CENSURE, psychanalyse

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

La comparant aux « blancs » ou aux « passages caviardés » des journaux soumis à un contrôle, Freud a défini la censure comme une fonction ayant pour effet d'interdire aux désirs refoulés, c'est-à-dire inconscients, et aux formations qui en dérivent, le passage au système préconscient. Cette censure peut être totale et, par exemple, aboutir aux lacunes de mémoire, à l'oubli des noms propres. Dans L'Interprétation des rêves, la censure apparaît comme partielle et comme permettant au désir inconscient d'accéder au niveau préconscient-conscient à la condition, autorisée par elle, que le texte latent du rêve (celui qui exprime le désir inconscient) soit déformé en un texte manifeste. Dans le mouvement inverse, l'interprétation du rêve permet la levée de la censure en rendant conscient le contenu latent (le sens caché du rêve). L'image politique est ici reprise, mais en faisant état d'un mécanisme plus subtil, puisque le déguisement que le journaliste opère pour déformer la vérité qu'il veut cependant manifester empêche une censure plus radicale, celle qui consisterait à opérer un blanc : « L'écrivain politique se trouve dans une situation analogue quand il veut dire des vérités désagréables aux puissants. S'il exprime ouvertement son opinion, on l'étouffera ; après s'il s'agit de paroles, avant s'il recourt à l'impression. L'écrivain redoute la censure, c'est pourquoi il modère et il déforme l'expression de sa pensée. Selon la force et la subtilité de cette censure, il devra ou bien éviter certaines formes d'attaques seulement, ou bien se contenter d'allusions et ne pas dire clairement de quoi il s'agit, ou bien dissimuler sous un déguisement innocent des révélations subversives ; il parlera de mandarins, alors qu'il songera aux fonctionnaires de son pays. Plus la censure sera sévère, plus le déguisement sera complet, plus les moyens de faire saisir au lecteur le sens véritable seront ingénieux » (L'Interprétation des rêves).

La fonction de la [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages




Écrit par :

Classification


Autres références

«  CENSURE, psychanalyse  » est également traité dans :

ASSOCIATION LIBRE, psychanalyse

  • Écrit par 
  • Pierre-Paul LACAS
  •  • 468 mots

Expression utilisée en psychanalyse pour désigner l'objet de la règle fondamentale, laquelle consiste pour le patient à exprimer toutes les pensées (idées ; images ; Einfall , dit Freud, « ce qui tombe » dans l'esprit) sans discrimination aucune et de manière spontanée. L'école de Zurich et Jung utilisèrent des « mots inducteurs » (images, idées, nombres, etc.), qu'ils propos […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/association-libre-psychanalyse/#i_4031

CONSCIENCE

  • Écrit par 
  • Henri EY
  •  • 10 465 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Ambiguïté de la thèse freudienne »  : […] La thèse freudienne tient l'inconscient pour une zone entièrement autonome, un système hermétique de détermination. La sphère de l'inconscient est, dans la théorie psychanalytique, incommensurablement plus importante que ne l'est celle de la conscience. Elle est régie, comme le sont les premiers stades du développement infantile, par le principe de plaisir, c'est-à-dire par l'exigence de satisfac […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/conscience/#i_4031

ENFANCE (Les connaissances) - La socialisation

  • Écrit par 
  • Philippe MALRIEU
  •  • 5 482 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Les théories »  : […] De ce double processus, les théories de la socialisation soulignent tel ou tel aspect, en fonction des idéologies qui leur sont sous-jacentes, mais aussi en raison des méthodes qu'elles privilégient. Ainsi a-t-on relevé la tendance des Anglo-Saxons à souligner dans la socialisation les relations interpersonnelles, la recherche par les individus de l'utile et du plaisir, tandis que les sociologues […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/enfance-les-connaissances-la-socialisation/#i_4031

FOLKLORE

  • Écrit par 
  • Nicole BELMONT
  •  • 12 223 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Folklore et psychanalyse »  : […] Sigmund Freud, qui s'est beaucoup intéressé au folklore, déclare : « On retrouve [la symbolique du rêve] dans toute l'imagerie inconsciente, dans toutes les représentations collectives, populaires, notamment dans le folklore, le mythe, les légendes, les dictons, les proverbes, les jeux de mots courants : elle y est même plus complète que dans les rêves. » Il écrit, par ailleurs : « Chaque fois qu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/folklore/#i_4031

INCONSCIENT

  • Écrit par 
  • Christian DEROUESNE, 
  • Hélène OPPENHEIM-GLUCKMAN, 
  • François ROUSTANG
  •  • 8 260 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Moyens d'investigation de l'inconscient »  : […] Découvert dans le traitement des névroses, l'inconscient allait se révéler non seulement comme déterminant la genèse des maladies mentales, mais comme partie intégrante du psychisme humain. Tant qu'on identifie conscience et psychisme, tout ce qui échappe à la conscience ne retient pas l'attention et on y voit seulement un effet du hasard ou un raté inévitable de processus qui par ailleurs sont d […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/inconscient/#i_4031

L'INTERPRÉTATION DES RÊVES, Sigmund Freud - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Alain VANIER
  •  • 860 mots

Dans le chapitre « Fondements d'une métapsychologie »  : […] Le livre comprend un premier chapitre qui traite de « la littérature scientifique concernant les problèmes du rêve ». Dans les quatre chapitres suivants, Freud développe sa théorie générale du rêve appuyée sur plusieurs exemples. Il expose une méthode d'interprétation, soutient l'affirmation que le rêve est un « accomplissement de désir », étudie les déformations du matériel dans le rêve, ainsi q […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/l-interpretation-des-reves/#i_4031

INVESTISSEMENT, psychanalyse

  • Écrit par 
  • Anne-Marie LERICHE
  •  • 979 mots

La notion d'investissement, ainsi que celles qui lui sont liées (désinvestissement et contre-investissement), tient une place de première importance dans l'œuvre de Freud. Elle vient du mot allemand besetzen , qui peut désigner l'occupation militaire d'une place ou, dans le langage financier, le placement d'un capital dans une entreprise avec l'idée de profit. Si certains aut […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/investissement-psychanalyse/#i_4031

PSYCHANALYSE & CONCEPT D'OPPOSITION

  • Écrit par 
  • Émile JALLEY
  •  • 14 034 mots

Dans le chapitre « La polarité du jugement »  : […] À l'opposition des deux grands groupes de pulsion vient s'articuler, dans le texte sur « La Négation » (1925), la doctrine freudienne concernant l'« origine psychologique » de la fonction du jugement. La « polarité » du jugement, négatif et positif, trouverait sa racine génétique dans le couple pulsionnel de la destruction et de l'Éros. La négation serait un « successeur de l'expulsion », dont la […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/psychanalyse-et-concept-d-opposition/#i_4031

SURMOI

  • Écrit par 
  • Jean-Michel VAPPEREAU
  •  • 5 137 mots
  •  • 8 médias

Dans le chapitre « L'élaboration de la notion »  : […] L'introduction du surmoi n'est pas en 1923 chose nouvelle sous la plume de Freud, qui a très tôt situé la censure comme étant ce qui commande le refoulement. Le surmoi sera bien cette instance qui surveille et critique. Il est annoncé, sans être encore désigné de ce nom, en 1914, dans l'essai Pour introduire le narcissisme , où il est dit « qu'il ne serait pas étonnant que no […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/surmoi/#i_4031

SYMBOLE

  • Écrit par 
  • Dominique JAMEUX
  •  • 5 520 mots

Dans le chapitre « Le symbolisme des rêves »  : […] La théorie psychanalytique des symboles, qui occupe chez Freud et ses successeurs une place importante, est une des plus riches sur la question. On se bornera ici à tenter d'en clarifier les différents aspects. Dans L'Interprétation des rêves (1900), Freud se réclame en partie contre l'attitude scientiste et positiviste de l'époque de l'antique « interprétation des rêves » : […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/symbole/#i_4031

Pour citer l’article

Jean-Claude SEMPÉ, « CENSURE, psychanalyse », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 18 juin 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/censure-psychanalyse/