ÉCOTAXE

Médias de l’article

Pollution des eaux

Pollution des eaux
Crédits : S. Karich/ Shutterstock

photographie

Pollution atmosphérique d’origine industrielle

Pollution atmosphérique d’origine industrielle
Crédits : V. Petrakov/ Shutterstock

photographie

Union européenne et écotaxe

Union européenne et écotaxe
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Manifestation contre l’écotaxe poids lourds

Manifestation contre l’écotaxe poids lourds
Crédits : C. Blumberg/ epa/ Corbis

photographie


La taxe environnementale, ou écotaxe, est un des principaux instruments de la politique de l'environnement. Recouvrant différents types de taxation, elle est utilisée dans la perspective du « principe pollueur-payeur » qui trouve ses origines dans les travaux de l'économiste libéral anglais Arthur Cecil Pigou (1877-1959). Ce principe vise à ce que les acteurs économiques intègrent dans leurs calculs les coûts des dommages environnementaux qu'ils font peser sur la collectivité. Concrètement, il se traduit par l'augmentation du prix de certains biens ou services en vue de dissuader des comportements ou des activités qui ont des impacts négatifs sur l'environnement. Malgré l'ancienneté de ce type de dispositif, l'application des taxes environnementales rencontre encore aujourd'hui des difficultés techniques et d'acceptabilité sociale, comme on a pu le voir en France en 2013 et 2014 avec l'écotaxe poids lourds.

Définition de l'écotaxe

On distingue différents types d'écotaxes. Certaines portent sur les nuisances et les rejets polluants induits par certaines activités (taxe sur le bruit, la pollution de l'eau, etc.). D'autres portent sur les produits dont la consommation a un impact sur l'environnement (taxe sur les carburants, par exemple). D'autres encore correspondent à un service rendu aux citoyens (enlèvement des ordures ménagères, accès à l'eau potable). Enfin, certaines visent uniquement à produire des recettes fiscales (timbres fiscaux sur les cartes de pêche, par exemple).

Lorsque le montant de la taxe est affecté à un objectif environnemental particulier – par exemple, financer la dépollution de l'eau –, on parle alors de redevance. Rappelons que la règle en vigueur en matière d'impôt est la non-affectation des sommes perçues ; ce sont les représentants du peuple qui décident de cette répartition. Cette déconnexion permet d’éviter l’expression de [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 4 pages


Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis



Écrit par :

Classification


Autres références

«  ÉCOTAXE  » est également traité dans :

ENVIRONNEMENT ÉCONOMIE DE L'

  • Écrit par 
  • Sylvie FAUCHEUX
  •  • 6 153 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Le contexte social et institutionnel des modes d'internalisation »  : […] l'ensemble de ces critères. Des arbitrages et des compromis doivent souvent être opérés. Ainsi, le niveau d'une taxe environnementale (qualifiée souvent d'écotaxe) est habituellement établi à l'échelle de la collectivité et il est rare qu'on demande à l'industrie responsable d'assumer la responsabilité directe de la « totalité des coûts » des […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/economie-de-l-environnement/#i_30579

EXTERNALITÉ, économie

  • Écrit par 
  • Dominique HENRIET
  •  • 1 767 mots

Dans le chapitre « Comment « internaliser » les externalités ? »  : […] de subvention doit être fixé de manière à représenter le coût ou l'avantage marginal associé à l'externalité. Les écotaxes ont ainsi pour objectif d'impliquer le pollueur en lui faisant supporter le coût social de la pollution. De la même manière, subventionner le raccordement à un réseau entre dans cette logique d'incitation. Le péage urbain, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/externalite-economie/#i_30579

INTERVENTION DE L'ÉTAT, économie

  • Écrit par 
  • Dominique HENRIET, 
  • André PIETTRE
  •  • 10 782 mots

Dans le chapitre « Taxes et subventions »  : […] de manière à lui « indiquer » le coût social de la pollution. Les écotaxes ont ainsi pour objectif d'inciter le pollueur à réduire la pollution en lui en faisant supporter les conséquences collectives. Dans cet ordre d'idées, Vickrey fut l'un des premiers à analyser, à la fin des années 1960, les avantages d'une « tarification urbaine » pour […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/intervention-de-l-etat-economie/#i_30579

Voir aussi

Pour citer l’article

Franck-Dominique VIVIEN, « ÉCOTAXE », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le . URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/ecotaxe/