DANEMARK

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

quelques données-clés.
Nom officielRoyaume du Danemark (DK)
Chef de l'Étatla reine Margrethe II (depuis le 14 janvier 1972)
Chef du gouvernementMette Frederiksen (depuis le 27 juin 2019)
CapitaleCopenhague
Langue officielledanois
Unité monétairecouronne danoise (DKK)
Population5 817 000 (estim. 2019)
Superficie (km2)42 916

Le Danemark médiéval

L'ère des Vikings

L'histoire danoise, jusqu'à l'époque de Charlemagne, n'est guère éclairée que par l'archéologie. On pense cependant qu'ont eu lieu quelques raids maritimes contre la Frise vers 520 et 574, et la tradition épique garde un souvenir confus d'une royauté dont le centre aurait été à Lejre, près de Roskilde. C'est le choc causé par la conquête franque en Saxe qui fait vraiment entrer le Danemark dans l'histoire. Le pouvoir y était souvent partagé entre des roitelets, dont les uns traitèrent avec les Francs tandis que d'autres préparaient une réaction militaire qui constitue l'une des racines du mouvement des Vikings. L'un de ces rois, Godfred, barre l'isthme jutlandais à sa base par un rempart en terre, le Danevirke, qui a représenté jusqu'au xixe siècle dans la conscience danoise la frontière idéale du pays face au monde allemand. Les ixe et xe siècles sont dominés par les expéditions maritimes qui implantent des dominations danoises en Angleterre orientale (Danelaw) et en Normandie. De leurs répercussions intérieures, on connaît surtout l'aspect économique, que concrétise la naissance d'une première grande ville, enrichie par le commerce de traite, Hedeby (Haithabu), près de l'actuelle Schleswig (en danois, Slesvig).

Danemark, Moyen Âge

Dessin : Danemark, Moyen Âge

L'expansion du royaume danois, de la fin du Xe siècle au XIIIe siècle. 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Sous l'effet de contacts accrus avec l'Occident, des changements profonds ont lieu dans le deuxième tiers du xe siècle. Une royauté dont le foyer est à Jelling (Jutland) réunifie le Danemark et impose un protectorat passager à la Norvège méridionale et aux Slaves (Vendes) de la côte polonaise. Son premier représentant, Gorm l'Ancien, souche de la dynastie qui règne encore aujourd'hui, est païen, mais son fils, Harald Blaatand (« à la Dent bleue »), accepte vers 965 le christianisme venu d'Allemagne et célèbre l'événement par un monument exceptionnel, la « grande pierre de Jelling », ornée d'inscriptions runiques et d'un grand relief de la crucifixion. Une organisation militaire très stricte, révélée par la fouille récente de grands camps d'entraînement (Trelleborg, Aggersborg, Fyrkat), permet au fils de Harald, Svend (ou Sven) Tveskæg (« à la Barbe fourchue »), de conquérir entièrement l'Angleterre, lorsque déferle la seconde vague du mouvement des Vikings. Knut (ou Knud) le Grand, fils de Svend, règne de 1016 à 1035 sur un empire bicéphale qui joint au Danemark et à l'Angleterre une certaine suprématie sur la Norvège et des parties de la Suède. Le lien noué avec l'Angleterre eut une importance capitale, dans les domaines religieux (achèvement de la conversion), intellectuel, économique (apparition de villes, de la monnaie) et politique : aussi quand la mort de Knut eut rompu ce lien, la grande préoccupation des rois danois fut-elle pendant une génération encore de le rétablir. La conquête de l'Angleterre par les Normands en 1066 mit fin à ces espoirs et prépara un changement décisif d'orientation. Le Danemark rompit avec les formes de pensée et d'organisation propres à l'époque des Vikings et entra délibérément dans la chrétienté latine. En même temps, nous commençons à connaître son histoire de l'intérieur, car, à la différence du monde norvégien, aucune tradition solide n'y a survécu sur les périodes antérieures à l'adoption du latin comme langue écrite.

Naissance d'un État occidental

De la fin du xie à la fin du xiie siècle, la royauté danoise évolua lentement pour se rapprocher des États occidentaux, allemand, anglais, et parfois français. Une culture latine souvent brillante se développe dans le clergé, le style roman est adopté. D'excellents architectes tirent parti de modèles allemands, anglo-normands ou même lombards pour édifier des chefs-d'œuvre originaux, comme les cathédrales de Lund et de Ribe. Le pays se couvre d'églises de pierre, puis de brique, et de monastères bénédictins et cisterciens. Un archevêché est créé à Lund en 1103. Les villes se multiplient. L'aristocratie rurale, qui détient l'autorité locale, entre dans les cadres féodaux et se mue en chevalerie. Cependant la Couronne, jusque vers 1160, reste l'objet de violentes disputes et doit souvent reconnaître une suprématie allemande. L'État est en retard sur la société.

Avec l'« ère des Valdemar » (1157-1241), le Danemark accède à la pleine égalité avec les monarchies occidentales. C'est la plus brillante période de son histoire médiévale, celle où culmine sa culture. Elle est marquée par une collaboration étroite de la Couronne, de l'Église et de l'aristocratie. Absalon, évêque de Roskilde (1158-1191) et archevêque de Lund (1178-1191), ancien élève des écoles de Paris, incite son clerc Saxo Grammaticus à doter le pays d'une histoire plongeant dans le passé mythologique, écrite en un latin élégant et sûr. Sur un de ses domaines, le même Absalon fonde en 1167 Copenhague, le « port des marchands ». La cathédrale de Roskilde est reconstruite à la française. Les lois provinciales sont mises par écrit, et la loi de Jutland (1241) est dotée d'un prologue énonçant les principes d'un droit fondé sur la raison. Valdemar Ier le Grand (1157-1182) inaugure, sous couleur de croisade, une politique d'expansion dans le domaine baltique, conquérant l'île de Rügen et des points d'appui sur la côte poméranienne ; Valdemar II Sejr (« le Victorieux », 1202-1241) établit sa domination sur le nord de l'Estonie et y fonde Tallinn. Mais ces dépendances ne purent être tenues longtemps face à la vigueur extrême de l'expansion allemande. Valdemar II voulut lutter directement contre celle-ci en Holstein et échoua tragiquement : sa défaite à Bornhöved en 1227 inaugure une nouvelle ère de troubles.

Entre 1241 et 1340, les alliances qui avaient permis les succès de l'ère des Valdemar se dénouent. Les rois entrent dans des luttes inexpiables avec les archevêques Jacob Erlandsen (1256) et Jens Grand (1294). La Couronne perd son autorité sur une noblesse aussi ambitieuse que divisée ; en 1286, le roi Erik Klipping est assassiné et les plus grands noms de l'aristocratie, condamnés comme meurtriers, engagent la guerre civile. Bientôt la classe dirigeante est colonisée par une chevalerie immigrée du Holstein et du Mecklembourg qui accapare places et revenus, tandis que les villes comptent de plus en plus de bourgeois allemands. Vers 1330, le Danemark semble menacé de dissolution : il doit céder au roi de Suède ses provinces orientales, et les coteries holsteinoises s'y battent en liberté en l'écrasant de taxes.

L'Union du Nord

Un roi sans scrupule, mais d'une singulière capacité, Valdemar IV Atterdag (1340-1375), sut rétablir la si [...]

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 30 pages

Médias de l’article

Danemark : carte physique

Danemark : carte physique
Crédits : Encyclopædia Universalis France

carte

Danemark : drapeau

Danemark : drapeau
Crédits : Encyclopædia Universalis France

drapeau

Hojbroplads à Copenhague (Danemark)

Hojbroplads à Copenhague (Danemark)
Crédits : Insight Guides

photographie

Pont de l’Øresund, Danemark

Pont de l’Øresund, Danemark
Crédits : Kimson/ Shutterstock

photographie

Afficher les 15 médias de l'article


Écrit par :

  • : agrégé de l'Université, professeur émérite à l'université de Paris-Sorbonne, docteur d'État, docteur honoris causa de l'université d'Aalborg (Danemark)
  • : professeur à l'université de Copenhague (Danemark)
  • : agrégé d'histoire, docteur ès lettres, professeur d'histoire moderne à l'université Pierre-Mendès-France, Grenoble
  • : professeur émérite (langues, littératures et civilisation scandinaves) à l'université de Paris-IV-Sorbonne
  • : directeur honoraire de l'Institut de géographie de l'université de Paris
  • : maître de conférences à l'université de Caen
  • : professeur à l'université de Lille-III

Classification

Autres références

«  DANEMARK  » est également traité dans :

DANEMARK, chronologie contemporaine

  • Écrit par 
  • Universalis

Tous les événements politiques (élections, conflits, accords, …) et les faits économiques et sociaux qui ont marqué l’histoire contemporaine du pays jusqu’à aujourd’hui. […] Lire la suite

ALLEMAGNE (Histoire) - Allemagne moderne et contemporaine

  • Écrit par 
  • Michel EUDE, 
  • Alfred GROSSER
  •  • 26 856 mots
  •  • 39 médias

Dans le chapitre « La République de Weimar (1919-1933) »  : […] Le traité de Versailles (28 juin 1919), les plébiscites de 1920 et 1921 ont enlevé à l'Allemagne – outre la totalité de son empire colonial – 72 112 km 2 , ramenant sa superficie de 540 858 à 468 746 km 2 . Ont été détachés de l'Allemagne sans plébiscite l'Alsace-Lorraine rendue à la France, Eupen et Malmédy donnés à la Belgique, les territoires polonais de Posnanie et de Prusse-Occidentale, le «  […] Lire la suite

ARCTIQUE (géopolitique)

  • Écrit par 
  • François CARRÉ
  •  • 6 916 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Les pays de l'Arctique et l'éveil des peuples autochtones »  : […] La méditerranée Arctique ne compte que cinq pays riverains, en excluant l'Islande. Ainsi l'immense façade de l'Eurasie, de la presqu'île de Kola en Europe au détroit de Béring, sur plus de 5 000 kilomètres, relève d'un seul pays, la Russie. En Amérique du Nord, le Canada exerce sa souveraineté sur l'ensemble de l'archipel arctique qui termine le continent, et l'Alaska appartient aux États-Unis qu […] Lire la suite

BERLINGSKE TIDENDE

  • Écrit par 
  • Camille OLSEN
  •  • 1 097 mots

Parmi les plus anciens journaux d'Europe, le journal danois Berlingske Tidende est le seul, sans doute, qui puisse se vanter d'être resté, à travers huit générations, dans les mains de la même famille, celle des Berling, à laquelle il doit son nom. Premier quotidien danois du matin par son tirage, il est le centre du plus important groupe de presse du pays. Autour de lui gravitent notamment un qu […] Lire la suite

CHARLES XII (1682-1718) roi de Suède (1697-1718)

  • Écrit par 
  • Claude NORDMANN
  •  • 2 344 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « La Suède à l'avènement de Charles XII »  : […] Élevé dans les camps par son père, il s'enthousiasma à la lecture de récits et de contes guerriers, telles la Vie d'Alexandre de Quinte-Curce et les sagas scandinaves, ainsi qu'au souvenir de l'épopée du Grand Gustave et de ses capitaines pendant la guerre de Trente Ans. Rêvant de devenir un héros à son tour, il chercha la gloire dans la carrière des armes, la plus prestigieuse dans cette société […] Lire la suite

CHRISTIAN II (1481-1559) roi de Danemark et de Norvège (1513-1523) et roi de Suède (1520-1523)

  • Écrit par 
  • Jean Maurice BIZIÈRE
  •  • 368 mots
  •  • 1 média

La vie de ce fils de Hans I er de Danemark et de Christine de Saxe commence comme un conte de Perrault, mais se poursuit et s'achève comme un drame de Shakespeare. Désigné comme héritier présomptif par les trois royaumes scandinaves, ce prince intelligent mais instable, alors vice-roi de Norvège, s'éprend dans un bal à Bergen d'une jeune bourgeoise (Dyveke) dont il fait sa maîtresse et dont la mè […] Lire la suite

CHRISTIAN X (1870-1947) roi de Danemark (1912-1947) et d'Islande (1918-1944)

  • Écrit par 
  • Claude NORDMANN
  •  • 621 mots
  •  • 1 média

Fils aîné du futur roi Frédéric VIII (1906-1912) et de Louise de Suède-Norvège, le futur Christian X entre dans l'armée en 1889, est nommé commandant de la garde, puis major général (1908). Prince royal en 1906, il règne après la mort de son père le 15 mai 1912. Le Danemark est alors un État moderne, de civilisation démocratique et pacifique, réparant les conséquences de la guerre des Duchés. Il a […] Lire la suite

COPENHAGUE

  • Écrit par 
  • Marc AUCHET
  •  • 1 635 mots
  •  • 3 médias

La ville de Copenhague est située sur la côte est de l'île de Seeland, le long du détroit du Sund, à quelques kilomètres de la Suède. Cette position géographique totalement excentrée par rapport au reste du pays a une cause historique. En réalité, l'actuelle capitale danoise a longtemps été au centre du royaume, depuis le règne de Knut le Grand, au début du xi e  siècle, jusqu'à la paix de Roskild […] Lire la suite

DANOIS DROIT

  • Écrit par 
  • René DAVID
  •  • 414 mots

Appartenant au groupe des droits nordiques, qui se range lui-même dans la famille romano-germanique, le droit danois trouve son origine dans des coutumes régionales (Jutland, Scanie, Seeland), lesquelles ont été fixées par écrit aux xii e et xiii e siècles. Sur la base de ces coutumes, l'unification du droit a été réalisée, en 1683, par un Code général promulgué par le roi Christian V, le Dansk […] Lire la suite

DÉCHETS

  • Écrit par 
  • Jean GOUHIER
  •  • 9 261 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « Le guidage pionnier des pays scandinaves et germaniques »  : […] La comparaison esquissée au travers de quelques pays européens (tabl. 2) montre que les pays germaniques, surtout l'Autriche et la Suisse, et les pays scandinaves, notamment la Suède et le Danemark, ont fait le choix d'économiser leurs ressources et de protéger leur environnement. C'est le résultat d'une sensibilité écologique plus précocement éveillée, entretenue par des actions citoyennes encad […] Lire la suite

Voir aussi

Les derniers événements

5-16 août 2021 Union européenne – Afghanistan. Suspension des expulsions vers l'Afghanistan.

Danemark et l’Autriche, adressent un courrier à la Commission européenne, lui demandant « d’engager un dialogue intensifié avec les partenaires afghans sur toutes les questions migratoires urgentes, y compris une coopération rapide et efficace en matière de retour » et indiquant que « l’arrêt des retours envoie un mauvais signal et est susceptible  […] Lire la suite

1er-23 juillet 2021 Union européenne. Début d'approbation des plans de relance post-Covid-19.

Danemark, Espagne, France, Grèce, Italie, Lettonie, Luxembourg, Portugal, Slovaquie). Le 22, Eurostat indique que, à la fin du premier trimestre 2021, la dette publique européenne a dépassé pour la première fois le montant du PIB des Vingt-Sept, à 100,5 %, en raison de la baisse des recettes et de l’augmentation des dépenses liées à la pandémie. Le […] Lire la suite

29 juin 2021 France. Adoption de la loi bioéthique autorisant la PMA pour toutes les femmes.

Danemark, la Suède, la Finlande, l’Irlande, l’Espagne, le Portugal et Malte. Le texte autorise également l’autoconservation des gamètes hors raison médicale et l’accès aux origines pour les personnes nées de dons de gamètes. […] Lire la suite

3 juin 2021 Danemark. Adoption d'une loi externalisant l'accueil des demandeurs d'asile.

Danemark adhère, qui bannit le refoulement des demandeurs d’asile. […] Lire la suite

30 mai 2021 Danemark – États-Unis. Enquête sur les écoutes de dirigeants européens par la NSA.

La télévision publique danoise DR publie une enquête relative aux écoutes visant des dirigeants européens, réalisées par la National Security Agency (NSA) américaine en 2012 et 2014 grâce à son partenariat avec le service danois du renseignement militaire extérieur. Parmi les personnes espionnées figuraient notamment la chancelière Angela Merkel  […] Lire la suite

Pour citer l’article

Marc AUCHET, Frederik Julius BILLESKOV-JANSEN, Jean Maurice BIZIÈRE, Régis BOYER, Georges CHABOT, Lucien MUSSET, Claude NORDMANN, « DANEMARK », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 02 décembre 2021. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/danemark/