ALUNS

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

On appelle communément alun le sulfate double de potassium et d'aluminium hydraté [K2SO4, Al2(SO4)3, 24 H2O], qui reçoit souvent les noms usuels d'alun de potasse ou alun de roche, son appellation minéralogique étant kalinite. De nombreux composés semblables sont connus et, par extension, le mot alun désigne aujourd'hui tout sulfate double dont la formule peut s'écrire :

les symboles MeI et MeIII désignent des cations, généralement métalliques, respectivement mono- et trivalents, parmi lesquels : Li+, Na+, K+, Rb+, Cs+, Tl+, Ag+, et aussi NH4+ et des ions dérivés des amines organiques, de l'hydrazine et de l'hydroxylamine ; les métaux trivalents peuvent être Al3+, Ti3+, V3+, Cr3+, Mn3+, Fe3+, Co3+, Ga3+, In3+, Ir3+. Les aluns correspondant à chaque couple possible ne sont pas tous connus. Expérimentalement, on a montré que la taille des ions joue un rôle déterminant dans la stabilité et la solubilité de ces composés qui sont d'autant plus faciles à préparer que l'ion monovalent est gros et l'ion trivalent petit. Ainsi connaît-on un seul alun du lithium (rayon ionique : 0,060 nm) ; le césium (rayon ionique : 0,169 nm) donne au contraire une série d'aluns très stables avec tous les métaux trivalents cités ci-dessus.

Des empilements ioniques de même type ont pu être obtenus en substituant à l'ion sulfate des ions possédant la même symétrie avec une particule centrale entourée de quatre atomes placés aux sommets d'un tétraèdre régulier, comme SeO42-, TeO42-, BeF42-, ZrCl42- ; le mot « alun » a été également utilisé pour désigner ces nouveaux composés.

Seuls l'alun de potasse et l'alun de soude sont des produits industriels, utilisés en teinturerie comme mordants et dans le traitement des cuirs, mais leur intérêt décline car ils sont très concurrencés par le sulfate d'aluminium.

Structure cristalline

En 1819, après avoir étudié et comparé les aluns de fer et d'aluminium, Eilhard Mitscherlich définit l [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 3 pages




Écrit par :

  • : docteur ès sciences, maître assistant à l'université de Haute-Normandie

Classification


Autres références

«  ALUNS  » est également traité dans :

CUIR

  • Écrit par 
  • Laurent VILLA
  •  • 11 128 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Tannages minéraux »  : […] Un très grand nombre de sels minéraux peuvent, dans certaines conditions, transformer en cuir la peau en tripe. Cependant, seuls quelques sels, en raison de leur abondance et de leur facilité de mise en œuvre, sont utilisés. Les plus importants sont sans aucun doute les sels basiques de chrome. Ce mode de tannage, utilisé seul ou associé au tannage végétal, au tannage à l'alun ou aux tannages orga […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cuir/#i_2724

Voir aussi

ALUNITE    CRISTALLOGRAPHIE    MORDANÇAGE    SYNCRISTALLISATION    TANNAGE    TEINTURE

Pour citer l’article

Jean PERROTEY, « ALUNS », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 28 juin 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/aluns/