UR ou OUR

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Médias de l’article

Irak : carte administrative

Irak : carte administrative
Crédits : Encyclopædia Universalis France

carte

-4000 à -2000. Naissance de l'écriture

-4000 à -2000. Naissance de l'écriture
Crédits : Encyclopædia Universalis France

vidéo

Villes de Mésopotamie

Villes de Mésopotamie
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Bijoux sumériens

Bijoux sumériens
Crédits : Bridgeman Images

photographie

Tous les médias


Ville du sud de la Mésopotamie.

Irak : carte administrative

Irak : carte administrative

carte

Carte administrative de l'Irak. 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher l'atlas

-4000 à -2000. Naissance de l'écriture

-4000 à -2000. Naissance de l'écriture

vidéo

Apparition de l'écriture et des premières villes. Début de la métallurgie du cuivre. Expansion de la domestication du cheval.Le IVe millénaire peut être considéré comme le début de l'histoire car il voit apparaître l'écriture.La majeure partie du globe reste cependant occupée par des... 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Villes de Mésopotamie

Villes de Mésopotamie

dessin

Villes de Mésopotamie. 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

L'époque préhistorique et protohistorique d'Ur remonte au ~ Ve millénaire. On la divise en trois périodes : celle d'El-Obeid, à laquelle succèdent celles d'Uruk et de Jemdet-Nasr.

À l'époque sumérienne archaïque, entre ~ 2800 et ~ 2500, la dynastie de Kish et celle d'Uruk font place à la première dynastie d'Ur, dont le caractère historique a été démontré par une inscription d'Aanepada découverte à El-Obeid. C'est à la période d'Ur I, ou même à une époque antérieure, qu'appartiennent les fastueuses tombes royales découvertes par Woolley, maisons souterraines regorgeant de bijoux, d'armes et d'objets précieux manifestant la pratique d'hécatombes funéraires, sorte de sacrifice d'un grand nombre de suivants et suivantes qui semblaient préposés à continuer de servir le défunt dans l'au-delà et qui restera un phénomène unique dans l'histoire sumérienne.

Bijoux sumériens

Bijoux sumériens

photographie

Bijoux sumériens (vers 2500 av. J.-C.) en or et lapis-lazuli, provenant d'une tombe de la nécropole royale d'Ur, en Mésopotamie. Ashmolean Museum, Oxford, Grande-Bretagne. 

Crédits : Bridgeman Images

Afficher

Le prisme W. B. 444 signale une dynastie d'Ur II dont nous ne connaissons rien, sinon qu'elle compta quatre rois qui régnèrent un peu plus d'un siècle.

L'apogée véritable d'Ur se situe après la débâcle des Gouti sous la troisième hégémonie d'Ur, ou Ur III, avec les règnes d'Ur-Nammu (~ 2111-~ 2094), Šulgi (~ 2093-~ 2046), Amar-suen (~ 2045-~ 2037), Šu-sîn (~ 2036-~ 2028) et Ibbi-sîn (~ 2027-~ 2003). L'empire d'Ur domine alors un territoire aussi vaste que celui de l'empire d'Akkad. Il comprend la Mésopotamie et toute la Transtigritine jusqu'en Élam. Mais sa puissance est assez rapidement minée par les infiltrations des Amorrites, avec les désordres qui en sont la conséquence. Un accord qu'Ibbi-sîn réussit à conclure avec les Amorrites, qui passèrent temporairement à son service, ne constitua en fait qu'une trêve. La monarchie s'effondre en ~ 2003 sous les coups des Amorrites, des Élamites révoltés et d'une peuplade du Zagros, les Sou. Ibbi-sîn est capturé et emmené en Élam.

De l'époque d'Ur III date la ziggourat de Sîn. Éclipsée, après la défaite d'Ibbi-sîn, par Isin, Larsa, Babylone, négligée à l'époque de l'hégémonie assyrienne, Ur retrouva son importance religieuse sous l'Empire néo-babylonien. L'antique cité était en effet avec Harran le grand centre du culte du dieu Lune Sîn. Un palais de Nabonide, dont la mère était prêtresse de Sîn à Harran, a été retrouvé à Ur. Le déclin définitif d'Ur coïncide avec le début de l'époque perse.

Ziggourat d'Ur

Ziggourat d'Ur

photographie

La face nord-est de la ziggourat construite par Ur-Nammu (2111-2094) sous la IIIe dynastie d'Ur. Vers 2100 avant J.-C., Ur, Irak. 

Crédits : Bridgeman Images

Afficher

—  Valentin NIKIPROWETZKY

Écrit par :

Classification


Autres références

«  UR ou OUR  » est également traité dans :

ASSYRIE

  • Écrit par 
  • Guillaume CARDASCIA, 
  • Gilbert LAFFORGUE
  •  • 9 702 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « Débuts de la ville-État (jusque vers 2002) »  : […] Pendant longtemps, l'Assyrie se réduit aux campagnes dépendant d'une cité qui porte le nom de son roi divin, le dieu Assour. Les grands travaux des II e et I er  millénaires avant J.-C. ayant fait disparaître les couches les plus anciennes du site, on ignore à peu près tout des origines de cette ville, qui ne se manifeste à l'archéologue qu'à part […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/assyrie/#i_19208

ERIDU

  • Écrit par 
  • Jean-Daniel FOREST
  •  • 628 mots

Tell Abu Shahrein, l'ancienne Eridu, se trouve à quelque 15 kilomètres au sud de la célèbre cité d'Ur, en Mésopotamie méridionale. Le site fut surtout exploré de 1947 à 1949 par le Service des antiquités iraquien (F. Safar, M. A. Mustapha et S. Lloyd, Eridu , Bagdad, 1981). Dans le chantier principal, un sondage a traversé dix-neuf niveaux archéologiques superposés. Les plus […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/eridu/#i_19208

GILGAMESH

  • Écrit par 
  • Jean-Daniel FOREST
  •  • 1 978 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « L'arrière-plan historique du récit »  : […] Pour tenter de comprendre ce qui a pu motiver pareille composition, il faut probablement remonter le temps de quelques siècles, jusqu'à la III e  dynastie d'Ur ( xxi e  siècle). C'est en effet à cette date que prend corps la légende centrée sur Gilgamesh, à en juger par cinq récits qui nous sont parvenus, rédigés cette foi […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/gilgamesh/#i_19208

JUDAÏSME - Histoire des Hébreux

  • Écrit par 
  • Gérard NAHON
  •  • 11 020 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Les origines »  : […] Selon les traditions hébraïques, Abraham l'Hébreu était originaire d'Ur, en Mésopotamie. Ses ancêtres avaient émigré d'une cité sumérienne prospère vers la fin du troisième millénaire : les fouilles de Leonard Woolley (1922-1934) ont dégagé le site d'Ur, près de Moughayir et d'El Obéid. Ville active dotée d'avenues menant aux temples, de tours carrées, de marchés, de grandes maisons de brique, Ur […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/judaisme-histoire-des-hebreux/#i_19208

LARSA

  • Écrit par 
  • Valentin NIKIPROWETZKY
  •  • 537 mots
  •  • 2 médias

Ville du sud de la Babylonie, proche de la rive occidentale de l'Euphrate. Sous le règne d'Ibbi-Sīn (~ 2027-~ 2003), dernier roi de la dynastie d'Ur III, tandis que l'empire sumérien est aux prises avec les Martou, ou Amorites, Ishbi-Erra (~ 2017-~ 1985), un haut officier, au nom étranger, auquel Ibbi-Sīn a confié la charge de défendre les régions menacées, entre en dissidence et se constitue en r […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/larsa/#i_19208

MÉSOPOTAMIE - L'art

  • Écrit par 
  • Jean-Claude MARGUERON
  •  • 3 070 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « L'art babylonien »  : […] L'histoire du II e  millénaire mésopotamien est celle d'un rééquilibrage des centres politiques au profit des régions septentrionales. L'empire de la III e  dynastie d'Ur avait été fondé au début du xxi e  siècle sur l'idée d'une renaissance du pays sumérien ; pendant un siècle, il brilla de tous s […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mesopotamie-l-art/#i_19208

MÉSOPOTAMIE - L'archéologie

  • Écrit par 
  • Jean-Louis HUOT
  •  • 5 128 mots
  •  • 19 médias

Dans le chapitre « La cité-État »  : […] Durant la majeure partie du III e  millénaire, la Mésopotamie vécut sous le régime politique de la cité-État. À partir de 2700 avant J.-C. environ, les textes se font plus nombreux et deviennent compréhensibles. Durant cette période (2900-2350 av. J.-C.) dite des Dynasties archaïques, la Mésopotamie méridionale est peuplée de Sumériens, mais quelques groupes sémitiques s' […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mesopotamie-l-archeologie/#i_19208

MÉSOPOTAMIE - Les mathématiques

  • Écrit par 
  • Christine PROUST
  •  • 3 604 mots
  •  • 7 médias

Le Proche-Orient ancien a livré aux archéologues des centaines de tablettes d’argile contenant des textes mathématiques notés en écriture cunéiforme. Les plus anciennes d’entre elles remontent au début du III e  millénaire avant notre ère, et les plus récentes aux derniers siècles avant notre ère. Lorsque l’assyriologue François Thureau-Dangin et le mathématicien Otto Neu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mesopotamie-les-mathematiques/#i_19208

NAISSANCE DE LA BANQUE

  • Écrit par 
  • François REBUFFAT
  •  • 240 mots

Le roi Ur-bau (— 2164-— 2144) contrôle la ville d'Ur ; il est le souverain de l'un des petits États de Sumer, celui de Lagash, qui connaît une grande prospérité. Une de ses filles est la grande prêtresse du dieu Nanna et les excédents de récolte, en particulier, sont déjà thésaurisés, sous son contrôle, dans les temples et réinvestis dans la construction de temples, l'achat de lances, de cuirasses […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/naissance-de-la-banque/#i_19208

ORIGINES DE L'URBANISME AU PROCHE-ORIENT

  • Écrit par 
  • Jean-Claude MARGUERON
  •  • 7 292 mots
  •  • 15 médias

Dans le chapitre « Les quartiers d'habitation »  : […] Il est souvent bien difficile de connaître actuellement la part que les habitations représentent dans l'ensemble de telle ou telle agglomération en raison de fouilles encore trop peu nombreuses. Les quartiers d'habitation des villes de Mésopotamie – celles de la vallée de la Diyala ou d' Ur qui sont mieux connues sur ce point – ou de la cité de Mohenjo Daro sur l' Indus (Pakistan) présentent de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/origines-de-l-urbanisme-au-proche-orient/#i_19208

PERSE - Arts

  • Écrit par 
  • Pierre AMIET, 
  • Ernest WILL
  •  • 11 882 mots
  •  • 27 médias

Dans le chapitre « La prépondérance mésopotamienne et les échanges interiraniens au IIIe millénaire »  : […] Suse apparaissait désormais comme une petite cité de type sumérien, avec sur son acropole au moins un temple dans lequel les dévots perpétuaient leur prière par des effigies sculptées de même style que celles de la future Babylonie jusqu'à Mari. Cependant, l'originalité susienne se manifestait parfois dans une forme de « cubisme » savoureux, à côté de ce qui peut être considéré comme une maladress […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/perse-arts/#i_19208

SUMER

  • Écrit par 
  • André PARROT
  •  • 4 075 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « Structure politique »  : […] La date de l'établissement des Sumériens en Mésopotamie n'est pas encore fixée de toute certitude. Le seul point qui ne prête pas à contestation c'est qu'ils ne sont pas des autochtones. Ils venaient d'ailleurs, de l'Est très vraisemblablement, probablement de l'Iran. Certains ont pourtant supposé que l'origine était à chercher dans l'une ou l'autre des contrées du golfe Persique, en l'espèce l'îl […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/sumer/#i_19208

SUSE

  • Écrit par 
  • Pierre de MIROSCHEDJI
  •  • 979 mots
  •  • 2 médias

Ville ancienne du sud-ouest de l'Iran, Suse fut la capitale de l'Élam puis celle de l'empire perse achéménide. Identifié par l'Anglais Loftus en 1851 et exploré par la mission française Dieulafoy en 1884-1886, le site a été fouillé de 1897 à 1978 par la Délégation archéologique française en Iran. Depuis 1993, le site est redevenu pleine propriété de l'Iran qui y effectue des travaux de protection […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/suse/#i_19208

URUK

  • Écrit par 
  • Jean-Daniel FOREST
  •  • 1 020 mots
  •  • 3 médias

Mentionnée dans la Bible sous le nom d'Erech, Uruk reste pendant près de quatre mille ans un des principaux sites de la Mésopotamie . C'est un de ses rois semi-légendaires, Gilgamesh, qui est le héros d'une célèbre épopée, écrite en sumérien à la fin du ~ III e  millénaire, remodelée en akkadien au début du II e , puis recopiée avec constance pend […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/uruk/#i_19208

VILLE - Le fait urbain dans le monde

  • Écrit par 
  • Jacques BONNET
  •  • 6 595 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « La ville ancienne, représentation d'un idéal politique et culturel »  : […] La révolution urbaine a commencé au Moyen-Orient. Les régions où sont apparues les premières villes et les premières agricultures se superposent dans les espaces correspondant actuellement à l'Iran, l'Irak, le Kurdistan, la Syrie, la Palestine. À l'origine de cette concentration exceptionnelle des hommes se trouve un abaissement des coûts des transports pour les denrées alimentaires, une maîtrise […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ville-le-fait-urbain-dans-le-monde/#i_19208

ZIGGOURAT D'UR

  • Écrit par 
  • Jean-Claude MARGUERON
  •  • 204 mots
  •  • 1 média

C'est sous le roi Ur-Nammu d'Ur que sont érigées en Mésopotamie méridionale les premières ziggourats. Depuis longtemps les Mésopotamiens construisaient des terrasses sur lesquelles ils élevaient un temple, mais celles-ci étaient simples et ne servaient, semble-t-il, qu'à exhausser le niveau pour que le temple soit au-dessus des habitations. La ziggourat fait intervenir un autre principe constructi […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ziggourat-d-ur/#i_19208

Pour citer l’article

Valentin NIKIPROWETZKY, « UR ou OUR », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 27 juin 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/ur-our/