BOMBE ATOMIQUE

PREMIÈRES BOMBES NUCLÉAIRES

  • Écrit par 
  • Robert DAUTRAY
  •  • 228 mots
  •  • 1 média

Le 6 août 1945, le bombardier américain Enola Gay lâche une bombe nucléaire (dite bombe atomique) sur la ville de Hiroshima (Japon), faisant 78 150 morts, près de 14 000 disparus et près de 9 500 blessés.L'énergie de cette bombe était produite par la réaction en chaîne des isotopes 235 (obtenus par séparation isotopique fondée sur le pr […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/premieres-bombes-nucleaires/#i_27990

ARMÉE - Typologie historique

  • Écrit par 
  • Paul DEVAUTOUR, 
  • Universalis
  •  • 12 920 mots
  •  • 22 médias

Dans le chapitre « L'âge militaire atomique »  : […] Le second conflit mondial prend fin avec les explosions nucléaires d'Hiroshima et de Nagasaki, qui ouvrent les portes à l'âge atomique . Dans la lutte entre le feu et le blindage, le char, à la fin de la guerre, semblait avoir perdu la primauté. L'explosif atomique paraissait enfin mettre le point final au quatrième âge cuirassé à peine sorti des limbes. Mais après de nombreuses années de désarroi […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/armee-typologie-historique/#i_27990

ARMÉE - Doctrines et tactiques

  • Écrit par 
  • Jean DELMAS
  •  • 7 992 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Atome et foules »  : […] Arme de destruction massive, aux effets instantanés et éventuellement durables (radioactivité résiduelle), dégageant une énergie énorme contenue dans une masse très faible, n'exigeant donc qu'une faible logistique, facilement mise en œuvre, l'arme atomique apparaît, après Hiroshima, comme un facteur de rupture dans l'évolution de l'art de la guerre, aussi bien sur le plan stratégique que tactiqu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/armee-doctrines-et-tactiques/#i_27990

NUCLÉAIRE ARMEMENT - (repères chronologiques)

  • Écrit par 
  • Robert DAUTRAY, 
  • Thierry MASSARD
  •  • 1 836 mots

1943 Manhattan Project, premier programme américain destiné à la fabrication des bombes atomiques fondées sur la fission des atomes d'uranium 235 et de plutonium. 1945 Première explosion expérimentale, le 16 juillet, d'une bombe atomique (au plutonium) américaine à Alamogordo, région désertique (Jornada del Muerto) de l'État du Nouveau-Mexique. […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/nucleaire-reperes-chronologiques/#i_27990

ARMES - Armes lourdes

  • Écrit par 
  • Alain BRU
  •  • 3 926 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre «  Les armes nucléaires »  : […] À masse égale réagissante, la fission de l'uranium 235 ou du plutonium 239 est dix-huit millions de fois plus énergétique que celle d'un explosif courant, comme le T.N.T. (trinitrotoluène). Mais la rapidité de l' explosion met si vite la charge fissile en configuration non critique que le rendement n'est que de un à quelques dixièmes : le rapport tombe à quelque deux à six […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/armes-armes-lourdes/#i_27990

COWAN GEORGE (1920-2012)

  • Écrit par 
  • Karen SPARKS
  •  • 350 mots

Le chimiste américain George Cowan participa à la mise au point de la bombe atomique dans le cadre du Manhattan Project (1942-1945). George Arthur Cowan naît le 15 février 1920 à Worcester (Massachusetts). Il obtient une licence à l'Institut polytechnique de sa ville natale en 1941, puis un doctorat au Carnegie Institute of Technology de Pittsburgh en 1950. Membre du Manhattan Project, il est l'un […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/george-cowan/#i_27990

GAULLISME

  • Écrit par 
  • Serge BERSTEIN
  •  • 5 643 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Le gaullisme au pouvoir »  : […] Dès 1953, de Gaulle ne voit plus qu'une hypothèse qui lui permettrait de réaliser ses objectifs, une « secousse », un nouveau drame national, pour lequel il se pose d'avance en « recours ». C'est le cas de figure qui se réalise avec l'émeute algéroise du 13 mai 1958, la dissidence de l'« Algérie française » et la capitulation de la IV e  République qui, au tournant de mai- […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/gaullisme/#i_27990

GUERRE

  • Écrit par 
  • Jean CAZENEUVE, 
  • P. E. CORBETT, 
  • Victor-Yves GHEBALI, 
  • Q. WRIGHT
  •  • 14 311 mots
  •  • 10 médias

Dans le chapitre « La guerre atomique »  : […] Les armes chimiques et bactériologiques avaient déjà donné un enseignement. Les grandes puissances, entre 1939 et 1945, étaient prêtes à mettre à la disposition de leurs armées des dispositifs perfectionnés de projection et des gaz plus nocifs que ceux utilisés dans des conflits précédents. Le fait de le savoir fit probablement autant que les accords solennels d'avant la guerre pour dissuader tou […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/guerre/#i_27990

GUERRE MONDIALE (SECONDE)

  • Écrit par 
  • Henri MICHEL
  •  • 19 555 mots
  •  • 103 médias

Dans le chapitre « La capitulation japonaise »  : […] Harry Truman décide alors l'emploi de la bombe atomique, dont la première vient d'exploser dans le Nouveau-Mexique le 16 juillet. Une bombe est jetée sur Hiroshima le 6 août , une deuxième sur Nagasaki le 9 août . L'empereur Hiro-Hito impose alors son autorité et le Japon, le 15 août, accepte l'ultimatum, lancé à Potsdam, d'une capitulation sans conditions. Trois mois après la capitulation allema […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/guerre-mondiale-seconde/#i_27990

HAHN OTTO (1879-1968)

  • Écrit par 
  • Agnès LECOURTOIS
  •  • 402 mots
  •  • 4 médias

Chimiste allemand, lauréat du prix Nobel (1944) pour ses travaux sur la fission de l'uranium . Né à Francfort, il fait ses études universitaires à Marburg, puis à Munich, où il obtient son doctorat en 1901. Il deviendra le plus grand radiochimiste de l'Allemagne. Tôt attiré par la chimie des radioéléments, il se rend à Londres au laboratoire de William Ramsay (1904-1905), puis chez Rutherford, qui […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/otto-hahn/#i_27990

HEISENBERG WERNER KARL (1901-1976)

  • Écrit par 
  • Léon ROSENFELD
  •  • 3 503 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « La carrière du savant »  : […] Heisenberg, né à Würzburg en 1901, eut comme maîtres, en physique théorique, Arnold Sommerfeld à Munich et Max Born à Göttingen. Il manifesta une étonnante précocité, publiant entre 1922 et 1924, en collaboration avec ses professeurs, une douzaine de travaux sur des problèmes de physique atomique ; en même temps, il passait sa thèse de doctorat (1923) sur l'écoulement turbulent des fluides (sujet […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/werner-karl-heisenberg/#i_27990

HIROSHIMA

  • Écrit par 
  • Philippe PELLETIER
  •  • 979 mots
  •  • 2 médias

Hiroshima (1,2 million d'habitants en 2015), chef-lieu du département du même nom, est la principale ville du Chūgoku, la région occidentale de la grande île nippone de Honshū. Le nom d’Hiroshima est connu du monde entier en raison de la destruction atomique de la ville par l’armée américaine le 6 août 1945. Le bombardement a tué instantanément 75 000 personnes, dont un tiers de militaires, le no […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/hiroshima/#i_27990

JAPON (Le territoire et les hommes) - Histoire

  • Écrit par 
  • Paul AKAMATSU, 
  • Vadime ELISSEEFF, 
  • Valérie NIQUET, 
  • Céline PAJON
  •  • 41 060 mots
  •  • 48 médias

Dans le chapitre « L'occupation américaine et le redémarrage (1945-1955) »  : […] Au cours de la période d'occupation (1945-1952), le Japon, comme l'Allemagne vaincue, a connu un bouleversement radical de ses institutions et la mise en place de fondements politiques, économiques, juridiques et intellectuels nouveaux. L'attitude des autorités d'occupation à l'égard du Japon a toutefois évolué parallèlement au développement de la guerre froide en Asie et dans le reste du monde. […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/japon-le-territoire-et-les-hommes-histoire/#i_27990

MANHATTAN PROJECT

  • Écrit par 
  • Georges KAYAS
  •  • 666 mots
  •  • 6 médias

On désigne sous le nom de Manhattan Project le premier programme américain de réalisations scientifique et technique destinées à la fabrication de bombes atomiques à uranium 235 et à plutonium, élaboré par les autorités américaines en 1943. Les travaux entrepris, qui mobilisèrent un grand nombre de savants de différents pays, constituent un phénomène unique dans l'histoire des sciences. Toute l'hi […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/manhattan-project/#i_27990

MORRISON PHILIP (1915-2005)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 147 mots

Physicien américain. Docteur en physique de l'université de Californie à Berkeley, Philip Morrison est associé, en 1942, au projet Manhattan, qui prépare les premières armes nucléaires. Il fait partie de l'équipe d'Oppenheimer qui construit la bombe atomique. Après la guerre, Morrison s'engage avec Einstein dans la Fédération des scientifiques américains qui lutte contre la prolifération nucléa […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/philip-morrison/#i_27990

NEUTRON

  • Écrit par 
  • Bernard SILVESTRE-BRAC
  •  • 2 268 mots

Dans le chapitre « Utilisations des neutrons »  : […] Le neutron possède des particularités propres qui le rendent très intéressant du point de vue pratique. Comme le proton, il est sensible à l'interaction forte, mais, à l'inverse, il est neutre et ne ressent donc pas la forte répulsion coulombienne à l'approche d'un noyau. Comme le photon, il est neutre, mais il possède une masse et on peut, grâce à une vitesse adaptée, obtenir des longueurs d'onde […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/neutron/#i_27990

NUCLÉAIRE - Applications militaires

  • Écrit par 
  • Paul BOUÉ, 
  • Thierry MASSARD, 
  • François OLIVE
  •  • 8 604 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre «  Armes et systèmes d'armes »  : […] On distingue deux catégories principales d'armes ; d'une part, les armes stratégiques, à longue portée, visant des objectifs démographiques ou économiques et, d'autre part, les armes tactiques, destinées à un usage militaire à proximité des zones de combat. Les premières armes nucléaires fabriquées avaient un but stratégique, ce sont celles qui ont été utilisées en 1945 pour bombarder Hiroshima […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/nucleaire-applications-militaires/#i_27990

NUCLÉAIRE (notions de base)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 4 103 mots
  •  • 18 médias

Dans le chapitre « La défense et le nucléaire »  : […] L’arme la plus puissante jamais conçue par l’homme est la bombe nucléaire. À la fin de la Seconde Guerre mondiale, les grandes puissances ont entrepris d’importants programmes scientifiques et technologiques pour se doter de cette arme. La première bombe atomique (Trinity) fut testée par les Américains le 16 juillet 1945. Cette même année, deux bombes atomiques ont été utilisées par l’armée améri […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/nucleaire/#i_27990

OPPENHEIMER JULIUS ROBERT (1904-1967)

  • Écrit par 
  • Georges KAYAS
  •  • 514 mots
  •  • 1 média

Physicien américain né à New York et mort à Princeton, Julius Robert Oppenheimer entre, en 1925, à l'université Harvard. Diplômé en 1928, il poursuit des études de mathématiques et de physique théorique à l'université de Göttingen, où il obtient son doctorat sous la direction de Max Born. C'est la grande période du développement de la nouvelle théorie des quanta avec W. Heisenberg, P. Jordan, W. P […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/julius-robert-oppenheimer/#i_27990

O.T.A.N. (Organisation du traité de l'Atlantique nord)

  • Écrit par 
  • André FONTAINE, 
  • Pierre MELANDRI, 
  • Guillaume PARMENTIER
  • , Universalis
  •  • 16 041 mots
  •  • 11 médias

Dans le chapitre « L'échec du « Grand Design » »  : […] La nouvelle stratégie allait directement à l'encontre des vues de Paris. Elle supposait, en effet, en cas de conflit, un contrôle exclusif de l'escalade des hostilités par les États-Unis et les dirigeants américains ne celaient pas leur hostilité à l'égard des « forces de frappe » indépendantes du type de celle que la France s'efforçait de constituer (première explosion nucléaire : février 1960). […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/organisation-du-traite-de-l-atlantique-nord/#i_27990

PAIX MOUVEMENT DE LA

  • Écrit par 
  • Alfred SIMON
  •  • 674 mots

Ligue internationale formée peu après la Seconde Guerre mondiale en raison de la crainte générale que provoquaient les tensions de la guerre froide et de la crainte que les États-Unis ne recourent aux armes atomiques. Dans ces conditions, à l'exemple de Romain Rolland et de Barbusse (Amsterdam, 1932), les auteurs de l'appel pour la tenue à Paris d'un « Congrès mondial des partisans de la paix » — […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mouvement-de-la-paix/#i_27990

PAKISTAN

  • Écrit par 
  • François DURAND-DASTÈS, 
  • Gilbert ÉTIENNE, 
  • Christophe JAFFRELOT, 
  • Guy MENNESSIER
  • , Universalis
  •  • 19 646 mots
  •  • 13 médias

Dans le chapitre « Vers la démocratie ? »  : […] En avril 2002, le général Moucharraf voit son nouveau titre de président du Pakistan confirmé par un référendum qui rappelle celui qui avait été organisé par Zia en 1985 : officiellement, 98 p. 100 des électeurs s'en remettent à lui pour diriger le pays pour cinq années supplémentaires. Ainsi conforté dans ses prérogatives, il décide d'organiser des élections générales, non sans avoir assuré au pr […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/pakistan/#i_27990

PLUTONIUM

  • Écrit par 
  • Daniel CALAIS, 
  • André CHESNÉ
  •  • 3 901 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Bombes nucléaires et thermonucléaires »  : […] Le principe des bombes atomiques « A » est fondé sur le déclenchement brutal de réactions nucléaires en chaîne (fission) qui peut s'obtenir en faisant passer brutalement une quantité de plutonium à l'état surcritique (variation brusque du rapport volume/surface). Dans les engins thermonucléaires, la température à atteindre et la quantité d'énergie nécessaire pour amorcer la réaction de fusion est […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/plutonium/#i_27990

RADIOACTIVITÉ

  • Écrit par 
  • Bernard SILVESTRE-BRAC
  •  • 5 422 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Les bombes »  : […] Le principe de la « bombe atomique » est celui d'une fission non contrôlée, le plus souvent à base de 235 U ou de 239 Pu. Au départ, une fission produit 2 neutrons, qui produisent 2 fissions donnant 4 neutrons, qui produisent 4 fissions donnant 8 neutrons, etc. Le temps de production d'une fission est quasi instantané. La réaction en chaîne entraîn […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/radioactivite/#i_27990

REDOUTABLE (LE), sous-marin

  • Écrit par 
  • Patrice BRET
  •  • 986 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « De la bombe A à la Force océanique stratégique »  : […] Sept ans après l’explosion de la première bombe atomique française (13 février 1960) et un an après le retrait de la France du commandement militaire intégré de l’OTAN (Organisation du traité de l'Atlantique nord), cette manifestation médiatisée du lancement du Redoutable est la première réalisation du programme de construction (programme Cœlacanthe) de six sous-marins nucléa […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/redoutable-le-sous-marin/#i_27990

ROSENBERG AFFAIRE

  • Écrit par 
  • Marie-France TOINET
  •  • 1 048 mots
  •  • 1 média

Des lustres après leur exécution, en 1953, la culpabilité des époux Rosenberg reste à démontrer. À cette question, les réponses demeurent controversées, le plus souvent marquées au coin de l'idéologie : coupables si l'on se situe dans une optique anticommuniste... et innocents dans le cas inverse. Faute d'une ouverture des archives du K.G.B., le seul témoignage d'anciens agents dans leurs mémoire […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/affaire-rosenberg/#i_27990

SECONDE GUERRE MONDIALE - (repères chronologiques)

  • Écrit par 
  • Vincent GOURDON
  •  • 478 mots

7-8 juillet 1937 Incident au pont Marco-Polo, près de Pékin, entre Chinois et Japonais. Dans les jours qui suivent, les Japonais entament la conquête de la Chine. 1 er  septembre 1939 L'armée allemande entre en Pologne. Français et Britanniques mobilisent le lendemain et déclarent la guerre à l'Allemagne le 3. […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/seconde-guerre-mondiale-reperes-chronologiques/#i_27990

TELLER EDWARD (1908-2003)

  • Écrit par 
  • Bernard PIRE
  •  • 992 mots

Physicien américain . Né le 15 janvier 1908 à Budapest (Hongrie), dans une famille de la bourgeoisie juive, Edward Teller commence des études supérieures à l'institut de technologie de Budapest, puis étudie la chimie à Karlsruhe (Allemagne), avant de rejoindre l'université de Munich et d'y étudier la mécanique quantique sous la direction d'Arnold Sommerfeld. C'est finalement à Leipzig, sous la dir […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/edward-teller/#i_27990

WEIZSÄCKER CARL FRIEDRICH VON (1912-2007)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 497 mots

Physicien théorique et philosophe allemand, Carl Friedrich von Weizsäcker fut l'un des membres de l'équipe qui tenta de mettre au point une bombe atomique pour l'Allemagne nazie. Il fut ensuite l'un des dix-huit scientifiques qui, en 1957, signèrent à Göttingen un manifeste s'opposant à la proposition d'acquisition d'armes atomiques par la République fédérale d'Allemagne (R.F.A.). En 1941, Weizs […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/carl-friedrich-von-weizsacker/#i_27990


Affichage 

Albert Einstein aux Etats-Unis

vidéo

Au début des années 1930, Albert Einstein effectue plusieurs voyages aux États-Unis, où il participe notamment à des congrès d'astrophysique au California Institute of Technology de Pasadena Depuis le début des années 1920, le scientifique mais aussi le personnage, immédiatement... 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Bombe atomique de type Little Boy

photographie

C'est dans le cadre du projet Manhattan qu'une bombe surnommée « Little Boy » fut mise au point par l'équipe de physiciens de Julius Robert Oppenheimer « Little Boy » fut larguée au-dessus d'Hiroshima, le matin du 6 août 1945 

Crédits : Hulton Getty

Afficher

Hiroshima et la capitulation du Japon, 1945

vidéo

Le 6 août 1945, un bombardier américain largue la première bombe atomique de l'histoire sur la ville d'Hiroshima, au Japon Une seconde bombe A est lancée sur Nagasaki le 9 août Les deux cités sont entièrement détruites; quelque 150 000 personnes sont tuées sur le coup Ce chiffre... 

Crédits : National Archives

Afficher

Nagasaki

photographie

Le champignon atomique au-dessus de Nagasaki après le lancement de la deuxième bombe nucléaire à la fin de la Seconde Guerre mondiale, le 9 août 1945 

Crédits : Hulton Getty

Afficher

Nagasaki rasée

photographie

La ville de Nagasaki en ruines après le largage, par les Américains, de la seconde bombe atomique sur le Japon, le 9 août 1945 

Crédits : Hulton Archive/ Getty Images

Afficher

Victimes de la bombe atomique

photographie

Deux Japonais sont assis dans un hôpital improvisé, à Hiroshima Ce sont des victimes de la bombe atomique larguée sur la ville par les Américains, le 6 août 1945 

Crédits : Hulton Getty

Afficher

Albert Einstein aux Etats-Unis
Crédits : Encyclopædia Universalis France

vidéo

Bombe atomique de type Little Boy
Crédits : Hulton Getty

photographie

Hiroshima et la capitulation du Japon, 1945
Crédits : National Archives

vidéo

Nagasaki
Crédits : Hulton Getty

photographie

Nagasaki rasée
Crédits : Hulton Archive/ Getty Images

photographie

Victimes de la bombe atomique
Crédits : Hulton Getty

photographie