Abonnez-vous à Universalis pour 1 euro

TRUMP DONALD (1946- )

Articles

  • TRUMP DONALD (1946- )

    • Écrit par Alix MEYER, Vincent MICHELOT
    • 2 315 mots
    • 4 médias

    L’homme d'affaires américain Donald Trump est le 45e président des États-Unis (2017-2021). À l’issue d’une présidence très controversée, il échoue à se faire réélire et termine son mandat dans l’opprobre. Son refus d’accepter sa défaite dans les urnes est à l’origine d’une émeute insurrectionnelle...

  • ARABIE SAOUDITE

    • Écrit par Philippe DROZ-VINCENT, Universalis, Ghassan SALAMÉ
    • 25 169 mots
    • 10 médias
    La personnalisation de la relation avec les présidents américains a ses avantages. Pour le royaume, lapériode Trump (2017-2021) est une aubaine. Le fait que le président américain décertifie l’accord sur le nucléaire iranien en octobre 2017 et déchire de facto le texte signé par son prédécesseur est...
  • BIDEN JOE (1942- )

    • Écrit par Annick FOUCRIER
    • 1 412 mots
    • 1 média
    ...mobilisation de l’électorat se révèle historique : il obtient le plus grand nombre de voix de toute l’histoire des États-Unis (81 282 900 voix) et son adversaire Donald Trump, qui conteste le résultat, le second plus grand nombre de voix (74 223 000 voix). C’est une victoire franche, mais pas une « vague...
  • COUR SUPRÊME DES ÉTATS-UNIS

    • Écrit par Thomas HOCHMANN
    • 3 323 mots
    • 2 médias
    La « Cour Roberts », du nom du président John Roberts en fonction à partir de 2005, s’est transformée en une véritable « Cour Trump », tant sa composition est marquée, à partir de 2020, par une large majorité conservatrice de six juges – cinq d’entre eux pouvant être qualifiés de radicaux –,...
  • CUBA

    • Écrit par Universalis, Marie Laure GEOFFRAY, Janette HABEL, Oruno D. LARA, Jean Marie THÉODAT, Victoire ZALACAIN
    • 24 436 mots
    • 26 médias
    L’élection de Donald Trump à la présidence des États-Unis en 2016 a provoqué la remise en cause de la politique d’ouverture américaine envers Cuba. Le président Trump a dénoncé l’accord conclu entre Barack Obama et Raúl Castro. Il a notamment annoncé qu’il renforcerait les contrôles sur les voyages...
  • ÉCONOMIE MONDIALE - 2020 : l'effondrement économique, sombre corollaire de la crise sanitaire

    • Écrit par Jean-Pierre FAUGÈRE
    • 5 397 mots
    • 3 médias
    À partir du printemps, le pays est particulièrement touché par la pandémie, d’autant que l’administration Trump en a minimisé la gravité. Ainsi, à la fin de 2020, les États-Unis sont le premier pays en nombre de cas de Covid-19 et en nombre de morts (de l’ordre de 335 000). La baisse du PIB de...
  • ÉCONOMIE MONDIALE - 2019 : entraves à la croissance, recul de la mondialisation

    • Écrit par Jean-Pierre FAUGÈRE
    • 4 946 mots
    • 5 médias
    ...ou moins aiguës. En mai 2019, les droits de douane passent de 10 à 25 p. 100 sur près de 600 produits chinois représentant 200 milliards de dollars. Donald Trump annonce, en août, que les produits taxés à 25 p. 100 le seront finalement à 30 p. 100 et, en décembre, que des biens jusque-là non taxés,...
  • ÉCONOMIE MONDIALE - 2018 : croissance, restrictions commerciales et argent plus cher

    • Écrit par Jean-Pierre FAUGÈRE
    • 4 065 mots
    • 7 médias

    En termes de croissance, l’année 2018 semble une simple réplique de l’année précédente : la croissance mondiale du produit intérieur brut (PIB) reste à 3,7 p. 100, celle des pays avancés se maintient à 2,4 p. 100 et celle des pays en voie de développement et émergents (ou « pays du Sud »), à 4,7 p....

  • ÉCONOMIE MONDIALE - 2017 : expansion, inégalités, fragilités

    • Écrit par Jean-Pierre FAUGÈRE
    • 3 884 mots
    • 6 médias

    La croissance mondiale s’est nettement accélérée en 2017, passant de 3,2 à 3,6 p. 100 par rapport à 2016, poussée par des taux d’intérêt faibles, un progrès des profits et des investissements, ainsi que par une hausse des prix des matières premières. Une grande partie des pays est concernée....

  • ÉCONOMIE MONDIALE - 2016 : dynamisme asiatique et replis nationaux

    • Écrit par Jean-Pierre FAUGÈRE
    • 3 434 mots
    • 7 médias
    ...Pourtant, dans cette situation économique plutôt positive, après sept ans de croissance ininterrompue faisant suite à la crise de 2008, le républicain Donald Trump a été élu président en novembre 2016. Son programme économique interne de relance par la demande, qui conjugue baisse des impôts, surtout...
  • ÉTATS-UNIS D'AMÉRIQUE (Le territoire et les hommes) - Histoire

    • Écrit par Universalis, Claude FOHLEN, Annick FOUCRIER, Marie-France TOINET
    • 33 218 mots
    • 60 médias
    Mais c’est le candidat investi par le Parti républicain, Donald Trump, qui réussit le mieux à exprimer les fractures de la société américaine, en s’adressant aux hommes blancs sans diplôme, laissés-pour-compte de la mondialisation, en particulier ceux du Midwest, dans la « ceinture de la rouille »...
  • ÉTATS-UNIS D'AMÉRIQUE (Le territoire et les hommes) - Géographie

    • Écrit par Jacqueline BEAUJEU-GARNIER, Catherine LEFORT, Laurent VERMEERSCH
    • 19 922 mots
    • 19 médias
    ...tensions entre les groupes sont plus « traditionnelles », une Amérique liée à la terre, plus introvertie, plus frileuse aussi vis-à-vis de l'étranger. L’élection présidentielle de 2016, qui a vu l’arrivée de Donald Trump à la Maison-Blanche, confirme cette scission entre une Amérique des métropoles, «...
  • ÉTATS-UNIS D'AMÉRIQUE (Le territoire et les hommes) - Histoire des politiques économiques depuis 1945

    • Écrit par Ruxandra PAVELCHIEVICI
    • 8 701 mots
    • 4 médias
    Sous l’administration du président Donald Trump, élu en 2016, la politique monétaire de la Réserve fédérale suit la même orientation, indépendamment de la politique de l’exécutif, comme le prévoit le cadre institutionnel. En revanche, Trump exprime une critique radicale à l’égard de la politique de...
  • FRANCE - L'année politique 2018

    • Écrit par Nicolas TENZER
    • 5 512 mots
    • 4 médias
    ...qui dénonce les risques que les gouvernements populistes font courir aux valeurs européennes. Alors qu’il avait tenté de garder de bonnes relations avec Donald Trump au cours de l’année 2017, malgré d’importantes divergences de vues, il subit une hostilité de plus en plus manifeste du président américain...
  • FRANCE - L'année politique 2017

    • Écrit par Nicolas TENZER
    • 5 367 mots
    • 12 médias
    ...Vladimir Poutine à l’occasion de la réception du président russe à Versailles (29 mai) ; savante combinaison d’amabilité et de fermeté avec Donald Trump, reçu en grande pompe à Paris pour la célébration du 14-Juillet ; prestations réussies aux Conseils européens, au G7 de Taormina (26 et...
  • POPULISME

    • Écrit par Pierre-André TAGUIEFF
    • 10 918 mots
    • 9 médias
    ...comportement du nouveau leader populiste – qui s’investit dans les réseaux sociaux – illustre la banalisation d’une démocratie sans corps intermédiaires. Ce type de démocratie populiste a été incarné par le président Donald Trump, qui multipliait quotidiennement les tweets sur son compte officiel comme sur...
  • PROTECTIONNISME

    • Écrit par Bernard GUILLOCHON
    • 8 702 mots
    • 1 média
    L’arrivée au pouvoir de Donald Trump en 2017 aux États-Unis ne fait que redonner force aux surenchères protectionnistes. Élu sur le thème de la souveraineté retrouvée, ce président s’attaque frontalement au libre-échange, considéré comme seul responsable de la désindustrialisation des États-Unis. Au...
  • STOLTENBERG JENS (1959- )

    • Écrit par Olivier MARTY
    • 1 146 mots
    • 2 médias
    Dans le même temps, l’unité de l’OTAN est mise à mal par le président américain, Donald Trump, élu en 2016. Ce dernier remet en cause l’article 5 du Traité de l’Atlantique nord portant sur la solidarité entre alliés et fait pression sur les Européens pour qu’ils augmentent rapidement leurs dépenses...
  • SYRIE

    • Écrit par Fabrice BALANCHE, Jean-Pierre CALLOT, Philippe DROZ-VINCENT, Universalis, Philippe RONDOT, Charles SIFFERT
    • 37 006 mots
    • 13 médias
    ...les controverses sur les responsabilités du régime concernant l’emploi d’armes chimiques, malgré le désarmement complet annoncé et certifié par l'OIAC. L'administration Trump lance alors des attaques limitées (à coup de missiles de croisière) contre des bases du régime syrien. Il ne s'agit pas là d'un...