NUCLÉAIRE ARMEMENT(repères chronologiques)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

  • 1943 Manhattan Project, premier programme américain destiné à la fabrication des bombes atomiques fondées sur la fission des atomes d'uranium 235 et de plutonium.

  • 1945 Première explosion expérimentale, le 16 juillet, d'une bombe atomique (au plutonium) américaine à Alamogordo, région désertique (Jornada del Muerto) de l'État du Nouveau-Mexique.

  • Premières bombes nucléaires lancées par les Américains les 6 et 9 août, respectivement sur les villes japonaises de Hiroshima et Nagasaki.

  • 1949 Explosion, le 29 août, de la première bombe atomique soviétique (Kazakhstan), sur un champ de tir proche de la ville de Semipalatinsk.

  • 1950 Décision, en janvier, du président américain Harry Truman d'étudier la bombe à hydrogène (bombe H ou thermonucléaire), à la suite de l'avis du comité du Conseil national de sécurité. Celle-ci est fondée sur le principe de la fusion nucléaire de noyaux atomiques légers comme le deutérium et le tritium, qui sont des isotopes de l'hydrogène.

  • 1952 Première explosion expérimentale, le 3 octobre, d'une bombe atomique par le Royaume-Uni aux îles Montebello (Australie).

  • Explosion expérimentale, le 1er novembre, de la première bombe à hydrogène américaine, dans l'île d'Eniwetok (océan Pacifique). L'énergie dégagée par cette première bombe H, appelée Mike, était de l'ordre de 10 millions de tonnes d'explosifs chimiques (10 mégatonnes). Le 1er mars 1954, l'explosion d'une autre bombe H, à Bikini (îles Marshall, dans le Pacifique), correspondait à l'énergie de 14 millions de tonnes d'explosifs.

  • 1953 Divergence, le 30 mars, aux États-Unis, du prototype de moteur (on parle de chaufferie) nucléaire du sous-marin Nautilus. Ce premier sous-marin à propulsion nucléaire sera opérationnel à partir de 1954.

  • Explosion expérimentale, le 12 août, en Union soviétique, d'un premier engin pour le développement de la bombe H.

  • 1954 Démarrage, aux États-Unis, à Savannah River (Caroline du Sud), d'une usine destinée à produire des quantités plus importantes de [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 4 pages





Écrit par :

  • : membre de l'Académie des sciences
  • : directeur scientifique au Commissariat à l'énergie atomique, direction des applications militaires

Classification


Autres références

«  NUCLÉAIRE ARMEMENT  » est également traité dans :

NUCLÉAIRE - Applications militaires

  • Écrit par 
  • Paul BOUÉ, 
  • Thierry MASSARD, 
  • François OLIVE
  •  • 8 604 mots
  •  • 5 médias

L'application militaire de l'énergie atomique a été envisagée dès la découverte de la fission, comme le montre la demande de brevet déposée le 4 mai 1939 par le physicien français Frédéric Joliot-Curie et son équipe sur l'explosif nucléaire (« Perfectionnements aux charges explosives », décrivant le principe de la bombe atomique). Elle est deve […] Lire la suite

ARMÉE - Typologie historique

  • Écrit par 
  • Paul DEVAUTOUR, 
  • Universalis
  •  • 12 920 mots
  •  • 22 médias

Dans le chapitre « L'âge militaire atomique »  : […] Le second conflit mondial prend fin avec les explosions nucléaires d'Hiroshima et de Nagasaki, qui ouvrent les portes à l'âge atomique . Dans la lutte entre le feu et le blindage, le char, à la fin de la guerre, semblait avoir perdu la primauté. L'explosif atomique paraissait enfin mettre le point final au quatrième âge cuirassé à peine sorti des limbes. Mais après de nombreuses années de désarroi […] Lire la suite

ARMÉE - Doctrines et tactiques

  • Écrit par 
  • Jean DELMAS
  •  • 7 992 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Atome et foules »  : […] Arme de destruction massive, aux effets instantanés et éventuellement durables (radioactivité résiduelle), dégageant une énergie énorme contenue dans une masse très faible, n'exigeant donc qu'une faible logistique, facilement mise en œuvre, l'arme atomique apparaît, après Hiroshima, comme un facteur de rupture dans l'évolution de l'art de la guerre, aussi bien sur le plan stratégique que tactiqu […] Lire la suite

ARMES - Armes lourdes

  • Écrit par 
  • Alain BRU
  •  • 3 926 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre «  Les armes nucléaires »  : […] À masse égale réagissante, la fission de l'uranium 235 ou du plutonium 239 est dix-huit millions de fois plus énergétique que celle d'un explosif courant, comme le T.N.T. (trinitrotoluène). Mais la rapidité de l' explosion met si vite la charge fissile en configuration non critique que le rendement n'est que de un à quelques dixièmes : le rapport tombe à quelque deux à six millions selon le per […] Lire la suite

ASIE (Géographie humaine et régionale) - Dynamiques régionales

  • Écrit par 
  • Manuelle FRANCK, 
  • Bernard HOURCADE, 
  • Georges MUTIN, 
  • Philippe PELLETIER, 
  • Jean-Luc RACINE
  •  • 24 809 mots
  •  • 9 médias

Dans le chapitre « Syndrome de la partition et risques stratégiques »  : […] À l'heure du retrait de l'Empire britannique, la dualité entre majorité hindoue et minorité musulmane ainsi que l'incapacité des grands partis à trouver un compromis expliquent la partition de 1947, qui donna naissance, dans le sang des massacres et dans le flot de millions de réfugiés, à l'Inde et au Pakistan. Nourri de récriminations réciproques, conforté par trois guerres de 1947 à 1971, puis […] Lire la suite

BETHE HANS (1906-2005)

  • Écrit par 
  • Bernard PIRE
  •  • 781 mots

Le physicien nucléaire américain Hans Bethe, né le 2 juillet 1906 à Strasbourg, dans une Alsace alors allemande, est décédé le 6 mars 2005 dans sa maison d'Ithaca (État de New York), près de l'université Cornell où il mena la plus grande part de ses recherches. Avec lui disparaît un des derniers acteurs de la révolution quantique qui transforma profondément la physique fondamentale pendant les pr […] Lire la suite

C.E.A. (Commissariat à l'énergie atomique)

  • Écrit par 
  • Philippe GARDERET
  •  • 1 121 mots
  •  • 1 média

Le Commissariat à l'énergie atomique est institué le 18 octobre 1945 par le gouvernement provisoire du général de Gaulle, sur la proposition de Frédéric Joliot et de Raoul Dautry, nommés respectivement haut-commissaire et administrateur général délégué du gouvernement. Autour d'eux, Pierre Auger, Francis Perrin, Bertrand Goldschmidt, Irène Joliot-Curie et Jules Guérou veulent lancer la France dans […] Lire la suite

CHINE - Politique étrangère contemporaine

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre CABESTAN
  •  • 7 617 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « Discours, style et stratégie diplomatiques de la Chine »  : […] Il est caractéristique que, désormais plus influente, en particulier sur le plan économique et commercial, la Chine ait décidé de modérer son discours et de policer le style de sa politique étrangère. Parallèlement, ses diplomates sont devenus plus professionnels et meilleurs communicants, y compris dans les langues des pays hôtes. Alors qu'hier elle cultivait l'existence même de menaces et d'enne […] Lire la suite

CINQUIÈME RÉPUBLIQUE - La période gaullienne (1958-1969)

  • Écrit par 
  • Pierre BRÉCHON
  •  • 8 834 mots
  •  • 19 médias

Dans le chapitre « Le bilan »  : […] Pendant près de onze années de pouvoir, le plus important pour le général de Gaulle a toujours été de mettre en valeur la grandeur de la France, de faire preuve d'indépendance dans le concert des nations et de refuser l'alignement atlantique. Toutes les politiques conduites l'ont été pour affirmer la puissance française, aussi bien en matière économique qu'en ce qui concerne l'Europe, la défense o […] Lire la suite

CORÉE DU NORD

  • Écrit par 
  • Valérie GELÉZEAU, 
  • Jin-Mieung LI
  • , Universalis
  •  • 8 956 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre «  La question de l'arme nucléaire nord-coréenne »  : […] Ce qui est paradoxal, c'est que le Nord n'a cessé de faire des tentatives d'infiltration de ses agents dans la partie méridionale de la péninsule tandis qu'il négociait avec le groupe Hyundai sur le plan économique, et malgré une certaine bonne volonté du gouvernement de Kim Dae-jung dans le cadre de sa « politique du soleil » vis-à-vis du Nord. Pyongyang n'a jamais abandonné son objectif nucléai […] Lire la suite

CORÉE DU SUD

  • Écrit par 
  • Valérie GELÉZEAU, 
  • Jin-Mieung LI, 
  • Stéphane THÉVENET
  • , Universalis
  •  • 11 360 mots
  •  • 11 médias

Dans le chapitre « Relations extérieures »  : […] Dans le domaine des relations internationales, des Coréens ont accédé, au début du xxi e  siècle, à la plus haute fonction dans des organisations mondiales, tel Lee Jong-Wook, spécialiste de la tuberculose, qui a occupé le poste de directeur général de l'Organisation mondiale de la santé, de juillet 2003 à mai 2006, ou Ban Ki-moon, ministre des Affaires étrangères, qui a été élu, le 13 octobre 200 […] Lire la suite

CORÉES - Du rapprochement à la défiance

  • Écrit par 
  • Marie-Orange RIVÉ-LASAN
  •  • 2 909 mots

Dans le chapitre « Du réchauffement au refroidissement des relations inter-coréennes »  : […] Des tentatives pour faire évoluer en profondeur la situation dans la péninsule ont eu lieu, à l'initiative des démocrates sud-coréens. La dernière en date, lors du sommet d'octobre 2007, se termine sur ce qui est considéré comme un échec cuisant par le président sud-coréen Roh Moo-hyun. Celui-ci souhaitait pouvoir signer officiellement avec le Nord un traité d'armistice, puisque formellement les […] Lire la suite

DÉSARMEMENT

  • Écrit par 
  • Jean François GUILHAUDIS, 
  • Serge SUR
  •  • 7 254 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « La politique de maîtrise des armements »  : […] La maîtrise des armements ou arms control repose sur la dissuasion nucléaire, qu'elle conditionne en partie. Son développement est lié aux dangers de la course aux armements nucléaires , spécialement entre les États-Unis et l'U.R.S.S. qui en sont les principaux acteurs. Cette relation fondamentale entre la stratégie de la dissuasion et l' arms control implique une rupture profonde avec l'esprit […] Lire la suite

EINSTEIN ALBERT (1879-1955)

  • Écrit par 
  • Michel PATY
  •  • 6 510 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « Le savant dans la cité »  : […] Cela ne l'empêcha pas, toutefois, de prendre part aux problèmes de la cité. Opposant de toujours au militarisme allemand, les années de la Première Guerre mondiale le virent assumer des positions pacifistes. Après la chute du Reich, il soutint la République de Weimar ; ami du premier ministre Rathenau, il mit, à la demande de ce dernier – qui devait être assassiné en 1922 –, son prestige au servic […] Lire la suite

EL BARADEI MOHAMED (1942- )

  • Écrit par 
  • Vincent CHETAIL
  •  • 1 183 mots
  •  • 1 média

« La négociation plutôt que la guerre ». Telle semble être la maxime qui a toujours animé Mohamed El Baradei. Pourtant rien ne prédisposait ce diplomate de carrière au tempérament réservé à devenir la bête noire de l'administration Bush dans sa guerre contre le terrorisme. Né au Caire en 1942 dans une famille de juristes reconnus, Mohamed El Baradei obtient en 1962 une licence en droit à l'univer […] Lire la suite

EST-OUEST RELATIONS

  • Écrit par 
  • Jacques HUNTZINGER, 
  • Philippe MOREAU DEFARGES
  • , Universalis
  •  • 12 324 mots
  •  • 10 médias

Dans le chapitre « 1984-1987 : entre le dialogue américano-soviétique et des mutations loin d'être achevées »  : […] Au lendemain de la crise des euromissiles, les rapports Est-Ouest et plus précisément le dialogue américano-soviétique s'imposent à nouveau comme l'élément constant d'un monde dont l'axe de gravité se déplace vers l'Asie-Pacifique. Le moment des confrontations spectaculaires – temporairement – passé, les changements majeurs en cours resurgissent avec netteté. Le cœur du système Est-Ouest est lui-m […] Lire la suite

ÉTATS-UNIS D'AMÉRIQUE (Le territoire et les hommes) - Histoire

  • Écrit par 
  • Claude FOHLEN, 
  • Annick FOUCRIER, 
  • Marie-France TOINET
  •  • 33 175 mots
  •  • 55 médias

Dans le chapitre « « Gendarme du monde » ou « smart power » ? »  : […] Sur la scène internationale, outre les conflits au Moyen-Orient, les États-Unis doivent affronter le renouveau nationaliste de la Chine et la volonté de Vladimir Poutine de restaurer un pouvoir fort à Moscou et de renforcer l’influence de la Russie dans le monde. Nommée en janvier 2009 au poste stratégique de secrétaire d'État, Hillary Clinton formule le concept de «  smart power  » , combinaison […] Lire la suite

GAULLISME

  • Écrit par 
  • Serge BERSTEIN
  •  • 5 643 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Le gaullisme au pouvoir »  : […] Dès 1953, de Gaulle ne voit plus qu'une hypothèse qui lui permettrait de réaliser ses objectifs, une « secousse », un nouveau drame national, pour lequel il se pose d'avance en « recours ». C'est le cas de figure qui se réalise avec l'émeute algéroise du 13 mai 1958, la dissidence de l'« Algérie française » et la capitulation de la IV e  République qui, au tournant de mai-juin 1958, remet le desti […] Lire la suite

GUERRE

  • Écrit par 
  • Jean CAZENEUVE, 
  • P. E. CORBETT, 
  • Victor-Yves GHEBALI, 
  • Q. WRIGHT
  •  • 14 311 mots
  •  • 10 médias

Dans le chapitre « La guerre atomique »  : […] Les armes chimiques et bactériologiques avaient déjà donné un enseignement. Les grandes puissances, entre 1939 et 1945, étaient prêtes à mettre à la disposition de leurs armées des dispositifs perfectionnés de projection et des gaz plus nocifs que ceux utilisés dans des conflits précédents. Le fait de le savoir fit probablement autant que les accords solennels d'avant la guerre pour dissuader tou […] Lire la suite

Pour citer l’article

Robert DAUTRAY, Thierry MASSARD, « NUCLÉAIRE ARMEMENT - (repères chronologiques) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 25 mai 2020. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/nucleaire-reperes-chronologiques/