SAINT-LÔ

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Saint-Lô, chef-lieu du département de la Manche, compte 20 430 habitants (2013). Préfecture modeste dans un département actif et bien peuplé, elle doit partager quelques-unes des fonctions de commandement avec des villes petites ou moyennes : Cherbourg, la principale agglomération (la préfecture maritime), Coutances et Avranches (l'évêché), Granville (la chambre de commerce et d'industrie)... Aux confins occidentaux de la Normandie, l'histoire de Saint-Lô, – depuis le Briovera gaulois et Laud, le saint évangélisateur du vie siècle et évêque de Coutances qui lui donna son nom –, se confond avec celle d'une région rurale et maritime, un peu isolée mais attachante, animée par les petits manoirs seigneuriaux, les fermes de plus en plus tournées vers l'élevage bovin, les reliefs et les fourrés du bocage normand. Dans cette ambiance, la ville, par une position centrale, tient une place de choix. Elle lui doit, pour son malheur, une destruction complète au cours des combats de la bataille de Normandie, en 1944. Saint-Lô, image de la tradition qu'attestent encore les remparts au-dessus de la Vire et l'église Notre-Dame, est maintenant une ville neuve dont le patrimoine architectural est composé surtout d'immeubles modernes, l'hôtel de ville, le beffroi, l'hôpital France-États-Unis...

Normandie : carte administrative

Normandie : carte administrative

Carte

Carte administrative de la région Normandie. 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher l'atlas

Ancienne cité de marchés et de foires, la ville doit l'essentiel de son activité à d'étroites relations avec la région environnante. L'autoroute Caen-Avranches-Rennes (A84) ainsi que des routes à quatre voies élargissent ses horizons. Elle est au cœur d'une grappe d'industries laitières le long de la vallée de la Vire et des petites vallées adjacentes depuis Pont-Hébert jusqu'à Tessy et Torigny, où se fabriquent tous les produits de grande consommation et de belle réputation normande (lait pasteurisé, crème, beurre, camemberts, yaourts...). Le haras national, créé en 1806, au service des fermes de la Manche, assure la reproduction du cheval de demi-sang (le Selle français) pour les courses de trot et les concours [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages


Écrit par :

Classification

Pour citer l’article

Armand FRÉMONT, « SAINT-LÔ », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 23 novembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/saint-lo/