PREMIÈRES BOMBES NUCLÉAIRES

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Le 6 août 1945, le bombardier américain Enola Gay lâche une bombe nucléaire (dite bombe atomique) sur la ville de Hiroshima (Japon), faisant 78 150 morts, près de 14 000 disparus et près de 9 500 blessés.

Bombe atomique de type Little Boy

Bombe atomique de type Little Boy

photographie

C'est dans le cadre du projet Manhattan qu'une bombe surnommée « Little Boy » fut mise au point par l'équipe de physiciens de Julius Robert Oppenheimer. « Little Boy » fut larguée au-dessus d'Hiroshima, le matin du 6 août 1945. 

Crédits : Hulton Getty

Afficher

L'énergie de cette bombe était produite par la réaction en chaîne des isotopes 235 (obtenus par séparation isotopique fondée sur le principe de la diffusion gazeuse) de l'uranium, entretenue par les neutrons émis lors de ces fissions. Elle était de l'ordre de 14 millions de tonnes d'explosifs chimiques Une seconde bombe, larguée le 9 août sur Nagasaki, utilise la fission du plutonium 239, élément issu des réacteurs nucléaires de haute puissance (de l'ordre d'une centaine de millions de watts) qui ont été conçus par Eugen Wigner (réfugié hongrois en raison des lois raciales) et son équipe (université de Chicago) à partir de l'expérience réalisée par Enrico Fermi le 2 décembre 1942. L'extraction du plutonium produit dans ces réacteurs a été mise au point par le chimiste américain Glen Seaborg, qui a étudié les propriétés chimiques du plutonium et des autres corps voisins dans le tableau périodique des éléments de Mendeleïev. Depuis l'explosion de ces bombes atomiques, la menace nucléaire inquiète désormais l'humanité tout entière.

—  Robert DAUTRAY

Écrit par :

Classification

Pour citer l’article

Robert DAUTRAY, « PREMIÈRES BOMBES NUCLÉAIRES », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 16 octobre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/premieres-bombes-nucleaires/