ALPHONSE VII (1105 env.-1157) roi de Castille et de León (1126-1157)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Roi de Castille et de León (1126-1157), né vers 1105, mort en août 1157, à Fresneda, Castille.

Fils de Raymond de Bourgogne et petit-fils d'Alphonse VI, dont il reprendra le titre impérial, le jeune Alphonse connaît une enfance compliquée par le conflit entre sa mère Urraca et son deuxième mari, Alphonse Ier, roi d'Aragon, pour le contrôle de la Castille et du León. À la mort d'Urraca (1126), son beau-père renonce à ses prétentions. Alphonse VII est alors officiellement reconnu comme empereur par le roi de Navarre, le comte de Barcelone et divers souverains hispano-mauresques, mais doit se dispenser de l'hommage du roi d'Aragon. Il s'illustre par la prise d'Almería (1147) et d'autres victoires notables sur les Almoravides, mais, finalement, ne réussit guère à accroître le territoire. Il reperd Almería en 1157 et ne garde Cordoue que trois ans. En 1146 commence une nouvelle invasion : celle des Almohades venus d'Afrique du Nord. Dès lors, Alphonse VII s'allie avec les Almoravides et consacre le reste de sa vie à lutter contre l'expansion almohade dans le sud de l'Espagne.

Bien que son règne voie l'apogée de l'idée impériale dans l'Espagne médiévale, les tendances séparatistes couvent. Alphonse VII s'avère incapable de prévenir la création d'un royaume indépendant au Portugal (1139) et, comme le veut la coutume, lui-même divise son royaume entre ses deux fils Sanche III de Castille et Ferdinand II de León. Cette décision signe la fin de l'empire espagnol.

—  Universalis

Classification


Autres références

«  ALPHONSE VII (1105 env.-1157) roi de Castille et de León (1126-1157)  » est également traité dans :

CASTILLE

  • Écrit par 
  • Marcel DURLIAT, 
  • Philippe WOLFF
  • , Universalis
  •  • 10 283 mots
  •  • 12 médias

Dans le chapitre « La Nouvelle-Castille »  : […] Mettant à profit les quelques années que lui laissèrent ses démêlés avec d'autres souverains chrétiens, Ferdinand I er avait tracé la voie, libérant la région de Coïmbre, contraignant les rois musulmans de Tolède, de Séville et de Saragosse à payer des tributs qui, même irrégulièrement versés, mirent de très grosses sommes à sa disposition. Son fils cadet Alphonse VI (1065-1109), après avoir tri […] Lire la suite

PORTUGAL

  • Écrit par 
  • Roger BISMUT, 
  • Cristina CLIMACO, 
  • Michel DRAIN, 
  • José-Augusto FRANÇA, 
  • Michel LABAN, 
  • Jorge MORAÏS-BARBOSA, 
  • Eduardo PRADO COELHO
  •  • 40 038 mots
  •  • 27 médias

Dans le chapitre « La formation du royaume du Portugal »  : […] La conquête de Tolède par Alphonse VI de León et Castille, en 1085, amène les Almoravides en péninsule Ibérique ; ceux-ci infligent au roi une écrasante défaite, l'année suivante, à la bataille de Zalaca (ou Sagrajas). La Reconquête est arrêtée et la frontière sud du royaume de León et Castille se trouve menacée. Dès lors, Alphonse VI fait appel aux seigneurs français, parmi lesquels Raymond de B […] Lire la suite

Pour citer l’article

« ALPHONSE VII (1105 env.-1157) roi de Castille et de León (1126-1157) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 26 mars 2020. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/alphonse-vii/