FRANCEL'année politique 2017

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

2017 est pour l’histoire politique française une année sans pareille. Déjouant tous les pronostics, à la tête du nouveau parti En marche ! qu’il a créé en avril 2016, Emmanuel Macron devient à trente-neuf ans le plus jeune président de la Ve République. Il balaie au passage les deux grandes formations politiques du pays, en s’affirmant comme le seul rempart crédible contre le Front national, constitue un groupe parlementaire ultramajoritaire et une équipe gouvernementale qui ignorent le clivage gauche-droite, alors que celui-ci structure la vie politique du pays depuis la Libération – voire depuis la chute du second Empire. Cette imprévisible victoire, qui lui donne tous les moyens d’appliquer son programme politique, doit certes beaucoup à son talent, mais sans doute plus encore à une succession inédite d’événements politiques.

En janvier, la primaire du Parti socialiste (PS) et de ses alliés est remportée par Benoît Hamon, un candidat sans réelle capacité de rassemblement, concurrencé sur sa gauche par la campagne très efficace de Jean-Luc Mélenchon. En mars, le candidat de la droite, François Fillon, est mis en examen à l’issue d’une litanie de révélations embarrassantes portant sur des soupçons d’emploi fictif et de détournement de fonds publics. Enfin, en avril, c’est Marine Le Pen, la candidate du Front national, qui se qualifie pour affronter Emmanuel Macron au second tour de l’élection présidentielle. À cette imprévisible succession d’événements s’ajoute un contexte international – débuts de la présidence Trump, Brexit, difficultés d’Angela Merkel à former un gouvernement – qui donne au jeune président français le statut de nouvel espoir de la communauté internationale. Les journaux anglais (The Economist), allemand (Handelsblatt) et espagnol (El Mundo) le consacrent « personnalité de l’année ». Pour plusieurs commentateurs, son élection a permis à la France de revenir [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 9 pages



Médias de l’article

Emmanuel Macron au Louvre, le 7 mai 2017

Emmanuel Macron au Louvre, le 7 mai 2017
Crédits : Christophe Ena/ AP/ SIPA

photographie

France : abstentionnisme aux élections présidentielles depuis 1965

France : abstentionnisme aux élections présidentielles depuis 1965
Crédits : Encyclopædia Universalis France

tableau

France : second tour des élections présidentielles de 2012 et 2017

France : second tour des élections présidentielles de 2012 et 2017
Crédits : Encyclopædia Universalis France

tableau

France : premier tour des élections présidentielles de 2012 et 2017

France : premier tour des élections présidentielles de 2012 et 2017
Crédits : Encyclopædia Universalis France

tableau

Afficher les 12 médias de l'article





Écrit par :

  • : président du Centre d'étude et de réflexion pour l'action politique

Classification

Voir aussi

Les derniers événements

29 juillet 2018 • Cambodge • Élections législatives.

du Cambodge (PSNC), principal parti d’opposition, avait obtenu 55 sièges aux élections de juillet 2013. En février 2017, le cofondateur du PSNC Sam Rainsy, qui est poursuivi par la justice et vit en exil en France, a été interdit d’exercer toute activité politique et a cédé la direction de son parti à [...] Lire la suite

1er-29 avril 2014 • France • Nomination du gouvernement de Manuel Valls.

, Manuel Valls prononce devant le Parlement son discours de politique générale à l'issue duquel il obtient la confiance des députés par 306 voix contre 239 et 26 abstentions – dont 11 socialistes. Le Premier ministre maintient l'objectif de réduire les dépenses publiques de 50 milliards d'euros [...] Lire la suite

Pour citer l’article

Nicolas TENZER, « FRANCE - L'année politique 2017 », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 18 février 2020. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/france-l-annee-politique-2017/