ALGÉRIE

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

quelques données-clés.
Nom officielRépublique algérienne démocratique et populaire (DZ)
Chef de l'État et du gouvernementAbdelmadjid Tebboune (depuis le 19 décembre 2019). Premier ministre : Abdelaziz Djerad (depuis le 28 décembre 2019)
CapitaleAlger
Langues officiellesarabe, tamazight
Unité monétairedinar algérien (DZD)
Population43 583 000 (estim. 2019)
Superficie (km2)2 381 741

L'Algérie indépendante

Après l'indépendance de 1962, les dirigeants algériens qui se succèdent vont tenter d'asseoir la légitimité de l'État, de bâtir une économie et de répondre aux aspirations d'une population de plus en plus nombreuse. De la présidence d'Ahmed Ben Bella en 1962 à l'arrivée au pouvoir d'Abdelaziz Bouteflika en 1999, ils éprouveront beaucoup de difficultés à atteindre cet objectif. L'Algérie reste confrontée non seulement à des problèmes économiques, sociaux et politiques, mais aussi et surtout à des questions touchant à son identité : place de l'islam, rôle de l'arabité, statut de la berbérité. Le non-règlement du problème identitaire conduira ce pays à une terrible guerre civile, commencée en 1992 et dont le bilan est estimé en 1999 à près de 100 000 morts.

La transition de l'après-indépendance (1962-1965)

Un pays au bord de la guerre civile

Le 3 juillet 1962, à la suite d'un référendum portant sur l'autodétermination du pays, l'Algérie accède officiellement à l'indépendance. Les Européens quittent en masse le nouvel État, déchiré dès sa naissance par des luttes féroces pour le pouvoir. Ahmed Ben Bella, un des fondateurs du F.L.N., emprisonné de 1956 à 1962 par les autorités françaises, et ses partisans créent à Tlemcen un « bureau politique ». Il se pose en rival direct du Gouvernement provisoire de la République algérienne (G.P.R.A.), structure née en 1958, pendant la guerre, et dirigée par Benyoucef Benkhedda. D'autres divisions voient le jour : aux maquisards de « l'intérieur » s'opposent les combattants de l'armée de « l'extérieur » (l'armée des frontières), stationnée en Tunisie et au Maroc. Pendant que s'organise la chasse aux harkis, supplétifs des forces françaises durant la guerre d'indépendance, les clans se déchirent au sein du F.L.N, sans pouvoir contrôler des groupes armés parfois très autonomes. En cet été de 1962, l'unité de l'Algérie est en jeu. L'économie du pays est en ruine : le départ massif des pieds-noirs (Européens d'Algérie) a complètement désorganisé une économie de typ [...]

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 63 pages

Médias de l’article

Algérie : carte physique

Algérie : carte physique
Crédits : Encyclopædia Universalis France

carte

Algérie : drapeau

Algérie : drapeau
Crédits : Encyclopædia Universalis France

drapeau

Algérie : relief et climat

Algérie : relief et climat
Crédits : Encyclopædia Universalis France

carte

Gisement de pétrole, Hassi Messaoud, Algérie

Gisement de pétrole, Hassi Messaoud, Algérie
Crédits : J. Burlot/ Corbis

photographie

Afficher les 21 médias de l'article


Écrit par :

  • : professeur émérite à l'université de Paris-XII-Val-de-Marne
  • : professeur de science politique à l'Institut d'études politiques de Paris
  • : directeur de recherche en géographie, professeur à l'Université de Cergy-Pontoise
  • : professeur des Universités

Classification

Autres références

«  ALGÉRIE  » est également traité dans :

ALGÉRIE, chronologie contemporaine

  • Écrit par 
  • Universalis

Tous les événements politiques (élections, conflits, accords, …) et les faits économiques et sociaux qui ont marqué l’histoire contemporaine du pays jusqu’à aujourd’hui. […] Lire la suite

ABBAS FERHAT, ou ‘ABBĀS FARḤĀT (1899-1985)

  • Écrit par 
  • Claude LEFORT
  •  • 451 mots
  •  • 1 média

Fils d'un fonctionnaire de l'administration coloniale, Ferhat Abbas reçoit une éducation française puis devient pharmacien à Sétif. Élu au conseil municipal de cette ville, il l'est ensuite au conseil général de Constantine. Il est alors partisan de l'assimilation de « l'élément indigène dans la société française ». Mais l'opposition des représentants des Européens d'Algérie à toute remise en cau […] Lire la suite

ABD EL-KADER (1808-1883)

  • Écrit par 
  • Charles-Robert AGERON
  •  • 1 380 mots
  •  • 1 média

Abd el-Kader (en arabe : ‘Abd al-Ḳādir b. Muḥyī l-Dīn al-Ḥasanī), né en 1808 à la Guetna de l'oued al-Ḥammām, à l'ouest de Mascara (ou Mouaskar, Algérie), appartenait à une famille d'origine chérifienne qui dirigeait une zāwīya (sorte de couvent) de la confrérie des Ḳādiriyya. L'éducation religieuse qu'il reçut fit de lui un musulman mystique et un théologien. Mais les circonstances le transform […] Lire la suite

AFRICAINS CINÉMAS

  • Écrit par 
  • Jean-Louis COMOLLI
  •  • 1 132 mots

L'histoire des cinémas africains se sépare difficilement de celle de la décolonisation. Il y eut d'abord des films de Blancs tournés en Afrique. Puis, à partir des années soixante, les nouveaux États africains ont été confrontés au problème de savoir quel rôle, quelle orientation, quels moyens donner au cinéma. Problème technique mais avant tout problème politique : celui de la possibilité de pro […] Lire la suite

AFRIQUE (Histoire) - Les décolonisations

  • Écrit par 
  • Marc MICHEL
  •  • 12 312 mots
  •  • 25 médias

Dans le chapitre « L'Algérie »  : […] Ce qui fut dénommé d'abord les « événements » d'Algérie , car on ne voulait pas leur reconnaître le caractère d'une guerre, avait commencé, le 1 er novembre 1954, par une série d'attentats qui n'avaient effectivement pas l'envergure d'un véritable soulèvement populaire. Ils n'étaient pourtant ni négligeables ni imprévisibles. La révolte avait déjà grondé en 1945 à Sétif et à Constantine, et, si e […] Lire la suite

AFRIQUE ROMAINE

  • Écrit par 
  • Noureddine HARRAZI, 
  • Claude NICOLET
  •  • 9 556 mots
  •  • 8 médias

Dans le chapitre « L'archéologie de l'Afrique romaine : nouvelles orientations »  : […] Heureusement, les progrès méthodologiques et techniques ont mis à notre disposition des instruments qui permettent de conquérir des champs de connaissance nouveaux. Par la photographie aérienne nous pouvons suivre les phases d'exploitation et, littéralement, de prise en main du pays conquis. La prise en main fut affirmée par les opérations d'arpentage, réalisées par les agrimensores , auxquelles f […] Lire la suite

AGERON CHARLES-ROBERT (1923-2008)

  • Écrit par 
  • Benjamin STORA
  •  • 771 mots

Historien de l'Algérie contemporaine, Charles-Robert Ageron est né le 6 novembre 1923 à Lyon. Il était issu d'une famille de petits patrons d'atelier. Son père dirigeait une modeste entreprise de mécanique. Bachelier en 1941, il s'inscrit à la faculté des lettres de Lyon où l'un de ses professeurs est Henri-Irénée Marrou. Il admire en lui l'enseignant et le résistant. En khâgne, il reprend ses ét […] Lire la suite

AÏT AHMED HOCINE (1926-2015)

  • Écrit par 
  • Benjamin STORA
  •  • 1 006 mots

Chef « historique » du Front de libération nationale (F.L.N.), qui décide d’une insurrection contre la France en novembre 1954, Hocine Aït Ahmed incarnera, après l’indépendance de l’Algérie, la figure de l’opposant irréductible aux différents pouvoirs en place. Né le 20 août 1926 à Aïn el-Hammam (ex-Michelet) en Grande Kabylie, Hocine Aït Ahmed appartient à une grande famille de marabouts (saints […] Lire la suite

ALGER

  • Écrit par 
  • Benjamin STORA
  •  • 1 900 mots
  •  • 1 média

Alger, capitale de l'Algérie, compte en 2010 près de quatre millions d'habitants avec son agglomération. La ville, baptisée en arabe Al-Djaza'ir au x e  siècle, a connu les diverses présences et dominations qui se sont succédé en Afrique du Nord au fil des siècles. L'histoire permet de lire la ville, ou plutôt les villes, l'Alger arabe et l'Alger turque, l'Alger française et la capitale d'aujourd […] Lire la suite

ALLEG HENRI (1921-2013)

  • Écrit par 
  • Charles-Louis FOULON
  •  • 836 mots

Journaliste communiste et militant anticolonialiste, Henri Alleg donna, par son ouvrage La Question , une résonance mondiale aux pratiques de torture des armées françaises en Algérie. Sartre écrivit qu’il fit « triompher l’humanisme des victimes et des colonisés contre les violences déréglées de certains militaires », car son récit avait réuni, selon la formule d’Edgar Morin, « l’expérience du su […] Lire la suite

Voir aussi

Les derniers événements

États-Unis – Maroc – Israël. Établissement de relations diplomatiques entre le Maroc et Israël. 10-22 décembre 2020

la suite de la deuxième Intifada. Le statut du Sahara occidental oppose depuis des décennies le Maroc au Front Polisario soutenu par l’Algérie. Le Maroc est le quatrième pays arabe, après les Émirats arabes unis, Bahreïn et le Soudan, à normaliser ses relations avec Israël en 2020. Le 22, un avion […] Lire la suite

Algérie. Deuxième condamnation de Karim Tabbou. 7 décembre 2020

L’opposant Karim Tabbou, figure populaire du Hirak, est condamné à un an de prison avec sursis pour « atteinte à la sureté nationale », à la suite de propos hostiles au régime et à l’armée tenus en mai 2019 au cours d’un rassemblement – le procureur avait requis une peine de trois ans ferme. Arrêté en septembre 2019, condamné dans une autre affaire en mars pour le même chef d’accusation, il avait […] Lire la suite

Algérie. Neutralisation de l’état-major itinérant d’AQMI. 1er-28 décembre 2020

Le 1er, l’armée neutralise l’état-major itinérant d’Al-Qaida au Maghreb islamique (AQMI) lors d’une opération dans la région de Jijel, dans l’est de l’Algérie, tuant notamment deux hauts responsables du groupe djihadiste, Leslous Madani et Herida Abdelmadjid. En juin […] Lire la suite

Algérie. Référendum constitutionnel. 1er-3 novembre 2020

Le 1er, les électeurs approuvent par référendum, par 66,8 p. 100 des suffrages, la réforme constitutionnelle adoptée par le Parlement en septembre. Le scrutin est toutefois massivement boycotté, à l’appel des contestataires du Hirak. Le taux de participation, 23,1 p. 100, est le plus bas enregistré depuis l’indépendance du pays en 1962. Le préambule de la nouvelle Constituti […] Lire la suite

Algérie. Lourde condamnation d’un militant du Hirak. 5 octobre - 25 novembre 2020

Le 5, des rassemblements marquent l’anniversaire du soulèvement populaire de 1988, dont le mouvement du Hirak s’affirme le prolongement. Ceux-ci se déroulent notamment à Alger et en Kabylie, malgré l’interdiction de manifester. C’est la première manifestation dans la capitale depuis l’interruption des marches du Hirak en mars, en raison de la pandémie de Covid-19.Le 8, le tribunal de Khenchela, da […] Lire la suite

Pour citer l’article

Charles-Robert AGERON, Jean LECA, Sid-Ahmed SOUIAH, Benjamin STORA, « ALGÉRIE », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 05 mars 2021. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/algerie/