ÊTRE ET TEMPS, Martin HeideggerFiche de lecture

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Du seul véritable livre de Martin Heidegger (1889-1976) publié en 1927, Être et Temps (Sein und Zeit, 1927), certainement le traité de philosophie le plus important paru au xxe siècle, ne seront menées à bien et ne paraîtront que les deux premières sections de la première partie. Dans cette thèse, Heidegger cherche à penser l'Être et sa structure temporelle à partir d'une analytique de l'être que nous sommes (Dasein). « Cet étant que nous sommes nous-mêmes et qui a entre autres la possibilité essentielle de questionner, nous le saisissons terminologiquement comme Dasein. » Poser la question de l'homme et de son existence est la question préalable à celle de l'être en général, puisque l'homme est cet être particulier qui a en propre de se rapporter à l'être en tant que ce qui fait question pour lui. Alors que l'auteur voulait explicitement « poser à neuf la question du sens de l'être », certains de ses lecteurs (Husserl, Sartre) ont voulu y trouver une anthropologie qui, fatalement, ne pouvait s'avérer que très lacunaire et partiale.

Martin Heidegger

Martin Heidegger

Photographie

En affirmant que la conscience était le «là de l'être» (ou Dasein), Martin Heidegger (1889-1976) jette, avec Être et Temps (1927), les bases d'une «ontologie fondamentale» qui distingue radicalement l'être du phénomène et conduit à relire, c'est-à-dire repenser, l'ensemble de la... 

Crédits : G. Schütz/ AKG

Afficher

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages




Écrit par :

Classification


Autres références

«  ÊTRE ET TEMPS, Martin Heidegger  » est également traité dans :

HEIDEGGER MARTIN

  • Écrit par 
  • Jean BEAUFRET, 
  • Alphonse DE WAELHENS, 
  • Claude ROËLS
  •  • 5 248 mots
  •  • 1 média

Heidegger est celui qui, au sortir de la phénoménologie de Husserl, s'est porté phénoménologiquement au cœur de la question de l' être comme question du sens de l'être. Cette question est la question de Être et Temps . « Le temps, tel qu'il est défini dans Être et Temps comme le sens de l'être, n'est là ni un […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/martin-heidegger/#i_31342

HEIDEGGER MARTIN, en bref

  • Écrit par 
  • Francis WYBRANDS
  •  • 181 mots
  •  • 1 média

Avec Husserl, le fondateur de la phénoménologie, Martin Heidegger est, sans conteste, le philosophe allemand le plus important du xx e  siècle. Être et Temps , paru en 1927, a eu une influence considérable sur la philosophie européenne (Sartre, Merleau-Ponty, Lévinas, Derrida sauront reconnaître leurs dettes à son égard). Un […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/heidegger-m-en-bref/#i_31342

DE L'ESSENCE DE LA VÉRITÉ et PLATON LE SOPHISTE (M. Heidegger) - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Francis WYBRANDS
  •  • 602 mots

Il faut espérer que la traduction des tomes 19 et 34 de la Gesamtausgabe , qui rassemblent les cours des semestres d'hiver 1924-1925 et 1931-1932 : Platon « Le Sophiste » (Gallimard, 2001) et De l'essence de la vérité. Approche de l'« allégorie de la caverne » et du « Théétète » de Platon ( ibid. ), marqueront […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/de-l-essence-de-la-verite-et-platon-le-sophiste/#i_31342

ONTOLOGIE

  • Écrit par 
  • Paul RICŒUR
  •  • 15 647 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Heidegger »  : […] Le « renversement » du primat de la conscience a trouvé son expression exemplaire dans L'Être et le Temps de Heidegger (1927) ; même si cette œuvre suscite à son tour un « retournement » ultérieur, elle est déjà le renversement à l'œuvre. Il suffit de considérer la progression des thèmes de L'Être et le Temps pour en mesurer l'ampleur. On ne part pas […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ontologie/#i_31342

BEAUFRET JEAN (1907-1982)

  • Écrit par 
  • Jean LAUXEROIS, 
  • Claude ROËLS
  •  • 646 mots

Le nom du philosophe Jean Beaufret demeure lié à celui de Martin Heidegger. La rencontre entre les deux hommes décida d'un dialogue lui-même décisif pour la pensée de notre temps. Jean Beaufret naquit à Auzances dans la Creuse. Après l'école communale et le lycée de Montluçon, il vint à Paris pour préparer le concours de l'École normale supérieure, où il entre en 1928. Il commence son métier de pr […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jean-beaufret/#i_31342

LANGAGE PHILOSOPHIES DU

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre COMETTI, 
  • Paul RICŒUR
  •  • 23 532 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « L'herméneutique ontologique »  : […] La théorie contemporaine de l'interprétation n'a cessé de s'éloigner de la conception encore psychologisante de Dilthey : celui-ci, bien qu'il ait expressément lié à la notion de texte le passage de la compréhension intersubjective, telle qu'elle s'exerce dans le dialogue, à l'interprétation des expressions de la vie fixées par l'écriture, n'avait pas expressément rattaché la problématique de la c […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/philosophies-du-langage/#i_31342

ÊTRE, philosophie

  • Écrit par 
  • Giulio GIORELLO
  •  • 4 682 mots

Dans le chapitre « Être, étant, néant »  : […] Dans Sein und Zeit (1927), Martin Heidegger part de l'affirmation aristotélicienne que « l'être se prend en de multiples acceptions » pour demander laquelle est fondamentale, laquelle constitue l'être de l'étant. C'est la question qui a « tenu en haleine » Platon et Aristote, celle qui s'est constamment posée dans la pensée de l'Occident. Heidegger ne cherche pas ici à donne […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/etre-philosophie/#i_31342

Voir aussi

Pour citer l’article

Francis WYBRANDS, « ÊTRE ET TEMPS, Martin Heidegger - Fiche de lecture », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 16 juin 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/etre-et-temps/