SINATRA FRANK (1915-1998)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Pendant plus d'un demi-siècle, Frank Sinatra fut une légende du show-business international ; malgré ses éclipses, ses gaffes médiatiques et son association notoire avec la mafia, sa popularité ne s'est jamais démentie. Sa fameuse voix conjuguait deux qualités exceptionnelles : le naturel et l'immuabilité. De I'll Never Smile Again (1940) à I've Got you under my Skin (1956), ou encore My Way (1969), la musicalité du crooner s'accommoda ainsi, avec une déconcertante facilité, de toutes les mutations de la chanson populaire, durant un demi-siècle. Des big bands blancs des années 1940 aux enregistrements avec Count Basie et aux légendaires orchestrations de Nelson Riddle, de la comédie musicale classique aux rythmiques plus modernes de Quincy Jones, sa pérennité vocale est indémodable. Au cinéma, il sut montrer qu'un comédien puissant et déterminé se cachait derrière la nonchalance du chanteur de charme.

Crooner et acteur

Francis Albert Sinatra naît à Hoboken (New Jersey) le 12 décembre 1915, de parents immigrés italiens. Alors qu'il occupe un modeste emploi dans un journal local, il se produit en amateur et gagne des concours, ce qui lui vaut d'être engagé comme vocaliste dans les orchestres de jazz de Harry James (1939) puis de Tommy Dorsey (1940-1942). Les tournées et la radio font de lui une vedette et lui permettent de débuter au cinéma dès 1941, dans des séquences isolées (Reveille with Beverly, Charles Barton, 1943). Dans Higher and Higher (1943) de Tim Whelan, avec Michèle Morgan, il tient pour la première fois le rôle principal, celui d'un chanteur appelé... Frank Sinatra. Malgré ses oreilles décollées, sa coiffure en choucroute et ses costumes trop grands, il impose une aisance inimitable, notamment dans le passage en douceur du dialogue à la chanson. Pris sous contrat par R.K.O., puis M.G.M., il égrène les rôles sans intérêt dans des comédies musicales le plus souvent insipides (Th [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 6 pages


Écrit par :

  • : membre du comité de rédaction de la revue Positif, critique et producteur de films

Classification


Autres références

«  SINATRA FRANK (1915-1998)  » est également traité dans :

DAVIS SAMMY Jr. (1925-1990)

  • Écrit par 
  • Marc ROBINE
  •  • 535 mots

Véritable enfant de la balle, Samuel Davis voit le jour à Harlem, le 8 décembre 1925, dans une famille d'artistes de music-hall. Son père, Sammy Davis, qui se produit dans divers clubs de jazz new-yorkais et à l'occasion de revues itinérantes, lui fait faire ses débuts sur les planches et à l'écran dès l'âge de quatre ans. Aussi est-ce directement sous les yeux du public que le gamin va apprendre […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/sammy-davis/#i_70484

HAINES CONNIE (1921-2008)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 326 mots

La voix de l'Américaine Connie Haines, à l'apparence frêle mais vocaliste puissante, est inséparable de Frank Sinatra, au côté duquel elle se produisit au sein des grands orchestres swing de Harry James et de Tommy Dorsey. Par ailleurs, durant sa carrière solo, elle grava plus de deux cents disques, dont vingt-cinq se vendront rapidement à plus de cinquante mille exemplaires, chiffre considérable […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/connie-haines/#i_70484

Voir aussi

Pour citer l’article

N.T. BINH, « SINATRA FRANK - (1915-1998) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 22 novembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/frank-sinatra/