ALGÉRIE

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Nom officielRépublique algérienne démocratique et populaire (DZ)
Chef de l'État et du gouvernementAbdelmadjid Tebboune (depuis le 19 décembre 2019). Premier ministre : Abdelaziz Djerad (depuis le 28 décembre 2019)
CapitaleAlger
Langues officiellesarabe, tamazight
Unité monétairedinar algérien (DZD)
Population43 583 000 (estim. 2019)
Superficie (km2)2 381 741

Histoire

De l'Algérie antique à l'Algérie française

Bien que le territoire algérien actuel soit particulièrement riche en sites et vestiges préhistoriques (Ternifin, Machta al ‘Arbi) et que la protohistoire y enregistre l'existence d'une fruste civilisation berbère, en fait l'histoire du Maghreb central commence à l'arrivée des Phéniciens dont la civilisation s'inscrivit la première dans les villes et laissa des traces écrites.

L'Algérie antique

L'influence phénicienne et carthaginoise

Les Phéniciens fondèrent très tôt – dès les derniers siècles du IIe millénaire avant J.-C. – des établissements commerciaux et des escales qui, après la décadence des cités-mères orientales, furent repris par les Carthaginois. Ceux-ci ne colonisèrent pas l'intérieur du territoire algérien mais multiplièrent les comptoirs portuaires qui conservèrent jusqu'à leur destruction leur nom sémitique : ainsi Rusuccuru (Dellys), Rusicade (Philippeville-Skikda), Rusguniae (Matifou). Les chefs berbères qui dominaient l'intérieur du pays furent le plus souvent les alliés ou les clients des Carthaginois. Ils leur fournissaient des contingents armés, en particulier les fameux cavaliers numides, et des éléphants de guerre. En raison de ces relations et grâce aussi aux marchands des ports et aux soldats, la langue et la civilisation puniques pénétrèrent assez profondément le pays : des cités indigènes apparurent ainsi que des mausolées, qui étaient parfois édifiés par les techniciens carthaginois.

Les Berbères ou Numides furent donc d'abord les disciples des Phéniciens qui leur enseignèrent des procédés agricoles et industriels, pour la fabrication de l'huile et du vin par exemple, l'exploitation et le travail du cuivre. Surtout, ils leur firent adopter leur religion, et les dieux carthaginois continuèrent à être célébrés par les Berbères, au-delà même de la domination romaine. Certains historiens ont pu avancer l'hypothèse que le [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 63 pages



Médias de l’article

Algérie : carte physique

Algérie : carte physique
Crédits : Encyclopædia Universalis France

carte

Algérie : drapeau

Algérie : drapeau
Crédits : Encyclopædia Universalis France

drapeau

Algérie : relief et climat

Algérie : relief et climat
Crédits : Encyclopædia Universalis France

carte

Gisement de pétrole, Hassi Messaoud, Algérie

Gisement de pétrole, Hassi Messaoud, Algérie
Crédits : J. Burlot/ Corbis

photographie

Afficher les 21 médias de l'article





Écrit par :

  • : professeur émérite à l'université de Paris-XII-Val-de-Marne
  • : professeur de science politique à l'Institut d'études politiques de Paris
  • : directeur de recherche en géographie, professeur à l'Université de Cergy-Pontoise
  • : professeur des Universités

Classification


Autres références

«  ALGÉRIE  » est également traité dans :

ALGÉRIE, chronologie contemporaine

  • Écrit par 
  • Universalis

Tous les événements politiques (élections, conflits, accords, …) et les faits économiques et sociaux qui ont marqué l’histoire contemporaine du pays jusqu’à aujourd’hui. […] Lire la suite

ABBAS FERHAT, ou ‘ABBĀS FARḤĀT (1899-1985)

  • Écrit par 
  • Claude LEFORT
  •  • 451 mots
  •  • 1 média

Fils d'un fonctionnaire de l'administration coloniale, Ferhat Abbas reçoit une éducation française puis devient pharmacien à Sétif. Élu au conseil municipal de cette ville, il l'est ensuite au conseil général de Constantine. Il est alors partisan de l'assimilation de « l'élément indigène dans la société française ». Mais l'opposition des représentants des Européens d'Algérie à toute remise en cau […] Lire la suite

ABD EL-KADER (1808-1883)

  • Écrit par 
  • Charles-Robert AGERON
  •  • 1 380 mots
  •  • 1 média

Abd el-Kader (en araben : ‘Abd al-Ḳadir b. Muḥyi l-Din al-Ḥasani), né en 1808 à la Guetna de l'oued al-Ḥammām, à l'ouest de Mascara (ou Mouaskar, Algérie), appartenait à une famille d'origine chérifienne qui dirigeait une zāwīya (sorte de couvent) de la confrérie des Ḳādiriyya. L'éducation religieuse qu'il reçut fit de lui un musulman mystique et un théologien. Mais les circonstances le transfor […] Lire la suite

AFRICAINS CINÉMAS

  • Écrit par 
  • Jean-Louis COMOLLI
  •  • 1 132 mots

L'histoire des cinémas africains se sépare difficilement de celle de la décolonisation. Il y eut d'abord des films de Blancs tournés en Afrique. Puis, à partir des années soixante, les nouveaux États africains ont été confrontés au problème de savoir quel rôle, quelle orientation, quels moyens donner au cinéma. Problème technique mais avant tout problème politique : celui de la possibilité de pro […] Lire la suite

AFRIQUE (Histoire) - Les décolonisations

  • Écrit par 
  • Marc MICHEL
  •  • 12 312 mots
  •  • 25 médias

Dans le chapitre « L'Algérie »  : […] Ce qui fut dénommé d'abord les « événements » d'Algérie , car on ne voulait pas leur reconnaître le caractère d'une guerre, avait commencé, le 1 er novembre 1954, par une série d'attentats qui n'avaient effectivement pas l'envergure d'un véritable soulèvement populaire. Ils n'étaient pourtant ni négligeables ni imprévisibles. La révolte avait déjà grondé en 1945 à Sétif et à Constantine, et, si e […] Lire la suite

AFRIQUE ROMAINE

  • Écrit par 
  • Noureddine HARRAZI, 
  • Claude NICOLET
  •  • 9 556 mots
  •  • 8 médias

Dans le chapitre « L'archéologie de l'Afrique romaine : nouvelles orientations »  : […] Heureusement, les progrès méthodologiques et techniques ont mis à notre disposition des instruments qui permettent de conquérir des champs de connaissance nouveaux. Par la photographie aérienne nous pouvons suivre les phases d'exploitation et, littéralement, de prise en main du pays conquis. La prise en main fut affirmée par les opérations d'arpentage, réalisées par les agrimensores , auxquelles f […] Lire la suite

AGERON CHARLES-ROBERT (1923-2008)

  • Écrit par 
  • Benjamin STORA
  •  • 771 mots

Historien de l'Algérie contemporaine, Charles-Robert Ageron est né le 6 novembre 1923 à Lyon. Il était issu d'une famille de petits patrons d'atelier. Son père dirigeait une modeste entreprise de mécanique. Bachelier en 1941, il s'inscrit à la faculté des lettres de Lyon où l'un de ses professeurs est Henri-Irénée Marrou. Il admire en lui l'enseignant et le résistant. En khâgne, il reprend ses ét […] Lire la suite

AÏT AHMED HOCINE (1926-2015)

  • Écrit par 
  • Benjamin STORA
  •  • 1 006 mots

Chef « historique » du Front de libération nationale (F.L.N.), qui décide d’une insurrection contre la France en novembre 1954, Hocine Aït Ahmed incarnera, après l’indépendance de l’Algérie, la figure de l’opposant irréductible aux différents pouvoirs en place. Né le 20 août 1926 à Aïn el-Hammam (ex-Michelet) en Grande Kabylie, Hocine Aït Ahmed appartient à une grande famille de marabouts (saints […] Lire la suite

ALGER

  • Écrit par 
  • Benjamin STORA
  •  • 1 900 mots
  •  • 1 média

Alger, capitale de l'Algérie, compte en 2010 près de quatre millions d'habitants avec son agglomération. La ville, baptisée en arabe Al-Djaza'ir au x e  siècle, a connu les diverses présences et dominations qui se sont succédé en Afrique du Nord au fil des siècles. L'histoire permet de lire la ville, ou plutôt les villes, l'Alger arabe et l'Alger turque, l'Alger française et la capitale d'aujourd […] Lire la suite

ALLEG HENRI (1921-2013)

  • Écrit par 
  • Charles-Louis FOULON
  •  • 836 mots

Journaliste communiste et militant anticolonialiste, Henri Alleg donna, par son ouvrage La Question , une résonance mondiale aux pratiques de torture des armées françaises en Algérie. Sartre écrivit qu’il fit « triompher l’humanisme des victimes et des colonisés contre les violences déréglées de certains militaires », car son récit avait réuni, selon la formule d’Edgar Morin, « l’expérience du su […] Lire la suite

ALMORAVIDES

  • Écrit par 
  • Maxime RODINSON
  •  • 1 082 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « L'ascension »  : […] Vers 1048, le chef des deux tribus, ayant fait un pèlerinage à La Mecque, ramena dans son pays un savant en sciences religieuses du Sud marocain, ‘Abdallāh ibn Yāsin, afin qu'il enseigne aux siens les vraies règles de la vie musulmane. Il créa dans une île (du fleuve Sénégal ?) un couvent militaire ( ribāt ) : de nombreux guerriers voués à la guerre sainte y menèrent une vie très austère, rigoureu […] Lire la suite

AMROUCHE JEAN (1906-1962)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 337 mots

Jean el-Mouhouv Amrouche est né à Ighil-Ali (Petite Kabylie). Peu de temps après sa naissance, sa famille, christianisée et francisée, émigre à Tunis. Après des études au collège Alaoui de cette ville, Jean Amrouche est reçu à l'École normale supérieure de Saint-Cloud ; il devient ensuite professeur à Sousse, puis à Bône et à Tunis. De 1934 à 1939, il collabore aux Cahiers de Barbarie (par des ét […] Lire la suite

ANNABA-EL HADJAR

  • Écrit par 
  • Bouziane SEMMOUD
  •  • 553 mots
  •  • 1 média

Héritière de l'ancienne Hippo Regius, d'El Bouna Elhaditha et de Bône, Annaba, dont les 40 000 Européens représentaient 40 p. 100 des habitants en 1962, a dû son développement au cours de la période coloniale à un port spécialisé dans l'exportation de fer et de phosphates, drainés par rail du Sud-Est algérien, ainsi que des vins et des agrumes de ses plaines sublittorales. Adossée au lourd massif […] Lire la suite

BALLU ALBERT (1849-1939)

  • Écrit par 
  • Simon TEXIER
  •  • 672 mots

Albert Ballu est représentatif du mouvement éclectique dont se réclament de nombreux architectes français à la fin du xix e  siècle. Né en 1849 à Paris, il entre à l'École des beaux-arts de Paris en 1868 ; il est élève d'Auguste Magne et de son père, Théodore Ballu (1817-1885), – auteur, à Paris, de plusieurs églises (la Trinité, Saint-Ambroise et Saint-Joseph), ainsi que de la reconstruction de […] Lire la suite

BEN BELLA AHMED (1916-2012)

  • Écrit par 
  • Benjamin STORA
  •  • 934 mots
  •  • 1 média

Ahmed Ben Bella fut la figure marquante de la guerre d'indépendance de l'Algérie et le premier président de la République algérienne (1963-1965). Sa vie est intimement liée au destin de ce pays. Né le 25 décembre 1916 (mais sa date de naissance n'a jamais été établie avec certitude, l'état civil de cette époque n'étant pas fiable) à Marnia dans l'Ouest algérien, Ahmed Ben Bella effectue ses études […] Lire la suite

BENCHENEB LES

  • Écrit par 
  • Sayed Attia ABUL NAGA
  •  • 584 mots

Famille algérienne qui a contribué à enrichir la culture arabe et à faire connaître à l'Occident le patrimoine arabo-islamique. Muḥammad Bencheneb (1869-1929) est né à Médéa (Algérie). Il fait ses études à l'École normale d'instituteurs d'Alger-Bouzaréa, avant de s'inscrire à l'École des lettres d'Alger. Bencheneb bénéficie de ce fait de la culture française qui enrichit une solide formation arabe […] Lire la suite

BENDJEDID CHADLI (1929-2012)

  • Écrit par 
  • Melinda C. SHEPHERD
  •  • 472 mots

Chadli Bendjedid fut le troisième président de la République algérienne, de 1979 à 1992. Il mit en œuvre des réformes en faveur de la démocratie, promulgua une nouvelle Constitution et tenta d'organiser des élections législatives multipartites avant d'être renversé par l'armée. Chadli Bendjedid naît le 14 avril 1929 à Bouteldja, au nord-est de l'Algérie française. Il sert dans l'armée coloniale ju […] Lire la suite

BONICHE LILI (1921-2008)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 259 mots

Musicien et chanteur algérien. Élie, dit Lili, Boniche, est né dans la casbah d'Alger et appartient à la communauté juive. Durant les années 1930, il s'initie auprès du maître Saoud l'Oranais à la pratique du oud et découvre les richesses de la musique arabo-andalouse. Il peut bientôt se produire en public. Loin de reprendre à la lettre le répertoire classique, il va au contraire inventer un styl […] Lire la suite

BOUDIAF MOHAMED (1919-1992)

  • Écrit par 
  • François BURGAT
  •  • 601 mots

Le 14 janvier 1992, un homme de soixante-treize ans quitte à Kenitra, au Maroc, la direction d'une petite briqueterie et le semi-oubli d'un long exil pour retrouver les feux de la rampe politique algéroise. Cent soixante-cinq jours plus tard, le 29 juin 1992, Mohamed Boudiaf, né à M'sila (hauts plateaux de l'Est) tombe sous les balles de Boumarafi Lembarek, un des officiers chargés de sa sécurité […] Lire la suite

Voir aussi

Les derniers événements

27 mai 2020 • Algérie - France • Rappel de l’ambassadeur algérien à Paris.

Le ministère algérien des Affaires étrangères annonce le rappel de son ambassadeur en France après la diffusion sur deux chaînes de télévision françaises, le même soir, de films consacrés au Hirak, le mouvement de contestation qui agite le pays depuis février 2019 : Algérie [...] Lire la suite

7-28 mai 2020 • Algérie • Reprise des manifestations et poursuite de la répression.

Le 7, le président Abdelmadjid Tebboune, qui a promis de réviser la Constitution lors de son arrivée au pouvoir en décembre 2019, remet aux partis politiques et aux représentants de la société civile agréés par l’État les projets d’amendements de la Loi fondamentale rédigés par une commission d’« experts » désignés par l’exécutif. L’opposition dénonce la « continuité » avec la Constitution en vigu [...] Lire la suite

1er-19 avril 2020 • Algérie • Intensification de la répression de l’opposition.

Le 1er, le président Abdelmadjid Tebboune gracie plus de cinq mille détenus afin de prévenir la propagation de l’épidémie de Covid-19 dans les prisons. Aucun prisonnier d’opinion n’est concerné par cette mesure.Le 5, le journaliste Sofiane Merakchi, correspondant de la chaîne de télévision libanaise Al Mayadeen, qui avait été arrêté en septembre 2019, est condamné à huit moi [...] Lire la suite

25 mars 2020 • Algérie • Condamnation en appel d’Ahmed Ouyahia et Abdelmalek Sellal.

La cour d’appel d’Alger confirme les peines prononcées en décembre 2019 contre les anciens Premiers ministres Ahmed Ouyahia et Abdelmalek Sellal. Elle allège sensiblement les peines infligées à deux anciens ministres, Mahdjoub Bedda et Youcef Yousfi, et au président du Forum des chefs d’entreprise Ali Haddad. [...] Lire la suite

11-24 mars 2020 • Algérie • Condamnation de Karim Tabbou.

Le 11, alors que la répression du vaste mouvement de contestation né en février 2019 se durcit, le tribunal de Sidi M’Hamed condamne l’opposant Karim Tabbou à un an de prison dont six mois avec sursis. Arrêté en septembre 2019 et poursuivi pour « entreprise de démoralisation de l’armée », « atteinte à l’unité du territoire national » et « incitation à attroupement », le fondateur de l’Union démocr [...] Lire la suite

20-21 février 2020 • Algérie • Premier anniversaire du Hirak.

Le 20, le président Abdelmadjid Tebboune annonce avoir signé « un décret consacrant le 22 février [date anniversaire du début du mouvement de contestation] Journée nationale chômée et payée sous la dénomination de “Journée nationale de la fraternité et de la cohésion entre le peuple et son armée pour la démocratie” ».Le 21, des marches imposantes dans les grandes villes célèbrent le premier annive [...] Lire la suite

18 février 2020 • France • Discours du président Emmanuel Macron sur le « séparatisme islamiste ».

en respecter les règles ». Il développe le premier axe de son action, qui vise à réduire les « influences étrangères » sur l’islam de France : le système des « imams détachés » envoyés par la Turquie, le Maroc ou l’Algérie, doit être progressivement remplacé par des « imams français formés en France [...] Lire la suite

2-3 janvier 2020 • Algérie • Formation du gouvernement et libération de manifestants.

Le 2, soixante-seize manifestants emprisonnés, dont le vétéran de la guerre d’indépendance Lakhdar Bouregaâ, bénéficient d’une libération conditionnelle, le jour où le président Abdelmadjid Tebboune, élu en décembre 2019, présente la composition du gouvernement. Plus du tiers des membres de celui-ci ont été ministres sous la présidence d’Abdelaziz Bouteflika. Le gouvernement ne compte pas de vice- [...] Lire la suite

10-31 décembre 2019 • Algérie • Élection d’Abdelmadjid Tebboune à la présidence.

Le 10, le tribunal de Sidi M’Hamed, à Alger, condamne les anciens Premiers ministres Abdelmalek Sellal et Ahmed Ouyahia à respectivement douze et quinze ans de prison, pour des malversations dans le secteur de l’industrie automobile. Trois anciens ministres, une ancienne préfète et quatre hommes d’affaires, dont l’ancien président du Forum des chefs d’entreprise Ali Haddad, sont également condamné [...] Lire la suite

Pour citer l’article

Charles-Robert AGERON, Jean LECA, Sid-Ahmed SOUIAH, Benjamin STORA, « ALGÉRIE », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 14 août 2020. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/algerie/