Abonnez-vous à Universalis pour 1 euro

NIEMEYER OSCAR (1907-2012)

Le brusque essor de l' architecture brésilienne depuis 1936 et la place de choix qu'elle occupe désormais dans le panorama mondial sont dus pour une bonne part à la personnalité exceptionnelle et à la puissante imagination plastique de l'architecte Oscar Niemeyer. La renommée de ce dernier sur le plan international a toutefois tendance à rejeter dans l'ombre l'action et les réalisations d'autres architectes (Lucio Costa, Alfonso Eduardo Reidy, les frères Roberto, Vilanova Artigas...) qui ont, eux aussi, contribué à l'éclosion ou au développement en profondeur d'un mouvement aux multiples ramifications qui constitue une des grandes fiertés du Brésil. Cette éclipse d'indéniables talents au profit d'une figure dominante est quelque peu regrettable, car elle limite par trop la richesse et la variété des créations architecturales brésiliennes, mais la réputation de Niemeyer n'est pas usurpée : il a joué un rôle décisif dans son pays et son influence a rapidement dépassé ce cadre pourtant vaste pour faire de lui un des noms les plus en vue de l'architecture contemporaine. On ne s'étonnera pas que l'orientation de son œuvre ait donné lieu à de vives controverses et à des prises de position passionnées : admiré pour son génie de l'invention formelle, il se vit souvent reprocher un manque de considération pour la solution des problèmes d'ordre fonctionnel ; il déclencha enfin l'ire de quelques théoriciens dont les conceptions étaient à l'opposé des siennes.

Oscar Niemeyer - crédits : Kurt Hutton/ Picture Post/ Getty Images

Oscar Niemeyer

Congrès national, Brasília, conçu par Oscar Niemeyer - crédits : iStockphoto/ Thinkstock

Congrès national, Brasília, conçu par Oscar Niemeyer

Un disciple de Le Corbusier

Oscar Niemeyer Soares Filho est né à Rio de Janeiro en 1907 ; il fit ses études à l'École nationale des beaux-arts de sa ville natale et y obtint son diplôme d'architecte en 1934. L'enseignement délivré dans cette institution, fondée au siècle précédent sur le modèle de l'École des beaux-arts de Paris, était traditionnel. Un vent de renouveau y avait pourtant soufflé en 1931, pendant une courte période de sept mois, lorsque Lucio Costa, alors âgé de vingt-huit ans, en avait été nommé directeur, après la révolution de novembre 1930. L'augmentation du corps professoral par le recrutement de jeunes contractuels d'avant-garde et l'organisation d'une double filière de cours, dont le choix était laissé aux étudiants, avaient bouleversé structures et habitudes. L'adhésion enthousiaste des élèves ne faiblit pas avec l'échec rapide de la tentative et la reprise en main de l'École par les professeurs titulaires ; si les résultats pratiques de la grève qui suivit le renvoi de Costa se révélèrent minces sur le plan officiel, un nouvel état d'esprit était né et les partisans convaincus d'une architecture « moderne » se regroupèrent autour du directeur évincé pour étudier l'œuvre de Le Corbusier, considéré comme le livre sacré de l'architecture depuis le rapide séjour et les conférences de ce dernier à Rio de Janeiro en 1929. C'est ainsi qu'avant même d'obtenir son diplôme et par souci de compléter sa formation théorique et pratique Oscar Niemeyer entra comme dessinateur bénévole dans le cabinet de Costa. L'opération allait rapidement se révéler bénéfique, car ce fut grâce à elle que Niemeyer se trouva finalement incorporé dans l'équipe chargée d'établir les plans du ministère de l'Éducation et de la Santé (devenu palais de la Culture).

Cet ouvrage, projeté et construit à Rio de Janeiro de 1936 à 1943, a constitué un véritable point de départ pour l'architecture contemporaine locale. Il a permis un contact direct des membres, du groupe brésilien (Costa, Reidy, Moreira, Leão, Vasconcellos et Niemeyer) avec Le Corbusier, appelé comme architecte-conseil. Les trois semaines de travail intensif sous la direction du maître admiré (juillet-août 1936) suffirent[...]

La suite de cet article est accessible aux abonnés

  • Des contenus variés, complets et fiables
  • Accessible sur tous les écrans
  • Pas de publicité

Découvrez nos offres

Déjà abonné ? Se connecter

Écrit par

  • : professeur d'histoire de l'art à l'université de Toulouse-Le-Mirail, archiviste-paléographe, docteur ès lettres

Classification

Pour citer cet article

Yves BRUAND. NIEMEYER OSCAR (1907-2012) [en ligne]. In Encyclopædia Universalis. Disponible sur : (consulté le )

Article mis en ligne le et modifié le 14/03/2009

Médias

Oscar Niemeyer - crédits : Kurt Hutton/ Picture Post/ Getty Images

Oscar Niemeyer

Congrès national, Brasília, conçu par Oscar Niemeyer - crédits : iStockphoto/ Thinkstock

Congrès national, Brasília, conçu par Oscar Niemeyer

Banque Boa Vista - crédits : Kurt Hutton/ Picture Post/ Getty Images

Banque Boa Vista

Autres références

  • ARCHITECTURE (Matériaux et techniques) - Béton

    • Écrit par
    • 3 200 mots
    • 4 médias
    L'architecte brésilien Oscar Niemeyer est un des chefs de file du formalisme en architecture. La rigueur fonctionnaliste ne lui semble pas acceptable. Il affirme la nécessité de la poésie, de la liberté des formes, du lyrisme. La forme a ses lois et ses exigences propres, distinctes des lois fonctionnelles...
  • BRASÍLIA

    • Écrit par
    • 1 942 mots
    • 3 médias
    ...politique et administrative, Brasília devait être l'instrument de transformation politique et sociale du pays qui commençait son processus d'industrialisation. L'architecte brésilien Oscar Niemeyer, qui avait déjà travaillé avec Kubitschek lorsque celui-ci était gouverneur du Minas Gerais (construction...
  • BURLE MARX ROBERTO (1909-1994)

    • Écrit par
    • 662 mots

    Né en 1909 à São Paulo, Roberto Burle Marx appartient à la famille des touche-à-tout de génie. La peinture, l'architecture, la sculpture, l'art du jardin auxquels il s'adonne font en effet de lui beaucoup plus qu'un simple paysagiste. Car, si la nature est son matériau préféré, le paysage qu'il...

  • COSTA LÚCIO (1902-1998)

    • Écrit par
    • 838 mots

    Lúcio Costa est mort le 13 juin 1998 à Rio de Janeiro. Concepteur de Brasília, il restera comme l'un des protagonistes de l'urbanisme moderne.

    Né à Toulon en 1902, émigré au Brésil en 1918, il est, dès 1930, directeur de l'école des Beaux-Arts de Rio, où il invite à enseigner de jeunes...