LOUVAIN

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Ville belge, chef-lieu de la province du Brabant flamand, Louvain (Leuven en néerlandais ; 99 280 hab. en 2015) est installée sur la Dyle. C'était une des villes-étapes, espacées de 30 kilomètres l'une de l'autre, sur la route médiévale de Bruges à Cologne ; elle se situait à l'intersection de cette voie avec les rivières d'orientation sud-sud-ouest - nord-nord-est.

Belgique : carte administrative

Belgique : carte administrative

Carte

Carte administrative de la Belgique. 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher l'atlas

La ville apparaît au ixe siècle, autour d'un château où le roi de Germanie, Arnould de Carinthie, livra bataille en 891 contre les Normands qui ravageaient la contrée. À la fin du xe siècle, Lambert le Barbu, comte de Louvain, fit édifier un nouveau château dans une île de la Dyle. Le comté de Louvain et celui de Bruxelles furent rassemblés sous une même autorité à la fin du xie siècle et devinrent le duché de Brabant, dont Louvain resta jusqu'à la fin de l'Ancien Régime une des quatre chefs-villes, avec Bruxelles, Anvers et Bois-le-Duc, même si elle perdit le premier rang au profit de Bruxelles.

La ville prit son essor au xiie siècle. Du xiiie à la fin du xive siècle, Louvain connut la prospérité grâce à ses fabrications drapières. Leur déclin fut compensé par l'essor d'industries de luxe et la fondation de l'université en 1425, concédée par le pape Martin V au duc de Brabant Jean IV. Au xvie siècle, celle-ci accueillait des personnalités telles que le futur pape Adrien VI, Érasme, le géographe Gerhard Mercator, le botaniste Dodoens et le médecin André Vésale. Dissoute en 1797 par la République française qui avait annexé les Pays-Bas, une université catholique fut rouverte en 1834 par les évêques de Belgique (et transférée de Malines à Louvain en 1835), la même année où la franc-maçonnerie organisait l'Université libre de Bruxelles. Elle reste la plus grande université belge, malgré la séparation en 1968 de sa section francophone, transférée en Brabant wallon, dans l [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages






Écrit par :

  • : docteur en sciences géographiques, professeur à l'Université libre de Bruxelles, membre de la classe des lettres de l'Académie royale de Belgique, président de la Société royale belge de géographie

Classification


Autres références

«  LOUVAIN  » est également traité dans :

BOUTS DIERIC ou THIERRY (1415 env.-1475)

  • Écrit par 
  • J. BOUTON
  •  • 639 mots

Dans les écrits du xvi e siècle, on l'appelle « Dirick de Haarlem », dans d'autres « Dirk de Louvain ». Il s'agit en fait d'un seul et même personnage dont le nom véritable est Dirk Bouts. Né à Haarlem, il se fixe vers 1445-1448, au moment de son mariage, à Louvain où il réalise ses principaux chefs-d'œuvre. On sait qu'il eut quatre enfants dont deux garçons, Dirk et Albert, furent peintres. On i […] Lire la suite

BRABANT

  • Écrit par 
  • Christian VANDERMOTTEN
  •  • 1 103 mots
  •  • 1 média

Le duché de Brabant a été, avec la Flandre, une des plus riches principautés des Pays-Bas médiévaux, s'étendant des limites du comté de Hainaut, au sud, à la Meuse, au nord, bordé à l'ouest par le comté de Flandre et à l'est par la Gueldre, la principauté épiscopale de Liège et le comté de Namur. Il s'est formé, dans un contexte de renforcement des féodaux aux dépens de l'empereur, par le regrou […] Lire la suite

LOUVAIN UNIVERSITÉ DE

  • Écrit par 
  • Jacques VERGER
  •  • 333 mots

Jusqu'au xv e  siècle la Flandre, le Brabant et les Pays-Bas n'eurent pas d'université propre et leurs étudiants devaient aller en France ou en Allemagne. En 1425, le duc Jean IV de Brabant obtint du pape Martin V l'érection d'un studium generale à Louvain. La commune accueillit favorablement cette création ; elle lui abandonna une partie de la halle aux draps et assura le salaire de certains pro […] Lire la suite

Les derniers événements

21-26 mars 2017 • Belgique • Suspension d’un professeur pro-vie de l’Université catholique de Louvain.

Le 21, l’association de défense des droits Synergie Wallonie révèle le contenu d’un document diffusé à ses élèves par un professeur de philosophie invité à l’université catholique de Louvain (UCL), Stéphane Mercier, qui présente l’avortement comme un « meurtre », « plus grave que le viol ». Le 24 [...] Lire la suite

12-13 janvier 1991 • Belgique • Échange des derniers otages du « Silco » contre un terroriste.

Le 12, le terroriste palestinien Nasser Saïd est libéré de la prison de Louvain, où il purgeait une peine d'emprisonnement à perpétuité après l'attentat qu'il avait commis, en juillet 1980, contre des enfants juifs à Anvers, et qui avait fait un mort. Cette libération est la suite d'une [...] Lire la suite

11-21 mai 1985 • Vatican - Pays-Bas - Luxembourg - Belgique • Visite du pape Jean-Paul II au Benelux

habituellement ses déplacements. Mais le 20, à Louvain (université flamande), comme le 21 à Louvain-la-Neuve (université francophone), il entend des propos très critiques, surtout de la part des femmes, sur leur rôle, et, plus généralement, sur celui des laïcs, au sein de l'Église. Quoique difficile, cette [...] Lire la suite

Pour citer l’article

Christian VANDERMOTTEN, « LOUVAIN », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 06 août 2020. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/louvain/