COQUATRIX BRUNO (1910-1979)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Passionné de spectacle, Bruno Coquatrix n'était pourtant pas ce qu'on appelle un « enfant de la balle ». Né le 5 août 1910, à Ronchin, dans le Nord, il avait perdu son père à l'âge de six mois et, pour subsister, sa mère dut ouvrir une mercerie à Neuilly. Petites gens, petits moyens, Bruno poursuit cependant ses études au lycée. C'est là, à Pasteur, qu'il découvre la musique, les variétés, le jazz. Il joue du saxophone et participe à un petit orchestre qui tente, un moment, de concurrencer les Collégiens de Ray Ventura. L'expérience tourne court ; Bruno, après son service militaire, reste cependant dans le métier. Il devient imprésario, s'occupe de Lyne Clevers, de Lucienne Boyer, de Pills et Tabet...

Cela ne lui suffit pas. La chanson le fascine. Le voilà auteur-compositeur. Il écrit, il écrit beaucoup ; plus de trois cent cinquante chansons, dont certaines, Clopin-clopant, Mon Ange, Dans un coin de mon pays ou Mon Cher Vieux Camarade Richard, deviendront des classiques, régulièrement remises au goût du jour et réinterprétées par de nouveaux artistes. Il produit aussi des opérettes à succès, une dizaine au total, dont Les Pieds Nickelés et Trois Faibles Femmes. Des productions inégales, pas toujours réussies, mais le bilan d'ensemble est positif : Bruno Coquatrix a imprimé sa marque dans la chanson française. Ce ne sont pourtant pas ses qualités d'auteur-compositeur qui le rendront célèbre. Il existait, boulevard des Capucines à Paris, une vieille salle créée par un touche-à-tout de génie, Joseph Oller (on lui doit notamment le pari mutuel). Une salle prestigieuse, la première sans doute à porter, dans la capitale, l'appellation de music-hall. Elle avait connu ses heures de gloire quand Jacques Charles y avait monté des revues avec Fragson, Polaire, Mistinguett [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 3 pages




Écrit par :

Classification

Pour citer l’article

Lucien RIOUX, « COQUATRIX BRUNO - (1910-1979) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 07 décembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/bruno-coquatrix/