TRAVAILLISME

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Il a fallu à peine plus de vingt-cinq ans au Parti travailliste britannique (Labour Party), après sa création, pour ôter au vieux Parti libéral de Gladstone et Lloyd George toute chance de retour au pouvoir. Il lui a fallu moins d'un demi-siècle pour se montrer capable d'emporter la majorité des sièges à la Chambre des communes et de former, seul, un gouvernement majoritaire. Destin hors du commun dans un système bipartisan ; destin qu'expliquent, l'histoire d'un mouvement enraciné dans le peuple par la médiation des syndicats et l'idéologie d'un socialisme parlementaire qui a d'emblée répudié la lutte des classes, au pays où Marx est enterré.

Histoire d'un parti syndicaliste

Durant la première moitié du xixe siècle, la révolution industrielle avait nourri des idées nouvelles, telles celles de Robert Owen, et lancé, en dépit de la répression (Peterloo massacre, 1819 ; Tolpuddle martyrs, 1834), un syndicalisme désormais distinct du corporatisme médiéval. La seconde moitié du siècle, avec l'extension du droit de suffrage en 1867 et 1884, donne au mouvement ouvrier britannique l'accès au système politique qui lui avait d'abord été refusé (échec du chartisme vers 1850). Dès lors, les organisations politiques ouvrières se multiplient : Ligue pour la représentation du travail (Labour Representation League, 1869), aussitôt satellisée par le Parti libéral ; Fédération démocratique (Democratic Federation, 1881), marxiste et intellectuelle, sans grande audience ; Société fabienne (Fabian Society, 1884), dont l'idéologie concilie la démocratie parlementaire et l'idéal socialiste ; le Parti travailliste écossais (Scottish Labour Party, 1888), dont l'animateur James Keir Hardie, élu à la Chambre des communes en 1892, participe en 1893 à la création d'un parti à l'échelle britannique, le Parti indépendant du travail (Independent Labour Party, I.L.P.) qui, faute de soutien syndical, ne parvient pas à se développer.

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 8 pages




Écrit par :

  • : professeur à l'université de Paris-III-Sorbonne nouvelle

Classification


Autres références

«  TRAVAILLISME  » est également traité dans :

ATTLEE CLEMENT (1883-1967)

  • Écrit par 
  • Roland MARX
  •  • 855 mots
  •  • 2 médias

D'origine bourgeoise, éduqué à Oxford, professeur à la London School of Economics de 1913 à 1923, Clement Attlee est l'homme de la première véritable expérience socialiste en Grande-Bretagne de 1945 à 1951. Entré dans le Labour Party après avoir adhéré à l'organisation néo-libérale de l […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/clement-attlee/#i_14282

AUSTRALIE

  • Écrit par 
  • Benoît ANTHEAUME, 
  • Jean BOISSIÈRE, 
  • Bastien BOSA, 
  • Harold James FRITH, 
  • Yves FUCHS, 
  • Alain HUETZ DE LEMPS, 
  • Isabelle MERLE, 
  • Xavier PONS
  • , Universalis
  •  • 26 548 mots
  •  • 31 médias

Dans le chapitre « Réformes et tensions : le Parti travailliste à l'épreuve du pouvoir »  : […] Cette situation profite à Gough Whitlam qui, à la fin de 1972, conduit le Parti travailliste au pouvoir, après vingt-trois ans d'absence. Dès son arrivée, il met en place un programme politique ambitieux, dont la mesure la plus forte est la création d'un système universel d'assurance-maladie (Medibank […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/australie/#i_14282

AUX ORIGINES D'ISRAËL (Z. Sternhell)

  • Écrit par 
  • Ariane BONZON
  •  • 1 515 mots

Car l'histoire du travaillisme juif est, selon l'auteur, l'histoire de son glissement au centre, voire à droite, vers les positions les plus nationalistes et les moins sociales. La démonstration est solidement argumentée. Certes, il y a le kibboutz et la société communautaire et collectiviste qu'il a instaurée, et toute […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/aux-origines-d-israel/#i_14282

BEVAN ANEURIN (1897-1960)

  • Écrit par 
  • Roland MARX
  •  • 554 mots
  •  • 1 média

L'un des plus importants chefs travaillistes britanniques entre 1930 et 1960, Aneurin Bevan fut l'un des plus fermes avocats d'une véritable socialisation de la Grande-Bretagne. Fils de mineur, il doit lui-même abandonner la mine, à cause d'une maladie des yeux. Adversaire virulent de la prudence pragmatique d'un Ramsay MacDonald, il est un temps […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/aneurin-bevan/#i_14282

BEVIN ERNEST (1881-1951)

  • Écrit par 
  • Roland MARX
  •  • 522 mots
  •  • 1 média

Né à Winsford, dans le Somerset, fils d'un journalier, Ernest Bevin assure sa formation lui-même et devient militant syndicaliste. En 1910, il est placé à la tête du Syndicat des dockers, puis il fonde le Syndicat des transports et des travailleurs dont il devient le secrétaire général. S'il s'illustre dans la défense de la grève […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ernest-bevin/#i_14282

BLAIR TONY (1953-    )

  • Écrit par 
  • Jacques LERUEZ
  •  • 2 363 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Les années de formation et l'entrée en politique »  : […] À l'automne de 1975, quelques mois après avoir quitté Oxford, Tony Blair adhère au Parti travailliste ; il a un peu plus de vingt-deux ans. En 1976, il est admis au barreau et entre dans le cabinet d'avocats d'Alexander Andrew Mackay Irvine, Queen's Counsel, avocat travailliste de renom, qui deviendra, en 1997, le premier […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/tony-blair/#i_14282

BRÉSIL - Le Brésil contemporain

  • Écrit par 
  • Luiz Felipe de ALENCASTRO
  •  • 5 659 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « L'administration Kubitschek : l'édification de Brasília »  : […] Kubitschek à la présidence et João Goulart – héritier politique de Vargas et leader des travaillistes – à la vice-présidence. Le gouvernement Kubitschek accélère l'industrialisation et la construction de routes. Des problèmes cruciaux, tels que l'inégale distribution de terres, étaient contournés : la croissance était censée porter remède aux […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/bresil-le-bresil-contemporain/#i_14282

BROWN GORDON (1951-    )

  • Écrit par 
  • Bertrand LEMONNIER
  •  • 1 250 mots

James Gordon Brown a été le Premier ministre du Royaume-Uni du 28 juin 2007 au 11 mai 2010. Il a succédé à Tony Blair, dont il fut l'inamovible chancelier de l'Échiquier. Cette fonction a couronné une brillante carrière au sein du Parti travailliste, en dépit d'un certain nombre d'obstacles et de rivalités politiques […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/gordon-brown/#i_14282

BRUNDTLAND GRO HARLEM (1939-    )

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 389 mots

à Oslo, elle travaille au ministère de la Santé dans les hôpitaux et les services de santé scolaire de la ville. Membre du Parti travailliste, elle occupe le poste de ministre de l'Environnement de 1974 à 1979, et est élue au Storting (Parlement) en 1977. Élue vice-présidente du Parti travailliste en 1975, elle en devient la présidente en 1981 […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/gro-harlem-brundtland/#i_14282

CALLAGHAN JAMES (1912-2005)

  • Écrit par 
  • Jacques LERUEZ
  •  • 825 mots

James Leonard Callaghan a été Premier ministre travailliste du Royaume-Uni d'avril 1976 à mai 1979. Sa défaite électorale provoqua l'arrivée au pouvoir de Margaret Thatcher […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/james-callaghan/#i_14282

COOK ROBIN (1946-2005)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 157 mots

Robin Cook obtient ses diplômes de littérature anglaise à l'université d'Édimbourg, avant d'être élu député travailliste. Il gravit rapidement les échelons du Labour Party, dont il convoite la direction, que Blair lui ravit (1994). Porte-parole des Affaires étrangères du cabinet fantôme, Cook emploie sa fougue intransigeante à faire tomber le […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cook-robin-1946-2005/#i_14282

FABIAN SOCIETY ou SOCIÉTÉ FABIENNE

  • Écrit par 
  • Roland MARX
  •  • 975 mots
  •  • 1 média

emprise de la doctrine anglaise. En Grande-Bretagne, il faut attendre précisément 1952 pour qu'un groupe de jeunes et de moins jeunes membres du Parti travailliste, Richard Crossman, C. A. R. Crosland, Roy Jenkins, Ian Mikardo, Denis Healey, ait l'audace de publier les New Fabian Essays, traduits deux ans plus tard en français sous le titre L' […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/fabian-society-societe-fabienne/#i_14282

FIDJI

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 2 019 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre «  Histoire »  : […] Cette année-là, un nouveau parti politique travailliste, dirigé par Timoci Bavadra, leader indigène largement soutenu par la communauté d'origine indienne, remporta la majorité des sièges au Parlement, mettant ainsi fin provisoirement au long règne de Ratu Kamisese Mara, leader de l'Alliance Party, au pouvoir depuis l'indépendance. La peur que le […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/fidji/#i_14282

FINE GAEL

  • Écrit par 
  • Nicole BERNHEIM
  •  • 574 mots
  •  • 1 média

Fondé en 1933 par William Cosgrave, premier chef du gouvernement de l'État libre d'Irlande, le Fine Gael est une création des libéraux qui acceptèrent en 1921 le partage de l'île. Parti traditionnellement plus « bourgeois » que le Fianna Fáil, le Fine Gael […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/fine-gael/#i_14282

FOOT MICHAEL (1913-2010)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 438 mots

Homme politique britannique, Michael Foot dirigea le Parti travailliste (Labour Party) entre 1980 et 1983 […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/michael-foot/#i_14282

HAWKE ROBERT dit BOB (1929-    )

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 321 mots

victoires en faveur des syndicats devant les commissions d'arbitrage australiennes. Pendant qu'il est étudiant, Hawke s'engage aussi au Parti travailliste australien (Labour) puis sort du rang et en est le président national de 1973 à 1978. Lorsqu'il est élu au Parlement en 1980, Hawke jouit déjà d'une immense popularité dans le pays. En février […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/robert-hawke/#i_14282

HEALEY DENIS (1917-2015)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 489 mots

Économiste et homme politique, Denis Healey fut une figure majeure du Parti travailliste britannique (Labour Party […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/denis-healey/#i_14282

ISRAËL

  • Écrit par 
  • Marcel BAZIN, 
  • Claude KLEIN, 
  • François LAFON, 
  • Lily PERLEMUTER, 
  • Ariel SCHWEITZER
  • , Universalis
  •  • 26 721 mots
  •  • 40 médias

Dans le chapitre « La vie politique et les partis »  : […] fort évidemment la multiplication des partis politiques. Mais pendant longtemps le Parti travailliste apparaissait comme le parti dominant, le seul capable de former un gouvernement, ce qui assurait une évidente stabilité. Puis, à compter de 1970, on a assisté à une tendance très nette à un regroupement autour de deux grands blocs, l'un […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/israel/#i_14282

KALDOR NICHOLAS (1908-1986)

  • Écrit par 
  • Gérard GRELLET
  •  • 963 mots

Économiste britannique d'origine hongroise, Nicholas Kaldor, né à Budapest en 1908, est mort à Cambridge en 1986. Professeur à l'université de Cambridge (1952), conseiller des gouvernements travaillistes de l'après-guerre et de nombreux pays, membre de la Chambre des lords (1974), il contribue à l'évolution de la théorie économique dans des […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/nicholas-kaldor/#i_14282

KINNOCK NEIL GORDON (1942-    )

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 361 mots

ouvriers. En 1970, il est élu au Parlement pour la circonscription de Bedwellty. Il progresse alors rapidement au sein du Parti travailliste grâce à ses talents d'orateur et à la protection du chef du parti, Michael Foot. Secrétaire parlementaire privé de Foot en 1974-1975, il est nommé au comité exécutif national du Parti travailliste en 1978 […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/neil-gordon-kinnock/#i_14282

LANGE DAVID (1942-2005)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 164 mots

néo-zélandais. D'origine populaire, David Lange étudie le droit et devient avocat. Élu député travailliste en 1977, il prend, six ans plus tard, la tête de son parti et le conduit à la victoire électorale en 1984. Au poste de Premier ministre, Lange, qui se dit « conservateur de gauche », se donne deux objectifs : l'autonomie économico-politique […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/david-lange/#i_14282

MACDONALD JAMES RAMSAY (1866-1937)

  • Écrit par 
  • Roland MARX
  •  • 926 mots
  •  • 1 média

Né dans une famille écossaise pauvre du Morayshire, d'esprit très religieux mais influencé très jeune par Henry George et Henry Mayers Hyndman, James Ramsay MacDonald eut une adolescence difficile. Membre de la Société fabienne dès 1886, il devient l'un des orateurs de la Fédération social-démocrate. Passé au journalisme, poursuivant une formation […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/james-ramsay-macdonald/#i_14282

MAURICE ÎLE

  • Écrit par 
  • Jean BENOIST, 
  • Jean-François DUPON, 
  • Louis FAVOREU
  • , Universalis
  •  • 5 722 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Une étonnante maturité politique »  : […] une partie de ses troupes du M.M.M. en août 1993. Lors du scrutin législatif de 1995, le Parti travailliste, avec lequel Bérenger et ses amis ont noué alliance, remporte une éclatante victoire et son chef, Navin Ramgoolam, devient Premier ministre. Ainsi va la vie politique mauricienne, au gré des alliances et contre-alliances successives des […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ile-maurice/#i_14282

MEIR GOLDA (1898-1978)

  • Écrit par 
  • Amnon KAPELIOUK
  •  • 1 568 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Au service d'Israël »  : […] le gouvernement pour être nommée secrétaire général du Mapaï. Au moment de la création du Parti travailliste issu de la fusion du Mapaï avec le Rafi et l'Ahdout Haavoda, au début de 1968, elle est nommée secrétaire général du parti unifié au pouvoir. Cependant, quelques mois plus tard, elle démissionne. Agée de soixante-dix ans, souffrante, elle […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/golda-meir/#i_14282

NORVÈGE

  • Écrit par 
  • Marc AUCHET, 
  • Régis BOYER, 
  • Georges CHABOT, 
  • Lucien MUSSET, 
  • Claude NORDMANN
  •  • 24 726 mots
  •  • 20 médias

Dans le chapitre « Alternance au pouvoir, surchauffe et crise »  : […] Jusqu'aux élections de 1961, le Parti travailliste (Det Norske Arbeiderpartiet) avait eu la majorité absolue au Storting. Il ne l'a plus jamais atteinte par la suite. La coalition « bourgeoise » qui resta au pouvoir d'octobre 1965 à mars 1971, dirigée par Per Borten (Parti du centre), homme politique […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/norvege/#i_14282

NOUVELLE-ZÉLANDE

  • Écrit par 
  • Daniel de COPPET, 
  • Jean-Pierre DURIX, 
  • Alain HUETZ DE LEMPS, 
  • Isabelle MERLE
  •  • 12 864 mots
  •  • 11 médias

Dans le chapitre « La Nouvelle-Zélande aux prises avec la globalisation »  : […] des classes moyennes urbaines aspirant à une Nouvelle-Zélande plus ouverte et multiculturelle conduisent au triomphe du Parti travailliste, en 1984, qui s'installe au pouvoir avec une nouvelle génération d'hommes et de femmes politiques, dont David Lange comme Premier ministre, et Robert Douglas, ministre des Finances. Cette nouvelle équipe, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/nouvelle-zelande/#i_14282

RÉFORMISME

  • Écrit par 
  • Jacques JULLIARD
  •  • 3 003 mots

Dans le chapitre « La politique réformiste »  : […] Ramsay Macdonald (1924, 1929-1931), ont été de courte durée et se sont soldées par des échecs. Depuis lors, les travaillistes sont revenus au pouvoir à trois reprises pour de plus longs laps de temps (Clement Attlee, de 1945 à 1951 ; Harold Wilson, de 1964 à 1970 ; James Callaghan, de 1974 à 1979), mais c'est au prix de la transformation du […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/reformisme/#i_14282

ROYAUME-UNI - Histoire

  • Écrit par 
  • Bertrand LEMONNIER, 
  • Roland MARX
  •  • 43 270 mots
  •  • 67 médias

Dans le chapitre « L'État-providence »  : […] grande surprise et à celle de presque tous les experts, par les élections de juillet, les travaillistes ont bénéficié, pour la première fois, de majorités absolues au Parlement et ont pu tenter d'appliquer un réel programme de gauche. Le même Premier ministre, Clement Attlee, a gouverné pendant toutes ces années, se comportant volontiers en chef d' […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/royaume-uni-histoire/#i_14282

ROYAUME-UNI - L'empire britannique

  • Écrit par 
  • Roland MARX
  •  • 21 748 mots
  •  • 46 médias

Dans le chapitre « Les racines du changement »  : […] Les travaillistes au pouvoir à Londres, par réalisme et non par souci anticolonialiste, se sont trouvés dans la nécessité d'adopter une nouvelle politique. Elle a consisté à faire la part du feu en accédant à la volonté d'indépendance des peuples les mieux organisés : l'exemple de l'Inde, où Mountbatten […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/royaume-uni-l-empire-britannique/#i_14282

ROYAUME-UNI - Le système politique

  • Écrit par 
  • Jacques LERUEZ
  •  • 10 914 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « Le parti travailliste : du « labourisme » au blairisme »  : […] Constitué en 1906 par les syndicats autour du leader écossais Keir Hardie, il s'impose comme l'opposition officielle dès 1922, formant son premier gouvernement (minoritaire) dès 1923. En 2007, il avait gouverné la Grande-Bretagne pendant plus d'un quart de siècle. Son chef n'a pas toujours été aussi dominant qu'aujourd'hui au sein du parti. Jusqu' […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/royaume-uni-le-systeme-politique/#i_14282

ROYAUME-UNI - La société britannique contemporaine

  • Écrit par 
  • Jacques LERUEZ
  •  • 7 541 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre «  De la « révolution silencieuse » aux crises des années 1960 et 1970 »  : […] il arrive au pouvoir, en juillet 1945, le gouvernement Attlee, premier gouvernement travailliste à disposer d'une majorité absolue à la Chambre des communes, est doté d'un solide programme social. Celui-ci reprend la plupart des thèmes de réformes longuement débattues au Parlement, dans le pays et jusque dans les armées durant les deux dernières […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/royaume-uni-la-societe-britannique-contemporaine/#i_14282

SAINTE-LUCIE

  • Écrit par 
  • Janet D. MOMSEN, 
  • David Lawrence NIDDRIE, 
  • Richard TOLSON
  • , Universalis
  •  • 1 657 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Sainte-Lucie depuis l'indépendance »  : […] Lors des premières élections organisées après l'indépendance (juillet 1979), le Parti travailliste, le Saint Lucia Labour Party (S.L.P.) bat les conservateurs du United Workers' Party (U.W.P). Les gouvernements successifs du S.L.P. se rapprochent des pays socialistes des Caraïbes, établissant des relations avec Cuba, et […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/sainte-lucie/#i_14282

SOCIALISME - Histoire des mouvements socialistes (1870-1914)

  • Écrit par 
  • Daniel LIGOU
  •  • 8 058 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « Dominions britanniques et Amérique du Nord »  : […] du mouvement fabien, ainsi que des groupes socialistes d'émigrés étrangers, russes, italiens et allemands. Le South African Labour Party fut fondé en 1907 et remporta un certain succès au Cap et surtout à Johannesburg. En 1910, il y avait quatre députés travaillistes au Parlement fédéral. En 1913, le parti obtenait la majorité au parlement […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/histoire-des-mouvements-socialistes-socialisme/#i_14282

SOCIALISME - Social-démocratie

  • Écrit par 
  • Philippe MARLIÈRE
  •  • 10 051 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Le virage social-libéral »  : […] En Grande-Bretagne, cette nouvelle ligne sociale-libérale est théorisée à la fin des années 1990 sous le nom de « troisième voie ». Les partisans de Tony Blair la positionnent à équidistance entre le néo-libéralisme et la « vieille » social-démocratie. En réalité, la troisième voie du New Labour se démarque surtout de l' […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/socialisme-social-democratie/#i_14282

SYNDICALISME

  • Écrit par 
  • Guy CAIRE, 
  • Thomas LOWIT
  •  • 13 169 mots

Dans le chapitre « Les facteurs de diversité »  : […] Or, de ce point de vue la situation française diffère de celle qu'on peut rencontrer dans d'autres pays. Au Royaume-Uni, en Australie, au Danemark et en Suède existent des liens organiques entre les syndicats et le parti travailliste. En Norvège pour la L.O., en Belgique pour la F.G.T.B., en Espagne pour l'U.G.T., la collaboration avec le […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/syndicalisme/#i_14282

THINK TANKS

  • Écrit par 
  • Keith DIXON
  •  • 4 201 mots

Dans le chapitre «  Origines du phénomène »  : […] contribuaient largement à diffuser. Si aujourd'hui on associe à juste titre cette société toujours existante au Parti travailliste britannique, l'ambition originelle des ses fondateurs, Sidney et Beatrice Webb et George Bernard Shaw, entre autres, était de mener en faveur de la vision fabienne du changement social un travail de conversion […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/think-tanks/#i_14282

VICTORIENNE ÉPOQUE

  • Écrit par 
  • Louis BONNEROT, 
  • Roland MARX
  •  • 10 872 mots
  •  • 10 médias

Dans le chapitre « Les luttes sociales »  : […] de James Keir Hardie, ardent prophète d'un syndicalisme rénové, fondateur en 1893 du Parti travailliste indépendant. Les syndicats, entrés avec le « nouvel unionisme » dans l'ère socialisante à partir de 1889, un an après la grève des dockers de Londres, recrutent désormais aussi dans la masse des non-qualifiés et sont en mesure d'organiser des […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/epoque-victorienne/#i_14282

WILSON JAMES HAROLD (1916-1995)

  • Écrit par 
  • Roland MARX
  •  • 1 208 mots
  •  • 1 média

Premier ministre de Grande-Bretagne de 1964 à 1970, puis de 1974 à 1976 […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/james-harold-wilson/#i_14282

Voir aussi

Pour citer l’article

Monica CHARLOT, « TRAVAILLISME », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 23 novembre 2018. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/travaillisme/