Akkad, Sumer et Babylone


AKKAD

  • Écrit par 
  • Gilbert LAFFORGUE
  •  • 2 890 mots
  •  • 3 médias

Akkad (du sémitique Akkadû, forme à laquelle le scribe préférait Agadé) désigne à la fois une « ville de royauté » du IIIe millénaire avant J.-C. et la partie nord de la Babylonie. Du nom de la cité dérive le terme akkadien, qui sert à qualifier la dynastie royale d'Akkad, la population sémitique établie à cette époque en Babylonie et son langage.La dynas […] Lire la suite

BABYLONE

  • Écrit par 
  • Guillaume CARDASCIA, 
  • Gilbert LAFFORGUE
  •  • 7 328 mots
  •  • 14 médias

Babylone, qui doit à son prestige un passé légendaire et une étymologie « populaire » (Babylone, Porte du dieu), avait une réalité politique. Elle apparaît brusquement comme une grande ville, et, de 1894 à 301 environ avant J.-C., des Amorrites aux Macédoniens, des conquérants étrangers la choisissent comme capitale, y fondent des dynasties et construisent […] Lire la suite

BALTHASAR

  • Écrit par 
  • Valentin NIKIPROWETZKY
  •  • 361 mots

Balthasar (hébreu : bēlšaṣṣar ; akkadien : bēl-šarra-uṣṣur, c'est-à-dire « Que Bel protège le roi ! ») est mentionné dans le livre de Daniel ainsi que dans Baruch comme le fils de Nabuchodonosor et, selon Daniel, comme le dernier roi de Babylone avant l'entrée en scène de l'Empir […] Lire la suite

CHUTE DE BABYLONE

  • Écrit par 
  • Jean-Claude MARGUERON
  •  • 178 mots
  •  • 1 média

Nabonide, qui monta sur le trône de Babylone en — 556, conduisit une politique nouvelle en soutenant le culte du dieu lunaire Sîn contre Marduk, divinité tutélaire de Babylone : la réaction du clergé fut très vive et le nouveau souverain dut s'éloigner de Babylone. Il partit à […] Lire la suite

CONSTRUCTION DU PREMIER EMPIRE BABYLONIEN - (repères chronologiques)

  • Écrit par 
  • Jean-Claude MARGUERON
  •  • 298 mots

— 1822 Début du règne de Rim-Sîn, le dernier roi de Larsa qui tenta vainement de reconstruire, au profit de la Mésopotamie méridionale, l'ancien royaume de la IIIe dynastie d'Ur.— 1813-— 1776 Samsi-Addu construit le royaume de Haute-Mésopotamie centré s […] Lire la suite

ÉLAM

  • Écrit par 
  • Valentin NIKIPROWETZKY
  •  • 708 mots
  •  • 2 médias

Pays voisin de la Babylonie situé le long de la rive droite du golfe Persique. Bien que le « tableau des peuples » énumérés dans la Genèse (x, 22) les range parmi les descendants de Sem, les Élamites étaient un peuple asianique qui parlait une langue encore mal connue, de type agglutinant ; leur écriture utilisait une variété de cuné […] Lire la suite

GOUTI (XXIIe-XXIe s. av. J.-C.)

  • Écrit par 
  • Valentin NIKIPROWETZKY
  •  • 436 mots

Peuple originaire du Goutium, région du Zagros, proche, probablement, de l'actuel Louristan. Les Gouti (ou Qouti) auraient tenté, à deux reprises, d'envahir la Mésopotamie sous le règne de Naram-Sin (~ 2254-~ 2218), petit-fils de Sargon d'Akkad. Šar-kali-šarri (~ 2217-~ 2193), fils et successeur de Naram-Sin, mène contre […] Lire la suite

GUDÉA (fin XXIIe s. av. J.-C.) prince de Lagash

  • Écrit par 
  • Valentin NIKIPROWETZKY
  •  • 449 mots
  •  • 1 média

Ensi (seigneur temporel et religieux), roi de Lagash, dont le règne se situe dans la seconde moitié du ~ xxiie siècle. Gudéa est, avec Ur-gur-nammahni, l'un des gendres et successeurs de l'ensi Ur-bau qui exerce le pouvoir à Lagash au moment où disparaît le royaume d'Akkad au […] Lire la suite

HAMMOURABI

  • Écrit par 
  • Guillaume CARDASCIA
  •  • 1 268 mots
  •  • 1 média

Septième prince de la première dynastie de Babylone, Hammourabi est le souverain le plus prestigieux de la Mésopotamie ancienne par l'ampleur de son œuvre politique et législative. Son règne de quarante-trois ans (1792-1750) est considéré comme l'âge d'or de la civilisation babylonienne. La découverte de son code p […] Lire la suite

HAMMOURABI, en bref

  • Écrit par 
  • Jean-Claude MARGUERON
  •  • 194 mots
  •  • 1 média

Lors de l'arrivée au pouvoir de Hammourabi (— 1792-— 1750), Babylone n'est qu'une principauté de très moyenne importance, dans une position plutôt défavorable au cœur d'une Mésopotamie déchirée par d'âpres ambitions dominatrices. Mais, grâce à une politique visant systématiquement à structurer la Babylonie autour d […] Lire la suite

LAGASH

  • Écrit par 
  • Jean-Daniel FOREST
  •  • 937 mots
  •  • 4 médias

Nom d'un État sumérien et de sa principale ville. On a longtemps cru que le site appelé de nos jours Tello et fouillé de 1877 à 1933 par des missions françaises (de Sarzec, Cros, Genouillac, Parrot) était ce qui restait de l'ancienne capitale. Des fouilles américaines plus récentes ont montré qu'en réalité Tello correspondait à l'ancienne Girsu, une des grandes agglomérations de l'État de Lagash, […] Lire la suite

LARSA

  • Écrit par 
  • Valentin NIKIPROWETZKY
  •  • 539 mots
  •  • 2 médias

Ville du sud de la Babylonie, proche de la rive occidentale de l'Euphrate. Sous le règne d'Ibbi-Sīn (~ 2027-~ 2003), dernier roi de la dynastie d'Ur III, tandis que l'empire sumérien est aux prises avec les Martou, ou Amorites, Ishbi-Erra (~ 2017-~ 1985), un haut officier, au nom étranger, auquel Ibbi-Sīn a confié la charge de défendre les régions menacées, […] Lire la suite

MÉSOPOTAMIE - L'art

  • Écrit par 
  • Jean-Claude MARGUERON
  •  • 3 070 mots
  •  • 4 médias

La naissance des cités, au IVe millénaire, marque le terme d'une évolution qui voit le passage d'une organisation villageoise de la société, établie sur une vie agricole et pastorale, à une structure sociale complexe, reflet d'une économie fondée pour une grande part sur des apports extérieurs, et destinée davantage à une élite qu'aux besoins élémentaires de petites communau […] Lire la suite

NABONIDE, roi de Babylone (555-539 av. J.-C.)

  • Écrit par 
  • Valentin NIKIPROWETZKY
  •  • 819 mots
  •  • 1 média

Dernier souverain de l'empire néo-babylonien. L'accession de Nabonide au trône de Babylone marque le terme des sanglants épisodes auxquels donne lieu la succession dynastique de Nabuchodonosor. Deux ans après la mort du Grand Roi en ~ 561, son fils Awêl-Marduk est assassiné par son beau-frère Neriglissar. L'usurpateur meurt au bout de quatre ans de pouvoir […] Lire la suite

NABUCHODONOSOR II

  • Écrit par 
  • Guillaume CARDASCIA
  •  • 1 127 mots
  •  • 3 médias

Le règne de Nabuchodonosor II (604-562 av. J.-C.) marque l'apogée de l'empire néo-babylonien et le second âge d'or de la civilisation babylonienne, le premier étant le règne de Hammourabi. Son père, Nabopolassar (Nabū-apal-uṣur), était un prince chaldéen, institué par les Assyriens gouverneur de la Babylonie ; secouant le joug de ses maîtres avec l'aide d […] Lire la suite

PAYS DE LA MER, Mésopotamie

  • Écrit par 
  • Valentin NIKIPROWETZKY
  •  • 531 mots

Traduction littérale de mât tâmti, expression akkadienne désignant l'immense région qui s'étendait jadis au nord du golfe Persique et que le limon du Tigre et de l'Euphrate avait conquise sur la mer du Lever du Soleil, c'est-à-dire le golfe persique. Couvert de marécages et de roselières, quadrillé de canaux, rendu quasiment impénétrable […] Lire la suite

SARGON L'ANCIEN

  • Écrit par 
  • Jean-Claude MARGUERON
  •  • 196 mots
  •  • 1 média

Fondateur de l'empire d'Akkad, le premier empire mésopotamien connu par les textes, Sargon l'Ancien (vers — 2340-— 2284) apparaît à bien des égards comme un personnage plus légendaire qu'historique ; même si des inscriptions permettent d'établir certaines de ses actions, il n'est pas possible de connaître avec précision le déroulement chronologique de son règn […] Lire la suite

SUMER

  • Écrit par 
  • André PARROT
  •  • 4 091 mots
  •  • 5 médias

Le terme de Sumer se rapporte à l'une des plus importantes périodes de l'histoire mésopotamienne, une des plus brillantes aussi, si l'on songe à la civilisation et à l'art qu'elle évoque, dont nous sommes d'ailleurs encore tributaires après plusieurs milliers d'années. Est-il nécessaire de rappeler que c'est à ce monde révolu que l'on doit, entre autres […] Lire la suite

UN NOUVEL ART IMPÉRIAL MÉSOPOTAMIEN - (repères chronologiques)

  • Écrit par 
  • Jean-Claude MARGUERON
  •  • 348 mots

Vers — 2550 Étendard d'Ur (The British Museum, Londres) : panneau de mosaïque en coquille, lapis-lazuli et calcaire rouge qui décrit, parmi d'autres thèmes, une scène de victoire, motif récurrent de la civilisation mésopotamienne, apparemment sans lien dans cette œuvr […] Lire la suite


Affichage 

-4000 à -2000. Naissance de l'écriture

-4000 à -2000. Naissance de l'écriture

vidéo

Apparition de l'écriture et des premières villes. Début de la métallurgie du cuivre. Expansion de la domestication du cheval. Le IVe millénaire peut être considéré comme le début de l'histoire car il voit apparaître l'écriture. La majeure partie... 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

-2000 à -1000. Les empires du Bronze

-2000 à -1000. Les empires du Bronze

vidéo

Âge du bronze. Expansion de l'architecture collective. Apogée de l'Égypte. Au IIe millénaire s'épanouissent les grandes civilisations de l'Âge du bronze. En Mésopotamie d'abord, où rayonne brièvement le premier Empire babylonien, avec Hammourabi... 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Stèle du code de Hammourabi, roi de Babylone

Stèle du code de Hammourabi, roi de Babylone

photographie

Stèle trouvée à Suse, portant le Code de Hammourabi , 282 lois du souverain. Le sommet de la stèle est orné d'un bas-relief: le roi reçoit du dieu Shamash les symboles du pouvoir. Règne de Hammourabi (1792-1750). Basalte noir. Hauteur: 2,225 mètres. Musée du Louvre, Paris. 

Crédits : Art Media/ Heritage-Images

Afficher

Victoire du roi Assourbanipal sur Babylone

Victoire du roi Assourbanipal sur Babylone

photographie

ART DU PROCHE-ORIENT, empire néo-assyrien, Xe siècle-612 avant J.-C., Décor du palais du roi Assourbanipal, dernier des grands souverains assyriens, à Ninive : bas-relief représentant sa victoire sur Babylone, gypse. The British Museum, Londres. 

Crédits : Erich Lessing/ AKG

Afficher

Mélishipak II, roi de Babylone, présente sa fille à Nanaï, déesse de la Santé

Mélishipak II, roi de Babylone, présente sa fille à Nanaï, déesse de la Santé

photographie

ART DU PROCHE-ORIENT, période kassite, 1525-début du XIIe siècle avant J.-C., Kudurru de Mélishipak II, présentant sa fille à Nanaï, déesse de la Santé (début du XIIe siècle av. J.-C.) - Borne trouvée à Suse, calcaire. Musée du Louvre, Paris. 

Crédits : Erich Lessing/ AKG

Afficher

Tête présumée de Sargon d'Akkad-Naram-Sin

Tête présumée de Sargon d'Akkad-Naram-Sin

photographie

Tête présumée de Sargon d'Akkad (Naram-Sin), ou Sargon l'Ancien. Début du IIe millénaire avant J.-C. Découvert à Ninive dans le temple d'Ishtar. Bronze, 36 cm × 20 cm. Musée d'Irak, Bagdad. 

Crédits : Erich Lessing/ AKG

Afficher

Siège de Jérusalem par Nabuchodonosor II

Siège de Jérusalem par Nabuchodonosor II

photographie

En 587 avant J.-C., dix ans après une première intervention et au terme d'un long siège, le Babylonien Nabuchodonosor II détruit Jérusalem et le premier temple, édifié par Salomon. Enluminure d'un manuscrit de la bible de saint Jérôme, vers 1390. British Library, Londres. 

Crédits : British Library/ AKG

Afficher

Plaque votive d'Ur-Nanshe

Plaque votive d'Ur-Nanshe

photographie

Le roi Ur-Nanshe, fondateur de la Ire dynastie de Lagash, vers 2500 avant J.-C., accomplit les rituels de fondation royale d'un temple (portage du couffin de briques et libation) sur le registre du haut, et préside le banquet en l'honneur de la construction sur... 

Crédits : The Art Archive/ Musée du Louvre/ Dagli Orti/ Picture Desk

Afficher

Porte d'Ishtar (reconstitution)

Porte d'Ishtar (reconstitution)

photographie

Reconstitution de la célèbre porte d'Ishtar au musée Pergamon de Berlin, à partir des vestiges dégagés sur l'ancien site de Babylone en 1902 par la mission archéologique allemande dirigée par Robert Koldewey (1855-1925). 

Crédits : Erich Lessing/ AKG

Afficher

Kudurru du roi Mélishipak II

Kudurru du roi Mélishipak II

photographie

Kudurru de Meli-Shipak II commémorant un don de terre à son fils Marduk-Apla-Iddina. Époque kassite, règne de Meli-Shipak (1186-1172 av. J.-C.). Découvert à Suse où il avait été emporté en butin de guerre au XIIe siècle avant J.-C. Calcaire. Musée du... 

Crédits : Erich Lessing/ AKG

Afficher

Gudea, prince de Lagash

Gudea, prince de Lagash

photographie

Statuette assise de Gudéa, prince de Lagash, dédiée au dieu Ningishzida. Diorite noire. Hauteur : 46 cm ; largeur : 33 cm, profondeur : 22,5 cm. Époque néo-sumérienne. Vers 2120 avant J.-C. Provenance : Tello (ancienne Girsu), Mésopotamie. Musée du Louvre, Paris. 

Crédits : G. Dagli Orti/ De Agostini/ Getty Images

Afficher

Babylone (site archéologique)

Babylone (site archéologique)

photographie

Site archéologique actuel de Babylone avec, au second plan, la reconstitution de l'enceinte de la ville. 

Crédits : T. Koch/ Shutterstock

Afficher

Écriture sumérienne archaïque

Écriture sumérienne archaïque

photographie

Tablette provenant de Jamdat Nasr (3200-3000 av. J.-C.), en Irak, portant les signes d'une écriture sumérienne archaïque, ancêtre de l'écriture cunéiforme. Ashmolean Museum, Oxford, Grande-Bretagne. 

Crédits : Bridgeman Images

Afficher

-4000 à -2000. Naissance de l'écriture

-4000 à -2000. Naissance de l'écriture
Crédits : Encyclopædia Universalis France

vidéo

-2000 à -1000. Les empires du Bronze

-2000 à -1000. Les empires du Bronze
Crédits : Encyclopædia Universalis France

vidéo

Stèle du code de Hammourabi, roi de Babylone

Stèle du code de Hammourabi, roi de Babylone
Crédits : Art Media/ Heritage-Images

photographie

Victoire du roi Assourbanipal sur Babylone

Victoire du roi Assourbanipal sur Babylone
Crédits : Erich Lessing/ AKG

photographie

Mélishipak II, roi de Babylone, présente sa fille à Nanaï, déesse de la Santé

Mélishipak II, roi de Babylone, présente sa fille à Nanaï, déesse de la Santé
Crédits : Erich Lessing/ AKG

photographie

Tête présumée de Sargon d'Akkad-Naram-Sin

Tête présumée de Sargon d'Akkad-Naram-Sin
Crédits : Erich Lessing/ AKG

photographie

Siège de Jérusalem par Nabuchodonosor II

Siège de Jérusalem par Nabuchodonosor II
Crédits : British Library/ AKG

photographie

Plaque votive d'Ur-Nanshe

Plaque votive d'Ur-Nanshe
Crédits : The Art Archive/ Musée du Louvre/ Dagli Orti/ Picture Desk

photographie

Porte d'Ishtar (reconstitution)

Porte d'Ishtar (reconstitution)
Crédits : Erich Lessing/ AKG

photographie

Kudurru du roi Mélishipak II

Kudurru du roi Mélishipak II
Crédits : Erich Lessing/ AKG

photographie

Gudea, prince de Lagash

Gudea, prince de Lagash
Crédits : G. Dagli Orti/ De Agostini/ Getty Images

photographie

Babylone (site archéologique)

Babylone (site archéologique)
Crédits : T. Koch/ Shutterstock

photographie

Écriture sumérienne archaïque

Écriture sumérienne archaïque
Crédits : Bridgeman Images

photographie