GRÉCO JULIETTE (1927-2020)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Vénéneuse et généreuse, la chanteuse et actrice française Juliette Gréco a personnifié la femme libre, intelligente, fragile et fière d'elle-même. À la Libération, elle fut la muse de Saint-Germain-des-Prés et le symbole de la frénésie de liberté qui animait la jeunesse qui avait mûri sous le joug du nazisme et de la collaboration. Son humour et ses choix ont toujours été surprenants et, au fil du temps et de ses amitiés, elle a appris à distiller les formules justes, caustiques, inattendues. Loin d'être prisonnière de son image, Juliette Gréco fut une femme de son époque dans le monde contemporain. Elle a choisi d'être interprète et s’est mise au service de l'imagination populaire. Engagée sans jamais véritablement militer, rebelle à toutes les entraves, elle n’a cessé de séduire une jeunesse, qui se reconnaissait dans son impertinence, son anticonformisme et son goût insolent pour les talents naissants.

« Je suis comme je suis »

Juliette Gréco naît le 7 février 1927 à Montpellier, d'un père corse et d'une mère bordelaise. De son enfance, elle dira qu'elle fut « misérable côté cœur, dorée côté confort ». Son père quitte très tôt le foyer, et elle se voit confiée, avec sa sœur aînée Charlotte, à ses grands-parents maternels. Sa mère s'installe ensuite à Paris avec ses filles. Toutes les trois ont pour habitude de descendre dans la propriété familiale de Dordogne pendant les vacances.

Le 9 septembre 1943, sa mère, résistante, est arrêtée à Périgueux. Juliette et sa sœur décident de regagner Paris, mais, peu de temps après leur arrivée dans la capitale, Charlotte est arrêtée. À son tour, Juliette est emprisonnée à la prison de Fresnes. Elle n'y reste qu'un mois et, une fois relâchée, elle demande assistance à Hélène Duc, son ancien professeur de français, qui loge tout près de Saint-Germain-des-Prés, dans une pension de famille du quartier Saint-Sulpice. Elle échoue au concours d'entrée au Conservatoire et devient figurante à la Comédie-Française, où Jean-Louis Barrault monte Le Soulier de satin de Paul Claudel.

Sa mèr [...]

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 4 pages

Écrit par :

Classification

Autres références

«  GRÉCO JULIETTE (1927-2020)  » est également traité dans :

ARRANGEURS DE LA CHANSON FRANÇAISE

  • Écrit par 
  • Serge ELHAÏK
  •  • 8 000 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Années 1960 : la « nouvelle vague » des chefs d’orchestre-arrangeurs »  : […] Durant cette décennie et la suivante, les chefs d’orchestre-arrangeurs ont le loisir de diriger de grandes formations, les moyens alloués par les labels de disques n’étant alors que rarement limités. Les musiciens des séances d’enregistrement sont recrutés parmi les meilleurs de leurs disciplines respectives, notamment pour la rythmique, et sont les garants de la qualité musicale des accompagneme […] Lire la suite

Voir aussi

Pour citer l’article

Alain POULANGES, « GRÉCO JULIETTE - (1927-2020) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 27 mai 2021. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/juliette-greco/