BASSE-NORMANDIE

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

La région Basse-Normandie comprenait trois départements : le Calvados, l’Orne et la Manche. La capitale de la région était Caen. Créée comme circonscription d’action régionale dans les années 1960-1970 à la faveur du mouvement de décentralisation engagé pour rééquilibrer le territoire entre Paris et la province, la Basse-Normandie a été dotée à partir de 1982, comme les autres régions françaises, du statut de collectivité territoriale. La loi sur la délimitation des régions, adoptée le 16 janvier 2015, qui fait passer le nombre des régions métropolitaines de vingt-deux à treize par des regroupements décide la fusion de la Basse-Normandie avec la Haute-Normandie au sein d’une grande région Normandie à compter du 1er janvier 2016.

Basse-Normandie : carte administrative avant réforme

carte : Basse-Normandie : carte administrative avant réforme

carte

Carte administrative de la région Basse-Normandie avant la réforme de 2015. 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

La superficie de la Basse-Normandie était de 17 589 kilomètres carrés, pour une population, en 2013, de 1,48 million d’habitants, dont un tiers dans le Calvados. Les données géographiques, économiques et historiques relatives à la Basse-Normandie sont traitées sous l’entrée normandie.

—  Universalis

Classification

Autres références

«  BASSE-NORMANDIE  » est également traité dans :

ALENÇON

  • Écrit par 
  • Armand FRÉMONT
  •  • 523 mots
  •  • 1 média

Alençon, chef-lieu du département de l'Orne, est situé aux confins de la Normandie et du Maine, dans une région de plaine verdoyante qu'entourent les bocages du Perche et de grandes forêts domaniales sur les hauteurs de Perseigne et d'Écouves. Aux limites du Bassin parisien et du Massif armoricain, Alençon se trouve sur un vieil itinéraire de passage nord-sud entre la Manche et l'Atlantique et à u […] Lire la suite

CAEN

  • Écrit par 
  • Armand FRÉMONT
  •  • 988 mots
  •  • 1 média

Caen, chef-lieu du Calvados et capitale de la Basse-Normandie jusqu’au 31 décembre 2015, est depuis 2016 le siège du conseil régional de la région Normandie. La ville compte 111 300 habitants et son aire urbaine 403 600 habitants (2012). La ville est établie de part et d'autre de l'Orne, à dix kilomètres de la Manche. Les fouilles archéologiques ont révélé de nombreuses implantations gallo-romain […] Lire la suite

CHERBOURG

  • Écrit par 
  • Armand FRÉMONT
  •  • 542 mots
  •  • 2 médias

Cherbourg est, devant le chef-lieu Saint-Lô, la ville la plus importante du département de la Manche (38 500 hab. en 2012) et, jusqu’en 2015, la deuxième agglomération de la région de Basse-Normandie. Elle est la quatrième aire urbaine de la Normandie réunifiée (116 500 hab. pour Cherbourg-Octeville, chiffre de 2012). Située à la pointe de la presqu'île du Cotentin, c'est une ville portuaire, ind […] Lire la suite

HAUTE-NORMANDIE

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 180 mots
  •  • 1 média

La région Haute-Normandie comprenait deux départements : l’Eure et la Seine-Maritime. La capitale de la région était Rouen. Créée comme circonscription d’action régionale dans les années 1960-1970 à la faveur du mouvement de décentralisation engagé pour rééquilibrer le territoire entre Paris et la province, la Haute-Normandie a été dotée à partir de 1982, comme les autres régions françaises, du st […] Lire la suite

NORMANDIE, région administrative

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 3 150 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « De la division à la « réunification »  »  : […] Faut-il considérer que la division de la Normandie en deux régions était une solution raisonnable ? Beaucoup d'arguments y concourent, surtout à l'échelle d'une géographie locale. La nature n'est pas la même, entre les reliefs assez heurtés du massif ancien, jusqu'à 417 mètres en forêt d'Écouves (Orne), et les plateaux limoneux de la Normandie parisienne, sous un même climat océanique, mais nettem […] Lire la suite

SAINT-LÔ

  • Écrit par 
  • Armand FRÉMONT
  •  • 518 mots
  •  • 1 média

Saint-Lô, chef-lieu du département de la Manche, compte 20 430 habitants (2013). Préfecture modeste dans un département actif et bien peuplé, elle doit partager quelques-unes des fonctions de commandement avec des villes petites ou moyennes : Cherbourg, la principale agglomération (la préfecture maritime), Coutances et Avranches (l'évêché), Granville (la chambre de commerce et d'industrie)... Aux […] Lire la suite

Les derniers événements

France. Adoption de la loi modifiant la carte des régions. 17 décembre 2014

, l'Alsace et la Lorraine; le Limousin, l'Aquitaine et Poitou-Charentes; l'Auvergne et Rhône-Alpes; la Bourgogne et la Franche-Comté; le Languedoc-Roussillon et Midi-Pyrénées; la Haute-Normandie et la Basse-Normandie; le Nord-Pas-de-Calais et la Picardie. […] Lire la suite

France. Présentation de la réforme territoriale. 3-18 juin 2014

Le 3, le président François Hollande présente les grandes lignes de la réforme territoriale dans une tribune publiée par la presse régionale. Ce projet prévoit la réduction du nombre des régions métropolitaines de vingt-deux à quatorze, à compter de 2016, grâce à la fusion de la Basse […] Lire la suite

France. Large victoire de l'opposition de gauche aux élections régionales et cantonales. 21-28 mars 2004

droite. Elle est en mesure de remporter la totalité des présidences des conseils, excepté en Alsace. Alors qu'elle dirigeait jusque-là huit régions métropolitaines, elle remporte la Bretagne, la Basse-Normandie, les Pays de la Loire, Poitou-Charentes, la Picardie, Champagne-Ardenne, la Lorraine […] Lire la suite

France. Libération conditionnelle pour Patrick Henry. 26 avril 2001

La juridiction régionale de Basse-Normandie chargée, depuis l'entrée en vigueur de la loi sur la présomption d'innocence, de statuer sur les demandes de libération conditionnelle des condamnés à de longues peines, ordonne la libération conditionnelle de Patrick Henry, qu'elle assortit d'un strict […] Lire la suite

France. Progression de la gauche aux élections régionales et cantonales et division à droite au sujet du Front national. 15-30 mars 1998

en Alsace, Valéry Giscard d'Estaing (U.D.F.) en Auvergne, Josselin de Rohan (R.P.R.) en Bretagne, Jean-Claude Étienne (R.P.R.) en Champagne-Ardenne, Gérard Longuet (U.D.F.-D.L.) en Lorraine, René Garrec (U.D.F.-D.L.) en Basse-Normandie, François Fillon (R.P.R.) dans les Pays-de-la-Loire, Jean-Pierre […] Lire la suite

Pour citer l’article

« BASSE-NORMANDIE », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 25 septembre 2020. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/basse-normandie/