ARGENT, sémiologie

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

L'argent se définissant au sein du système économique comme l'équivalent général des échanges, il importe au premier chef de déterminer ce qui, dans le rapport d'échanges, permet la constitution d'un équivalent monétaire. Tout d'abord, « il s'agit, écrit Marx, de faire ce que l'économie bourgeoise n'a jamais envisagé : il s'agit de fournir la genèse de la forme monnaie, c'est-à-dire de développer l'expression de la valeur contenue dans le rapport de valeur des marchandises depuis son ébauche la plus simple et la moins apparente jusqu'à cette forme monnaie qui saute aux yeux de tout le monde. Et en même temps sera résolue et disparaîtra l'énigme de la monnaie. »

Mais tenter la genèse de la forme monnaie, c'est en même temps entrer dans le registre d'une analytique transcendantale, puisque cette recherche a pour objet le repérage des conditions de possibilité de tout jugement d'« évaluation ». C'est dire que toute interrogation sur le rapport d'échanges renvoie à l'analyse du procès constitutif de l'altérité. Plus précisément, il s'agit d'opérer ici une mise en perspective globale de l'économique, suspendu à la référence ternaire, dans laquelle la psychanalyse nous apprend que se constitue le sujet. Pour opérer la genèse de la forme monnaie, il faut donc parvenir à articuler aux recherches de l'économie politique l'investigation psychanalytique des moments proprement énergétiques que soutient la structure triangulaire.

Or, ce premier registre où l'ambivalence pulsionnelle trouve sa trace, Freud l'a mis en évidence au niveau de la structure familiale, à savoir dans l'œdipe. Qu'exprime, en effet, le principe de plaisir, sinon l'intimité de la connexion entre déplaisir et éventualité d'une source de travail ? L'apparition nécessaire du tiers troublant cette jouissance narcissique, propre au rapport duel, constitue la première souffrance et le premier aiguillon au travail, générateur de valeur.

Comment dès lors le tiers peut-il, en étant escamoté dans le général, prendre la forme de l'équivalent monétaire ? Disons que, de même qu'au niveau des rapports verbaux se dénature et s'accomplit un certain type de relation primordiale à l'autre, de même les rapports d'argent apparaissent à leur tour comme la caricature des rapports verbaux. Rappelons ici le mot de Hobbes : « Les mots sont les jetons des sages, qui ne s'en servent que pour calculer, mais ils sont la monnaie des sots, qui les estiment en vertu de l'autorité. »

Cette fonction médiatrice remplie par l'argent — conçu non comme étalon absolu, mais comme instrument de travail — apparaît avec évidence dans la cure psychanalytique. Si la relation psychanalytique comporte, en effet, un objet, il réside bien dans l'articulation d'un rapport duel au rapport triangulaire, noyau de la sociabilité, puisque l'analyste personnalisé se révèle en même temps être le support de toute personnalisation. Pour dépasser l'impasse œdipienne, c'est alors une seule et même chose que de prendre du recul par rapport au partenaire sexuel, de repérer le tiers dans le rapport linguistique ou de découvrir la nécessité de la « dépense », voire du gaspillage.

Se cramponner à l'acquis constitue assurément l'obstacle majeur au processus de sublimation. Et l'avarice fait figure d'emblème de la rigidité pulsionnelle à un double titre : dans la mesure où elle thésaurise purement et simplement un réel qui déchoit, mais également dans celle où elle est, suivant la profonde définition balzacienne, « un constant exercice de la puissance humaine, mise au service de la personnalité ». Harpagon entasse son or, Grandet le vend contre des valeurs du receveur général. L'un considère seulement les propriétés du « corps » de la marchandise, l'autre en saisit le concept, son « prix » ou son expression idéale. Alors que la forme usuelle de la marchandise en est la « forme réelle » — pour reprendre les expressions de Marx — « sa valeur d'échange n'est exprimée qu'idéalement en or imaginé, dans son prix ».

Ce métal idéal qui transcende le statut de la simple marchandise est ainsi précisément le lieu où s'atteste, en même temps que l'impossibilité d'une jouissance totale, cette suprématie du symbolique dont la psychanalyse nous a appris à reconnaître la position centrale [...]

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages

Écrit par :

Classification

Autres références

«  ARGENT, sémiologie  » est également traité dans :

SIMMEL GEORG (1858-1918)

  • Écrit par 
  • Raymond BOUDON
  •  • 2 759 mots

Dans le chapitre « Épistémologie et histoire »  : […] Les travaux épistémologiques de Simmel sur le problème de l'explication en histoire se situent dans le prolongement direct des principes résumés par la notion de sociologie « formelle ». La réalité historique est constituée par un fourmillement, insaisissable en tant que tel, d'actions individuelles. Pour rendre compte de la bataille de Marathon, il faudrait, à la limite, expliquer le comportemen […] Lire la suite

Pour citer l’article

Baldine SAINT GIRONS, « ARGENT, sémiologie », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 25 janvier 2022. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/argent-semiologie/