FRANCEL'année politique 2000

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

L'année politique 2000 en France, comme toutes les années sans élections, ne connut pas de bouleversements. Pour autant, elle fut riche en événements annonciateurs de changements. Chaque camp connut des ruptures et vit s'accentuer ses divisions, éloignant encore plus les perspectives d'une évolution vers un système bi-partisan, alors même que l'affaiblissement de l'extrême droite se confirmait. Le référendum sur le quinquennat conduisit à des interrogations sur les institutions de la Ve République et sur le système politique. Le débat sur la Corse portait en germe des questions sur la République elle-même. Année de transition donc, l'année 2000 campait déjà le paysage des confrontations politiques futures.

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 5 pages

Écrit par :

  • : président du Centre d'étude et de réflexion pour l'action politique

Classification

Voir aussi

Les derniers événements

23 septembre - 1er octobre 2001 France. Renouvellement partiel du Sénat

Le 23 a lieu le renouvellement du tiers des membres du Sénat. La loi de juin 2000 sur la parité hommes-femmes en politique, et la loi de juillet de la même année, qui étend le nombre de sièges de sénateurs à pourvoir au scrutin proportionnel, s'appliquent pour la première fois. La seconde loi prévoit l'application de la représentation proportionnelle […] Lire la suite

1er-30 août 2001 France. Assassinat du chef nationaliste corse François Santoni

Le 1er, le F.L.N.C. revendique sept attentats mineurs commis en Corse depuis mars, mais pas les plasticages visant une caserne de C.R.S., à Furiani, et une caserne de gendarmerie, à Borgo, les 6 et 23 juillet, ni l'envoi de colis piégés, le 26, à deux avocats nationalistes, Marie-Hélène Mattei et Jean-Guy Talamoni, chef de file de Corsica Nazione […] Lire la suite

3-16 mars 2000 France. Annonce de baisses d'impôts supplémentaires

l'année en cours – en plus des 40 milliards de réduction figurant déjà dans la loi de finances 2000. Le montant de la taxe d'habitation doit ainsi être diminué de 11 milliards, tout comme celui de l'impôt sur le revenu, dont le taux des deux premières tranches est réduit d'un point. Enfin, le taux normal de la T.V.A. doit être ramené de 20,6 p. 100 […] Lire la suite

20 janvier 2000 France. Annonce d'une forte baisse des impôts

Le gouvernement arrête un « programme triennal de finances publiques » qui prévoit une baisse de 120 milliards de francs des prélèvements obligatoires pour les années 2001 à 2003. Ce programme est transmis chaque année à la Commission européenne par les membres de l'Union économique et monétaire, en application du pacte de stabilité qui les lie.  […] Lire la suite

Pour citer l’article

Nicolas TENZER, « FRANCE - L'année politique 2000 », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 01 décembre 2021. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/france-l-annee-politique-2000/