Abonnez-vous à Universalis pour 1 euro

ÉTATS-UNIS D'AMÉRIQUE (Le territoire et les hommes) Histoire

Nom officiel

États-Unis d'Amérique (US)

    Chef de l'État et du gouvernement

    Joe Biden (depuis le 20 janvier 2021)

      Capitale

      Washington

        Langue officielle

        Aucune

          États-Unis : drapeau - crédits : Encyclopædia Universalis France

          États-Unis : drapeau

          L'histoire des États-Unis est celle – assez improbable – de treize colonies anglaises coincées au xviiie siècle entre la côte atlantique et les hauteurs des Appalaches, devenues quelque deux cents ans plus tard la plus grande puissance mondiale.

          Le continent nord-américain est abordé par les puissances européennes à partir de la fin du xvie siècle. Au sud, les Espagnols, au nord-est les Français, à l'est les Anglais et les Hollandais, à l'ouest les Russes ; tous se taillent des empires en s'alliant avec les tribus indiennes. Le territoire est exploré peu à peu, et les luttes pour la maîtrise des ressources naturelles, dont le commerce des fourrures, aboutissent à la victoire des Anglais avec l'expulsion des Hollandais en 1664 et la fin de la Nouvelle-France en 1763 après la guerre de Sept Ans.

          États-Unis, formation territoriale - crédits : Encyclopædia Universalis France

          États-Unis, formation territoriale

          La vulnérabilité de l'empire britannique vient de l'intérieur. S'insurgeant contre l'imposition de taxes par la métropole, les colons proclament le 4 juillet 1776 leur indépendance, qu'ils obtiennent en 1783, après une guerre menée avec l'aide des Français. C'est une guerre d'indépendance plus qu'une révolution. Les treize colonies de la côte est, devenues les treize États unis, se séparent du Canada resté loyal à l'Angleterre, se dotent d'une Constitution démocratique en 1787 et commencent un essor territorial qui les conduit aux rives du Mississippi puis, en 1803, à la Louisiane qu'ils achètent aux Français et, en 1848, à l'annexion des États du Sud-Ouest après la guerre menée contre le Mexique.

          La théorie, exprimée en 1845, d'une « destinée manifeste » qui leur donne pour mission de propager leur système politique d'un océan à l'autre soutient et justifie l'expansion aux dépens des tribus indiennes et du Mexique. Les États fondateurs impriment fortement leur marque sur les institutions et la culture. Le fédéralisme offre cependant une certaine autonomie aux États et, jusqu'en 1865, la fiction d'une possible séparation. Au milieu du xixe siècle, trois ensembles se distinguent : le Nord-Est urbanisé et en voie d'industrialisation, le Sud, domaine des plantations agricoles travaillées par des esclaves descendants d'Africains, et l'Ouest, terre de la « frontière » et de la « sauvagerie », selon la formule de l'historien américain Frederick Jackson Turner.

          Face à l'expansion territoriale du Nord, le Sud, craignant la perte de sa supériorité politique et la disparition de l'institution de l'esclavage, décide de faire sécession en 1860, après l'élection à la présidence du candidat du Parti républicain, hostile à l'esclavage, Abraham Lincoln. La guerre civile brise les États confédérés du Sud, abolit l'esclavage, et donne au Nord la légitimité pour développer le pays selon ses intérêts politiques et économiques. À la fin du xixe siècle, les États-Unis connaissent une industrialisation rapide et des fortunes considérables sont bâties sur l'utilisation des nombreuses ressources naturelles et d'une main-d'œuvre abondante fournie par l'immigration de masse. Tandis qu'au milieu du xixe siècle, les immigrants venaient principalement d'Europe du Nord et de l'Ouest, à la fin de ce même siècle, ils proviennent surtout d'Europe du Sud et de l'Est.

          À l'orée du xxe siècle, les États-Unis acquièrent une stature de grande puissance mondiale. Les dernières guerres contre les tribus indiennes ont « assuré la paix » à l'intérieur du pays, qui tourne désormais les yeux vers l'expansion outre-mer et impose son leadership au continent américain, du nord au sud.

          Les États-Unis jouent un rôle de plus en plus important sur la scène mondiale. S'il respecte les conseils de George Washington – le premier président[...]

          La suite de cet article est accessible aux abonnés

          • Des contenus variés, complets et fiables
          • Accessible sur tous les écrans
          • Pas de publicité

          Découvrez nos offres

          Déjà abonné ? Se connecter

          Écrit par

          • : professeur à la faculté des lettres et sciences humaines de Paris
          • : historienne, professeure émérite à l'université Paris-I-Panthéon-Sorbonne, histoire de l'Amérique du Nord, UMR SIRICE 8138
          • : directeur de recherche au Centre d'études et de recherches internationales de la Fondation nationale des sciences politiques
          • Universalis : services rédactionnels de l'Encyclopædia Universalis

          . In Encyclopædia Universalis []. Disponible sur : (consulté le )

          Médias

          États-Unis : drapeau - crédits : Encyclopædia Universalis France

          États-Unis : drapeau

          États-Unis, formation territoriale - crédits : Encyclopædia Universalis France

          États-Unis, formation territoriale

          Martin Luther King, 1963 - crédits : Hulton Archive/ Getty Images

          Martin Luther King, 1963

          Voir aussi