-l-annee-politique-2000/