ÊTRE ET TEMPS, Martin HeideggerFiche de lecture

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

L'être-pour-la-mort

Le Dasein est ses possibilités : « tendu vers un pouvoir-être qu'il est lui-même », il est ouvert à un futur sur les bases d'un passé dont il hérite. En ce sens, le mouvement de la temporalité part du futur, reprend le passé et ouvre le présent. Ce mouvement de se projeter n'est pas infini : il rencontre sa limite propre avec la mort. « Possibilité de l'impossibilité », la mort constitue la limite toujours imminente, constamment présente dans tout projet de l'être-au-monde. « Être-pour-la-mort », le Dasein est temporalité finie. Les fuites, esquives, palinodies multiples, pour « inauthentiques » qu'elles soient, constituent les modes d'être quotidien de celui qui se pense comme situé dans un temps préexistant à ses propres pouvoirs. L'homme est « être des confins » : nulle apologie de la mort dans cette pensée, mais la prise en compte d'une irréductible finitude « déliée des illusions du On (das Man), factice, certaine d'elle-même et angoissée ».

Le livre, inachevé, encore trop marqué par une pensée centrée sur l'homme, ne parvient pas à dégager pleinement une pensée de l'être comme temps. Les développements ultérieurs, marqués par un « tournant » (à partir des années 1930), s'emploieront à penser l'être à partir du temps, reléguant l'homme à n'être que le « berger de l'être ». Reste que les analyses qui scandent Être et Temps orchestrées avec une puissance spéculative rare, ont marqué de leur empreinte des penseurs aussi différents que Sartre, Merleau-Ponty, Lévinas, aussi bien que des psychiatres phénoménologues tels Erwin Straus ou Ludwig Binswanger. Il s'agit bien là, pour la philosophie, d'un livre tout aussi fondateur que les Méditations de Descartes, la Critique de la raison pure de Kant ou la Phénoménologie de l'esprit de Hegel.

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages

Écrit par :

Classification

Autres références

«  ÊTRE ET TEMPS, Martin Heidegger  » est également traité dans :

BEAUFRET JEAN (1907-1982)

  • Écrit par 
  • Jean LAUXEROIS, 
  • Claude ROËLS
  •  • 646 mots

Le nom du philosophe Jean Beaufret demeure lié à celui de Martin Heidegger. La rencontre entre les deux hommes décida d'un dialogue lui-même décisif pour la pensée de notre temps. Jean Beaufret naquit à Auzances dans la Creuse. Après l'école communale et le lycée de Montluçon, il vint à Paris pour préparer le concours de l'École normale supérieure, où il entre en 1928. Il commence son métier de pr […] Lire la suite

DE L'ESSENCE DE LA VÉRITÉ et PLATON LE SOPHISTE (M. Heidegger) - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Francis WYBRANDS
  •  • 602 mots

Il faut espérer que la traduction des tomes 19 et 34 de la Gesamtausgabe , qui rassemblent les cours des semestres d'hiver 1924-1925 et 1931-1932 : Platon « Le Sophiste » (Gallimard, 2001) et De l'essence de la vérité. Approche de l'« allégorie de la caverne » et du « Théétète » de Platon ( ibid. ), marqueront un nouveau point de départ dans la traduction des œuvres de Heidegger en français, tant […] Lire la suite

ÊTRE, philosophie

  • Écrit par 
  • Giulio GIORELLO
  •  • 4 682 mots

Dans le chapitre « Être, étant, néant »  : […] Dans Sein und Zeit (1927), Martin Heidegger part de l'affirmation aristotélicienne que « l'être se prend en de multiples acceptions » pour demander laquelle est fondamentale, laquelle constitue l'être de l'étant. C'est la question qui a « tenu en haleine » Platon et Aristote, celle qui s'est constamment posée dans la pensée de l'Occident. Heidegger ne cherche pas ici à donner une autre réponse, m […] Lire la suite

EXISTENCE (notions de base)

  • Écrit par 
  • Philippe GRANAROLO
  •  • 3 066 mots

Dans le chapitre « L’existant et la mort »  : […] À tort ou à raison, Jean-Paul Sartre s’est réclamé de Martin Heidegger (qui a formellement contesté cette filiation). Dans son premier ouvrage Sein und Zeit ( Être et Temps , 1927), Heidegger a réfuté la définition cartésienne de l’homme reprise par tout le courant humaniste . L’homme n’est nullement un existant privilégié dont la vocation serait de dominer la nature, c’est un existant conscie […] Lire la suite

HEIDEGGER MARTIN

  • Écrit par 
  • Jean BEAUFRET, 
  • Alphonse DE WAELHENS, 
  • Claude ROËLS
  •  • 5 249 mots
  •  • 1 média

Heidegger est celui qui, au sortir de la phénoménologie de Husserl, s'est porté phénoménologiquement au cœur de la question de l' être comme question du sens de l'être. Cette question est la question de Être et Temps . « Le temps, tel qu'il est défini dans Être et Temps comme le sens de l'être, n'est là ni une réponse, ni une dernière étape pour le questionnement, mais lui-même le nom d'une ques […] Lire la suite

HEIDEGGER MARTIN, en bref

  • Écrit par 
  • Francis WYBRANDS
  •  • 181 mots
  •  • 1 média

Avec Husserl, le fondateur de la phénoménologie, Martin Heidegger est, sans conteste, le philosophe allemand le plus important du xx e  siècle. Être et Temps , paru en 1927, a eu une influence considérable sur la philosophie européenne (Sartre, Merleau-Ponty, Lévinas, Derrida sauront reconnaître leurs dettes à son égard). Un mode de penser nouveau s'y fait jour, rompant avec le néo-kantisme alors […] Lire la suite

LANGAGE PHILOSOPHIES DU

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre COMETTI, 
  • Paul RICŒUR
  •  • 23 536 mots
  •  • 8 médias

Dans le chapitre « L'herméneutique ontologique »  : […] La théorie contemporaine de l'interprétation n'a cessé de s'éloigner de la conception encore psychologisante de Dilthey : celui-ci, bien qu'il ait expressément lié à la notion de texte le passage de la compréhension intersubjective, telle qu'elle s'exerce dans le dialogue, à l'interprétation des expressions de la vie fixées par l'écriture, n'avait pas expressément rattaché la problématique de la c […] Lire la suite

ONTOLOGIE

  • Écrit par 
  • Paul RICŒUR
  •  • 15 647 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Heidegger »  : […] Le « renversement » du primat de la conscience a trouvé son expression exemplaire dans L'Être et le Temps de Heidegger (1927) ; même si cette œuvre suscite à son tour un « retournement » ultérieur, elle est déjà le renversement à l'œuvre. Il suffit de considérer la progression des thèmes de L'Être et le Temps pour en mesurer l'ampleur. On ne part pas du cogito , mais de la question de l'être ; […] Lire la suite

PERCEPTION (notions de base)

  • Écrit par 
  • Philippe GRANAROLO
  •  • 3 214 mots

Dans le chapitre « La perception dans le temps »  : […] Il en va de même en ce qui concerne le temps . Nous ne percevons pas le temps, nous percevons dans un temps que nous construisons. « Un chemin “objectivement” plus long peut être plus court qu’un chemin “objectivement” très court [...] si ce chemin paraît à celui qui le parcourt infiniment long », note Heidegger dans Être et Temps . Avons-nous affaire ici à une appréciation « purement subjective  […] Lire la suite

VÉRITÉ (notions de base)

  • Écrit par 
  • Philippe GRANAROLO
  •  • 3 069 mots

Dans le chapitre « Le dévoilement heideggérien »  : […] Un autre chemin est ouvert à l’époque de Descartes par Blaise Pascal (1623-1662). Tout en partageant une grande part des thèses relativistes, l’auteur des Pensées découvre en l’homme une aspiration au Vrai qui témoigne de la réminiscence qu’a la créature d’avoir vécu au voisinage de Dieu avant la déchéance entraînée par le péché originel. Une telle aspiration permet au philosophe de renvoyer dos […] Lire la suite

Les derniers événements

8 septembre 2021 France. Décomptage ordonné par le CSA du temps de parole du polémiste Éric Zemmour

Le 8, le Conseil supérieur de l’audiovisuel (CSA) demande aux médias audiovisuels de décompter le temps de parole du polémiste d’extrême droite Éric Zemmour. Il considère que ce dernier peut « être regardé dorénavant, tant par ses prises de position et ses actions que par les commentaires auxquels elles donnent lieu, comme un acteur du débat politique national ». […] Lire la suite

15-29 avril 2021 Russie. Intensification de la répression du mouvement d'Alexeï Navalny.

Interné depuis février dans un camp à régime sévère, Alexeï Navalny, dont l’état de santé se dégrade, a entamé une grève de la faim fin mars pour exiger d’être soigné. Le 21, Vladimir Poutine annonce dans son discours que « les provocateurs qui menacent notre sécurité le regretteront ». Dans le même temps, des dizaines de milliers de personnes manifestent dans une centaine de villes du pays. […] Lire la suite

2-26 février 2021 Canada. Amélioration de la situation épidémique au Québec et restrictions sanitaires aux frontières.

Les voyageurs internationaux arrivant par avion doivent être en possession d’un test négatif et se soumettre à une quarantaine de trois jours en hôtel, le temps d’obtenir le résultat d’un deuxième test. Le 26, Santé Canada autorise l’utilisation du vaccin développé par le groupe anglo-suédois AstraZeneca et l’université d’Oxford. […] Lire la suite

27 octobre - 3 novembre 2020 Canada. Déclarations de Justin Trudeau au sujet de l'assassinat du professeur français Samuel Paty.

Le 3 novembre, alors que le président français Emmanuel Macron téléphone à François Legault pour le remercier de son soutien, Justin Trudeau revient sur sa position, estimant que la liberté d’expression des caricaturistes ne doit pas être limitée. […] Lire la suite

20 mai 2020 Suisse. Lancement d'une procédure de révocation du procureur général Michael Lauber.

Dans un second temps, des investigations devront être menées au sujet de faits nouveaux révélés par les médias ou intervenus postérieurement à l’enquête disciplinaire de l’AS-MPC.  […] Lire la suite

Pour citer l’article

Francis WYBRANDS, « ÊTRE ET TEMPS, Martin Heidegger - Fiche de lecture », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 26 janvier 2022. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/etre-et-temps/