FO DARIO (1926-2016)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Médias de l’article

Dario Fo

Dario Fo
Crédits : Mondadori Portfolio/ Archivio Pigi Cipelli /Pigi Cipelli/ AKG-images

photographie

Franca Rame

Franca Rame
Crédits : P. Cipelli/ Marka/ Age Fotostock

photographie


Un maître

Dario Fo renoue en 1977 avec les circuits institutionnels, en présentant à la télévision, après quinze ans d’exclusion, une rétrospective de ses spectacles, où sont reprises des comédies de la période dite « bourgeoise », comme Isabella, tre caravelle e un cacciaballe (Isabelle, trois caravelles et un embobineur, 1963) ou Settimo : ruba un po’ meno (Septième commandement : tu voleras un peu moins, 1964), qui côtoient le premier spectacle portant entièrement sur la condition féminine, Parliamo di donne (Récits de femmes), créé pour l’occasion, ainsi que Mistero buffo. Ce dernier y fait scandale et suscite des protestations du Vatican, mais l’acteur-auteur est désormais reconnu comme un monument de la culture italienne. Le retour à la télévision est suivi par un retour aux théâtres que Dario Fo et Franca Rame avaient quittés en 1968, et un abandon progressif de la gestion collective de la compagnie. Cela n’empêche pas Fo de continuer à revendiquer une fonction politique pour son théâtre, et de demeurer durablement une figure de référence pour la gauche italienne. Ses spectacles conservent un ancrage dans l’actualité sociopolitique du pays, qu’il parle du problème de la drogue, comme dans Il Papa e la strega (Le Pape et la sorcière, 1989), ou de Silvio Berlusconi, comme dans L’Anomalo bicefalo (Le Bicéphale anormal, 2003).

Il intègre de plus en plus à son art théâtral sa formation première d’artiste peintre. Il lui est régulièrement proposé de mettre en scène des spectacles dont il n’est pas l’auteur du texte – essentiellement des opéras – parmi lesquels L’Histoire du soldat de Stravinski à la Scala de Milan en 1978, et surtout une série d’opéras de Rossini, mais aussi Le Médecin malgré lui et Le Médecin volant de Molière à la Comédie-Française en 1990. Il prépare sa mise en scène en produisant une série de dessins qui composent un storyboard du spectacle. Le dessin devient un support récurrent pour l’écriture même de ses propres pi [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 4 pages


Écrit par :

  • : agrégée d'italien, enseignante en études théâtrales à l'École normale supérieure
  • : agrégée de lettres, maître assistante de littérature comparée à l'université de Paris-III

Classification


Autres références

«  FO DARIO (1926-2016)  » est également traité dans :

ITALIE - Langue et littérature

  • Écrit par 
  • Dominique FERNANDEZ, 
  • Pierre LAROCHE, 
  • Angélique LEVI, 
  • Jean-Paul MANGANARO, 
  • Philippe RENARD, 
  • Jean-Noël SCHIFANO
  •  • 29 122 mots
  •  • 17 médias

Dans le chapitre « Les années 1980-2000 »  : […] Le foisonnement du théâtre italien, impressionnant jusqu'à la moitié des années 1980, a subi d'importants contrecoups par la suite, d'abord à cause de la domination croissante de la télévision qui, à travers le réseau des chaînes privées, a marqué le début de la spectacularisation qui caractérise l'ère berlusconienne. Par ailleurs, la carence dans la gestion des instances de tutelle, aboutissant […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/italie-langue-et-litterature/#i_81196

RAME FRANCA (1929-2013)

  • Écrit par 
  • Laetitia DUMONT-LEWI
  •  • 784 mots
  •  • 1 média

« Pourquoi les femmes n’ont-elles jamais de prix Nobel ? Parce qu’elles n’ont pas d’épouse pour les aider ». Cette boutade, Franca Rame, femme de théâtre italienne, aimait à la répéter bien avant que son mari, l’acteur-auteur Dario Fo, obtienne en 1997 le prix Nobel de littérature. Née en 1929 à Parabiago (Lombardie) dans une famille de comédiens ambulants, Franca Rame a fait ses débuts sur les p […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/franca-rame/#i_81196

Voir aussi

Pour citer l’article

Laetitia DUMONT-LEWI, Valeria TASCA, « FO DARIO - (1926-2016) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 17 octobre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/dario-fo/