ALCYNES

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Propriétés chimiques

La réactivité des alcynes est caractérisée par l'importante insaturation du système acétylénique qui se traduit par des additions électrophiles, nucléophiles et radicalaires. Les alcynes vrais présentent une réactivité particulière du groupe Csp−H dont l'acidité est supérieure à celle de l'ammoniac.

Additions

Hydrogénation

L'hydrogénation des alcynes est facile et met en jeu les mêmes catalyseurs que pour les alcènes : le platine (Pt), le palladium (Pd) et le nickel (Ni). Sans précautions particulières, ce sont deux molécules d'hydrogène qui s'ajoutent en formant l'alcane. Cependant, la réaction de la première molécule d'hydrogène, conduisant à l'alcène, est plus exothermique que l'addition de la seconde sur ce dernier, de sorte qu'il est possible de réaliser l'hydrogénation partielle de l'alcyne en alcène en mettant en œuvre un catalyseur peu actif. Le palladium désactivé par des sels de métaux lourds et la quinoléine ou le fer de Raney permettent cette hydrogénation partielle qui conduit à peu près exclusivement à l'alcène cis (réaction 1a).

L'hydrogénation par voie chimique peut être réalisée par le sodium ou le lithium dans l'ammoniac liquide ou par l'hydrure de lithium et d'aluminium. Les alcènes étant insensibles à ces réactifs, cette méthode est sélective : elle conduit à l'alcène trans (réaction 1b).

Halogénation

Le chlore, le brome et l'iode se fixent sur les alcynes en donnant le dihalogénoéthylénique trans. La réaction est toutefois plus lente qu'avec les alcènes, comme le montre l'addition du brome sur le penten-4 yne-1 :

L'ajout d'une seconde molécule d'halogène peut se poursuivre dans le cas du chlore et, plus difficilement, du brome. L'addition du chlore sur l'acétylène conduit au tétrachloréthane symétrique. Ce solvant chloré, toxique et hydrolysable, est déshydrochloré par l'hydroxyde de calcium pour donner le trichloroéthylène, solvant industriel peu toxique et stable (réaction 2).

Hy [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 6 pages



Médias de l’article

Acétylène : structure électronique

Acétylène : structure électronique
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Alcanes, alcènes et alcynes

Alcanes, alcènes et alcynes
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Alcynes et des radicaux alcynyles: nomenclature

Alcynes et des radicaux alcynyles: nomenclature
Crédits : Encyclopædia Universalis France

tableau

Protons acétyléniques et éthyléniques

Protons acétyléniques et éthyléniques
Crédits : Encyclopædia Universalis France

diaporama





Écrit par :

  • : professeur de chimie organique à la faculté des sciences de Marseille

Classification

Voir aussi

Pour citer l’article

Jacques METZGER, « ALCYNES », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 24 février 2020. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/alcynes/