CASTILLE

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Médias de l’article

L'Alcazar de Ségovie

L'Alcazar de Ségovie
Crédits : Istituto Geografico De Agostini

photographie

Cloître du monastère de Las Huelgas, Burgos, Espagne

Cloître du monastère de Las Huelgas, Burgos, Espagne
Crédits : Istituto Geografico De Agostini

photographie

Cathédrale de León

Cathédrale de León
Crédits : Bridgeman Images

photographie

Église de San Juan de los Reyes, Tolède, J. Guas

Église de San Juan de los Reyes, Tolède, J. Guas
Crédits : Istituto Geografico De Agostini

photographie

Tous les médias


L'art castillan

L'art roman

C'est vers le milieu du xe siècle, sous la direction du comte Fernán González, que la Castille commence à définir son caractère propre. Un siècle plus tard, elle s'affirme comme l'élément le plus puissant et le plus dynamique de l'Espagne chrétienne. Le roi Ferdinand Ier (1035-1065) établit sa prépondérance sur l'ensemble de la Meseta, libérée de la domination musulmane, et notamment sur le royaume de León qui avait lui-même succédé à la monarchie asturienne.

Dans le vaste processus de transformation qui affecte alors l'Espagne chrétienne, l'art roman apparaît comme l'une des manifestations les plus significatives des liens nouveaux qui se tissent entre la péninsule Ibérique et l'Occident.

La route de Compostelle

À l'aube de l'époque romane, le royaume de Castille est uni aux sources vives de la culture occidentale par cette sorte de cordon ombilical que constitue la route du pèlerinage de Compostelle ou Camino francés. Aux principales étapes de ce chemin de la prière, on voit naître, vers la fin du xie siècle, un art roman très brillant, qui s'apparente étroitement à celui qui se développe de l'autre côté de la chaîne des Pyrénées et notamment en Languedoc.

À l'extrémité de la route, Compostelle accueille les pèlerins dans une vaste cathédrale qui fut l'une des réalisations les plus parfaites du type de la grande église romane vouée au culte des reliques. Avec sa nef et son vaste transept dotés de collatéraux et de tribunes, son chevet à déambulatoire entouré d'une ceinture de chapelles rayonnantes, cet édifice constitue l'aboutissement des recherches poursuivies dans les sanctuaires français apparentés : Sainte-Foy de Conques, Saint-Martial de Limoges, Saint-Martin de Tours et Saint-Sernin de Toulouse.

À León, l'église Saint-Isidore, reconstruite par Ferdinand Ier pour abriter les tombeaux royaux, est [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 16 pages




Écrit par :

  • : professeur émérite d'histoire de l'art à l'université de Toulouse-Le-Mirail
  • : professeur à la faculté des lettres et sciences humaines de Toulouse

Classification


Autres références

«  CASTILLE  » est également traité dans :

ALARCOS BATAILLE D' (18 juill. 1195)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 259 mots

Dans les guerres entre les royaumes chrétiens d'Espagne et le califat des Almohades, la bataille d'Alarcos marque l'apogée de la puissance du califat sur al-Andalus, l'Espagne musulmane. En 1190, le calife almohade Abū Yūsuf Yaqūb avait imposé un armistice aux rois chrétiens de Castille et de León, après avoir repoussé leurs attaques sur les possessions musulmanes en Espagne. À l'expiration de la […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/bataille-d-alarcos/#i_95020

ALPHONSE X LE SAGE (1221-1284) roi de Castille et de León (1252-1284)

  • Écrit par 
  • Daniel DEVOTO
  •  • 639 mots

Roi de Castille, Alphonse X, dit le Sage ou le Savant, a laissé de lui l'image d'un souverain trop affairé à contempler les étoiles pour prêter attention aux choses de ce bas monde ; on l'a ainsi comparé à cet astrologue qui figure dans un exemplum médiéval et qui, trop occupé à tirer les horoscopes des autres, ne voit guère le puits où sa distraction le fera tomber. Victime […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/alphonse-x-le-sage/#i_95020

ALPHONSE VII (1105 env.-1157) roi de Castille et de León (1126-1157)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 268 mots

Roi de Castille et de León (1126-1157), né vers 1105, mort en août 1157, à Fresneda, Castille. Fils de Raymond de Bourgogne et petit-fils d'Alphonse VI, dont il reprendra le titre impérial, le jeune Alphonse connaît une enfance compliquée par le conflit entre sa mère Urraca et son deuxième mari, Alphonse I er , roi d'Aragon, pour le contrôle de la Castille et du León. À l […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/alphonse-vii/#i_95020

BURGOS

  • Écrit par 
  • Marcel DURLIAT
  •  • 1 068 mots
  •  • 3 médias

À Burgos, on sent battre le cœur de la Vieille-Castille. N'est-ce pas ici qu'apparaît pour la première fois la claire conscience d'une politique commune à l'ensemble de la péninsule Ibérique ? La ville fut une des résidences de la cour de Castille lorsque celle-ci était encore nomade ; mais, dès la fin du Moyen Âge, le rôle économique l'emporte nettement sur la fonction politique. Après avoir été […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/burgos/#i_95020

CASTILLE-LEÓN, Espagne

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 360 mots
  •  • 5 médias

Noyau historique autour duquel s'est formé l'État espagnol, la Castille-León est la région la plus étendue d'Espagne (94 200 000 km 2 ). Elle comprend neuf provinces : Avila, Burgos , León , Palencia, Salamanque , Ségovie , Soria, Valladolid et Zamora. La majeure partie de son territoire est constituée par une grande plate-forme irriguée par le Duero et ses affluents et en […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/castille-leon-espagne/#i_95020

CHARLES QUINT

  • Écrit par 
  • Henri LAPEYRE
  •  • 4 221 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Les affaires d'Espagne et la lutte contre les Turcs »  : […] Ferdinand d'Aragon avait légué par testament ses possessions aragonaises à sa fille Jeanne la Folle, déjà reconnue reine de Castille depuis la mort d'Isabelle la Catholique (1504). Mais le prince Charles se fit proclamer souverain des deux royaumes, conjointement avec sa mère (1516). Il débarqua sur la côte des Asturies en septembre 1517 et resta en Espagne jusqu'en mai 1520. Pendant ce premier sé […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/quint-charles/#i_95020

CID LE

  • Écrit par 
  • Charles Vincent AUBRUN
  •  • 2 814 mots

Dans le chapitre « Le personnage historique »  : […] Rodrigo Diaz naquit en 1043 à Bivar, un village près de Burgos dont son père était le seigneur. À vingt ans, il prend part à la bataille de Graus (1063) où Ferdinand I er , roi de Castille et de León, son suzerain, vainc Ramire I er , roi d'Aragon. À vingt-deux ans, le jeune roi de Castille Sanche II lui confie le commandement de ses troupes, qui é […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cid-le/#i_95020

CISNEROS FRANCISCO JIMÉNEZ DE (1456-1517) cardinal espagnol

  • Écrit par 
  • Marie-France SCHMIDT
  •  • 894 mots

Issu d'une famille de noblesse ancienne mais sans fortune, Cisneros étudie le droit et la théologie à Salamanque. Après un séjour prolongé à Rome, il exerce différentes fonctions ecclésiastiques. En 1484, il entre chez les franciscains de Tolède, puis mène une existence érémitique dans des couvents du plateau castillan, celui du Castañar et celui de la Salceda dont il devient supérieur. Le cardina […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cisneros-francisco-jimenez-de-cardinal-espagnol/#i_95020

ÉDOUARD D'ANGLETERRE, prince de Galles, dit LE PRINCE NOIR (1330-1376)

  • Écrit par 
  • Roland MARX
  •  • 204 mots
  •  • 2 médias

Deuxième héritier du trône d'Angleterre à recevoir le titre de prince de Galles (1343), fils d'Édouard III, le Prince Noir a établi sa gloire par les victoires de ses armes. Il participe aux premières grandes batailles de la guerre de Cent Ans, où son armure lui vaut son surnom. Présent à Crécy en 1346 , il est surtout, le 19 septembre 1356, le grand vainqueur de Jean le Bon à Poitiers . Devenu du […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/edouard-d-angleterre/#i_95020

ESPAGNE (Le territoire et les hommes) - Des Wisigoths aux Rois catholiques

  • Écrit par 
  • Marcelin DEFOURNEAUX
  •  • 6 376 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « L'Espagne à la fin du XVe siècle »  : […] La crise des xiv e et xv e siècles a eu de graves répercussions d'ordre économique, social et moral. Les succès de l'aristocratie ont aggravé la condition des classes rurales, d'autant plus que le recul démographique dû à la peste noire, qui sévit à diverses reprises après 1358, conduit à alourd […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/espagne-le-territoire-et-les-hommes-des-wisigoths-aux-rois-catholiques/#i_95020

ESPAGNE (Le territoire et les hommes) - De l'unité politique à la guerre civile

  • Écrit par 
  • Henri LAPEYRE
  •  • 14 270 mots
  •  • 18 médias

Dans le chapitre « Le Siècle d'or »  : […] Le xvi e  siècle a été pour l'Espagne le « Grand Siècle ». On attribue souvent aux Rois Catholiques la réalisation d'une véritable unification de l'Espagne. En fait, si le royaume de Grenade a été incorporé à la Castille, les deux couronnes d' Aragon et de Castille sont restées distinctes et leurs possessions séparées par une ligne de douanes. Se […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/espagne-le-territoire-et-les-hommes-de-l-unite-politique-a-la-guerre-civile/#i_95020

ESPAGNE (Arts et culture) - L'art espagnol

  • Écrit par 
  • Marcel DURLIAT
  •  • 5 033 mots
  •  • 11 médias

Dans le chapitre « L'Espagne éclatée de la fin du Moyen Âge »  : […] Une page est tournée après la victoire des souverains chrétiens coalisés à Las Navas de Tolosa en 1212. L'Islam espagnol se trouve désormais marginalisé. L'art hispano-mauresque, tel qu'il survit à Grenade, est condamné à l'immobilisme. L'Alhambra est une création certes séduisante, mais où l'on s'est borné à utiliser, dans des combinaisons habiles, les éléments de l'art antérieur définitivement […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/espagne-arts-et-culture-l-art-espagnol/#i_95020

L'ESSENCE DE L'ESPAGNE, Miguel de Unamuno - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Bernard SESÉ
  •  • 887 mots

Dans le chapitre « Un « spectacle déprimant » »  : […] Le premier essai (« La Tradition éternelle ») explique les termes castizo, casticismo , et dénonce le préjugé selon lequel les « races dites pures, et tenues pour telles, sont supérieures aux races métissées ». Tout prouve le contraire : « Tout croisement de races ( castas ), où les différences ne prédominent pas trop sur le fond de commune analogie, es […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/l-essence-de-l-espagne/#i_95020

FERDINAND II LE CATHOLIQUE (1452-1516) roi d'Aragon et de Sicile (1479-1516)

  • Écrit par 
  • Tarsicio de AZCONA, 
  • Universalis
  •  • 772 mots

Roi d' Aragon et de Castille (1479-1516), de Sicile (sous le nom de Ferdinand II, 1468-1516) et de Naples (Ferdinand III, 1504-1516), né le 10 mars 1452 à Sos (Aragon), mort le 23 janvier 1516 à Madrigalejo (Espagne), Ferdinand II le Catholique réalisa l'unité territoriale de l'Espagne, créant un État moderne qui se lancera dans la conquête d'un véritable empire. Ferdinand est le fils de Jean II […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ferdinand-ii-le-catholique/#i_95020

HERRERA JUAN DE (1530-1597)

  • Écrit par 
  • Catherine WILKINSON-ZERNER
  •  • 4 877 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « Les églises »  : […] Le rôle prééminent joué par Herrera à l'Escorial a eu pour conséquence de lui faire attribuer toute église castillane du xvi e  siècle ayant un style suffisamment classique. Il est vrai qu'en Castille le classicisme a beaucoup influencé les églises de village – surtout pour les façades et les tours –, mais Herrera n'a dessiné aucune de ces église […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/juan-de-herrera/#i_95020

ISABELLE Ire LA CATHOLIQUE (1451-1504) reine de Castille (1474-1504)

  • Écrit par 
  • R. L. HIGHFIELD
  • , Universalis
  •  • 833 mots

Reine de Castille (1474-1504) et d'Aragon (1479-1504) née le 22 avril 1451 à Madrigal de las Altas Torres (Castille), morte le 26 novembre 1504 à Medina del Campo (Espagne). Isabelle est la fille de Jean II de Castille et d'Isabelle de Portugal. Trois ans après sa naissance, son demi-frère Henri IV, dit l'Impuissant, devient roi. Isabelle entre à la cour dès l'âge de 13 ans. Elle épouse Ferdinan […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/isabelle-ire-la-catholique/#i_95020

JEAN Ier LE GRAND (1358-1433) roi de Portugal (1385-1433)

  • Écrit par 
  • Jean de PINS
  •  • 269 mots

Fils bâtard de Pierre I er et d'une Galicienne, dom João entra très jeune dans l'un des nombreux ordres religieux militaires de l'époque, celui d'Aviz, et en devint grand maître. Il fut ainsi l'un des hommes les plus riches et les plus influents du Portugal. Son mariage (1383) avec Philippa, fille du duc de Lancastre, le servit plus encore. Toutefois, son accession au trô […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jean-ier-le-grand/#i_95020

JEANNE LA FOLLE (1479-1555) reine de Castille (1504-1555)

  • Écrit par 
  • Marie-France SCHMIDT
  •  • 587 mots
  •  • 1 média

Troisième enfant des Rois Catholiques Ferdinand d'Aragón et Isabelle de Castille (après Isabelle de Portugal et l'infant don Juan, prince des Asturies), Jeanne est fiancée à quinze ans au fils de l'empereur Maximilien, Philippe le Beau, archiduc d'Autriche . Le mariage a lieu à Lille en 1496 et, quatre ans plus tard, Jeanne met au monde à Gand le futur Charles Quint. Les morts successives de sa sœ […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jeanne-la-folle/#i_95020

JUNI JUAN DE (1506 env.-1571)

  • Écrit par 
  • Marcel DURLIAT
  •  • 435 mots

Avec Alonso Berruguete et Gregorio Fernández, Juan de Juni domine l'école de sculpture polychrome de Valladolid. Il ne s'établit cependant dans cette ville qu'assez tard, en 1541, après avoir travaillé dans diverses cités espagnoles. D'origine française et très influencé par l'Italie, il possédait une large culture dont témoignent les ouvrages français, italiens, latins et espagnols — parfois illu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/juan-de-juni/#i_95020

MESTA

  • Écrit par 
  • Marie-France SCHMIDT
  •  • 901 mots

À partir du xii e siècle, lorsque la reconquête de l'Espagne sur les Maures progresse nettement, les souverains de Castille récompensent leurs vassaux, nobles et chevaliers des ordres militaires, des services rendus dans la lutte contre l'adversaire musulman, par la cession de terres qui seront destinées en priorité à l'élevage. Ces nouveaux prop […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mesta/#i_95020

NAVARRE

  • Écrit par 
  • Roland COURTOT, 
  • Marcel DURLIAT
  •  • 4 087 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Un pays de passage »  : […] Comme tous les États chrétiens d'Espagne, la Navarre est née de la conquête musulmane. Pays de passage situé à l'extrémité occidentale de la chaîne pyrénéenne, elle fut un objet de contestation entre les Arabes et les Francs, et sa capitale Pampelune changea fréquemment de mains. Cependant, l'esprit d'indépendance, traditionnel chez ses habitants, permit à une dynastie locale, celle d'Iñigo Arist […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/navarre/#i_95020

PHILIPPE II D'ESPAGNE (1527-1598)

  • Écrit par 
  • Henri LAPEYRE
  •  • 3 004 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Le gouvernement de l'Espagne (1559-1598) »  : […] Philippe II ne changea rien aux institutions de l'Espagne, les États de la couronne d'Aragon restant distincts de la Castille, pays le plus peuplé, le plus riche et le plus soumis. Il y résida la plupart du temps. Madrid devint le siège du gouvernement, tandis que le souverain faisait bâtir l'immense palais de l'Escorial, achevé seulement en 1584. Peu martial, sédentaire, il consacra tout son tem […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/philippe-ii-d-espagne/#i_95020

PIERRE Ier LE CRUEL ou LE JUSTICIER (1334-1369) roi de Castille (1350-1369)

  • Écrit par 
  • Marie-France SCHMIDT
  •  • 1 079 mots

Fils d'Alphonse XI, roi de Castille et León, et de Marie de Portugal, le futur Pierre I er naquit à Burgos, mais fut élevé à Séville par les soins de sa mère, tandis que son père vivait au grand jour avec Éléonore de Guzmán dont il eut cinq fils. Alphonse, unique frère légitime de Pierre, étant mort enfant, celui-ci hérite du trône à la mort de son père, tué au siège de G […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/pierre-ier-le-cruel-le-justicier/#i_95020

PIERRE IV LE CÉRÉMONIEUX (1319-1387) roi d'Aragon (1336-1387)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 435 mots

Roi d'Aragon (1336-1387), né le 5 septembre 1319 à Balaguer en Catalogne, mort le 5 janvier 1387 à Barcelone. Fils d'Alphonse IV, Pierre IV le Cérémonieux succède à son père sur le trône d'Aragon en janvier 1336. Roi espagnol le plus cultivé du xiv e  siècle, il est aussi un intrigant notoire. Son abondante correspondance témoigne du fonctionnem […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/pierre-iv-le-ceremonieux/#i_95020

PORTUGAL

  • Écrit par 
  • Roger BISMUT, 
  • Cristina CLIMACO, 
  • Michel DRAIN, 
  • José-Augusto FRANÇA, 
  • Michel LABAN, 
  • Jorge MORAÏS-BARBOSA, 
  • Eduardo PRADO COELHO
  •  • 40 038 mots
  •  • 27 médias

Dans le chapitre « L'apprentissage de la nation: de la Reconquête à la crise du xive siècle »  : […] Ce sont les guerres de la Reconquête qui consolident l’indépendance du royaume du Portugal. En 1147, Alphonse I er reprend aux musulmans les villes de Santarém et Lisbonne, cette dernière avec l’aide de croisés en route vers la Terre sainte. La conquête de ces deux importants centres urbains lui fournit les ressources économiques nécessaires à l’expansion du royaume. Cell […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/portugal/#i_95020

TOLÈDE

  • Écrit par 
  • Marcel DURLIAT
  •  • 1 188 mots
  •  • 2 médias

Témoin privilégié de tout un développement de l'histoire d'Espagne, Tolède se présente également comme une prodigieuse œuvre d'art, façonnée suivant le rythme de son étonnant destin. Cette réussite provient d'abord d'un exceptionnel accord entre le site et l'architecture urbaine. Le Tage, qui la cerne sur trois côtés, lui a imposé ses limites. Sur un rude rocher, scié par une gorge profonde, c'es […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/tolede/#i_95020

Voir aussi

Pour citer l’article

Marcel DURLIAT, Philippe WOLFF, « CASTILLE », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 27 août 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/castille/