ZAMBÈZE

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Médias de l’article

Les chutes Victoria

Les chutes Victoria
Crédits : John Beatty/ The Image Bank/ Getty Images

photographie

Éléphant au bord du Zambèze

Éléphant au bord du Zambèze
Crédits : C. Scott/ Getty

photographie

Le Zambèze aux chutes Victoria, 2

Le Zambèze aux chutes Victoria, 2
Crédits : A. G. Belt/ National Geographic/ Getty

photographie


Économie

Navigation

En raison des nombreuses barrières naturelles qu'il présente (bancs de sable à son embouchure, portions peu profondes, rapides et cataractes), le Zambèze ne constitue pas un axe commercial de première importance. Les bateaux à vapeur de faible tirant d'eau peuvent naviguer sur environ 1 600 kilomètres. La plus longue portion navigable ininterrompue va du delta au barrage de Cabora Bassa, à environ 650 kilomètres. En amont du barrage, le lac est navigable jusqu'à la confluence avec la Luangwa, où la navigation est à nouveau entravée par le barrage de Kariba. Le lac du même nom est lui aussi navigable, mais le fleuve redevient infranchissable de la pointe occidentale du lac aux chutes Ngonye, située à environ 400 kilomètres en amont. Il peut à nouveau être remonté par des bateaux à faible tirant d'eau sur les 480 kilomètres qui séparent les chutes Ngonye des chutes Chavuma, puis sur encore 200 kilomètres en amont de Chavuma.

Le fleuve peut être franchi en quatre points majeurs. Le plus en amont, le pont qui enjambe les chutes Victoria, permet aux trains, aux véhicules routiers et aux piétons d'aller et venir entre la Zambie et le Zimbabwe. La route construite au sommet du barrage de Kariba est largement empruntée tandis qu'un pont routier relie les deux pays au niveau de Chirundu (Zimbabwe). Le dernier point de passage est le pont routier et ferroviaire qui relie Mutarara (Dona Ana) et Vila de Sena, au Mozambique. De nombreux ferries traversent aussi le fleuve en divers points.

Le Zambèze aux chutes Victoria, 2

Le Zambèze aux chutes Victoria, 2

Photographie

Vue aérienne du fleuve Zambèze au niveau des chutes Victoria. En ce point, en mars-avril (période de recrue), ce sont environ 7 000 mètres cubes par seconde qui se déversent dans l'accident tectonique. 

Crédits : A. G. Belt/ National Geographic/ Getty

Afficher

Barrages de Kariba et de Cabora Bassa

Le barrage de Kariba retient les eaux du Zambèze au niveau de la ville de Kariba (Zimbabwe), 480 kilomètres en aval des chutes Victoria. Cet arc de béton, d'une hauteur maximale de 128 mètres, et d'une longueur en crête de 579 mètres, est surmonté d'une route reliant les rives zambienne et zimbabwéenne. Six vannes permettent d'évacuer quelque 9 500 mètres cubes d'eau par seconde. La Zambie et le Zimbabwe tirent tous deux la majeure partie de leur énergie électrique de cette installatio [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 5 pages


Écrit par :

  • : directeur du groupe C.V.C. à Lusaka, ancien directeur du service géologique du gouvernement zambien à Lusaka
  • : homme politique de Zambie (député, ministre des Finances puis ministre de l'Éducation)

Classification


Autres références

«  ZAMBÈZE  » est également traité dans :

AFRIQUE (Structure et milieu) - Géographie générale

  • Écrit par 
  • Roland POURTIER
  •  • 21 433 mots
  •  • 29 médias

Dans le chapitre « Les eaux  »  : […] L' hydrologie africaine présente de très grands contrastes dans la répartition des ressources en eau opposant Afrique sèche et Afrique humide. Les cours d'eau, les lacs et les lignes de partage des eaux ont joué un rôle très important dans le tracé des frontières africaines. L'hydrographie a par ailleurs été abondamment sollicitée pour la dénomination des États et des circonscriptions administrat […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/afrique-structure-et-milieu-geographie-generale/#i_33129

CABORA BASSA BARRAGE DE

  • Écrit par 
  • Pierre VENNETIER
  •  • 189 mots

Construit entre 1967 et 1974 au Mozambique, le barrage de Cabora Bassa (ou Cahora Bassa) fait partie de l'aménagement général de la vallée du Zambèze dont une autre pièce maîtresse est le barrage de Kariba, au Zimbabwe, sur la frontière entre cet État et la Zambie. Cabora Bassa, construit dans une gorge étroite, est un barrage-voûte long de 302 mètres et de 171 mètres de hauteur. La centrale hydro […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/barrage-de-cabora-bassa/#i_33129

GRANDS LACS AFRICAINS

  • Écrit par 
  • Pierre CARRIÈRE
  •  • 1 986 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Ressources et activités »  : […] Bien qu'une grande partie des eaux de l'Afrique orientale aille à la mer, les communications du pays des lacs avec la côte restent malaisées. Si le Chiré et le Zambèze permettent l'établissement de relations faciles, par eau, entre le lac Malawi et l'océan Indien, la plupart des autres émissaires lacustres ne sont pas navigables. Ainsi, la Lukuga, qui conduit vers le Congo les eaux du lac Tangany […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/grands-lacs-africains/#i_33129

LIVINGSTONE DAVID (1813-1873)

  • Écrit par 
  • Jean-Marcel CHAMPION
  •  • 699 mots
  •  • 1 média

Missionnaire et explorateur écossais. Issu d'une famille modeste, Livingstone travaille dans une manufacture de coton dès l'âge de dix ans et s'instruit en suivant les cours d'une école du soir, formation qu'il complète par de nombreuses lectures personnelles. Vers sa vingtième année, il décide de devenir missionnaire et étudie la médecine et la théologie à Glasgow puis à Londres. Membre de la Lon […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/david-livingstone/#i_33129

Voir aussi

Pour citer l’article

Nic J. MONEY, Arthur N. L. WINA, « ZAMBÈZE », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 05 novembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/zambeze/