Abonnez-vous à Universalis pour 1 euro

ARAVENA ALEJANDRO (1967- )

  • Article mis en ligne le
  • Modifié le
  • Écrit par

L’architecte chilien Alejandro Aravena a reçu le prix Pritzker le 4 avril 2016, au siège de l’Organisation des Nations unies à New York. Après le Mexicain Luis Barragán (1980) et les Brésiliens Oscar Niemeyer (1988) et Paulo Mendes da Rocha (2006), il est le quatrième Latino-Américain à être lauréat de cette prestigieuse récompense. Le jury – dont il avait été membre de 2009 à 1015 – a salué un architecte engagé dans l’action collective, soucieux de renouveler la problématique du logement économique, inventif dans son approche formelle et constructive tout en adaptant sa pratique aux exigences écologiques. La reconnaissance internationale d’Alejandro Aravena s’exprime également à travers son rôle de commissaire général de la biennale d’architecture de Venise 2016.

Né le 22 juin 1967 à Santiago du Chili, diplômé de l’Universidad Católica en 1992, Alejandro Aravena fonde son agence en 1994. Avec Luis Lucero, il réalise notamment en 1999 une école de mathématiques à Santiago, dont le volume d’entrée traduit déjà son intérêt pour une géométrie simple et graphique. À partir de 2001, il dirige l’équipe Elemental, avec pour associés Gonzalo Arteaga, Juan Cerda, Victor Oddó et Diego Torres. Ce do tank – en opposition aux think tank qui réfléchissent mais n’agissent pas – concentre alors son activité sur des projets d’intérêt public comportant une dimension sociale (habitat, éducation, espaces publics, infrastructures).

Vers une architecture participative

La marque de fabrique d’Elemental est la participation, un concept que certains architectes et théoriciens européens avaient développé au moment de l’essor des sciences humaines : aux Pays-Bas, le SAR (StichtingArchitectenResearch), fondé en 1964, réunissait ainsi des architectes sous la direction de l’ingénieur Nikolaas Habraken, dont les études visaient à pallier l’absence totale d’implication des habitants dans le processus de conception du logement. C’est près de Bruxelles, à Woluwe-Saint-Lambert, que la principale expérience sera menée à partir de 1969, à l’initiative d’étudiants en médecine de l’université de Louvain. Sur leur demande, l’architecte Lucien Kroll coordonne et anime ce chantier collectif et ouvert, qui aboutit à un désordre architectural volontaire, une accumulation de formes et de matériaux où chacun doit pouvoir se retrouver. Elemental propose une nouvelle version, plus ordonnée, de la conception participative du logement : dans la ville chilienne d’Iquique, les habitants sont ainsi invités à préciser la nature de leur logement sur la base d’une structure minimale de béton laissé brut.

La suite de cet article est accessible aux abonnés

  • Des contenus variés, complets et fiables
  • Accessible sur tous les écrans
  • Pas de publicité

Découvrez nos offres

Déjà abonné ? Se connecter

Écrit par

  • : professeur, université de Picardie Jules-Verne

Classification

Pour citer cet article

Simon TEXIER. ARAVENA ALEJANDRO (1967- ) [en ligne]. In Encyclopædia Universalis. Disponible sur : (consulté le )

Article mis en ligne le et modifié le 19/07/2016

Média

Opération Villa Verde, Constitución (Chili), A. Aravena - crédits : Elemental

Opération Villa Verde, Constitución (Chili), A. Aravena