EAUApprovisionnement et traitement

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Médias de l’article

Cycle de l'eau

Cycle de l'eau
Crédits : Planeta Actimedia S.A.© Encyclopædia Universalis France pour la version française.

vidéo

Capter les eaux souterraines

Capter les eaux souterraines
Crédits : Eau de Paris

dessin

Usine de production d'eau potable, région parisienne

Usine de production d'eau potable, région parisienne
Crédits : C. Dupont/ Lyonnaise des eaux, Groupe SUEZ

photographie

Station d'épuration

Station d'épuration
Crédits : John Edwards/ Getty Images

photographie

Tous les médias


Transport

Dans les cas les plus favorables, et qui deviennent de plus en plus rares, le lieu de captage est très voisin des lieux d'utilisation. Ainsi, à Chicago, le captage d'eau se fait dans le lac Michigan par des usines situées en ville. De plus en plus souvent, on est obligé d'amener l'eau captée sur de très longues distances : canal de Marseille amenant l'eau de la Durance, aqueduc du Loing à Paris, canal de la Vésubie à Nice, aqueducs de Los Angeles déjà cités, adduction des Beni-Badhel à Oran.

Le transport de l'eau est d'autant plus onéreux que la quantité transportée est plus faible. Les longues adductions sont obligatoirement des transports de grands débits.

Le transport se fait à surface libre (canaux ou aqueducs à écoulement libre) ou sous pression (conduites en charge) et souvent en ouvrages mixtes : canal (couvert ou non) dans les parties de faibles variations de relief, conduite pour la traversée des vallées, tunnel pour la traversée d'obstacles montagneux. Les adductions de moyenne ou faible importance sont quant à elles généralement réalisées avec des conduites en charge.

Pour éviter les pertes de charge importantes qui grèvent les adductions d'équipement de relevage, les écoulements sont relativement lents.

Les canaux sont creusés à même le sol et leurs parois sont revêtues d'un enduit protecteur de ciment ; dans les régions à relief tourmenté, ils sont parfois constitués par la juxtaposition d'éléments préfabriqués. Les matériaux constitutifs des grandes conduites d'adduction sont le béton armé précontraint et l'acier soudé.

Un problème important, dans les adductions, réside dans la régulation générale des débits, le débit transité à chaque instant devant faire face à la consommation en aval, consommation qui, dans beaucoup de cas, est fortement fluctuante. Cette régulation « aval » s'obtient en fractionnant l'adduction en biefs séparés par des chambres munies d'appareils adéquats.

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 16 pages




Écrit par :

  • : directeur du département eaux-biologie à l'Institut national de recherche chimique appliquée
  • : docteur ès sciences, professeur des Universités, directeur du laboratoire de chimie de l'eau et de l'environnement (U.M.R. 6008, C.N.R.S.), École supérieure d'ingénieurs de Poitiers (université de Poitiers)
  • : ingénieur-conseil, président d'honneur de la Société d'études des techniques de l'urbanisme et de l'environnement

Classification

Voir aussi

Pour citer l’article

Georges BREBION, Bernard LEGUBE, Cyrille GOMELLA, « EAU - Approvisionnement et traitement », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 29 août 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/eau-approvisionnement-et-traitement/