Abonnez-vous à Universalis pour 1 euro

NUCLÉAIRE Applications militaires

L' application militaire de l'énergie atomique a été envisagée dès la découverte de la fission, comme le montre la demande de brevet déposée le 4 mai 1939 par le physicien français Frédéric Joliot-Curie et son équipe sur l'explosif nucléaire (« Perfectionnements aux charges explosives », décrivant le principe de la bombe atomique). Elle est devenue ensuite un enjeu stratégique au cours de la Seconde Guerre mondiale. Les États-Unis, avec leur projet Manhattan, ont abouti les premiers à l'arme atomique testée le 16 juillet 1945 dans le désert du Nouveau-Mexique et utilisée à deux reprises, sur Hiroshima et Nagasaki, les 6 et 9 août 1945. La guerre froide a vu l'intensification des recherches sur l'armement nucléaire devenu la clé de l'équilibre des forces entre les blocs de l'Est et de l'Ouest jusqu'à l'effondrement du Mur de Berlin en 1989. Bien que, en ce qui concerne les armes à fission, les principes de fonctionnement soient connus du public, beaucoup de solutions théoriques et techniques sont encore protégées par un secret rigoureux justifié dès l'origine par le souci de retarder – faute de pouvoir l'empêcher – la dissémination de l'armement atomique parmi un nombre croissant de nations.

Explosion
d'une bombe à hydrogène - crédits : Rob Atkins/ The Image Bank / Getty Images Plus

Explosion d'une bombe à hydrogène

Nucléaire civil et militaire dans le monde - crédits : Encyclopædia Universalis France

Nucléaire civil et militaire dans le monde

On peut distinguer dans un système d'arme nucléaire deux parties principales : d'une part, la partie explosive proprement dite, appelée charge (l'ensemble constitué par la partie explosive et ce qui assure son fonctionnement dans les conditions souhaitées est appelé parfois tête) ; d'autre part, la partie assurant le transport du point de stockage au point d'explosion, appelée vecteur.

Les aspects spécifiques des armes nucléaires se localisent, pour l'essentiel, au niveau de la charge. Les énergies mises en jeu sont considérables par leur concentration extraordinaire dans l'espace et dans le temps : une masse fissile du volume d'un morceau de sucre est capable de dégager en moins d'un millionième de seconde une énergie équivalente à celle que contiendrait un train de marchandises rempli d'explosif chimique.

Les armes nucléaires se caractérisent par un certain nombre de manifestations (rayonnements de diverse nature, mise en mouvement des débris) entraînant sur les milieux environnants des effets qui dépendent des conditions d'ambiance de l'explosion, par exemple : effets thermiques, effets d'irradiation neutronique, de choc, perturbations électromagnétiques.

Enfin, l'utilisation des armes nucléaires nécessite le déploiement de « systèmes d'armes » qui, au fil des années, se perfectionnent, voire sont abandonnés, à mesure que se développent les parades aux systèmes existants.

Les armes nucléaires, par leurs effets destructeurs terrifiants, ont eu des conséquences sur la conscience collective de l'humanité. Du point de vue scientifique et technique, elles concrétisent l'accession à un certain niveau de connaissances.

Les armes à uranium appauvri, qui ont été utilisées, par exemple, lors de la guerre du Golfe (1990-1991), ne sont pas des armes nucléaires proprement dites puisqu'elles ne mettent pas en jeu le principe de fission ou de fusion des noyaux. En effet, les munitions (balles, obus, bombes pénétrantes) de ce type utilisent la propriété physique de l'uranium d'être un des métaux les plus lourds présents dans la nature, pour perforer des blindages épais. Plus efficace et moins cher que le tungstène, l'uranium appauvri est cependant un métal toxique, dont les effets secondaires sur le champ de bataille sont encore mal connus.

Matériaux de base et réactions

Matériaux fissiles

La partie active d'une charge nucléaire est constituée de matériaux nucléaires qui, mis en condition de façon appropriée, deviennent le siège de réactions extrêmement violentes, avec fort[...]

La suite de cet article est accessible aux abonnés

  • Des contenus variés, complets et fiables
  • Accessible sur tous les écrans
  • Pas de publicité

Découvrez nos offres

Déjà abonné ? Se connecter

Écrit par

  • : ancien adjoint du directeur scientifique au Commissariat à l'énergie atomique, professeur honoraire à l'École nationale supérieure des techniques avancées
  • : directeur scientifique au Commissariat à l'énergie atomique, direction des applications militaires
  • : ingénieur au Commissariat à l'énergie atomique

Classification

Pour citer cet article

Paul BOUÉ, Thierry MASSARD et François OLIVE. NUCLÉAIRE - Applications militaires [en ligne]. In Encyclopædia Universalis. Disponible sur : (consulté le )

Article mis en ligne le et modifié le 25/03/2009

Médias

Explosion
d'une bombe à hydrogène - crédits : Rob Atkins/ The Image Bank / Getty Images Plus

Explosion d'une bombe à hydrogène

Nucléaire civil et militaire dans le monde - crédits : Encyclopædia Universalis France

Nucléaire civil et militaire dans le monde

Essais nucléaires atmosphériques - crédits : CEA

Essais nucléaires atmosphériques

Autres références

  • NUCLÉAIRE (notions de base)

    • Écrit par
    • 4 128 mots
    • 18 médias

    Depuis la découverte de la radioactivité en 1896 par Henri Becquerel et celle du noyau atomique par Ernest Rutherford en 1911, des progrès scientifiques importants ont été accomplis en physique nucléaire. La maîtrise des réactions nucléaires a permis en particulier, dès le milieu du xxe siècle,...

  • FRANCE - L'année politique 2021

    • Écrit par
    • 6 168 mots
    • 5 médias
    ...Emmanuel Macron présente un plan d’investissement « France 2030 » dont le but est de « faire émerger les futurs champions technologiques de demain ». Après un moment d’hésitation, il annonce en novembre un plan de relance du nucléaire, destiné à répondre aux défis de l’indépendance énergétique du pays...
  • TICE (Traité d'interdiction complète des essais nucléaires) ou CTBT (Comprehensive Test Ban Treaty)

    • Écrit par
    • 936 mots
    • 1 média

    Le Traité d’interdiction complète des essais nucléaires (T.I.C.E.), ou Comprehensive Test Ban Treaty (C.T.B.T.), est un traité multilatéral élaboré dans le cadre de la Conférence du désarmement de l’Organisation des Nations unies (O.N.U.). Il a été ouvert à la signature des États en septembre...