ZAMBÈZE

Médias de l’article

Les chutes Victoria

Les chutes Victoria
Crédits : J. Beatty, Tony Stone Images/ Getty

photographie

Éléphant au bord du Zambèze

Éléphant au bord du Zambèze
Crédits : C. Scott/ Getty

photographie

Le Zambèze aux chutes Victoria, 2

Le Zambèze aux chutes Victoria, 2
Crédits : A. G. Belt/ National Geographic/ Getty

photographie


Fleuve du centre de l'Afrique australe, le Zambèze forme, avec ses affluents, le quatrième bassin hydrographique du continent, soit environ 1 250 000 kilomètres carrés. Depuis sa source dans les plateaux qui s'étendent aux confins de la République démocratique du Congo, de la Zambie et de l'Angola, il parcourt près de 2 660 kilomètres avant de se jeter dans l'océan Indien. Le Zambèze (qui signifie « grand fleuve » dans la langue du peuple Thonga) est interrompu dans sa course par les chutes Victoria, l'une des plus belles merveilles naturelles du monde, et par les barrages de Kariba et de Cabora Bassa (ou Cahora Bassa), deux des plus grandes installations hydroélectriques d'Afrique. Il traverse ou sert de frontière à six pays : l'Angola, la Zambie, la Namibie, le Botswana, le Zimbabwe et le Mozambique. Le partage de ses eaux est donc régi par divers accords internationaux.

Caractéristiques physiques

Hydrographie

Le Zambèze naît dans un marécage proche de Kalene Hill, en Zambie, à environ 1 500 mètres d'altitude, et s'écoule sur une trentaine de kilomètres avant de pénétrer en Angola, où il parcourt plus de 280 kilomètres. Dans cette première section de sa course, le fleuve s'oriente vers le sud et est grossi par une dizaine d'affluents de diverse taille. Il retraverse la frontière zambienne peu avant les chutes Chavuma et s'écoule alors dans une vaste région de plaines fluviales accidentées et sablonneuses, la plus grande étant celle du Barotseland. La région, inondée pendant l'été, reçoit les alluvions qui la rendent fertile. Les principaux affluents sont le Kabompo, venu de l'est, et le Lungué-Bungo (ou Lungwebungo), plus large, sur la rive occidentale.

Le Zambèze entre alors dans une série de rapides qui s'étend des chutes [...]


pour nos abonnés,
l’article se compose de 5 pages

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Écrit par :

  • : directeur du groupe C.V.C. à Lusaka, ancien directeur du service géologique du gouvernement zambien à Lusaka
  • : homme politique de Zambie (député, ministre des Finances puis ministre de l'Éducation)

Classification


Autres références

«  ZAMBÈZE  » est également traité dans :

AFRIQUE (Structure et milieu) - Géographie générale

  • Écrit par 
  • Roland POURTIER
  •  • 21 444 mots
  •  • 30 médias

Dans le chapitre « Les eaux  »  : […] Son aménagement complet couvrirait une grande partie des besoins du continent en électricité. Le Zambèze est célèbre pour ses chutes Victoria, un des sites les plus visités du continent. Après s'être précipité sur une hauteur de 110 mètres, le fleuve s'encaisse dans de profonds défilés formant frontière entre la […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/afrique-structure-et-milieu-geographie-generale/#i_33129

CABORA BASSA BARRAGE DE

  • Écrit par 
  • Pierre VENNETIER
  •  • 189 mots

Construit entre 1967 et 1974 au Mozambique, le barrage de Cabora Bassa (ou Cahora Bassa) fait partie de l'aménagement général de la vallée du Zambèze dont une autre pièce maîtresse est le barrage de Kariba, au Zimbabwe, sur la frontière entre cet État et la […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/barrage-de-cabora-bassa/#i_33129

GRANDS LACS AFRICAINS

  • Écrit par 
  • Pierre CARRIÈRE
  •  • 1 987 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Ressources et activités »  : […] les communications du pays des lacs avec la côte restent malaisées. Si le Chiré et le Zambèze permettent l'établissement de relations faciles, par eau, entre le lac Malawi et l'océan Indien, la plupart des autres émissaires lacustres ne sont pas navigables. Ainsi, la Lukuga, qui conduit vers le Congo les eaux du lac Tanganyika, est inutilisable […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/grands-lacs-africains/#i_33129

LIVINGSTONE DAVID (1813-1873)

  • Écrit par 
  • Jean-Marcel CHAMPION
  •  • 699 mots
  •  • 1 média

Missionnaire et explorateur écossais. Issu d'une famille modeste, Livingstone travaille dans une manufacture de coton dès l'âge de dix ans et s'instruit en suivant les cours d'une école du soir, formation qu'il complète par de nombreuses lectures personnelles. Vers sa vingtième année, il décide de devenir missionnaire et étudie la médecine et la […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/david-livingstone/#i_33129

Voir aussi

Pour citer l’article

Nic J. MONEY, Arthur N. L. WINA, « ZAMBÈZE », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 23 septembre 2017. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/zambeze/