BALTHASAR

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Balthasar (hébreu : bēlšaṣṣar ; akkadien : bēl-šarra-uṣṣur, c'est-à-dire « Que Bel protège le roi ! ») est mentionné dans le livre de Daniel ainsi que dans Baruch comme le fils de Nabuchodonosor et, selon Daniel, comme le dernier roi de Babylone avant l'entrée en scène de l'Empire perse.

En fait, le dernier roi de Babylone fut Nabonide, qui n'était pas apparenté à Nabuchodonosor. Le thème de la folie de Nabuchodonosor, qui est mis en œuvre dans Daniel, incline à penser que le prototype de la figure scripturaire était en réalité Nabonide, et cette hypothèse semble confirmée par la filiation que la Bible suppose à Nabuchodonosor. Balthasar était réellement le fils aîné de Nabonide. Il exerça le pouvoir à la place de son père ou, plus exactement, en corégence avec lui, durant les huit années que Nabonide passa en Arabie, dans l'oasis de Teima, et après le retour du roi dans sa capitale, peu de temps avant la catastrophe où s'abîma l'Empire.

Au cours de la conquête de Babylone par les Perses de Cyrus, la nuit du 15 au 16 tishri ~ 539, en pleine fête religieuse et populaire, Balthasar fut surpris et tué dans son palais par deux transfuges : Gobryas, un gouverneur babylonien qui, d'après Xénophon, avait à venger la mort de son fils dont s'était rendu responsable le roi de Babylone, et Gadatas. La mort tragique de Balthasar en pleine fête frappa les imaginations. L'auteur de Daniel (v) transforma en orgie la fête, le festin aux mille convives, au cours duquel Balthasar fit boire ses grands, ses femmes et ses concubines dans la vaisselle d'or et d'argent que Nabuchodonosor avait enlevée au Temple de Jérusalem. Cette profanation fut suivie d'un hommage idolâtrique « aux dieux d'or, d'argent, de bronze, de fer, de bois et de pierre », après quoi une main mystérieuse traça sur le mur blanchi à la chaux l'avertissement qui présageait la ruine de l'Empire. Le narrateur mentionne que Balthasar fut tué la même nuit et que Darius le Mède reçut la royauté à sa place.

—  Valentin NIKIPROWETZKY

Écrit par :

Classification


Autres références

«  BALTHASAR  » est également traité dans :

NABONIDE, roi de Babylone (555-539 av. J.-C.)

  • Écrit par 
  • Valentin NIKIPROWETZKY
  •  • 814 mots
  •  • 1 média

Dernier souverain de l'empire néo-babylonien. L'accession de Nabonide au trône de Babylone marque le terme des sanglants épisodes auxquels donne lieu la succession dynastique de Nabuchodonosor. Deux ans après la mort du Grand Roi en ~ 561, son fils Awêl-Marduk est assassiné par son beau-frère Neriglissar. L'usurpateur meurt au bout de quatre ans de pouvoir (~ 559-~ 556), laissant un fils, Labashim […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/nabonide/#i_48926

Pour citer l’article

Valentin NIKIPROWETZKY, « BALTHASAR », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 17 octobre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/balthasar/