ÉQUATEUR, chronologie contemporaine

 

2018

13-18 avril 2018
Équateur. Assassinat de journalistes.

Le 13, le président Lenín Moreno annonce la mort d’un journaliste, d’un photographe et de leur chauffeur, employés du quotidien El Comercio, assassinés par le Front Oliver Sinisterra. Ce groupe dissident des Forces armées révolutionnaires de Colombie (FARC), dirigé par Walter Artizala, alias Guacho, a refusé de rendre les armes après la s […] Lire la suite

4 février 2018
Équateur. Référendum sur la limitation du nombre de mandats présidentiels.

Les électeurs se prononcent à 64 p. 100 en faveur d’une limitation à deux du nombre de mandats présidentiels. Cette mesure préconisée par le président Lenín Moreno, en fonction depuis mai 2017, est dénoncée par son prédécesseur Rafael Correa qui avait lui-même introduit cette limitation dans la Constitution de juin 2008, avant de la supprimer en décembre 2015 pour pouvoir briguer un troisième mand […] Lire la suite

2017

2 avril 2017
Équateur. Élection de Lenín Moreno à la présidence.

L’ancien vice-président Lenín Moreno, candidat de l’Alliance País (Patria Altiva y Soberana, socialiste) au pouvoir, remporte le second tour de l’élection présidentielle avec 51,2 p. 100 des suffrages. Il était opposé à Guillermo Lasso, candidat du parti CREO (Creando Oportunidades, centre droit), qui dénonce des fraudes. Le taux de participation est de 83 p. 100. Lenín Moreno reconduit dans ses f […] Lire la suite

19 février 2017
Équateur. Premier tour de l’élection présidentielle.

Le 19, le candidat de l’Alliance País (Patria Altiva y Soberana, socialiste) Lenín Moreno, ancien vice-président et dauphin du président sortant Rafael Correa qui ne pouvait se représenter, remporte le premier tour de l’élection présidentielle avec 39,4 p. 100 des suffrages. Le seuil de 40 p. 100 lui aurait permis d’être élu, car il devance son principal adversaire de plus de dix points : Guillerm […] Lire la suite

2015

5-12 juillet 2015
Vatican – Équateur – Bolivie – Paraguay. Visite du pape François en Amérique latine.

Du 5 au 7, le pape François entame par l’Équateur son premier déplacement en Amérique latine. À Guayaquil, il défend la famille, « la grande “richesse sociale” que d’autres institutions ne peuvent pas remplacer ». À Quito, alors que le président Rafael Correa est contesté dans la rue depuis plusieurs semaines pour son autoritarisme, le pape appelle à « abandonner […] toute forme de répression, le  […] Lire la suite

2013

15 août 2013
Équateur. Annonce de la mise en exploitation des gisements pétroliers du parc Yasuni.

Le président Rafael Correa annonce sa décision d'autoriser l'exploitation pétrolière dans le parc national Yasuni, dans l'est du pays, déclaré « réserve de biosphère » par l'U.N.E.S.C.O. en mai 1989. Le projet doit être soumis au Parlement. En septembre 2007, le président Correa avait proposé devant l'Assemblée générale des Nations unies de sanctuariser le parc en renonçant à exploiter le gisement […] Lire la suite

17 février 2013
Équateur. Réélection du président Rafael Correa.

Le président Rafael Correa, candidat du mouvement Alliance Pays (gauche), est réélu au premier tour, avec 57,2 p. 100 des suffrages. Il devance largement son principal adversaire, l'ancien banquier Guillermo Lasso, candidat du parti Créer des opportunités (libéral) fondé en janvier 2012, qui obtient 22,7 p. 100 des voix. L'ancien président Lucio Gutiérrez arrive en troisième position, avec 6,7 p.  […] Lire la suite

2012

4 janvier 2012
Équateur. Condamnation du géant pétrolier américain Chevron pour pollution.

Au terme d'une procédure engagée en 1993, la cour d'appel de Lago Agrio, dans le nord-est de l'Équateur, condamne le groupe pétrolier Texaco, racheté depuis lors par Chevron, à 18 milliards de dollars de dommages et intérêts pour la pollution de plus de 1 million d'hectares de forêt amazonienne. Le jugement de première instance, rendu en février 2011, évaluait à 9 milliards de dollars le montant d […] Lire la suite

2010

30 septembre 2010
Équateur. Mutinerie des forces de l'ordre.

Une grève sans préavis de policiers tourne à la mutinerie. Ceux-ci entendaient protester contre le vote, la veille, d'une loi remettant en cause certains de leurs avantages. Le président Rafael Correa, molesté, est conduit à l'hôpital de Quito, qui est assiégé durant plusieurs heures. L'état d'exception est décrété. À la demande du gouvernement, les Équatoriens manifestent pacifiquement leur souti […] Lire la suite

2009

26 avril 2009
Équateur. Réélection du président Rafael Correa.

Le président socialiste Rafael Correa, au pouvoir depuis 2007 et très populaire auprès des populations défavorisées, est réélu dès le premier tour avec 51,8 p. 100 des suffrages. Son principal adversaire, l'ancien président nationaliste Lucio Gutiérrez, ex-militaire, recueille 28,5 p. 100 des voix. Partisan du « socialisme du xxie siècle » prôné par l […] Lire la suite

2006

26 novembre 2006
Équateur. Élection de l'économiste de gauche Rafael Correa à la présidence.

L'économiste de gauche Rafael Correa, considéré parfois comme un admirateur du président vénézuélien Hugo Chávez, remporte le second tour de l'élection présidentielle avec 56,7 p. 100 des suffrages, devant le milliardaire conservateur Álvaro Noboa, candidat du Parti institutionnel d'action nationale, qui se présentait pour la troisième fois. Partisan de la dissolution du Parlement et de l'élection […] Lire la suite

2005

13-22 avril 2005
Équateur. Destitution du président Lucio Gutiérrez.

À partir du 13, les opposants au président Lucio Gutiérrez manifestent tous les jours à Quito pour réclamer le départ du chef de l'État. Élu en novembre 2002, Lucio Gutiérrez a très tôt déçu ses concitoyens. La tension s'est accrue en décembre 2004, lorsqu'il a obtenu du Congrès une profonde modification de la composition de la Cour suprême. En mars 2005, la Cour a annulé les instructions ouvertes […] Lire la suite

2002

24 novembre 2002
Équateur. Élection de Lucio Gutierrez à la présidence.

Le 24, le candidat progressiste Lucio Gutierrez remporte l'élection présidentielle avec 54,4 p. 100 des suffrages. Il était opposé au candidat libéral Alvaro Noboa. Ancien colonel, il avait participé au coup d'État soutenu par les Indiens, en janvier 2000. Candidat des communautés indiennes, il est arrivé en tête au premier tour, le 20 octobre, avec 20,3 p. 100 des voix. Lucio Gutierrez ne dispose […] Lire la suite

2000

6-26 janvier 2000
Équateur. Destitution du président Jamil Mahuad.

Le 6, le gouvernement proclame l'état d'urgence en raison de la montée de la contestation orchestrée par le Front patriotique (F.P.), une coalition de plusieurs organisations syndicales. Le F.P., qui a appelé ses partisans à une « mobilisation combative », réclame la démission du président démocrate-chrétien Jamil Mahuad, élu en août 1998, dont la politique économique est vivement critiquée alors  […] Lire la suite

1998

26 octobre 1998
Pérou – Équateur. Signature d'un accord de paix.

Les présidents péruvien Alberto Fujimori et équatorien Jamil Mahuad signent, à Brasília, un accord de paix global et définitif. Le texte rétablit le tracé de leur frontière commune, dans la cordillère du Condor, sur la ligne établie en janvier 1942. L'Équateur abandonne ainsi ses prétentions sur 200 000 kilomètres carrés de territoire péruvien. Les armées des deux pays s'étaient encore affrontées  […] Lire la suite

12 juillet 1998
Équateur. Élection du chrétien-démocrate Jamil Mahuadn à la présidence.

Le maire chrétien-démocrate de Quito, Jamil Mahuad, remporte le second tour de l'élection présidentielle anticipée avec 51,17 p. 100 des suffrages. Il était opposé à un candidat indépendant, le milliardaire Alvaro Noboa. Ce dernier était soutenu par le précédent président populiste Abdala Bucaram, destitué en février 1997 pour incapacité physique et mentale et réfugié au Panama. […] Lire la suite

1997

5-11 février 1997
Équateur. Destitution du président Abdala Bucaram.

Le 5, lors de la grève générale organisée pour protester contre le programme économique de rigueur du président Bucaram, les manifestants réclament la destitution du chef de l'État élu en juillet 1996. Ils sont soutenus par les anciens présidents Rodrigo Borja et Oswaldo Hurtado. Abdala Bucaram dénonce une « tentative de coup d'État » et annonce « des rectifications de la politique économique, des […] Lire la suite

1996

7 juillet 1996
Équateur. Élection du populiste Abdala Bucaram à la présidence.

Candidat du Parti roldosiste équatorien (populiste), Abdala Bucaram remporte le second tour de l'élection présidentielle, succédant ainsi au président Sixto Durán Ballen, avec 54,3 p. 100 des suffrages. Il était opposé à Jaime Nebot, du Parti social-chrétien (droite), qui était arrivé en tête lors du premier tour, le 19 mai. Ancien maire de Guayaquil – la deuxième ville du pays –, Abdala Bucaram a […] Lire la suite

1995

13-28 février 1995
Équateur – Pérou. Conclusion d'un accord de paix.

Le 13, à l'issue de vingt jours de combats dans la zone frontalière contestée, le Pérou annonce un succès militaire décisif et décrète un cessez-le-feu unilatéral que l'Équateur s'engage aussitôt à respecter, tout en contestant la réalité de la victoire péruvienne.Le 17, à Brasília, les deux belligérants concluent, sous l'égide des pays garants du protocole de Rio qui avait mis fin au premier conf […] Lire la suite

27 janvier 1995
Équateur – Pérou. Renaissance du conflit frontalier.

Le président équatorien Sixto Durán Ballen décrète l'état d'urgence à la suite d'incidents survenus la veille entre des troupes équatoriennes et péruviennes dans la cordillère du Cóndor, une zone frontalière contestée qui renfermerait de l'or et du pétrole. Le litige entre Lima et Quito remonte à janvier 1941, lorsque le Pérou avait envahi une grande partie du territoire équatorien. Un protocole s […] Lire la suite

1992

5 juillet 1992
Équateur. Élection du conservateur Sixto Duran Ballen à la présidence.

Le conservateur Sixto Duran Ballen, chef du Parti de l'unité républicaine, est élu à la présidence de la République avec 57 p. 100 des voix, contre 43 p. 100 pour son adversaire du Parti social-chrétien Jaime Nebot, également conservateur. Son parti n'avait pourtant obtenu que vingt sièges de députés sur soixante-dix-sept lors des élections législatives qui s'étaient tenues en même temps que le pr […] Lire la suite

1989

9-12 octobre 1989
France. Visite du président François Mitterrand en Amérique latine.

Le 9, après une escale dans l'archipel de la Guadeloupe, dévasté le 17 septembre par le cyclone Hugo, François Mitterrand entame une visite de deux jours à Caracas (Venezuela), où il est reçu par le président Carlos Andrés Pérez. Il dénonce une nouvelle fois le fossé séparant les pays riches des pays pauvres et plaide en faveur de la réduction de la dette, dont le poids (32 milliards de dollars) é […] Lire la suite

1988

8 mai 1988
Équateur. Élection du social-démocrate Rodrigo Borja à la présidence

Le second tour de l'élection présidentielle consacre, au terme d'une campagne émaillée de nombreux incidents, la victoire du candidat social-démocrate, Rodrigo Borja, sur son concurrent populiste, Abdala Bucaram. Le nouveau président social-démocrate doit succéder au président conservateur sortant León Febres Cordero. Il disposera d'une majorité stable au Parlement, qui devrait lui permettre, dans […] Lire la suite

1987

5-11 mars 1987
Équateur. Séismes meurtriers

Dans la nuit du 5 au 6, une série de séismes ravagent la région de Napo, à l'est de Quito, sur le versant amazonien des Andes. Les tremblements de terre provoquent des glissements de terrain, et des torrents de boue recouvrent plusieurs villages et leurs environs. D'abord limitées par l'isolement des zones dévastées, qui sont très difficiles d'accès, les informations laissent peu à peu entrevoir l […] Lire la suite

1985

26 janvier-5 février 1985
Vatican – Amérique latine. Voyage du pape Jean-Paul II en Amérique latine

Le 26, Jean-Paul II entame, à Caracas (Venezuela), un voyage de douze jours en Amérique latine, au cours duquel il visite quatre pays (Venezuela, Équateur, Pérou, Trinité-et-Tobago). Le pape attache une importance particulière à l'Église bouillonnante de cette partie du monde, confrontée aux chocs culturels de civilisations différentes et à l'action politique des mouvements de guérilla.Du 26 au 29 […] Lire la suite

1984

6 mai 1984
Équateur. Élection de León Febres Cordero à la présidence

Le 6, a lieu le deuxième tour de l'élection présidentielle en Équateur. Sur les neuf candidats qui s'étaient présentés au premier tour, le 29 janvier, deux restent en lice : Rodrigo Borja, représentant la gauche modérée, qui avait recueilli 28,7 p. 100 des suffrages au premier tour, et León Febres Cordero, candidat d'une coalition de six partis conservateurs ou de centre droit regroupés dans le Fr […] Lire la suite

1982

20 octobre 1982
Équateur. Proclamation de l'état d'urgence

Le 20, l'état d'urgence est décrété en Équateur à la veille d'une grève générale organisée pour protester contre les mesures d'austérité prises par le gouvernement du président démocrate-chrétien Osvaldo Hurtado : une suppression des subventions à l'importation de blé et à la consommation d'essence ainsi qu'une hausse de 25 p. 100 des tarifs des transports publics avaient été décidées le 14, alors […] Lire la suite

1981

24 mai 1981
Équateur. Mort du président Jaime Roldos dans un accident d'avion

Le 24, le président Jaime Roldos, sa femme et sept autres personnes trouvent la mort dans un accident d'avion.Le 10 août 1979, Jaime Roldos avait succédé, à la tête de l'État, à une junte militaire, mettant ainsi fin à neuf ans de dictature. Arrivé au pouvoir, il avait rompu avec la Concentration des forces populaires (C.F.P.), parti dont il était issu, et tenté de mettre en œuvre une réelle polit […] Lire la suite

28 janvier-2 février 1981
Pérou – Équateur. Incidents de frontière

Le 28, des affrontements armés éclatent à la frontière entre l'Équateur et le Pérou, sur le versant amazonien des Andes. Le Pérou, qui est à l'origine de l'agression, accuse l'Équateur de tenter de remettre en question le protocole de Rio de Janeiro signé en janvier 1942 après un conflit qui avait opposé les deux pays en juillet 1941 pendant une dizaine de jours.L'Équateur, qui avait été alors con […] Lire la suite

— Universalis