Abonnez-vous à Universalis pour 1 euro

PRÉHISTORIQUE ART

Extrême-Orient

Chine

Le Paléolithique et le Mésolithique

L'impossibilité de travailler sur le matériel lui-même, le manque de concordance dans la terminologie, le peu de synthèses publiées sur des sites récemment fouillés rendent extrêmement difficile tout essai de faire le point sur cette période de la préhistoire chinoise. Aucune conclusion ne peut être tenue pour définitive, et les divergences entre savants sur la plupart des sites témoignent de ces difficultés. Cet article qui a été rédigé en 1972 ne rend évidemment pas compte des développements récents de l'archéologie chinoise. Pour en prendre connaissance, on se reportera à l'articleextrême-orient - Chine.

Le Paléolithique inférieur

a) Les industries de Kehe. En 1959, les préhistoriens chinois découvraient au village de Kehe à l'extrémité sud-ouest de la province du Shanxi, onze gisements contenant treize espèces de mammifères fossiles et cent trente-huit objets façonnés à partir de galets de quartzite. Ces outils, éclats, choppers et choppingtools très primitifs, ainsi que la faune typiquement nihowan, permettent d'attribuer au site de Kehe une date antérieure à celle du sinanthrope.

Au niveau de graviers de Kehe, qui appartiendrait au premier stade du Paléolithique inférieur, succède l'argile rouge caractéristique du Pléistocène moyen en Chine du Nord. Les gisements principaux sont à Zhoukoudian et dans la vallée du moyen Huanghe.

b) La culture de Zhoukoudian. Le site de Zhoukoudian, à quarante-deux kilomètres au sud-ouest de Pékin, est certainement le mieux connu. Les grottes et anfractuosités calcaires, signalées dès 1918, ont été fouillées de 1921 à 1937 (Bei Wenzhong et Teilhard de Chardin) et de nouveau depuis 1959.

Génome de Néandertal - crédits :  (M. Bessou, collection et copyrights UMR-PACEA équipe LAPP ; Geigl et al., Université de Paris Diderot

Génome de Néandertal

Trois niveaux chronologiques au moins sont décelables à Zhoukoudian : la localité 13, la plus ancienne, la localité 1, enfin les localités 15, 3 et 4. La localité 13 n'a livré qu'un choppingtool, mais la localité 1, la plus riche par le nombre et la continuité des séries, montre une industrie du quartz taillé ( galets aménagés et éclats) associée à des restes fossiles du Sinanthropuspekinensis (l'homme de Pékin) et à une faune variée.

Le sinanthrope, que les anthropologues rapprochent du pithécanthrope de Java, est caractérisé par la station debout, une capacité crânienne de 1 000 centimètres cubes en moyenne et l'aptitude à fabriquer et à utiliser des outils. Vivant en groupe dans des grottes naturelles, le sinanthrope se nourrissait des produits de la chasse et de la cueillette, faisait du feu, pratiquait vraisemblablement le cannibalisme et employait des os comme outils sans pour autant les façonner.

L'outillage en pierre, qui s'apparente à une pebble culture évoluée, se compose de pièces sur galets ou fragments de galets, dont la pointe ou l'un des bords fut généralement utilisé. Les éclats, de débitage clactonien, furent parfois retouchés en racloirs.

c) Le moyen fleuve Jaune. De nombreux sites du Paléolithique inférieur, parmi lesquels Tongguan au Shaanxi, Shaanxian au Henan, Yuanqu au Shanxi, ont livré dans le niveau de terre rouge une industrie de galets et d'éclats semblable à celle du sinanthrope.

d) L'homme de Lantian. Une mâchoire inférieure d' hominidé a été découverte en 1963 à Lantian au Shaanxi, associée à un grand nombre de mammifères fossiles typiques du Paléolithique inférieur. Un crâne complet fut trouvé en 1964 à Gongwangling près de Lantian. Les traits morphologiques de ces deux fossiles montrent une nette parenté avec le sinanthrope, mais présentent des caractères plus primitifs qui les rapprocheraient plutôt du Pithecanthropusrobustus de Java. Il est possible qu'ils correspondent à un stade un peu plus ancien que celui de l'homme de Pékin et soient contemporains de la localité 13 de Zhoukoudian. L'outillage associé aux[...]

La suite de cet article est accessible aux abonnés

  • Des contenus variés, complets et fiables
  • Accessible sur tous les écrans
  • Pas de publicité

Découvrez nos offres

Déjà abonné ? Se connecter

Écrit par

  • : chercheuse en archéologie coréenne (CNRS, U.R.A. no 1474, études coréennes)
  • : docteur en anthropologie-ethnologie-préhistoire, C.N.R.S., U.M.R. 7041, Archéologie et sciences de l'Antiquité, Centre de recherches africaines (université de Paris-I-Sorbonne)
  • : chercheur au C.N.R.S.
  • : ancien maître de recherche au CNRS, professeure honoraire à l'École du Louvre, chargée de mission au Musée national des arts asiatiques-Guimet
  • : directrice d'études à l'École pratique des hautes études (IVe section)
  • : docteur ès lettres et sciences humaines, professeur de classe exceptionnelle au Muséum national d'histoire naturelle, Paris

Classification

Pour citer cet article

Laurence DENÈS, Jean-Loïc LE QUELLEC, Michel ORLIAC, Madeleine PAUL-DAVID, Michèle PIRAZZOLI-t'SERSTEVENS et Denis VIALOU. PRÉHISTORIQUE ART [en ligne]. In Encyclopædia Universalis. Disponible sur : (consulté le )

Article mis en ligne le et modifié le 10/12/2021

Médias

Sites d'art pariétal et d'art mobilier paléolithiques en Europe - crédits : Encyclopædia Universalis France

Sites d'art pariétal et d'art mobilier paléolithiques en Europe

Aurochs, Lascaux - crédits : Patrick Aventurier/ Getty Images News/ Getty Images

Aurochs, Lascaux

Mammouth gravé sur ivoire - crédits : P. Paillet, Collections Muséum national d'Histoire naturelle

Mammouth gravé sur ivoire

Autres références

  • ART PRÉHISTORIQUE EUROPÉEN - (repères chronologiques)

    • Écrit par
    • 411 mots

    — 40000-— 35000 Des traits gravés apparaissent à la fin du Paléolithique moyen. Dus aux derniers Néandertaliens, ils témoignent de l'existence de systèmes de signes matériels.

    — 32000-— 28000 Datations par le carbone 14 de la grotte Chauvet (découverte en Ardèche en...

  • ABRI-SOUS-ROCHE

    • Écrit par
    • 626 mots

    Parmi les divers types de gisements préhistoriques, les abris-sous-roche, sites d'habitat installés au pied des falaises et simplement protégés par un surplomb rocheux, sont extrêmement nombreux dans toutes les régions du globe, non seulement en Europe, notamment dans la région dite franco-cantabrique,...

  • AFRIQUE (Histoire) - Préhistoire

    • Écrit par
    • 6 326 mots
    • 3 médias
    ...(vers 7600-2500 av. J.-C.), Wilton postclassique (vers 2500 av. J.-C.-200 av. J.-C.), Wilton à céramique (vers 100-1870), et Smithfield (vers 1200-1870). L'art pariétal daté de 27000 BP fait son apparition dans la grotte Apollo 11 en Namibie et se généralise progressivement dans tout le sous-continent....
  • ALTAMIRA

    • Écrit par et
    • 612 mots
    • 2 médias

    La grotte d'Altamira, près de Santillana del Mar (Cantabrie), est la plus célèbre de toutes les grottes ornées d'Espagne : peu de grottes découvertes ultérieurement peuvent rivaliser avec ses peintures pariétales, chef-d'œuvre de l'art paléolithique.

    Cette caverne,...

  • ANATOLIENNE PRÉHISTOIRE

    • Écrit par et
    • 2 350 mots
    • 3 médias
    ...pois, les lentilles, le lin, suivant des techniques impliquant désormais l'irrigation. On élève des porcs, des moutons, des chèvres et bientôt des bœufs. L'artisanat très élaboré ne se limite pas à la production de céramique et d'outils en obsidienne : de beaux miroirs sont aussi polis dans ce matériau,...
  • Afficher les 81 références