Abonnez-vous à Universalis pour 1 euro

HYDROMINÉRAL ÉQUILIBRE

Variabilité de la constitution hydro-électrolytique des liquides extra- et intracellulaires

La plupart des valeurs qui figurent dans les tableaux, aussi bien que dans les tables de «  constantes biologiques » ne sont que des approximations. Elles donnent une idée de la répartition des ions, idée qui doit être complétée par celle de la variabilité relative des L.I.C. et des L.E.C.

Variabilité d'origine technologique

Les méthodes de dosage des ions (colorimétrie, photométrie de flamme, utilisation des radio-isotopes), les méthodes d'estimation du volume des divers compartiments ne fournissent pas toujours des renseignements concordants. Les estimations sont donc relativement imprécises.

Variabilité suivant les formes biochimiques et biophysiques des constituants

Le dosage ne renseigne pas sur les propriétés biologiques de l'élément minéral ou de l'eau considérés. Ainsi, environ 43 p. 100 du sodium total de l'organisme humain est concentré dans les os ; mais seulement les trois dixièmes de ce Na+ osseux sont échangeables, c'est-à-dire facilement déplacés ; les sept dixièmes restant appartiennent aux structures osseuses ; il s'agit de sodium non-échangeable.

On sait aussi que l'eau existe au moins sous deux formes : l'eau libre ou circulante qui se rencontre dans le sang et la lymphe et se comporte à la façon d'un solvant, et l'eau liée, en particulier l'eau d'imbibition des colloïdes, qui apparaît comme une eau de constitution ; « fixée » aux protéines, elle acquiert une résistance particulière à la dessiccation et à la congélation. Les appréciations du Na+, du K+ ou du Ca++ échangeables et de l'eau libre sont relativement difficiles à effectuer.

Variabilité suivant l'âge

En prenant l'Homme comme exemple, il apparaît que l'hydratation diminue avec l'âge. Exprimée en pourcentage de la masse corporelle totale, l'eau représente 93 p. 100 du poids d'un fœtus de quatre mois, 85 p. 100 de celui d'un prématuré de sept mois, 80 p. 100 de celui d'un nouveau-né et 72 p. 100 de celui d'un adulte jeune et sain.

La quantité de chaque élément minéral, par unité de poids, diffère considérablement de la naissance à la maturité ; entre ces deux âges, Na+ diminue 1,7 fois et Cl- 1,3 fois, alors que K+ augmente 1,5 fois, Ca++ 2,2 fois et que les éléments dont la proportion augmente sont essentiellement intracellulaires. On sait par ailleurs que la croissance de l'Homme (aussi bien que celle des autres animaux et de tous les végétaux) ne peut se faire que si elle dispose d'un apport suffisant de potassium et de phosphore.

Variabilité périodique

Les recherches contemporaines (F. Halberg, J. Aschoff, A. Reinberg) ont révélé que la constitution hydro-électrolytique des L.E.C. et des L.I.C., loin d'être constante, varie, au contraire, d'une manière rythmique et prévisible. C'est ainsi que des rythmes métaboliques circadiens (dont la période est d'environ 24 heures) peuvent être mis en évidence à tous les niveaux d'organisation des êtres vivants. Il apparaît que les variations circadiennes du métabolisme hydro-électrolytique représentent une partie importante de la structure temporelle des organismes.

L'hypothèse de la constance du milieu intérieur

La théorie de la constance du milieu intérieur proposée par Claude Bernard et reprise par W. B. Cannon (homéostasie) peut se résumer ainsi : chez les animaux, tout un ensemble de processus est mis en jeu pour maintenir constante la composition chimique et les caractères physico-chimiques du milieu intérieur, lorsque les conditions de l'environnement varient. Le caractère absolu de cette conception n'est plus à l'abri de critiques majeures. Cette théorie extrêmement féconde, séduisante et stimulante a été formulée à une époque où la variabilité était[...]

La suite de cet article est accessible aux abonnés

  • Des contenus variés, complets et fiables
  • Accessible sur tous les écrans
  • Pas de publicité

Découvrez nos offres

Déjà abonné ? Se connecter

Écrit par

  • : docteur ès sciences, docteur en médecine, ancien directeur de recherche au C.N.R.S., directeur de recherche de l'unité de chronobiologie de la fondation A. de Rothschild

. In Encyclopædia Universalis []. Disponible sur : (consulté le )

Médias

Concentrations moyennes de l'eau de mer - crédits : Encyclopædia Universalis France

Concentrations moyennes de l'eau de mer

Concentrations moyennes de tissus végétaux et d'animaux - crédits : Encyclopædia Universalis France

Concentrations moyennes de tissus végétaux et d'animaux

Eau, calcium et potassium dans l'organisme - crédits : Encyclopædia Universalis France

Eau, calcium et potassium dans l'organisme

Autres références

  • ABSORPTION VÉGÉTALE

    • Écrit par René HELLER, Jean-Pierre RONA
    • 4 440 mots
    • 6 médias

    Les plantes, pour la plupart, tirent du sol l'eau et les sels minéraux qui leur sont nécessaires. Les racines – qui forment l'appareil radiculaire – et les poils absorbants localisés sur les plus jeunes d'entre elles, jouent pour cela un rôle essentiel. En effet, elles absorbent les éléments...

  • ALDOSTÉRONE

    • Écrit par Pierre KAMOUN
    • 1 641 mots
    L' aldostérone, principal stéroïde à action minéralo-corticoïde, maintient à concentration quasi constante (homéostasie) le sodium et le potassium dans l'organisme. La rétention sodée et l'excrétion de K+ provoquées par l'hormone ne sont pas obligatoirement couplées ; un phénomène...
  • AZOTÉMIE

    • Écrit par Geneviève DI COSTANZO
    • 424 mots

    L'élévation dans le sang du taux de l'urée et des autres produits d'excrétion azotée est communément décrite en clinique sous le nom d'azotémie ou d'urémie. Elle représente le stade terminal de l'insuffisance rénale progressive et résulte de l'impossibilité d'excréter les...

  • DÉSERTS

    • Écrit par Roger COQUE, François DURAND-DASTÈS, Huguette GENEST, Francis PETTER
    • 20 885 mots
    • 16 médias
    ...grande sécheresse des zones arides est due non seulement à la rareté des précipitations, mais aussi à une forte évaporation, ayant pour conséquence une diminution de la quantité d'eau dans les tissus vivants. Si tout animal peut survivre un certain temps au manque de nourriture solide, la privation...
  • Afficher les 29 références

Voir aussi